Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

L'Histoire, cette continuation de la guerre par d'autres moyens

 

               Doit-on, peut-on rappeler que l’histoire c’est la guerre ?  

C'est sûr ! L'histoire c'est certainement autre chose qu’une émission quotidienne de 30 minutes avec Jean Lebrun sur France Inter ou J.M Jeanneney sur France Culture le samedi matin ou bien encore E. Laurentin à ce même micro, chaque jour,  du lundi au vendredi, qu'il pleuve ou qu'il vente.

 

               Oui ! L’histoire c’est la guerre. 

               Si la spécialité des historiens c'est l'histoire des vainqueurs telle que ces derniers souhaitent qu'elle nous soit comptée, car force est de constater que peu d'historiens prennent le risque d'oeuvrer pour l'histoire des vaincus sous peine d'être bannis des médias et de toute possibilité de carrière universitaire ou autre, doit-on en déduire qu'il n’y a pas plus lâche, plus partial qu'un historien qui souhaite faire carrière en tant qu'expert du mensonge par omission ?

Car enfin, la Vérité de l'histoire, la vérité d'une histoire... ne se situerait-t-elle pas entre les mensonges par omission des uns et ceux des autres, vainqueurs et vaincus confondus ?

 

               L’histoire et les historiens sous influence… 

               Si tous les historiens ont leurs "biais"  - biais idéologique, carriériste ou de classe -, il semblerait qu’une lecture de l’histoire ouvre les portes médiatiques et universitaires, et qu’une autre les ferme toutes.

Nul doute, cette exclusion pour les uns, cette consécration pour les autres, sont riches en enseignements.

Il est vrai que les faits ne sont pas les mêmes pour tout le monde ni leur interprétation. De là à penser que les faits ne sont rien et que seules importent leur interprétation...

Regardez :

  • Hiroshima
  • La France, Pétain et la collaboration
  • La guerre d'Algérie
  • URSS
  • Charles de Gaulle
  • De Bonaparte à Napoléon Empereur
  • Robespierre
  • Le PCF
  • L’Ancien régime
  • La révolution française
  • Le Communisme

               Si l’histoire c’est la guerre, c’est que les historiens font la guerre à l’histoire et n’hésite pas à se faire la guerre entre eux. Dans certains cercles, on affirme même qu’il n’y a pas plus belliqueux qu’un historien, pas plus tête en l’air aussi ; c’est selon… et pas seulement leur humeur ; loin s’en faut ! Car d’aucuns ont souvent la fâcheuse habitude de négliger certaines archives :

« Comment ça ? Elle était là cette archive ?  Vous êtes sûr ?

  • Ah oui ! Elle n’a jamais bougé. Je la connais bien en plus.
  • Bon ben… elle a dû m’échapper. J’ai sans doute été dérangé.
  • Cette archive change tout.
  • « Change tout » quoi ?
  • Ben tout.
  • Oui mais bon… moi, j’en reste là ! Ca va comme ça vos histoires d’archives qui auraient été là, puis plus, et à nouveau là !... »

D’autres encore se gardent bien de les consulter toutes ces archives.

              Mais alors, spécialistes du mensonge par omission tous ces historiens ?

 

              A propos de la Seconde guerre mondiale, un événement sera interdit « d’histoire », expulsé, exfiltré dans l'urgence, dans un mouvement de panique, puisque nul historien ne sera autorisé à le revisiter, à le réviser, à le ré-interpréter cet événement : il s'agit de la déportation et à la tentative d’extermination des Juifs.

C’est la loi Gayssot (Gayssot-Fabius) qui se chargera de faire respecter cette congélation de l’histoire.

 

***

 

            Historiens du consensus, médiatiques et carriéristes ou sans courage, historiens suivistes, historiens militants, historiens de la falsification délibérée des faits, historiens des archives, historiens rapporteurs de rumeurs et de ragots...

Guerre idéologique, guerre de classes, guerre à la vérité, guerre au mensonge... 

Voyez :

François Furet : le grand guerrier de l’anticommuniste ; un repenti du PCF...

Jacques Blainville : et son histoire de France  honteusement écarté parce qu’il était un grand guerrier de l’Ancien régime...

Jules Michelet : un guerrier romantique de la littérature historique au service d’une histoire fantasmagorique qui confondra la vérité avec le style d’un auteur qui se paie de mots...

Robert Paxon : historien de la Seconde guerre mondiale en guerre contre une France forte et indépendante, phare du monde, pour le plus grand bénéfice des USA et sa conquête culturelle et marchande de l’Europe...

Annie Lacroix-Riz, historienne marxiste-léniniste, avocate de l'URSS et de Staline au bilan globalement positif.


          Ces historiens, à un degré ou à un autre, auraient-ils les attributs des diseurs de bonne aventure… au passé ?

___________

 

 Pour prolonger, cliquez : Annie Lacroix-Riz sur Blum

 

                Annie Lacroix-Riz sur « les historiens sous influence » ICI.

Lien permanent Catégories : AA - Serge ULESKI, littérature et essais, Politique et actualité 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu