Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

  • Bombe et fusillade en terre norvégienne

    actualité,anders behring breivik,bombe,extrême droite,fn,fusillade,norvège,politique,terrorisme,uleski,violence

                Rappel des faits : Oslo, 15h20, le 22 juillet. Une bombe explose, faisant au moins sept morts et de nombreux blessés.

    Ile d'Utoya, 16h50. Un individu ouvre le feu sur des personnes qui participent à l'université d'été des jeunes du parti travailliste norvégien. Le bilan de la tuerie est de 68 morts et de nombreux blessés.

    Proche des thèses d'extrême droite et très critique à l'égard du multiculturalisme de la société norvégienne, arrêté, Anders Behring Breivik, 32 ans, reconnaît être l'auteur des deux attaques.

    .

    ___________________

     

     

    Quand la fiction dépasse de loin la réalité...

    Le foulard d'une jeune femme musulmane, musulmane et majeure, devient le foulard de toutes les femmes asservies par une religion archaïque qui menace toutes les autres religions et toutes les autres femmes...

    Des problèmes de cohabitation et d'adaptation, de densité et de mixité offrant alors le prétexte à un constat d'échec irréversible auprès d'une population jugée hostile et inassimilable...

    Et le fanatisme de quelques uns devient le fanatisme de tout un peuple bouc émissaire... à l'ombre d'une exploitation politique et idéologique des peurs, des drames et des injustices.

     

    ***

     

               Désormais, les auteurs hyper-médiatisés de jugements à l'emporte-pièce à l'encontre d'une minorité et d'une religion - toujours la même -, que d'aucuns voudraient tenir responsables de tous les maux de la société et de la terre...

    Ces acteurs de la diversion, volontaires ou imbéciles utiles, n'auront qu'un droit : bien se tenir ; et pas seulement du côté de la dite extrême droite : loin s'en faut.

    Quant à ceux qui parlent déjà de crime contre l'humanité - jugement réservé aux vainqueurs, et alors que notre défaite semble jour après jour se confirmer -, si l'émotion est le pire des mensonges quand il s'agit de saisir une vérité, elle permet aussi de noyer la raison jusqu'au déluge d'une bêtise et d'une ignorance qui risquent de nous emporter tous, raison, corps et biens.

     

                Pardonnez-leur... ils ne savent pas ce qu'ils font.

     

     

    _______________________

     

                A la lumière de tous ces loups d'un jour, le plus souvent... agneaux manipulables à souhait, à la fois poignard et blessure, restés cruellement indifférents à l'opinion du monde...

    Du délire à la démence...

    Décidément...

    Personne de sérieux et d'honnête ne pourra faire l'économie d'une prise de conscience qui aura pour cible : la dépossession...

    Dans un monde sans amplitude qui semble faire chaque jour table rase du passé et qui ne propose aucune direction.

    Un monde pour quelques "happy few" : New York, London, Paris, Miami, demain Shanghai et New Delhi avec le même aplomb...

    Précisément ceux qui n'ont de cesse de nous donner des leçons de mondialisation comportementale citoyenne.

     

    ***

    .

                Qu'il soit permis ici de rappeler que la mort n'éteint rien ; bien au contraire : elle éclaire tout.

    Aussi... ne vous arrêtez jamais à la mort ! Et même si le nombre sanctifie... Continuez tout droit... toujours !

     

     

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie..., politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Les 3A : un label incontournable du parti socialiste

     

     

    "Dites, vous là-bas ! Venez donc par ici, deux minutes !

    - Qui ? Moi ?

    - Oui, vous !
    - Pourquoi moi ? J’ai rien dit. J’ai rien fait.
    - C’est à nous d’en décider. Et puis, nous vous trouvons un peu trop bavard ces temps-ci. Sachez que nous vous surveillons, et dernièrement on a relevé des déviances.

    - Des... dév...

    - Oui ! Des déviances ! Aussi, il va nous falloir, une nouvelle fois, corriger vos écarts. Nous devons nous assurer de la conformité de votre comportement avec l’ensemble de lois qui régissent ce lieu. Nous allons à nouveau tenter de vous aider à raisonner comme il faut afin d‘infléchir vos choix en notre faveur. Mais ce sera la dernière fois ! La dernière tentative ! Allez ! Suivez-moi !
    - Vous suivre ? Mais où ?
    - Vous le saurez toujours assez tôt. Pour l'heure, nous allons vous conditionner comme on conditionne une marchandise. C’est là, le prix à payer. Je vous propose un bocal comme premier conditionnement. Vous serez poisson rouge pendant une petite semaine. A heure fixe, dans votre aquarium, vous goberez les ressources matérielles et symboliques dont vous avez besoin pour prospérer parmi nous. Ces ressources qui sont aussi des remèdes, feront de vous le contraire de ce que vous êtes. Ils réveilleront l’autre vous-même que vous refusez de nous révéler. On va tenter encore une fois de vous réguler. Et puis, ensuite on va vous réformer.

    - Me réformer ? Ca peut pas attendre deux minutes ? Faut que je...
    - Allez ! Pas d'histoire ! Entrez ! Mais... essuyez-vous les pieds. Voilà. C'est bien. Prenez un siège et écoutez : le réalisme doit triompher de l’idéalisme qui lutte encore en vous ; manifestement, ce qu'il est raisonnable d'espérer n’a pas encore occupé la juste place qui lui revient car vous semblez résister. Il est donc temps pour vous d'adhérer. Alors, préparez-vous à passer de l’autre côté !
    - De l’autre côté ? Mais... de quel côté parlez-vous !
    - Cessez de vous distinguer et rangez-vous ! Rangez-vous des voitures, des autobus, des trains et des avions. Rangez-vous aussi au fond d’un placard. Rangez tout et laissez sortir cet autre vous-même qui fera de vous un adepte du consensus car, si vous persistez, vous finirez par souffrir d’une forme de mépris de vous-même ; épuisé par votre entêtement, effrayé par la peur du rejet, envoûté par les illusions nombreuses qui hantent votre univers clos et stérile, un sentiment d’insignifiance viendra bientôt vous engloutir. Alors, cessez de lutter contre ce réalisme que nous tentons de vous inculquer ; ce réalisme qui doit nous permettre de faire en sorte que vous soyez... non pas heureux car le bonheur ne nous est et ne vous sera d’aucune utilité... mais... comme neutralisé sur ordre et au pied levé.

    - Neutralisé ?

    - Oui ! Pour bien faire, vous serez et la majorité tapageuse et la majorité silencieuse ; une majorité non soumise, non rebelle ; une majorité neutre, comblée et assouvie.

    - ..............

    - Ah ! Mais... comment dire ? Comment décrire cet état ? Comprenez bien que ce concept est tout nouveau pour nous. Nous n'en sommes encore qu'au stade de l'expérimentation. Alors, c’est pas facile. Il faut pouvoir trouver des mots nouveaux pour décrire ce nouvel état de conscience qui frise... l’inconscience.

    - ..............

    - Disons que prochainement vous ne vous ferez plus d’illusion sur quoi que ce soit et sur qui que ce soit ; bientôt vous n'attendrez plus rien. Dans un état cotonneux, confiant et raisonnable comme la raison qui guide nos pas et tous nos choix, vous flotterez entre deux eaux. Vous serez... attendez voir ! Vous serez... Adulte, apolitique et... avachi ! Oui ! C'est ça !

    - Pardon ?

    - Les 3 A nom de Dieu !

    - Les 3A ?

    - Un nouveau label incontournable ! La norme, la référence absolue : les 3A - Adulte, Apolitique et Avachi...

    - Avachi ?

    - Oui. Avachi... mentalement s'entend.

    - Je vois.

    - Les 3A donc ! Label qui caractérise les militants et sympathisants du parti socialiste, et plus particulièrement ceux qui se sont rangés derrière les candidatures Aubry et Hollande. Je vous explique : épuré, stabilisé, indécis mais ouvert à toutes les propositions aussi longtemps qu'elles ne dérangent personne, fasciné par les courants d'air, bientôt vous ne ferez plus qu'un avec les désirs du plus grand nombre car les indécis se rangent toujours du côté de l’avis de ceux qui n’en ont pas. Pour vous, la raison du plus fort en réalisme et en soumission sera la meilleure des raisons qui soit et celui-là remportera votre vote. Le premier qui parlera de tout et de rien et qui sera le dernier à l‘ouvrir recueillera votre assentiment et votre suffrage universellement exprimé. Comme vous pouvez le constater, c’est tout un monde que nous mettons en scène. Tout un monde ! Le nôtre ! Le seul disponible au parti socialiste ; monde qui recueille l'assentiment de la grande majorité de nos militants : un monde de carriéristes gestionnaires sans imagination, sans intelligence et sans courage !"

     

    __________

     

    Pour prolonger, cliquez : Des apôtres, des anges et des démons

     

     

    Lien permanent Catégories : Littérature et essais ad hominem, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Affaire DSK et Anne Sinclair : indiscrétion

     

                 Lettre d’un ami perdu de vue mais retrouvé… que je rends public avec son autorisation.

                Je sais pas mais… à sa lecture, j’ai tout de suite pensé : « Il tient quelque chose là ! »

     

                Bonne lecture à tous !

     

                        (Les apartés de l'auteur de cette lettre ont été mis en italique et en caractères plus petits par votre serviteur)

     

    ________________

     

     

                « Anne Sinclair, icône et martyre ! (Eh oui ! Y a même un titre ! ndlr)

     

                A propos de l’inculpation de DSK pour tentative de viol et du traitement médiatique de cette affaire, on n’aura pas manqué de remarquer la présence tantôt subliminale tantôt ouvertement imposée d’une Anne Sinclair incarnant pour l’occasion une épouse dévouée corps, biens et âme, en modèle indissociable d’une œuvre encore inachevée qui a pour maître l’artiste DSK ; et comme tout le monde a bien fini par en convenir … un sacré artiste !

    Décidément, Anne Sinclair est bien une femme hors du commun : courage face à l’adversité, fidélité totale malgré les coups psychologiques que peuvent représenter les turpitudes de son époux…

     

                Il y a tellement de façons de battre une femme.

     

    On ne peut plus digne Anne Sinclair ! Pas une larme en public, pas une confidence, pas une plainte !

    Silence total, tête haute, Anne Sinclair demeure une va-t-en guerre de l’amour unique,

     

                   Quand je pense à celles qui ont divorcé leurs maris qui les avaient trompées… Ah les lâches !

     

    Une amoureuse indéfectible doublée d’une stakhanoviste du pardon, de l’ardoise qu’on efface, de la page que l’on tourne, de la table rase…

    Car, nul doute : à chaque jour suffit sa peine !

     

                  C’est pas à moi que ça arriverait : la dernière fois que j’ai voulu faire le coup du « Chérie, ce soir je rentrerai tard, j’ai du travail à finir »- 45 minutes plus tard ma femme débarquait à mon bureau avec une thermo de café, juste pour voir si ma secrétaire et moi, on n'avait besoin de rien… !

     

    Un imbécile qui n’avait sans doute jamais lu la pièce de Sophocle ou qui n'y avait rien compris, a même osé comparer Anne Sinclair à Antigone (ou bien alors... Anne Sinclair en avait-elle après la sépulture de DSK ?)...

    Ses amis qui ne voulaient pas être en reste ont mentionné une épouse admirable…

     

                 Arrêtez sinon… là, maintenant, tous, on divorce ces compagnes médiocres en comparaison qui nous tiennent lieu d’épouses !

     

                 Une Anne Sinclair vers laquelle DSK revient toujours, bras d’ssus bras d’ssous……

    Havre de paix et port d’attache pour le repos du guerrier sexuel, et accessoirement guerrier politique, qu’est son époux... enfant roi pour une mère poule…

                 Mais…

                 Diantre !

     

    Comment une femme dite libérée, une femme riche et autonome, une femme émancipée à ce point et davantage encore en tant que journaliste télé – une des premières femmes autorisée à discuter le bout de gras avec des hommes politiques (son futur mari inclus) de premier rang auxquels elle a pu servir la soupe des années durant, 7/7, sans repos ou presque, … allant jusqu’à leur proposer une louche supplémentaire, une dernière pour la route et alors qu'ils avaient été servis et bien servis…

    Et même si aujourd’hui encore ce sont les hommes qui tirent les ficelles et qui nomment ou oublient de nommer des femmes le plus souvent… alibis…

    Comment cette femme-là peut-elle soutenir un homme suspecté d’avoir tenté de violer une femme… femme de chambre de surcroît ?

    Car… avouez que ce n’est pas rien ce soutien et cette abnégation ô combien énigmatiques !

     

                  Ne cherchez pas, ne cherchez plus ! C’est l’Amour ! L’Amour encore et toujours l'Amour ! L’Amour qui rend aveugle !

     

    Anne Sinclair serait donc à la fois une femme émancipée côté professionnel, et une femme disons…plutôt traditionnelle (sou… soumise ? houp !), côté vie privée… mais public aussi d’un mari sans frontière et pour lequel tout se confond ?


    Quid du féminisme qu'elle était censée incarner ?

     

    ***

     

                 Avant de tenter de nous vendre une Anne Sinclair encore debout en femme "battue" mais pas abattue pour autant, et qui en redemande, les médias et les proches de DSK feraient bien de se poser la question suivante, la seule qui vaille : qui les autorise à nous imposer une telle figure, un tel modèle à l’heure où 9 femmes violées sur 10 n’osent jamais porter plainte ; et plus encore lorsque… une fois déclaré, seul un viol sur cent est reconnu et sanctionné en tant que tel ; et enfin, une situation en France dans laquelle tous les jours, une femme meurt des mains d’un homme ?

    Quant aux déclarations d’Anne Sinclair : « On n’oubliera pas ceux qui nous ont craché à la gueule ! »… s'il y a eu crachats, ce n’était certes pas en public, et moins encore à la télé, ni dans les journaux, ni à la radio ; et faut-il s’empresser d’ajouter : au grand regret de nombreux téléspectateurs, lecteurs et auditeurs si j'en crois la rue, dans les montées comme dans les descentes.

    En revanche, en ce qui nous concerne...

    Nous ne sommes pas prêts d'oublier de si tôt ce que DSK, son entourage et des médias complices nous ont fait vivre ; des médias qui unanimement se sont rangés derrière ce couple littéralement… infernal, couple incarnant à la fois la résignation, la complaisance, l’impunité et le mépris : et comme un fait exprès… maux dont notre société crève lentement mais sûrement dans le silence d’une absence de représentation dans laquelle se noie, jour après jour, toute tentative de donner l’alerte.

     

    ______________

     

     

    Pour prolonger et rebondir - cliquez Anne Sinclair, l'autre visage du sexisme par Sophie Courval

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 1 commentaire
  • Affaire DSK : jusqu'où vont-ils descendre ?

     

                    Ce que l’affaire DSK… et plus particulièrement après l’audience du 1 juillet… nous permet de comprendre ce sont les raisons qui font que seule une femme violée sur dix porte plainte…

    Car, si vous avez plus de 15 ans et avez porté une mini-jupe un jour, ne serait-ce qu’une fois, n’allez surtout pas porter plainte pour viol ! Un peu comme dans l’Etranger de Camus : Meursault sera condamné à la guillotine non pas pour le meurtre d’un homme qui le menaçait de son couteau mais pour n'avoir pas pleuré à la mort de sa mère... tête en l'air qu'il était.

     

    ***

     

                    Quant à la garde rapprochée de DSK qui souhaite son retour dans les meilleurs délais afin qu'il puisse se présenter aux primaires du PS - Moscovici, Hollande, Le Guen et tous les journalistes de télés (1) avec eux... Qui dénoncera le fait que des leaders d'opinion prennent vraiment leur Pays, qui encore le nôtre, à savoir la France (2), pour une trainée, et la fonction de Président de la République… celle de souteneur ?

    Des journalistes et une garde rapprochée qui n’en sont déjà plus à se demander comment le sperme de DSK s'est retrouvé sur les vêtements d'une femme de chambre (fait établi – tout comme d’autres faits eux aussi établis scientifiquement, sévices corporels inclus) mais bien... et sans sourciller le moins du monde, si cette victime (3) a cherché ou non à tirer profit d'une situation imposée par un homme que les médias veulent pour Président (4) ; un homme qui ne trouve rien de mieux, à l'occasion de ses déplacements, que d'imposer des fellations à des femmes de chambre qu'il voudrait consentantes malgré elle car… il n’est pas nécessaire de faire preuve d’une imagination très développer pour penser qu’elles n’attendent que ça, même et surtout, celles qui ne demandent qu’une chose : qu’on les laisse faire leur travail de femme de chambre... et certainement pas un travail de domestique corvéable à merci, corps et biens.

    Mais alors...Jusqu’où le PS et les journalistes de télés (5) vont-ils descendre et nous avec eux pour peu que l'on soit tentés de les y rejoindre ?

    Oui ! Nous qui ne sommes pas encore descendus au plus bas de l'échelle d'une considération morale ou bien, d'une décence commune à tous les gens de bonne volonté d'où qu'ils viennent ; gens de bien qui n'ont pas renoncé au respect de soi, et qui se tiennent éloignés d'une intériorisation cynique ou servile d'un environnement politique et social délétère où tout est possible puisque tout est permis ; environnement qui n’épargne plus personne : hier un Badinter ; aujourd'hui 2 juillet 2011, un Jean Daniel qui demande déjà à la justice américaine de s’excuser auprès d’un DSK maintenant victime.

    ____________________

     

    1- Quiconque n'a pas vu et ni entendu Olivier Mazerolles sur BFMTV le 1er juillet 2011, à l'heure où DSK re-passait devant le juge, ne saura jamais jusqu'où le métier de journaliste est descendu.

     

    2 - Une France qui est tout ce qui nous reste pour l’heure, en attendant une Europe unie, forte, fraternelle et démocratique : d’où l’importance de l’élection présidentielle.

     

    3 – Chez une victime, on n'aime rien tant que son traumatisme ; aussi, une victime qui ne perd pas le Nord n’est déjà plus tout à fait une victime mais bien… plus prosaïquement : une calculatrice bientôt détestable.

    4 - C'est la nouvelle donne : la France ne mériterait donc plus qu'un Président en dessous de tout, et de nous tous pour commencer (en effet : qui d'entre nous aurait l'idée de bousculer... sinon de violer une femme de chambre ?!) sans doute dans la mémoire d'une présidentielle de 2007 avec Sarkozy pour ouvrir le bal des maudits.

    5 - Journalistes a-politiques, veules, sans honneur et sans morale qui ne servent qu’un parti : celui de la force et de la puissance où qu’elles soient, d’où qu’elles viennent, et plus encore, lorsque le vent à tourner en faveur des ressorts de cette même force et de cette même puissance.

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu