Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

Gilets Jaunes - quand Macron n'a qu'un désir : leur retour à leur invisibilité et à leur silence.

 

 

_______________________

 
                 Rappelons à toutes fins utiles à ceux qui seraient tentés de l'oublier sciemment ou non, que le coeur des revendications des Gilets Jaunes bat autour de retraités qui ne veulent plus survivre avec 900 euros et souvent moins encore ; de  salariés rémunérés à 1200 euros pour un plein temps,  et un électorat qui ne veut plus d'une Assemblée nationale composée de députés godillots sous le contrôle d'un locataire de l'Elysée qui a raflé la mise, toute la mise, sur la base d’un score qui s’élève à 18% des inscrits  dans le cadre d'une élection dont le second tour est tué dans l'oeuf depuis trente ans.

              Depuis un mois, des heures durant, Macron occupe les médias dans le contexte d'une crise sociale et institutionnelle ; discours sans fin destiné, jour après jour, à noyer le débat, tous les débats ! qui n'auront finalement jamais lieu selon le principe suivant : plus vous mettez de temps à répondre à une question tout en répondant à toutes les autres par anticipation, moins l'on vous en posera.

Selon son bon plaisir truffé d'arrière-pensées, Macron rencontre et convoque maires, lycéens, associations ; la France dite en colère y est absente ; les revendications autour du pouvoir d'achat sont englouties par l'énumération de mille autres revendications comme autant de problèmes à résoudre...

Le débat dit national n'aura servi qu'à ça : reléguer les Gilets Jaunes, eux et leurs revendications autour de l'absence de pouvoir d'achat, à la portion congrue ; celle que l'on accorde à ceux dont on souhaite vaincre la volonté.

Marginalisés dans leurs revendications, ringardisés, intimidés face à cette marée de problèmes à résoudre ( "C'est vrai après tout : qui sommes-nous avec nos problèmes de fin de mois qui nous reviennent sept jours par semaine !"), culpabilisés... les Gilets jaunes, cette France qui n'a plus eu peur ni honte, baisseront-ils à nouveau la tête, rentreront-ils chez eux, retourneront-ils au silence et à la résignation avec pour seule perspective : une mort sociale aussi cruelle que lente ?

Entre 10 et 15 millions de nos compatriotes sont concernés, voire 20 millions ; non pas des "poches de pauvreté" mais des millions de foyers pour lesquels un billet de 20 euros qu'on n'attendait pas, c'est un sourire qui ne nous quittera pas toute une semaine.

Aussi, quand un locataire de l'Elysée se propose de leur prendre celui que se trouve dans leur porte-monnaie et pour lequel ils ont travaillé... vous pensez bien !

                  N'ayons aucune illusion : c'est bel et bien sur ce retour au silence des Gilets Jaunes qui ne le seraient alors plus, ni gilets, ni jaunes, mais à nouveau invisibles en revanche, toute humiliation bue  - encore l'humiliation ! – sur lequel Macron et son équipe comptent ; sur une défaite silencieuse qui jamais n'osera dire son nom car, faut pas croire mais… même les salauds savent se montrer magnanimes, et plus encore lorsqu’ils jugent leur victoire totale et irréversible ; non pas une bataille gagnée mais une guerre qui aura été "d’usure' ; une guerre conduite par des usuriers qui ont frôlés la déconfiture politique ; un peu comme le retour du printemps après un rude hiver.

                  L'étouffement, l'extinction des revendications autour du pouvoir d'achat et du refus d'une existence sans joie ni consolation, une existence bouchée, sans horizon, sans espoir digne de ce nom,  un peu comme l'extinction d'un feu, ne peut être que souhaiter par un locataire de l'Elysée qui joue son avenir professionnel (et non politique) à une échelle internationale. En effet, il y a bien longtemps, depuis disons 1983, que nos hommes dits "de pouvoir" n'ont plus la main sur l'économie et la finance. L'U.E s’en charge, la Commission veille au grain que représenterait une véritable action politique au service des Peuples - de leur bien-être et de leur autonomie individuelle pour chacun de leurs membres -, les marchés financiers aussi, les Banques et les multinationales, sous la dictature  d’un projet mondialiste sans honneur et sans justice. 

                  Tenez ! Posons-nous la question de savoir où se trouvent aujourd'hui un Gerhard Shröder et un Tony Blair ! "Pourquoi ces deux-là ?" demandez-vous. Mais... parce que lorsque ces deux individus ont quitté leur fonction, ils ont laissé derrière eux plus de pauvres qu'ils n'en ont trouvés lors de leur investiture  contrairement à la supplique affichée dans les toilettes à propos d’un endroit qu’il faudrait quitter, au pire, dans l’état où… etc... etc...

Jugez donc : Shröder est « directeur indépendant » chez Rosneft, société d’État russe spécialisée dans l’extraction, la transformation et la distribution de pétrole ; Tony Blair conseille les sociétés (banques) JP Morgan et Zurich Financial.

Tout est dit. 

 

***

 

gilets jaunes - quand macron n'a qu'une espérance :  leur retour

                 "Gilets Jaunes" mobilisés ou Gilets Jaunes par procuration, et bien qu’ils ne soient pas imposable, même si les taxes s’en chargent, la TVA en particulier, ce peuple-là c’est le peuple du travail qui s'y prépare dès 5h le matin ; c'est ce peuple que l’on trouve dans les RER et dans les trains de banlieue de nos mégapoles dès 6h ; c’est le peuple qui permet au « pays France » de fonctionner, tout simplement : voirie, hôpitaux, Ehpad, transports, secours, déchets à ramasser et à traiter, centrales électriques, eau potable, maintenance, manutention, bâtiment et TP été comme hiver, l'électricité à rétablir par mauvais temps, entretien et nettoyage, chauffeurs-livreurs, et livreurs tout court, celle qui vous sert votre café content ou pas… 

               Quel que soit le destin de ce mouvement Gilets jaunes, cette partie émergée du Peuple du travail (1) même retraités, longtemps invisible, de cette France submergée qui aura vaincu la peur - peur du mépris et du ridicule, peur des coups, peur de ne recueillir le soutien que d’une infime minorité de nos compatriotes -, qu’il soit dit ici avec la plus grande solennité et la plus grande sincérité que tous demeurent aujourd’hui les seuls que l’on puisse accueillir à notre table sans état d’âme, sans doute aucun quant à leur respectabilité, leur légitimité et leur autorité...

 

               Car cette France n'aura jamais besoin du déclassement, de la paupérisation de son voisin pour continuer de prospérer ou se maintenir à flot sur le dos des classes populaires ou bien, pour ne pas déchoir ; une France pour laquelle la vitrine fracassée d'une boutique des Champs Elysée ou celle d'une banque, ne décidera jamais du chemin que prendra son bulletin de vote ni son opinion en réponse à un sondage...

              Alors, oui ! Cette France-là, France incarnée par la mobilisation des Gilets Jaunes, est bien la seule France fréquentable aujourd’hui ... et pour longtemps encore !

 

 

1 -  Bien qu’il ne soit pas toujours imposable, même si les taxes s’en chargent, la TVA en particulier, ce peuple du travail, c'est le peuple qui bosse vraiment et qui s'y prépare dès 5h le matin ; c'est ce peuple que l’on trouve dans les RER et dans les trains de banlieue de nos mégapoles dès 6h ; c’est le peuple qui permet au « pays France » de fonctionner : voirie, hôpitaux, Ehpad, transports, secours et sécurité civile, déchets à ramasser et à traiter, électricité quelle que soit la météo, eau potable, maintenance, manutention, bâtiment et TP été comme hiver, entretien et nettoyage, chauffeurs-livreurs, et livreurs tout court, celui qui vous sert votre café content ou pas… et combien d'autres tâches essentielles qui ne doivent rien à une quelconque complaisance : bien au contraire ! Et plus elles sont primordiales toutes tâches,  plus elles sont sous-rémunérées et leurs acteurs méprisés. 

 

 ______________

 

Pour prolonger, cliquez : Les Gilets jaunes - le dossier

 

Lien permanent Catégories : Gilets Jaunes 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu