Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

La nécessité de "Brigitte Macron à l'Elysée" aujourd'hui.... et demain bien plus encore...

brigitte à l'élysée.JPG

 

 

                Macron n'a qu'un électorat : la quinzaine d'oligarques et leurs relais sur le terrain qui lui ont permis d'être candidat et de se retrouver au second tour de l'élection présidentielle face à MLP ( coaching, financement, mise au pas des rédactions des médias qui font l'opinion par leurs propriétaires, flingage de Fillon au profit de MLP et la disparition concomitante du PS, avec un Mélenchon non présidentiable pour seul recours).

Et si Macron demeure le Président le plus mal élu de la 5è République, reconnaissons toutefois qu’il a fallu à cette oligarchie miser plus que parier pour  un candidat qui soit, après un travail de mise à niveau,  "présidentiable" et pas seulement par défaut ! Ce qu'aura été Macron.

C'est donc bel et bien cette oligarchie, cet  "électorat de niche" qui décidera de la reconduction ou non de Macron à l'Elysée selon qu'il sera ou non encore capable de porter leur projet.

              Condamné à sur-jouer son rôle de "président", si ceux qui seront appelés à valider une nouvelle fois sa candidature se lassent de cet instrument (entre les mains de stratèges cyniques et machiavéliques) qu'est Macron (instrument de la Commission européenne, elle-même à la solde du projet mondialiste de ces 20 dernières années), il se pourrait bien que "Brigitte" soit appelée à la rescousse pour faire diversion ; une Brigitte écran de fumée ; arbre qui cacherait une adhésion minoritaire au renouvellement du mandat de Macron à l’Elysée ; et c'est alors que Macron serait ré-élu ( même et surtout dans le contexte d'une abstention record au second tour en 2022) par une "minorité majoritaire" d'électeurs qui auront préféré comme Première dame, Brigitte à toute autre ainsi qu'un candidat - époux de Brigitte  - déjà président malgré tout, pour ne rien dire d'électeurs people-isés comme jamais.

                N'oublions pas que ce sont les moins politisés mais les plus intéressés ( classe moyenne dans le souci de préserver leur niveau de vie sans prendre le risque d'un candidat soucieux de réduire les inégalités ou bien d'un candidat "frexit") qui votent au second tour.

                  Dans les mois à venir, attendons-nous donc, à la manière du couple Kennedy, le premier couple de la "politique- spectacle" et  de la Com comme concept outrancier (1), à devoir faire face à une intensification d'une communication qui aura pour centralité...  l'identité du "couple Macron" avec "Brigitte" en première ligne : nul doute, les rédactions de Gala, Elle et Paris Match s'en pourlèchent déjà les babines.  

 

 

1 - John Kennedy... jeune et beau gosse, Chef d'Etat "people" (avec son épouse Jacqueline qu'il a très vite délaissée une fois son devoir accompli - lui faire deux enfants) pour des gogos assoiffés de boniments (Jacqueline Kennedy n'aura jamais été heureuse en ménage)

Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu