Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

fabius - Page 3

  • Iran, Fabius, la France et nous

    Thierry Meyssan, sur l'attitude de "la France"



                     A propos des négociations de Genève sur le nucléaire iranien le 9 novembre, les pays réunis ont parlé d'une France intransigeante désignée comme responsable de l’échec des pourparlers. Les faucons se réjouissent (les néo-conservateurs américains, le gouvernement israélien et l'Arabie Saoudite). Les colombes, elles, battent de l'aile.


    "Diplomatiquement, la stratégie de la France est payante auprès d’Israël, de la Turquie et surtout de l’Arabie saoudite, puisque Paris s’est posé comme l’interlocuteur privilégié de tout ceux qui ont une peur bleue de la bombe iranienne", décrypte Gauthier Rybinski, spécialiste des questions internationales à FRANCE 24.


    Il y va également des intérêts économiques de la France dans la région, où, ces derniers mois, Paris a multiplié les signatures de contrats notamment avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. La France compte également sceller assez rapidement un accord capital avec la monarchie wahhabite sur la livraison de missiles sol-air et pour la vente d'avions Rafale au Qatar : "Échaudés depuis qu’ils se sont retrouvés esseulés en rase campagne après la volte-face d’Obama sur le bombardement punitif contre le régime syrien, les Français sont sans doute animés par un désir de revanche", note Gauthier Rybinski.


                     Qu'il soit permis de préciser ceci : parler d'intransigeance de La France à propos de ces négociations, c'est sûrement un raccourci un peu court et un abus de langage, voire une insulte, car enfin, s'agit-il vraiment de la France et de son Peuple souverain  ? Ne s'agit-il pas plutôt, comme le souligne Thierry Meyssan, d'une présidence Hollande et d'un gouvernement dont le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, ministre élu par personne, ne sait plus comment satisfaire, dans la continuité d'un Sarkozy tout aussi zélé, les desiderata d'une puissance étrangère nommée Israël.


    Rappelons qu'il n'y a aucune légitimité populaire et démocratique ni aucun précédent diplomatique derrière l'engagement de cette présidence et de ce gouvernement auprès d'un pays dont il faut bien constater qu'il n'a plus rien aujourd'hui à envier à l'Afrique du Sud de l'apartheid.


    D'autre part, on ne manquera pas de noter le vocabulaire d'un ministre des affaires étrangères qui n'a plus aucune retenue (1) ; un vocabulaire et un langage, là encore, en rupture totale avec notre tradition diplomatique européenne de ces cinquante dernières années, du quai d'Orsay à l'Elysée ; vocabulaire qui appartient à une région, et un pays en particulier, que Fabius ferait bien de fréquenter mais du bout des pieds car, Netanyahu et son gouvernement de coalition d'extrême droite ne sont pas plus fréquentables sous un drapeau israélien que sous celui d'un drapeau tricolore.

    Dans le cas contraire, devra-t-on alors exiger le départ de ce ministre prête-nom et porte-voix ?

    Assurément.


                    Et pour ne pas conclure... on précisera ce qui suit : que l'on sache en haut lieu que cette politique qui viole tout ce qui a fait la réputation de la France dans le monde, admiration et respect, participe, à gauche, du dégoût qui n'en finit pas de gagner les coeurs et les consciences.

    Aussi peut-on affirmer sans risquer d'être contredit : plus personne ne lèvera le petit doigt pour sauver ce gouvernement et cette présidence, et l'on n'aura alors qu'un souhait : que toutes les élections à venir leur soient fatales !




    1 - A propos de Bachar El Assad : "Cet homme ne mérite pas de vivre". A propos des touaregs du Mali : "Ces barbares..."

     

    __________________________


    Pour prolonger, cliquezL'Iran et la bombe : l'avoir ou pas

    ainsi que Porter la crise au coeur du PS et des Verts


    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
  • Diplomatie française en colère : croissants et jus de fruits

     

     

    fabius et kerry.jpg

              

                    En grande difficulté sur l'affaire Leonarda, Hollande hausse le ton contre l'espionnage américain, un mois après tout le monde (La présidente du Brésil a elle annulé en septembre une visite aux USA  - ICI ) pour restaurer quelque peu son autorité et ne pas désespérer définitivement la gauche, la vraie, celle qui s'apprête à sanctionner la coalition gouvernementale PS-EELV aux prochaines municipales.


    L'espionnage de millions de conversations téléphoniques en France par les services secrets américains a entraîné un brusque coup de froid dans les relations entre Paris et Washington. Mais au fait... qu'est-ce qui irrite le plus la diplomatie française ? N’est-ce pas bien plutôt le fait que les USA semblent douter de la fidélité de la France à son égard ?  Ce qui semble déranger au plus haut point la diplomatie française n'est-ce pas le fait que les Etats-Unis puissent penser que la France ait quelque chose à leur cacher alors que la diplomatie française s'est fait une spécialité comme jamais auparavant, d'exaucer chacun des vœux étasuniens depuis une quinzaine d’années : Afghanistan, Irak, Libye, Mali, Syrie, impunité pour Israël, soumission à Barroso (agent américain) et à la commission européenne, accord sur le libre échange, alliance avec l'Arabie Saoudite...

     Avouez qu’il y a de quoi enrager, non ?


    Et à ce sujet…


    Laurent Fabius a rencontré John Kerry, le chef de la diplomatie américaine. Des micros installés par votre serviteur ont pu enregistrer les propos suivants (eh oui ! Y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui espionnent !) :

    «  Mais enfin… John, comment avez-vous pu un seul instant douté de notre fidélité (servilité ? ndlr) à votre égard ? Vous savez bien que l’on ne vous cache plus rien depuis des lustres. D’ailleurs qu’aurions-nous à cacher ? Nous n’avons plus de secret pour vous. On pense comme vous. Votre politique c’est notre politique. Voyez à propos de l’avion de cet indien de Bolivie qui se prend pour un Chef d'état… c’est quoi déjà son nom à ce traîne-savate?

    -  Morales...     

    - Ah oui. C’est ça, Morales ! Vous ne nous aviez rien demandé à son sujet, même si vous l’aviez rêvé, eh bien, on l’a fait sans attendre que vous nous le suggériez : son avion… vous avez vu : au trou et au clou son avion à deux balles ! Alors... quand on vous dit que vous et nous, c’est pareil ! Non là vraiment c’est à désespérer John ! De quoi avons-nous l’air, franchement ! Faites-nous confiance une bonne fois pour toutes ! Vos désirs ne sont pas simplement des ordres mais… vos désirs sont les nôtres aussi. Nous ne sommes pas seulement vos alliés mais… vos obligés. Pour un peu, on serait bien vos complices. Du moins, faudrait pas nous pousser bien fort pour qu’on le devienne. D’ailleurs, nous le sommes un peu déjà. Vous et nous unis pour le meilleur et le pire. Mariés nous sommes ! Oui ! C’est ça ! Un couple inséparable Johnny. Aussi, ne nous contentons pas de nous serrer la main : embrassons-nous Johnny chéri !...................Alors, t'es rassuré maintenant ?

    - Tout à fait Laurent. Demain, on débranche tous les micros. C'est promis ! Demain, on remballe tout Laurent. Tiens, en attendant...  roule-m'en une autre.»

     

                            Et la presse américaine de s’étonner, à juste titre, de la colère (colère feinte et sans lendemain ni conséquence donc) de l’Elysée et de Matignon.


    ***

     

     

     

                   Alors oui ! Quand on est à Matignon et à l'Elysée et qu'on est du PS, qu'est-ce qu'il ne faut pas dire ou faire pour tenter de cacher, bon an mal an, son penchant atlantiste impénitent...  car, dans les faits, le PS admire la puissance militaire et meurtrière des USA  comme personne ; ils ne rêvent tous que des USA, matin, midi ; et chaque soir c'est avec les USA qu'ils couchent et s’endorment : Valls, Fabius, Hollande... et tous les autres... atlantistes comme il n'est plus permis de l'être...

    Bande de tartuffes va !


    ______________________


    Pour prolonger... cliquez NSA et la tentation totalitaire

    ainsi que Les drones d'Obama

     

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
  • Des nouvelles d'Israël, station balnéaire, avec Jeff Halper

     

                 Co-fondateur du Comité israélien contre les démolitions de maisons palestiniennes dans les territoires occupés, Jeff Halper est l'une des figures de la lutte pour la paix. Vingt ans après, que reste-t-il du processus né des accords d'Oslo ? Halper répond.


    OLSO 20.01.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.


    Les accords d'Oslo, une tromperie ?


     

    Oslo 20.02.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.

     

    L'occupation israélienne s'est intensifiée, les colonies en Cisjordanie se multiplient

     

    Oslo 20_03.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.

     

    Jeff Halper présente un scénario dit du « collapse », c'est-à-dire d'un effondrement de l'ensemble du système mis en place par Israël sous la pression d'événements imprévus dans la région

     

    Oslo 20.04.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.

     

    Une solution à deux États étant devenue impossible, reste... par le biais de la colonisation, un système d'apartheid qui ne dit pas son nom.


    ______________________


    Pour prolonger, cliquez : Israël et le sionisme


    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
  • Laurent Fabius : le caniche des USA et d'Israël

     

     

    Les Européens mettent à l’index la branche armée du Hezbollah

     

     

     

                   L’inscription de la branche armée du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes à la demande de la France et de son ministre des affaires américaines et israéliennes, Laurent Fabius,  a été saluée par les Etats-Unis et Israël qui ont vu là une initiative plus qu'opportune.

    Rien de surprenant à cela ! Cette initiative ne fait l'objet d'aucune condition, et sûrement pas celle d'un changement de politique  américano-israélienne à l'endroit, par exemple, des Palestiniens et de leur calvaire dont personne n'est capable d'entrevoir la fin.

    Qu'à cela ne tienne ! Grand bien leur fasse à eux deux !

                Mais... dites-nous quand même ! Depuis quand est-ce la vocation de la France que de répondre aux desiderata des USA et d'Israël ?


    ____________________


    fabius,hezbollah,usa,israël,états unis,palestine,politique,international,actualité,europe,commission,quai d'orsay

                Sourire en coin, toujours content de lui, intellectuellement somnolent, voilà le Quai d'Orsay entre les mains d'un homme sans idée ni conviction que ne soient pas celles des autres...

    Après plus de quarante ans d'une carrière politique aphone et d'une bonhomie paresseuse sans éclats ni panache, quasi routinière, une carrière au cours de laquelle nous tous ici serons bien en peine de saluer une initiative, une seule, qui soit allée dans le sens des intérêts de la France et d'une Europe un tant soit peu indépendante,  aujourd'hui une Europe paillasson d’une alliance occidentalo-israélo-sunnite mortifère aux calculs sordides...

    Avec cette initiative prise sans condition contre le Hezbollah... Laurent Fabius ferme là une boucle : celle d'une carrière entièrement dévouée à une veulerie atlantiste (1) sans courage et sans honneur au service d'une politique sans justice dans laquelle le plus fort commande aux plus faibles au nom de ses seuls intérêts.

     

                      Avec de telles compromissions et des tels hommes pour s'y vautrer jour après jour, des années durant, c’est bien toute notre civilisation humaniste qui, ici en Europe, s’effondre.

     

    ________________________

     

     

    1Atlantistes : pleutres incapables d’imaginer un monde sans l’hégémonie militaire, culturelle et économique des Etats-Unis et d'Israël ; hommes et femmes paranoïaques pour lesquels le reste du monde est peuplé de barbares et d'êtres incultes, haineux, à peine humains ; paranoïa feinte qui a pour seul but la préservation du monopole de la force et de la violence : qui vivra, où et comment - sous une tonne de bombes six pieds sous terre, ou bien sous les palmiers les pieds en éventail ?

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Politique et actualité 0 commentaire
  • Mahmoud Abbas, Hollande, la France et nous

     

    7612f6a0-b187-11e1-bcb7-c85261ae3a4b-493x328.jpg

     

                  Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a été reçu vendredi 8 juin  2012 à l'Élysée par le chef de l'État, François Hollande

     

    ***

     

                    Un soutien, mais un soutien mesuré. En recevant vendredi le président de l'Autorité palestinienne à l'Elysée, François Hollande s'est publiquement affiché aux côtés de Mahmoud Abbas. Mais il est resté prudent sur la reconnaissance d'un Etat palestinien, alors que faute d'une reprise des négociations avec Israël, les Palestiniens ont annoncé qu'ils demanderaient devant l'assemblée générale de l'ONU l'acquisition du statut d'Etat non-membre - Lénaïg Bredoux et Pierre Puchot de Médiapart.

     

    _____________

     

                  On n'en finira sans doute jamais de dénoncer avec la plus grande fermeté la connivence en France, jusqu'au plus haut niveau de la représentation nationale, d'une partie de la classe dirigeante avec l'Etat d'Israël et sa politique à l'encontre du Peuple palestinien : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation... Même à l'époque de l'apartheid en Afrique du Sud, on n'aura pas observé, ici en France (oublions cette Europe d'eunuques !) un tel silence complice, un tel soutien (1) - soutien à peine voilé -, d'associations, de ligues et de conseils dits prestigieux, d'hommes et de femmes politiques ou non, sans courage et sans honneur, communautarisés à un degré tel (d'aucuns diront "tribalisés") que toute condamnation aussi modérée soit-elle de la politique de cet Etat qu’il faut bien nous résoudre à qualifier de « voyou » ne peut même plus être envisagée. 
     
    palestine,israël,france,justice,politique,actualité,hollande,fabius Regardez bien Fabius... regardez-le bien notre ministre des affaires étrangères ! Cet homme-là ne porte-il pas déjà sur son visage toute la lâcheté et tout le déshonneur de la diplomatie française, cette voix de la France à l’étranger, aujourd’hui sans voix pour la Palestine et son Peuple ? Quant à Mahmoud Abbas et son Autorité Palestinienne... si un jour, cette Autorité privée d'autorité s'était reconnue une obligation de résultats, même modestes, nul doute qu'elle aurait démissionné il y a longtemps déjà ! Car... enfin... qui nous parlera du drame de cette dissymétrie tragique entre les "représentants" du Peuple palestinien et ceux de l'Etat israélien ? 

    In fine, c'est toute la crédibilité de la cause palestinienne qui, année après année, s'en trouve érodée, faute de résultats, de progrès et de réelles perspectives d'avenir.  

    A la longue, les perdants, toujours perdants, aux élites indulgentes quant à leurs insuffisances jusqu'à l'acceptation tacite de leur propre impuissance, finissent toujours par lasser nombre de leurs partisans ; lassitude qui viendra assombrir le combat de ce Peuple, aujourd'hui martyr de toute une région et de ses propres « élites et leaders » car pour ce peuple à la destiné injuste et cruelle, il semblerait que le verdict soit tombé il y a longtemps déjà ! Ce sera : pas de réussite, pas de soutien et pas de pitié !
     
     
     
    1 - Excepté en Angleterre sous Thatcher, des conservateurs allant jusqu'à nier l’existence de l'apartheid : «  L’apartheid, ça n’existe pas ! Je reviens d’Afrique du Sud ;  je l’ai cherché et je n’ai trouvé rien de tel. » 2 - La rumeur va bon train au sujet de Fabius ; il aurait fait des pieds et des mains auprès de Hollande pour obtenir ce poste. Mais... pour en faire et y faire quoi ? L'avenir le dira même s'il a déjà commencé de parler.
    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Politique et actualité 0 commentaire
  • Premier gouvernement Hollande : franco-français et européen

     

    taubira_gauchiste.jpg Taubira à la justice : seul et unique coup de tonnerre parmi les nominations.

     

    Christiane Taubira, la plus brillante des candidat(es) à la présidentielle de 2002 : tête bien faite et bien pleine ! Des convictions qui ne sont pas simplement des humeurs (celles de tout le monde) ou un positionnement carriériste (1).

    Fonction aujourd'hui paradoxale : elle sera la ministre de  la justice chargée de conduire les juges vers leur indépendance ; un Garde des sceaux dans l’obligation d’ abandonner un nombre non négligeable de ses prérogatives, et ce faisant… une partie de son pouvoir.

    Elle sera sans aucun doute la Star de ce gouvernement.

     

    ***

     

    Déception absolue : Fabius, aux affaires étrangères.

    Quai d'Orsay entre les mains d'un homme sans idée et sans conviction (il suffit de se reporter à sa carrière politique), premier ministre à 33 ans parce que... dans les bagages de Mitterrand et qu'il commençait à peser un peu trop lourd.

    Certes ! Dissident au PS en 2005... une irruption (éruption ?) anti-constitution européenne, très certainement aux fins de sortir de l'oubli...

    Depuis, plus rien. Sous doute à cause d'une incapacité à inscrire dans la durée, un engagement quel qu'il soit ; pour cause : manque de conviction, de courage et de sens politique : mauvais stratège et tacticien.

    Rien à attendre de ce ministère donc... sinon la complaisance habituelle et des lâchetés sans nombre au nom d'une realpolitik le plus souvent affligeante et détestable (2) !

     

    ***

     

                       Avec ce premier gouvernement Hollande, il s'agit manifestement d'affronter en priorité les problèmes franco-français et européens. A tort ou à raison, l'International devra attendre, et d'aucuns iront jusqu'à rajouter : "Et c'est pas plus mal comme ça, étant donné ce que la France a été capable de proposer depuis 10 ans".  

    ______________________

     

    1 - Madame Taubira saura-t-elle néanmoins mettre de l'eau dans son rhum ?

     

    2 - Qu'est-il arrivé à Védrine, membre du PS, sans doute l'Européen le plus brillant à l'International  ? Pourquoi a-t-il disparu ? Pourquoi s'est-il retiré de la vie politique française ?

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu