Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

Un sans faute d'Aymeric Caron face à Michel Onfray

 

         Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés... par une maladie : l'islamophobie.

 

 

               Etait-ce à Michel Onfray de faire du Zemmour ou de rejoindre Finkielkraut ? Ne pouvait-il pas s'abstenir ?

Mauvais procès que celui de Michel Onfray contre l'Islam car enfin, trouvez-nous une religion qui soit ou ait été "à l'aise" avec l'homosexualité, l'émancipation de la femme, l'avortement, les beuveries du samedi soir jusqu'au coma éthylique de nos jeunes ?

 

***

              

 

               Aymeric Caron était là : il a veillé au grain. La question qui tue, c'est lui qui la posera à Michel Onfray : " Mais alors, si, dans le texte, l'Islam est une religion si détestable, comment se fait-il que les Musulmans français soient aussi paisibles dans leur pratique de cette religion ? Ils n'auraient donc rien compris à l'Islam ?"

 

Onfray aujourd'hui n'est plus.

 

***

 

          Ayant perdu nombre de ses lecteurs depuis l’arrivée d’Internet – il s’en plaindra en ces termes : « Plus personne ne lit ! » ; contesté sur la toile comme nulle part ailleurs et comme jamais… Onfray a découvert, voilà quelques années, qu’il ne faisait pas l’unanimité chez le citoyen lambda, le quidam à l’esprit libre, autodidacte ou pas, informé et instruit.

Enfant-roi pourri gâté, aujourd'hui fragilisé, Onfray choisit de rentrer à la maison, sa maison, pour y chercher un refuge, là où personne ne le contestera : les médias dominants qui l’ont fait, car Onfray doit tout à ce système  médiatique-là et à ses animateurs et producteurs qui choisissent régulièrement de l’inviter.

Pour cela, deux examens de passage sont requis : la critique de l'Islam et la dénonciation de l'antisémitisme supposé de nos "banlieues" et de l'extrême gauche.

           Nul doute, nombreux sont ceux qui penseront qu'il a réussi haut la main ce passage, même si, en ce qui nous concerne, ce sera : Adieu Michel Onfray !

 

***

 

Les Animaux malades de la peste

 

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom)
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :

 

Jean de la Fontaine : la suite ICI

 


Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

 

_______________

 

Pour prolonger, cliquez : Quand Onfray rentre à la maison tout en serrant les fesses

Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 1 commentaire

Commentaires

  • "Le sans faute d Aymeric Caron ?!!! je ne vois pas en quoi les balbutiements de l animateur ont pu , à quelques moments que ce soit constitués un sans faute !...coincer Michel Onfray avec des arguments aussi pauvres s est avéré une fois de plus impossible !...ranger le philosophe au meme niveau que Zemmour dénote d un manque de discernement impardonnable !...On reconnaitra cependant à Aymeric Caron , le mérite d avoir lu ( cette fois ci ) , l ouvrage , et de nous épargner la lecture de notes réalisées par un de ses amis ( à propos du meme ouvrage ! )...un frèle esquif dans un océan de médiocrité ...merci pour cette leçon mr Onfray !...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu