Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

  • Onfray : cabale et antisémitisme

     

    Victime d’une cabale sur le thème de l’antisémitisme… Michel Onfray aurait eu le tort de soutenir un ouvrage de Jean Soler « Qui est dieu ?» aux éditions de Fallois.

    soler onfray uleski.jpgSoler, érudit méconnu, s’attaque aux trois religions monothéistes : une de trop manifestement. Un livre que l’on dit décapant et qui fera débat.

     

      Michel Onfray accusé d'antisémitisme... et d'amateurisme

     

                                                              

    ***

     

     

    onfray, soler,uleski.jpgQue Michel Onfray goûte un peu à la calomnie,  à la mauvaise foi des uns et des autres, aux procès d'intention aux intentions délibérées de lui nuire ! Qu'il tâte un peu de la condition du bouc-émissaire...  lui qui fut si prompt à condamner Dieudonné sans connaître "le dossier", et alors qu'on ne lui en demandait pas tant...

     

    Sans doute en sortira-t-il un peu plus adulte et mature, un peu plus mûr,  plus profond avec plus d'épaisseur et plus de hauteur aussi ... loin du confort d'une histoire de la philosophie qu'il faut bien se résoudre à qualifier d'anecdotique, bien en peine qu'elle est de projeter un peu de lumière consolatrice sur un réel qui nous étouffe tout en nous échappant, aussi évanescent que pervers, chaque jour un peu plus liberticide et criminogène.

     

    Il est temps qu'Onfray monte d'un cran, qu’il gravisse les quelques marches qui le séparent encore de ceux qui se moquent bien de revêtir les habits de celui qui bon an mal an, s’arrange toujours pour occuper le beau rôle... un Onfray aux origines prolétaires, casanier vivant en province... pendant d'un BHL parisien, globetrotteur et millionnaire (1).

     

    Et manifestement, seules l'injustice et la souffrance l'y aideront. Aussi, reste à espérer que Michel Onfray accueillera cette épreuve avec l'espoir d'en sortir plus fort, plus pertinent et plus talentueux encore.

     

     

                                             ***

     

    Finalement, Onfray était encore un peu puceau ; son ouvrage sur Freud lui a certes valu quelques agressions verbales et écrites... mais rien de physique et qui touche à l'âme, lui-même, encore un peu ado, se contentant, en ce qui concerne le réel, de lui chatouiller le clitoris alors qu'aujourd'hui, ce qu’il faut sans aucun doute... c’est lui éclater le cul à ce réel et à sa représentation par des prestidigitateurs intéressés, juges et parties...  hypocrites et méprisants.

     

    Aussi... espérons que cet épisode très certainement douloureux lui permettra de s’attaquer virilement à notre condition à tous pour mieux la dénoncer.

     

    _______

     

    1 - BHL, Onfray... deux faces d'une même pièce ? Si on oublie BHL démasqué depuis longtemps, qu'est-ce qu'Onfray depuis 20 ans apporte à notre compréhension du réel, lieu de tous les dangers pour un intellectuel ?

     

    Lien permanent Catégories : Art et culture 0 commentaire
  • Mis au pas, Taddéi rentre dans le rang...

     

     

    Si Frédéric Taddéi qui anime l'émission Ce soir ou jamais sur France 3 ne reçoit plus depuis longtemps ceux que plus personne ne reçoit, de même Taddéi continue-t-il de recevoir tous ceux que tout le monde reçoit, et en premier lieu... BHL ; c'était le mardi 29 mai sur France 3 et une petite semaine plus tard, sur France culture le dimanche 9 juin, à l'occasion de la sortie de ce qui est censé être un "livre" et ce qui  se voudrait un "documentaire", le tout ayant pour sujet, non pas ce que de mauvaises langues nommeront  Bernard Henri Lévy lui-même, mais un pays... la Libye... du moins ce qu'il en reste.

     

    Ni intello chez les intellos, ni philosophe chez les philosophes, ni reconnu journaliste chez les journalistes ni auteur chez les auteurs, mais bien plutôt mercenaire-tribun de sa propre cause, en digne représentant selon les dires de l'intéressé "de la tribu d'Israël", en 2010, BHL s'en était pris à Taddéi dans son bloc-notes hebdomadaire du Point ; un Taddéi, coupable selon lui d’avoir invité à plusieurs reprises Dieudonné.

     

    Dans son droit de réponse, toujours en 2010, Taddeï expliquera : "... si j'ai reçu plusieurs fois Dieudonné, c'est pour montrer qu'il n'existe pas de lobby interdisant à celui-ci l'accès aux grands médias."

     

    Mais alors, qu'en est-il aujourd'hui ?

     

    Taddéi était le dernier à tenir la dragée haute à des individus tels que BHL, véritables épurateurs médiatiques et pourfendeurs impitoyables de toute pensée alternative d’où qu’elle vienne ; il ne l'aura pas tenue longtemps ! A la rentrée de 2011, son émission fut bel et bien amputée, en partie reconvertie dans le cinéma, même si, sans doute à titre de consolation, France Culture lui ouvrit ses micros : Tête à tête, le dimanche soir à 18h. Audience estimée : 5 auditeurs dont deux mal-entendants.

     

    Avec un Taddéi parti se coucher, et pour longtemps, avec cette mise en sommeil, un peu à l'image des téléspectateurs somnolents face au petit écran, les jours de semaine, après une journée épuisante (travail, transport, enfants, ménage... la vie, la vraie quoi !)... un Taddéi rentré dans le rang, en rangs d'oignons... interviews après interviews d'un BHL qui est partout chez lui (et chez Taddéi plus qu'ailleurs, faut croire !), c'est  le dernier projecteur qui s'éteint et le rideau qui tombe définitivement sur la scène de médias, télés et radios privées comme publiques, dont il est vraiment inutile d'attendre la poursuite d'un engagement, même timoré, en faveur de  la défense de la liberté d'expression et de ceux qui en font un usage aussi étendue qu'extensif.

      

    Reste alors Internet : notre bien commun... commun à tous, plus précieux que jamais ! Et même si là aussi, la censure menace, nous ne devons pas cesser de nous organiser et de nous soutenir mutuellement :  il en va de la vie de notre démocratie et de la défaite de tous ceux qui souhaitent faire crever cette démocratie, subrepticement, jour après jour, un homme... une voix après l'autre.

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
  • Législatives 2012 : un PS Hache et billot

     

     hache-sanglante.jpg

     

    Décapitation des Verts, du FDG et du Modem par le PS...

     

    Un PS maintenant seul face à l'UMP et au FN 

     

    Martine-Aubry.jpg

     

    Martine Aubry en Robespierre : "Pas de pitié !"

     

     

    ***

     

     

    Reste à espérer qu'ils n'auront jamais à le regretter...

     

     

    Dans cinq ans par exemple, affublé d'alliés sans visibilité 

    avec la forte probabilité d'un Modem antagoniste (1).

     

     

    ________________

     

    1 - Pour peu que ce même Modem soit encore de la politique comme d'autres... de ce monde.

    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Mahmoud Abbas, Hollande, la France et nous

     

    7612f6a0-b187-11e1-bcb7-c85261ae3a4b-493x328.jpg

     

                  Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a été reçu vendredi 8 juin  2012 à l'Élysée par le chef de l'État, François Hollande

     

    ***

     

                    Un soutien, mais un soutien mesuré. En recevant vendredi le président de l'Autorité palestinienne à l'Elysée, François Hollande s'est publiquement affiché aux côtés de Mahmoud Abbas. Mais il est resté prudent sur la reconnaissance d'un Etat palestinien, alors que faute d'une reprise des négociations avec Israël, les Palestiniens ont annoncé qu'ils demanderaient devant l'assemblée générale de l'ONU l'acquisition du statut d'Etat non-membre - Lénaïg Bredoux et Pierre Puchot de Médiapart.

     

    _____________

     

                  On n'en finira sans doute jamais de dénoncer avec la plus grande fermeté la connivence en France, jusqu'au plus haut niveau de la représentation nationale, d'une partie de la classe dirigeante avec l'Etat d'Israël et sa politique à l'encontre du Peuple palestinien : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation... Même à l'époque de l'apartheid en Afrique du Sud, on n'aura pas observé, ici en France (oublions cette Europe d'eunuques !) un tel silence complice, un tel soutien (1) - soutien à peine voilé -, d'associations, de ligues et de conseils dits prestigieux, d'hommes et de femmes politiques ou non, sans courage et sans honneur, communautarisés à un degré tel (d'aucuns diront "tribalisés") que toute condamnation aussi modérée soit-elle de la politique de cet Etat qu’il faut bien nous résoudre à qualifier de « voyou » ne peut même plus être envisagée. 
     
    palestine,israël,france,justice,politique,actualité,hollande,fabius Regardez bien Fabius... regardez-le bien notre ministre des affaires étrangères ! Cet homme-là ne porte-il pas déjà sur son visage toute la lâcheté et tout le déshonneur de la diplomatie française, cette voix de la France à l’étranger, aujourd’hui sans voix pour la Palestine et son Peuple ? Quant à Mahmoud Abbas et son Autorité Palestinienne... si un jour, cette Autorité privée d'autorité s'était reconnue une obligation de résultats, même modestes, nul doute qu'elle aurait démissionné il y a longtemps déjà ! Car... enfin... qui nous parlera du drame de cette dissymétrie tragique entre les "représentants" du Peuple palestinien et ceux de l'Etat israélien ? 

    In fine, c'est toute la crédibilité de la cause palestinienne qui, année après année, s'en trouve érodée, faute de résultats, de progrès et de réelles perspectives d'avenir.  

    A la longue, les perdants, toujours perdants, aux élites indulgentes quant à leurs insuffisances jusqu'à l'acceptation tacite de leur propre impuissance, finissent toujours par lasser nombre de leurs partisans ; lassitude qui viendra assombrir le combat de ce Peuple, aujourd'hui martyr de toute une région et de ses propres « élites et leaders » car pour ce peuple à la destiné injuste et cruelle, il semblerait que le verdict soit tombé il y a longtemps déjà ! Ce sera : pas de réussite, pas de soutien et pas de pitié !
     
     
     
    1 - Excepté en Angleterre sous Thatcher, des conservateurs allant jusqu'à nier l’existence de l'apartheid : «  L’apartheid, ça n’existe pas ! Je reviens d’Afrique du Sud ;  je l’ai cherché et je n’ai trouvé rien de tel. » 2 - La rumeur va bon train au sujet de Fabius ; il aurait fait des pieds et des mains auprès de Hollande pour obtenir ce poste. Mais... pour en faire et y faire quoi ? L'avenir le dira même s'il a déjà commencé de parler.
    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Arrêt d'Arrêt sur images



    arret sur images,serge uleski,

     

                  Abonné trois années durant, je n'ai pas souhaité renouveler mon abonnement.

     Devinez pourquoi ?

     Eh bien... tout simplement parce qu'à Arrêt sur Images, il ne s'y passe plus rien (si tant est qu'il s'y soit passé un jour quelque chose) !

     

     

                                                         ***

     

    Qu'à cela ne tienne !

    Présentation succincte mais non dénuée d'intérêt de la fine équipe de ce webzine, accompagnée de quelques commentaires d'un abonné qui ne l'est plus depuis quinze jours...

     

    - Maja Neskovic qui a remplacé Guy Birembaum ; ce dernier a très vite jeté l'éponge pensant à juste titre qu'il y perdait son temps et le nôtre.

    N'empêche, chaque semaine, Maja interroge un éditorialiste, un intellectuel sur ses sources. Lequel d'intello ou d'éditorialiste ? Et bien les mêmes que vous pouvez retrouver sur vos écrans de télé ou à la radio ; Maja allant à l'avance jusqu'à s'excuser auprès de nous, abonnés que nous sommes, avant de rencontrer Emmanuel Todd, car il se pourrait bien qu'elle ne comprenne pas tout.

    Merci pour l'excellence de ce service pourtant payant.

     

    - Judith Bernard, dirige et présente une émission littéraire, une émission une fois tous les... impossible de savoir ou de prévoir... une fois que Schneidermann a réuni des fonds pour la rémunérer ? Allez savoir !

    Pas d'émission des mois durant. Et pourtant, cette Judith Bernard est sans aucun doute la seule intervenante crédible de ce site : compétence, expertise, enthousiasme, apport réel, contribution à forte valeur ajoutée.

     

    - Un dénommé Rafik maintenant : chroniqueur cinéma dont la dernière chronique date de novembre 2011... quant à la production d'une émission de cinéma... vous pouvez toujours vous brosser ! (une émission ou deux en trois ans !)

     

    - Didier porte... mais là,  on ne fera pas de commentaire... à quoi bon être cruel !

     

    (Dis ! Pour un petit soutien à Dieudo, c'est quand tu veux !)

     

    - Le patron... Daniel Schneidermann : jeans, baskets, chemise qu'il oublie le plus souvent de repasser... (il ne lui manque plus qu'une casquette - un short peut-être aussi, cet été ?) ; il tente tant bien que mal de donner corps, vie, esprit, fond, forme à des débats, des tours de table, des réunions - briefing, dé-briefing ?, au format aussi usé que stérile, bien en peine qu'il est, et ses invités avec lui, de décrypter quoi que ce soit...

     

                    Emmanuel Todd en appui - invité récurrent -, comme unique espoir et horizon maintenant indépassable - hélas ! -, d'être confronté à un regard, un angle de vue, une analyse courageuse, dérangeante, et pourquoi pas... troublante. 

    De ce côté là aussi  : service minimum bien que payant ! 

                 Et d'autres encore, intervenants ponctuels, vacataires, intérimaires précaires, ils vont, ils viennent, disparaissent... pigistes pleins de bonne volonté... très certainement, souvent appliqués mais... livrés à eux-mêmes et dont on n'osera pas consulter les feuilles de paie.

     

                                                         ***

     

                 Privé de dynamique , aucune prise de risque chez Arrêt sur Images ; ce qui fait que sur les médias et ceux qui en vivent, de bien meilleures questions et réponses sont posées partout ailleurs sur le net, sans avoir à débourser quoi que ce soit.

    Aucun buzz ! Aucun relais dans les médias ! Aucun article quel qu'il soit autour d'Arrêt sur Images...

    Son patron, Schneidermann n'a aucune ambition, c'est flagrand : aujourd'hui, à la télé, il y aurait toute sa place sans aucune difficulté.

    C'est dire... c'est tout dire !

    En vérité, Arrêt sur Images ne dérange personne (et n'intéresse pas grand monde donc). Des Internautes taquins vont jusqu'à ironiser : "Arrêt sur Images cesserait d'émettre qu'il faudrait sans doute des semaines pour que l'on s'en aperçoive !"

     

                  En conclusion : aucune envie de continuer de soutenir ce site même à 40euros par an ; ce n'est pas tant que ce soit cher (ça ne l'est pas) mais... c'est tout simplement pas la peine car, Arrêt sur images ne nourrit pas son abonné, même s'il doit bien nourrir un homme, un seul : Daniel Schneidermann.

    Du moins, c'est à espérer. Parce que... dans le cas contraire, à quoi bon.

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu