Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

palestine - Page 5

  • Israël contre Gaza : une information biaisée... télés, presse papier et internet, radios,

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice


    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?


    __________________

     

                       Offensive israélienne contre Gaza : les partis pris du traitement médiatique

    par Julien Salingue, le 18 juillet 2014 - ACRIMED


     

                 "Depuis le 8 juillet 2014, une offensive militaire israélienne est en cours contre la bande de Gaza. Au moment où nous écrivons, plus de 240 Palestiniens sont morts sous les bombes israéliennes, tandis qu’un Israélien a été tué par un tir de roquette. Ces événements donnent lieu à une large couverture médiatique, et nous ne prétendons pas fournir ici un article traitant de manière exhaustive de cette couverture. Dans la presse écrite comme à la radio et à la télévision, certains journalistes font au mieux leur travail et produisent, comme nous le rappellerons parfois, exemples à l’appui, une information de qualité.


    Force est toutefois de constater que le traitement médiatique dominant de cette nouvelle séquence du conflit opposant Israël aux Palestiniens demeure prisonnier de bien des travers que nous avons déjà eu l’occasion d’identifier. Il existe ainsi un « bruit médiatique » largement critiquable, qui ne résume pas l’ensemble du travail journalistique mais qui malheureusement l’étouffe ou le fait quasiment disparaître. C’est à ce bruit médiatique et à la tonalité générale qu’il donne à la couverture des événements que nous nous intéresserons ici, en nous concentrant notamment sur les titres de presse écrite et leurs sites internet, tout en allant également parfois chercher des exemples du côté des télévisions.


    Nous l’avions déjà souligné dans un précédent article traitant de l’information concernant le Proche-Orient : l’un des principaux biais du traitement médiatique du conflit opposant Israël aux Palestiniens est l’injonction permanente à un traitement « équilibré ». Or cette recherche d’un improbable « équilibre » entre Israël et les Palestiniens, quels que soient les intentions des uns ou des autres, conduit nécessairement à la production d’une information biaisée, incomplète, dépolitisée et, volontairement ou non, orientée."

     

                                La suite ICI

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Leïla Shahid, Norman Finkelstein et Michèle Sibony... ou la vérité des faits... vrais

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation directe de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

                    

    _________________

     

     

     

                   Leïla Shahid, ambassadrice palestinienne auprès de l’Union européenne sur France 24 à propos du lancement par l'armée israélienne de l'opération «bordure protectrice» ; à ce jour, 210 morts dont 70% de civils (hommes, femmes et enfants) sont à déplorer côté palestinien.

                A noter l'acharnement de l'animatrice ventriloque - dite "journaliste" -, de France 24 qui défend, mordicus, son salaire et son emploi en occultant sciemment la vérité des faits... vrais, depuis 1967, soit 47 ans d'occupation, comme le rappellera Leïla Shahid.

     

    ***

     

     

                Pour prolonger ce rappel de faits aussi têtus qu'accablants pour Israël, un texte de Chris Hedges traduit en français (l'original en langue anglaise : ICI

    "Israel Is Captive to Its ‘Destructive Process’". Article paru dans Truthdig, le 14 juillet 2014.

     

                   En Français sur Médiapart :

     

               "Dans son ouvrage « La destruction des Juifs d’Europe », Raul Hilberg (un examen critique de cet ouvrage est disponible ICI) a dressé la chronique d’un processus de répression qui était au départ « relativement modéré » mais qui a conduit, pas à pas, à l’Holocauste. Commençant par une discrimination légale, il s’est terminé dans le massacre. « Ce processus de destruction était un développement qui débuta prudemment et se termina sans aucune retenue », écrivait Hilberg.

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    Au cours des dernières décennies, les Palestiniens ont enduré un « processus de destruction » similaire. Ils ont été progressivement dépouillés des libertés civiles fondamentales, se sont fait voler leurs biens, dont une grande partie de leur terre et souvent leurs maisons, ont souffert des restrictions croissantes sur leurs mouvements physiques, ont été empêchés de faire du commerce et des affaires, en particulier la vente de leur production, et se sont retrouvés de plus en plus appauvris et finalement piégés derrière des murs et des clôtures de sécurité érigés autour de Gaza et de la Cisjordanie.

    « Le processus de destruction [des Juifs européens] s’est déployé selon un modèle précis », écrivait Hilberg. « Cependant, il ne s’est pas déroulé en suivant un plan de base. Aucun bureaucrate n’aurait pu prédire, en 1933, le type de mesures qui seraient prises en 1938, et il n’était pas non plus possible en 1938 de prédire la configuration de l’entreprise de 1942. La destruction fut une opération poursuivie pas à pas ; rare furent les cas où le fonctionnaire pouvait voir plus loin que le but de la phase en cours."

     

                   La suite sur Médiapart : ICI

     

     

     

                             Entretien avec Norman Finkelstein sur la stratégie israélienne à Gaza

     

    _____________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Opération bordure protectrice

     

                       ainsi que : Israël contre Gaza : une information biaisée du Nouvelobs au Figaro

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Saluons le courage des médias, de la classe politique française, de Netanyahou, d'Israël et puis surtout, de son armée !

     

                      Quatrième semaine de ratonnade  dans le cadre de l’opération de maintien de l'ordre coloniale israélien à Gaza.

    Secouée par d'intenses bombardements, la nuit dernière (28 juillet) fut l'une des plus violentes depuis le début de l'opération : on parle d'une soixantaine de morts du côté des Palestiniens : plus de mille morts depuis le début de l'intervention ; morts civils dans une écrasante majorité.

     

    cartes_israel_raye_Palestine.jpg
                  Il y a des cartes géographiques qui dévoilent tout : bas les masques !

     

                    Anéantir un des derniers foyers de la résistance palestinienne à la colonisation israélienne, Gaza - le blocus n'y suffisant pas -, ainsi que la composante religieuse de cette résistance, le Hamas, et maintenir la tête du Peuple palestinien sous l'eau jusqu'à l'asphyxie sur le modèle de la Cisjordanie, occupée et humiliée...  tel est le but affiché par Israël.

    Le CRIF, toujours à la pointe du combat pour la mort de toute idée d'un Etat viable pour les Palestiniens, tout en s'assurant qu'ici en France, l'Elysée, Matignon, l'Assemblée nationale, le Sénat et les médias exaucent chacun de ses voeux,  organisera une manifestation de soutien à Israël et à son armée jeudi prochain, sans doute en hommage à son dur labeur de ces trois dernières semaines : plus d'un millier d’hommes, de femmes et d’enfants de tous les âges passés par pertes et profits.

     

    ______________________

     

     

                     On ne compte plus les éditoriaux qui, dans le meilleur des cas et lorsqu'ils ne prennent pas ouvertement fait et cause pour Israël (1), renvoient dos à dos un "Israël extrémiste de Netanyahou" et le Hamas... comme si dans l'instrumentalisation du Judaïsme et du génocide juif à des fins coloniales depuis 1967, il y aurait de la place à la fois pour des modérés et des extrémistes.

    La palme reviendra à Jean Daniel du Nouvelobs qui écrit tout en s’écriant : "Si le droit de riposte (Israël) se révèle trop supérieur aux provocations de l'agresseur (Hamas), alors celui qui l'exerce et celui qui le subit ne valent pas mieux l'un que l'autre."

    Magie de l'internet ! Un internaute (Emilio Alba) vigilant et plein de bon sens, lui fera remarquer ceci :

     

                     "Cher Monsieur Daniel, si je vous comprends bien, au sujet d'Oradour-sur-Glane ( et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres sans doute - ndlr)  la Résistance française  (disons le Hamas... dans le contexte de l'occupation coloniale et du blocus israélien - ndlr) serait donc tout aussi responsable du massacre de la population de ce village que la division SS incriminée ?"

     

                     Et votre serviteur de proposer cette reformulation  : les maquisards ainsi que les habitants de ce village ne vaudraient pas mieux que cette division SS qui se serait finalement contentée de répondre aux "provocations" décidément intolérables de notre belle et noble résistance en punissant, faute de mieux, les habitants du village qui pouvaient ou non aider et abriter des résistants ?

    Et toujours dans le cadre de votre article, les SS, la Résistance française et les habitants d'Oradour-sur-Glane, c'est du pareil au même ?

                   Cette question, c’est à tous les éditorialistes qu’il nous faut la poser.

     

                  Comme un malheur n’arrive jamais seul et que le ridicule et l’indécence n’en ont  jamais assez - plus, toujours plus ! -, un président usurpera le prestige de sa fonction pour couvrir une tuerie, livrant le Peuple palestinien aux bombes israéliennes, en déclarant : « Israël a le droit de se défendre » ;

    Fermez le ban ! Y a rien à voir !

    Certes, les prochaines élections – comme pour les municipales et les européennes -, sauront rappeler à cet homme en dessous de tout de quel bois l’électorat de gauche est capable de se chauffer.

    N’empêche qu’en attendant…

     

                      Autre malheur, autre loi des séries… l'intelligentsia dite de gauche - acteurs, chanteurs, rappeurs, écrivains, artistes... -, garde le silence et regarde ailleurs (2) pendant que ça saigne, que ça hurle et que ça crève à Gaza ! Il est vrai qu'il s'agirait là d'un tout autre engagement que celui des restos du cœur si par chance ils devaient tous se mobiliser. On peut y laisser des plumes. C’est vrai. Et quelles plumes ! Celle d'une carrière.

    Alors non, ils n’auront pas un mot !

    Au moins savent-ils tous ce qu'il faut craindre ! Car leur  malaise à tous, leur gêne, confirment une fois de plus nos soupçons : quiconque s'avise de dénoncer le laxisme scandaleux de l'Etat français vis à vis d'Israël, sa complicité, devra renoncer, ici en France, à un avenir professionnel qu'il soit politique, économique, médiatique ou universitaire, au plus haut niveau. Et force est de faire le constat suivant : il y a des chapes de plomb et des Epées de Damoclès qui, en un tour de main, forcent un esprit qui a pourtant mille fois prouvé sa combativité, à battre en retraite avant de se réfugier dans le silence de l’indifférence ; autre manifestation de la banalité du mal, trou noir de l'âme.

     

                     Yeshayahou Leibowitz, (ICI) considéré comme l'un des intellectuels les plus marquants de la société israélienne avait compris que dans chaque culture, dans chaque Peuple, dans chaque civilisation, sommeille une indifférence non pas violente et chaude, mais paisible et froide à l’injustice, au droit, à la morale et pour finir… au crime... crime de masse, comme s’il ne pouvait en être autrement : Es muss ein : « Cela doit-il être ? Cela est ! »; ou bien encore : « Le faut-il ? Il le faut !»

                     Que l'on ne s'y trompe pas : la ratonnade de Gaza et l'indifférence qui l'accompagnent sont de cette étoffe sur laquelle naissent les pires cauchemars. Alors, sérieusement, à l’occasion de la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv, 72 ans après, y a-t-il encore du monde pour s’interroger : comment cela a-t-il été possible ?

    Valls si prompt à discourir sur les grandes catastrophes humaines du XXe siècle d’une voix qui se voudrait de stentor – il lui manque néanmoins « les graves », ceux de la profondeur -, un Valls qui sait mais qui n’a rien compris - à coup sûr, la marque des médiocres et des imbéciles -, Valls à la fois complice et soumis, ne répondra pas à cette question.

    Qu’à cela ne tienne ! La réponse, aujourd’hui, nous l’avons, là, sous nos yeux, dans le silence de ceux que l’on a coutume d’appeler « les leaders d’opinion » qui tout au long de l’année se répandent dans les médias… aujourd’hui absents… leaders d’opinions et puis… comme si de rien n’était, les autres, les saltimbanques de l’audiovisuel et des radios ou de la scène - spectacles vivants morts de trouille -, millionnaires aux frais des contribuables en ce qui concerne le service public… ou bien sur le dos d’une publicité jour après jour toujours plus dégradante pour l’être humain, sur les chaînes privées…tous se taisent... pas une déclaration, pas un mot. Rien.


                        Seuls ont pris la rue, pour le temps qu'il lui aura été donné de hurler sa colère face à la démission des médias et de toute la classe politique - de l'UMP au PS ; un PS digne de la SFIO de Guy Mollet -, le petit Peuple de France, les sans-grades, les anonymes, et le Peuple des associations engagées contre le cynisme d'une nouvelle barbarie ; une barbarie hautement éduquée : technologie et terrorisme intellectuelle.

     

                         Plus qu’une infirmité cette indifférence ! Du grain à moudre pour les sciences humaines – comportement, psychologie, sociologie et science politique -, et à la tonne en plus. Nul doute.

    A quelles périodes de l'histoire de France faut-il remonter pour retrouver un tel désarroi de la part des gens honnêtes et courageux ? Allez, pourquoi le cacher !  On y pense tous : il faut remonter à l'Occupation et à la guerre d'Algérie, bien évidemment.

     

     

    ***

     

                    A la rentrée de Septembre, une fois les vacances épuisées, et quand le bilan de l’opération coloniale israélienne s’élèvera à  plusieurs milliers de morts civils palestiniens, et même si Hollande, Valls et Fabius baisseront alors d’un ton, pour s’exprimer mezzo voce, Tartuffes comme il n’est pas permis, suffira-t-il seulement de s’en laver les mains pour effacer les taches de sang d'une telle démission et d'un tel parti pris affiché avec une arrogance inédite comme si République rimait avec impunité ?

    C'est à voir.

                     Mais alors, serons-nous autorisés à, et aurons-nous seulement l’opportunité de… leur adresser à tous, en face et bien dans la face, l’ultime manifestation de notre dégoût ?

    Rien n'est moins sûr, hélas !

     

     

     

    1 – A l’exception de Médiapart qui avait pourtant, dans les premiers jours, lui aussi, emboité le pas d’un « Netanyahou-Hamas tous pourris ! » avant de se raviser face à la levée de boucliers de ses abonnés. On pourra toujours se reporter ICI à cette « lettre ouverte à François Hollande » d’Edwy Plenel qui sauve in extremis la presse française.

    Et à son sujet, si la dénonciation dans la presse dominante de la soumission du gouvernement Hollande et Valls à Israël est suffisamment rare pour que l'article du patron de Médiapart soit ici salué, Edwy Plenel courageux mais pas téméraire, dans son réquisitoire, oubliera néanmoins l'usage d'un mot et l'association de trois autres : sionisme + "France, classe politique et médias" quand on sait que l'on retrouve le même parti pris et le même ralliement à la raison du plus fort de l'UMP au PS, du Figaro au Nouvelobs...

    Ce rapprochement aurait permis à Plenel d'expliquer pourquoi Hollande est acculé à faire autant d'erreurs qui n'en sont pas pour tout le monde, bien évidemment.

    Les causes ! Attaquez les causes ! Car le courage est là : dans l'exposition des causes ! Le courage et les ennuis, certes, c'est vrai ! mais... dénoncer les effets, c'est à la portée de tout le monde ! Et puis, à sermonner sans péril, on triomphe sans   gloire !

    Aussi, à titre d'encouragement, on lancera à Plenel  : "Allez ! Encore un effort, vous y êtes presque !"

     

    2 - A l’exception de Dieudonné ; ce qui n’étonnera personne : cet artiste, véritable Molière et Voltaire des temps modernes, connaît trop bien le lynchage et la ratonnade "médiatiques" pour les subir aujourd'hui comme personne d’autre avant lui.

     

    _________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Gaza, mon amour !

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation 0 commentaire
  • Opération «bordure protectrice» : à votre bon coeur Messieurs Dames !

     

     Mais... n'oubliez pas d'en laisser un petit peu pour la prochaine fois !

                  
                Une femme emmène son enfant loin des décombres d'une maison détruite par l'armée de l'air israélienne, à Beit Hanoun, ville de 35 000 habitants, administrée par l'Autorité palestinienne dans la bande de Gaza. AFP / Mohammed Abed
        

     

    ***

     

                Intensifiant ses raids sur Gaza, le bilan s'alourdit d'heure en heure : plus de 210 morts dont 70% de civils (hommes, femmes et enfants) sont à déplorer côté palestinien, depuis le lancement par l'armée israélienne de l'opération «bordure protectrice».

    A l'heure où les bombes israéliennes ont re-commencé de parler pour venger la mort - imputée au Hamas par Israël -, de trois colons adolescents...

    A l'heure où tous les médias dominants refusent de présenter le point de vue palestinien - le petit Peuple, le Hamas et l'Autorité palestinienne...

    Et alors que l'Etat israélien jouit, ici en France, d'un soutien quasi inconditionnel de la classe politique en général et du PS en particulier, et ce jusqu'au sommet de l'Etat français -  il suffit pour cela de se reporter aux déclarations partisanes et scandaleuses de François Hollande qui abandonnent le Peuple palestinien aux bombes israéliennes -, en violation de notre tradition diplomatique qui a fait notre rayonnement et notre force une tradition qui avait pour objectif la recherche d'un équilibre face à des pays et des cultures hégémoniques à la soif excessive de domination...

    A l'heure où des associations communautaires ont le pouvoir de bannir des médias et de persécuter tous ceux qui n'acceptent plus cette compromission de la France avec une idéologie mortifère - le sionisme...

    Une petite piqûre de rappel à propos de ce qu'il est convenu d'appeler "le sionisme" :

     

     
    Dr Norman Finkelstein

     

    _____________________________________

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

     

    ***

     

                Sioniste ? Vous avez dit Sioniste ? Mais… sioniste de quel sionisme ?

     

    Herzl 2.jpg- Le sionisme qui condamne le Peuple israélien qui tente de vivre dans les frontières reconnues par la communauté internationale, à ne jamais connaître la paix ?

    - Le sionisme, idéologie millénariste qui promet La sécurité à tout un Peuple au terme d'un « Grand soir » toujours remis à demain, repoussant chaque jour son avènement à une date aussi ultérieure qu’indéfinie quand enfin, nous assure-t-on, tous les ennemis du Peuple juif auront été vaincus ; alors que dans sa pratique et dans son exercice, cette idéologie ne cesse de nourrir en haine et en ressentiment féroces ces mêmes ennemis ?

    - Ou bien le sionisme dont on se doit de rappeler la politique à l’égard du Peuple palestinien: assassinats, meurtres, bombardements civils, colonisation, occupation, humiliation ; faisant peser sur quiconque tente de s’opposer à cette politique, une menace de mort certaine entre deux massacres de quelques milliers d’entre eux...

     

                   Le dernier en date : Gaza (1), janvier 2009, devant des médias muselés et une Europe muette ou quasi indifférente : 1500 morts, 5000 blessés du côté des palestiniens. Au sujet de l'armée israélienne, d'aucuns ironisent : il semblerait que ses ''soldats'' (mercenaires ?) aient été trop occupés à tuer pour prendre le temps de mourir ; et puis, pas de temps à perdre ! Il fallait que tout soit terminé pour Shabbat.

                 Ce rapport de 0 pour 1500 dans l'évaluation des pertes humaines lors de la dernière intervention de Tsahal, prouve une bonne fois pour toutes, et à toutes fins utiles, la supercherie, voire l'énorme mensonge qu'est la menace que les Etats de la région feraient peser sur la sécurité et l'existence d'Israël.

     

    - Et pour finir : un sionisme qui, en France, divise, manipule, calomnie, ne reculant devant rien, jusqu'au chantage à l'anti-sémitisme.



     

    Dieudonné explique La guerre propre

     

     

               Le sionisme est, aujourd'hui, un mot « imprononçable » quand on a un minimum de conscience morale.

    Quant au traitement que les médias de masse réservent à ceux qui osent dénoncer la politique colonialiste cet Etat israélien qu’il nous faut bien qualifier de « voyou », on peut sans exagérer affirmer que l'on n'a pas connu en France un tel climat de chantage moral et de terrorisme intellectuel exercés sur les institutions et ces mêmes médias, leurs producteurs, animateurs et journalistes (télés, radios et journaux) depuis l’ère communiste et stalinienne - l’URSS, ses satellites et ses relais - le PCF en particulier, avec ses intellectuels et ses sympathisants -, des années 30 aux années 70.

    Car, à moins d'être aveugle ou partisan, difficile de ne pas admettre que leurs méthodes sont étrangement identiques : insultes, discrédit, intimidation, calomnie, procès d'intention, amalgames, chantage affectif, chantage professionnel...

     

                  Face à de tels agissements, nous n'avons qu'un devoir : les dénoncer sans relâche si nous voulons continuer de protéger notre démocratie déjà mise à mal par une mondialisation tentaculaire sans visage et sans morale.

     

     

     

    1 - Se reporter à l'ouvrage d'Esther Bebbassa - cliquez Etre juif après Gaza

     

     

    Stephane Hessel... de... 4'32" à 5'30

     

     

    Pour prolonger, cliquez : Judith Butler: judéité et sionisme

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Vol de la terre, meurtres, enterrement et représailles : la boucle israélienne

     

     

     2048x1536-fit_president-francois-hollande-dijon-cote-or-23-juillet-2015.jpg

    3471160lpw-3471356-article-manuel-valls-jpg_3464318_660x281.jpg

     

    portrait_page_ministre_grand_cle83c729-1.jpg

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

    Les salauds, seuls ?

    ________________________________

     

     

                Les forces de sécurité israéliennes ont retrouvé les cadavres de trois adolescents près de Halhoul. Ils avaient été enlevés le 12 juin à la sortie de leur école talmudique, dans le bloc de colonies de Gush Etzion, près d'Hébron, en Cisjordanie, territoire occupé depuis 50 ans en violation du droit international et au détriment de l’existence de centaines de milliers de Palestiniens.

    1677259717jpa5d7-c90a2-7a8ae.jpg

    Selon les dires du service de la sécurité intérieure israélien, les deux principaux suspects des enlèvements seraient affiliés au Hamas. Leurs domiciles à Hébron ont été détruits à l'explosif ; mais ce n’est qu’un début… on nous promet que le combat continuera.

     

                 En effet, l'enlèvement des trois israéliens a entraîné une vaste opération répressive des forces israéliennes qui se poursuit depuis six jours en Cisjordanie, et dont l'intensité est sans précédent depuis 2007.

                                                        
                                                                              ***

    2045843734jp1fe3-08573.jpg

                La détermination et le talent que met cette région à pleurer et à enterrer ses morts tout en célébrant les représailles auxquelles ces derniers donnent lieu comme on donne à téter un sein funeste au lait vengeur... sont très certainement sans équivalent ; et cette spécificité révèle une grande perversité et un aveuglement obscène quant à la chaîne causale de tous ces événements et de leur couverture médiatique démesurée car… n'en doutez pas un seul instant ! Très prochainement nous serons tous les témoins d'une cérémonie funéraire diffusée dans le monde entier, toute la classe politique israélienne au premier rang et quelques détachements européens à leur côté ; il est vrai que lorsque l’on souhaite mouiller et tremper tout le monde, on n’hésite pas à leur faire prendre une douche (1).
     
                  Vraiment… seule cette région, le mode d'organisation de son existence et de ses sociétés sont capables de produire à répétition de tels événements ; et c'est sans doute la raison pour laquelle ce Proche et Moyen Orient nous fascineront toujours : véritable laboratoire de la pulsion de mort et du culte de Thanatos ; nul doute, du grain à moudre pour la psychanalyse... et à la tonne encore !        

    Faut dire que la puissance de feu d'un colon israélien est vraiment impressionnante, à l'image de la puissance de frappe de leur beau et grand pays aux stations balnéaires très prisées, ici, en Europe et en France en particulier car, ne l'oublions pas, Israël demeure entre deux bombardements, trois nouvelles colonies et deux assassinats dits « ciblés », une destination touristique de premier choix ; et c'est sans honte que nombre de nos concitoyens s’y rendent et s'en vantent.
     
    Une région, et un pays en particulier, condamnés à reproduire inlassablement, châtiment après châtiment, cruauté après cruauté, un niveau de violence toujours plus élevé - à la fois ricochet et boomerang -, à l’endroit du plus faible ; des centaines de milliers palestiniens abandonnés, livrés à eux-mêmes, sans droit, sans recours ni secours digne de ce nom.
     
    Une société hyper-compétitive que cette société israélienne ! Société de la performance « coloniale » (toujours plus d’occupation, toujours plus de colons) ; une société soudée depuis 1967 autour du vol et du meurtre : voler, tuer et être tué ! Ce qui nous rappelle des temps aussi détestables que crépusculaires même si cela reste une « affaire » on ne peut plus rentable pour l'Etat israélien : ce sont des centaines de palestiniens qui paient la mort d’un seul israélien ; un israélien-colon de préférence car, là où il y a du droit, de la gêne et de la morale, il n'y a pas de plaisir ; le plaisir de voler, d'humilier et de dominer l'autre, le chien galeux qui ne méritera pas un seul regard de compassion.
     
                 Et enfin : si le temps c’est de l’argent - et la vie est courte ! -, ne négligeons pas le fait suivant : tout comme la vue du sang, l’humiliation en appelle d’autres et hurle toujours plus fort ; perversité d’un système qui s’auto-dévore et tranche dans le vif de vies en sursis, des vies hébétées car, quelles sont les chances d’un projet de société qui placerait la justice, le droit, la compassion au cœur de ses préoccupations................................... ?
     
                 Pour cet Etat israélien, il est vrai qu’il s’agirait là d’un travail de titan. 
     
     
     
     
     
    1 - Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, jamais nos dirigeants n'auront exigé de nous tous d'accepter une telle promiscuité avec un pays si peu recommandable ; une alliance qui nous salit chaque jour davantage et qui n'a fait l'objet d'aucune consultation du Peuple français ; une alliance en violation avec une tradition diplomatique qui avait pour socle : équilibre et indépendance.

    Là-bas : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation...
     
    Ici : bannissement, chantage professionnel, chantage à l'anti-sémitisme, racket sous la forme de procès sans nombre contre quiconque ose dénoncer la connivence au plus haut sommet de l'Etat français avec cette politique : journalistes, artistes, producteurs radio et télé, universitaires, blogueurs...
     

     _________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Sioniste vous avez dit sioniste ?

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Affaire Mehdi Nemmouche : discours stériles et opportunisme politique

      

             "Le principal suspect de la tuerie du Musée juif de Bruxelles a été arrêté vendredi à Marseille : Mehdi Nemmouche, 29 ans, est l’auteur présumé de la tuerie du Musée juif de Bruxelles."


    Il s'agirait d'un homme qui aurait basculé dans le Djihad lors de ses multiples séjours en prison : séjour en Syrie avant un retour-maison vengeur et létale.

     

    _____________

                 

     

                 Les débats vont bon train. Les experts sont convoqués : télés, radios, journaux. La classe politique y va de son refrain : "Y'qu'à, faut qu'on !"On parle d'améliorer l'échange d'informations entre les pays de l'espace Schengen ; d'autres évoquent des lieux de détention "dédiés" pour les "Mehdi Nemmouche" passés et à venir  : le camp de Guantánamo en violation du droit américain et du droit international - torture et humiliation -, est sans aucun doute dans leurs esprits...

     

               Qu'à cela ne tienne... à l'aune de ce qu'il nous est donné à lire et à entendre, on n'aura tous aujourd'hui de bonnes raisons d'être inquiets pour celles et ceux qui seront les prochaines cibles de ce qu'il est convenu d'appeler le Djihad car, on l'aura   compris : rien de tout cela n'y fera car seul ce qui est proche nous sauve !

    Reste alors... en ce qui concerne la France, à recouvrer sa liberté d'analyse et d'action - puisqu'à une échelle européenne rien ne sera possible -, et ce afin de couper, en grande partie, l'herbe sous le pied des recruteurs djihadistes avec les suites que l'on connaît au retour des recrues dans leur pays respectif, car enfin, il est vraiment grand temps que chaque pays européen assume la responsabilité et les conséquences de ses alliances et autres allégeances, tout en gardant à l'esprit que ces dernières devront à terme faire l’objet d’une consultation du corps électoral (1) via un référendum ou des élections qui, clairement, présenteront les vrais enjeux de notre politique étrangère, débat contradictoire à l’appui. A charge pour le corps électoral de valider ou de rejeter les options proposées.

     

                Au plus vite, on attendra donc de la France ceci :

    - Forcer Israël à rendre justice au Peuple palestinien : sanctions économiques, boycott diplomatique total.

    - Se désolidariser officiellement  de politiques à la suite desquelles seuls les USA et Israël ressortent gagnants contre tous les autres.

    - Couper tous les liens avec l'Arabie Saoudite - propagateur en chef du bacille de la peste djihadiste dans nos banlieues et nos prisons -, et partout ailleurs.

    - Changer de ministre des affaires étrangères dans les meilleurs délais ; ministre qui semble ne connaître que deux destinations quant aux analyses, aux consignes et aux ordres : Washington et Tel-Aviv.

    - Encourager au sein de la communauté juive de France, la recherche de nouvelles figures indépendantes de la LICRA du CRIF et de l'UEJF (associations-écran d'officines israéliennes), susceptibles de réunir autour d'elles une majorité décidée à appuyer publiquement  la condamnation sans réserve de la politique d'Israël et des Etats-Unis au Moyen-Orient avec le soutien des médias en ce qui concerne la promotion de ces hommes et de ces femmes regroupés au sein de nouvelles entités associatives (l'Union juive française pour la paix - UJFP pourrait être l'une d'entre elles) au détriment des associations précédemment citées qui ne font le plus souvent qu'envenimer une situation déjà très tendue : amalgames sans nombre, chantage à l'antisémitisme et pressions sur la classe politique et les médias en violation de notre pacte républicain... ces associations nous ayant apporté la preuve, à maintes reprises, qu'elles ne seront jamais des promoteurs de la justice, de la paix et de la réconciliation au sein de la société française.

     

     

    1 - A noter que l'Assemblée nationale ne peut plus parler au nom de ce corps électoral depuis sa trahison de 2007 : validation du traité de Lisbonne dans le dos d'un non franc et massif des Français deux ans plus tôt par référendum. 

     

    ***

     

                   Pour l'heure, en attendant le Grand Soir et le triomphe de la raison du plus intelligent et du plus honnête contre la bêtise et un cynisme politique anti-humaniste comme il n'est pas permis, on n'aura qu'une préoccupation :

     

    - S'assurer que les services en charge de la sécurité de notre territoire (la DGSI entre autres) disposent, sous l'oeil vigilent de l'institution judiciaire et d'associations indépendantes, de tous les moyens légaux (hommes et matériel) pour assurer une veille préventive efficace.

    - Que tous les droits de Mehdi Nemmouche en tant que suspect et plus tard, si c'est avéré, en tant que prévenu... soient respectés à la lettre, et qu'il puisse bénéficier d'un avocat compétent en France comme en Belgique, s'il est extradé.

     

                   La procédure, toute la procédure... rien que la procédure donc.

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Montauban, Toulouse ainsi que Attentat à Bruxelles

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Attentat à Bruxelles : récupération, amalgame et intimidation

     

    Bruxelles attentat.jpg

     

                "Une fusillade samedi après-midi contre le Musée juif de Bruxelles a fait quatre morts. L'attaque aurait été menée par un homme probablement seul et bien préparé." RTBF

     

                Suite à cet attentat, la récupération et l'intimidation ne se sont pas fait attendre :

     

    - Dès samedi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait affirmé que cette attaque était le résultat de "l'incitation à la haine permanente contre Israël".

     

    - Philippe Mankiewicz, ancien président du CCOJB (équivalent du CRIF : une officine israélienne opérant sur le sol français) : « ce n’est pas la communauté juive uniquement qui est visée, c’est toute la démocratie belge. »

     

    - "Il y a eu une libération de la parole antisémite" déclare Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l'antisémitisme, (équivalent de la LICRA - le racisme en moins : autre officine israélienne) ; Rubinfeld nomme expressément l'humoriste Dieudonné, l'essayiste Alain Soral et un député dissident belge Laurent Louis.

     

    - Sur BFMTV, le représentant du l'UEJF (Union des étudiants juifs de France) saisit l'opportunité qui lui est offerte par ces assassinats pour régler ses comptes et accuser nommément Alain Soral, Dieudonné, l'Université française, la France et le monde entier.


    - Roger Cukierman, président du CRIF, qu'il ne faut manifestement pas tenter, se jette à corps perdu dans un plaidoyer anti-Dieudonné : "Quand nous avons critiqué Dieudonné, on nous a dit vous exagérez c'est pas si grave ! Si c'est grave parce qu'on passe de la parole antisémite, à l'acte antisémite, à l'acte terroriste !"

     

    Dick ANNEGARN - Bruxelles... à la dérive

    ______________________

     

     

              Israël ! Encore et toujours Israël !

     

              Face à ce qui ressemble fort au détournement d'un attentat, ne nous laissons pas intimider car, si rien ne peut justifier l'assassinat d'un être humain à cause de ses origines, pareillement, rien ne saurait justifier le recours à l' amalgame et à la récupération de cet attentat aux fins de museler toute contestation contre un Etat, Israël, au contact duquel l'Europe et la France en particulier, perdent leur âme ; une France  et une Europe qui, depuis la fin de la guerre d’Algérie, ont pourtant rompu avec la colonisation et ses crimes.


    Un Etat israélien qui jouit, ici en Europe, d'un soutien quasi inconditionnel de la classe politique en général et du PS en particulier, ici en France, et ce jusqu'au plus haut sommet de l'Etat, en violation de notre tradition diplomatique qui a fait notre rayonnement et notre force ; une tradition qui avait pour objectif la recherche d'un équilibre face à des pays et des cultures hégémoniques à la soif de domination.

     

                Quant à la démocratie (pour répondre à Philippe Mankiewicz), qu'il soit permis ici de rappeler que c'est aussi et surtout un mode de résistance contre la tyrannie exercée contre le droit à une critique sans concession des mécanismes de domination et la diffusion d’une telle critique car la liberté d’expression est une et indivisible ; elle est bel et bien la première des libertés, et parfois aussi, la dernière : celle des déshérités.

     

    ***

     

               Il est certainement grand temps que la communauté juive sorte de sa réserve et de son mutisme et qu’elle reprenne son destin en mains en se soulevant contre des "élites-activistes" qui servent un projet étranger à la France et à ses intérêts (1) - des agents qui n'ont aucune considération pour leur propre communauté, ici sur notre sol -, jusqu'à ne plus pouvoir distinguer un attentat anti-israélien d'un attentat antisémite : et c'est très certainement là le but recherché (2).

    Il est urgent que cette communauté refuse d'être plus longtemps les dindons d'une farce tragique et meurtrière, et finalement les otages et les victimes d'une politique dans laquelle il n'y a rien à sauver (3) car, cela n'a que trop duré pour eux comme pour nous tous !

     

     

    1 - A ce sujet, merci de vous reporter au communiqué du Bureau National de l’UJFP (union des Juifs français pour la paix) ICI ainsi que... le quotidien israélien Haaretz : Amir Oren, l’expert de Défense de ce journal, révèle que le couple israélien était lié au Mossad.

     

    2 - Les Juifs français devraient pourtant avoir le droit de savoir pourquoi on les tabasse ou bien pour(-)quoi ils meurent.

     

    3- Même à l'époque de l'apartheid en Afrique du Sud, on n'aura pas observé, ici en France un tel silence complice, un tel soutien - soutien à peine voilé -, d'associations, de ligues et de conseils dits prestigieux, d'hommes et de femmes politiques ou non, sans courage et sans honneur, communautarisés à un degré tel que, venant d'eux, toute condamnation aussi modérée soit-elle de la politique de cet Etat ne peut même plus être envisagée.

     

    _________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Montauban et Toulouse

     

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie..., Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Des nouvelles d'Israël et de l'occupation des territoires palestiniens...

                 

                      ou quand il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir (1)...

     

     

                   Dans Four Corners, émission australienne de journalisme d'investigation de la chaîne ABC, un documentaire Stone Cold Justice (Reporter : John Lyons ; présentateur : Kerry O'Brien) explique, images à l’appui, comment des enfants palestiniens sont arrêtés dès l'âge de 12 ans (et parfois plus jeunes encore) par l'armée d'occupation et de colonisation israélienne des territoires palestiniens  ; emmenés en garde à vue, ces enfants sont tabassés, intimidés et forcés de dénoncer leurs proches.


    En caméra cachée, John Lyons nous donne à voir l'armée israélienne à l'oeuvre : « cuisiner » des enfants en pleurs.


    Des militaires témoignent, des ONG rapportent les faits ; de son côté, l’agence des Nations-Unies pour l’enfance, l’UNICEF, a indiqué qu’au cours de l’année 2013, un total de 700 enfants palestiniens âgés de 12 à 17 ans ont été arrêtés en Cisjordanie, interrogés et détenus ; L’UNICEF ajoute qu’elle a identifié une série de pratiques « relevant de traitements cruels, inhumains et dégradants, selon les critères de la Convention des Droits de l’Enfant et de la Convention internationale contre la torture» - (2)


    B’Tselem, l’organisation israélienne de défense des droits de l’Homme, estime à plus de 1537 le nombre de mineurs tués par l'armée israélienne depuis 20 ans...

     

    Et ce à l'heure où l'Etat israélien jouit, ici en France, d'un soutien quasi inconditionnel de la classe politique en général et du PS en particulier, et ce jusqu'au sommet de l'Etat français, en violation de notre tradition diplomatique qui a fait notre rayonnement et notre force ; une tradition qui avait pour objectif la recherche d'un équilibre face à des pays et des cultures hégémoniques à la soif excessive de domination...


    A l'heure où des associations communautaires - "associations-écran" des intérêts israéliens -, ont le pouvoir, ici en France, de bannir des médias et de persécuter tous ceux qui n'acceptent plus cette compromission de la France avec la politique d'un Etat étranger dont il n'y a rien à sauver depuis 1967 :


               Là-bas : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation...

     

                Ici : bannissement, chantage professionnel, chantage à l'anti-sémitisme, racket sous la forme de procès sans nombre contre quiconque ose dénoncer la connivence l'Etat français avec cette politique : journalistes, artistes, producteurs radio et télé...

     

     

     

    1 - Courtesy of George L. ZETER (son site) 


    2 - Le documentaire mentionne des sévices sexuels.


    _____________________


    Pour prolonger, cliquez : Sionisme et sursaut moral

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Sionisme et sursaut moral

     

    Introduction

     

     

                    A l'heure où l'Etat israélien jouit, ici en France, d'un soutien quasi inconditionnel de la classe politique en général et du PS en particulier, et ce jusqu'au sommet de l'Etat français, en violation de notre tradition diplomatique qui a fait notre rayonnement et notre force ; une tradition qui avait pour objectif la recherche d'un équilibre face à des pays et des cultures hégémoniques à la soif excessive de domination...

    A l'heure où des associations communautaires ont le pouvoir de bannir des médias et de persécuter tous ceux qui n'acceptent plus cette compromission de la France avec une idéologie mortifère - le sionisme...

    Une petite piqûre de rappel s'impose bel et bien :


               Là-bas : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation...

                Ici : bannissement, chantage professionnel, chantage à l'anti-sémitisme, racket sous la forme de procès sans nombre contre quiconque ose dénoncer la connivence au plus haut sommet de l'Etat français avec cette politique : journalistes, artistes, producteurs radio et télé...

     

     

    _________________

     

    Exposition

     

                   Ce qu’il faut comprendre au sujet de l’engagement des européens en faveur de la cause palestinienne... c'est que cet engagement, nous le devons à nous-mêmes... et à tout ce que l’Europe tente d’incarner depuis la fin de la colonisation.

    Quant à ceux qui seraient tentés de nous opposer ce qui suit : "Les bonnes âmes qui se précipitent pour sauver la Palestine mais ignorent les crimes en Syrie, et n’ont jamais bougé pour le Rwanda, furent immobiles pour la Bosnie" ...
     
    Notre réponse ne se fera pas attendre :
     

    - Personne en France ne soutient (ou n’a soutenu) les génocidaires du Darfour, du Rwanda et de la Bosnie, et certainement pas notre classe politique, même en partie.

    - Il n'y a pas en France une classe politique pour laquelle le soleil se lève et se couche avec la Syrie de Bachar el-Assad ou tout autre Etat policier et autoritaire.
     

    - A la Coupe d'Europe de football, la Syrie ne participe pas à la compétition (ni à l'Eurovision).

     
    - Il n'y a pas en France d'associations, autres qu'indissociables d'Israël, subventionnées à hauteur de plusieurs millions d'euros par les contribuables, qui ne sont que des coquilles vides et pour lesquelles la promotion et la défense d'un Etat étranger qui n'a aujourd'hui plus rien à envier à l'Afrique du Sud du temps de l'Apartheid sont la seule préoccupation et la seule raison d'être...
     
    - Il n'y a pas autour d'une idéologie étrangère de surcroît, autre que le sionisme,  un tel climat de terrorisme intellectuel exercé sur les institutions et les médias, leurs producteurs, animateurs et journalistes (télés, radios et journaux) depuis l’ère stalinienne - l’URSS, ses satellites et ses relais, le PCF en particulier -, dont les méthodes sont étrangement identiques : insultes, discrédit, intimidation, calomnie, procès d'intention, amalgames, chantage affectif, chantage professionnel...
     

    - La Syrie n'est pas membre d'une coalition américano-israélo-saoudienne (la Grande Bretagne et la France comme supplétifs) qui a pour seul programme :  la captation et le pillage des ressources ainsi que le vol de la terre, sans oublier "la casse" des pays récalcitrants et les bombes contre les gouvernements et les Peuples qui s'y opposent...


    - La Syrie n'est pas une alliée de la France ni de l’Europe, contrairement à Israël ; alliance avec un Etat militaro-théocratique qui nous est imposée et qui nous salit chaque jour davantage ; une alliance qui ne nous rapporte rien sinon le déshonneur de devoir vivre dans une Europe complice d’une politique d’Etat, Israël, dont il n’y a rien à sauver depuis 1967.

     

    __________________

     

    Transition

     

     

     

     Un vibrant plaidoyer de Edwy Plenel en faveur de sanctions contre Israël

     

    ________________________________

     

    Développement et variations

     

     

    Sionisme et sursaut moral

    Les nouveaux "Justes"

     

                 Jeff Halper est le co-fondateur du Comité israélien contre les démolitions de maisons palestiniennes dans les territoires occupés.

     

     

                 Musicien et militant né en Israël, Gilad Atzmon est sans aucun doute aujourd'hui celui qui a le mieux analysé  "le problème sioniste" dans ses aspects tant religieux que politique ; le sionisme étant dans les faits le bras armé d'un Judaïsme de reconquête : retour à la terre promise, expansionnisme colonisateur et criminel au détriment des droits les plus élémentaires des autochtones.

    Gilad Atzmon a depuis trouvé refuge à Londres.

     


               Shlomo Sand est un historien israélien spécialisé dans l'histoire contemporaine. Il est professeur à l'Université de Tel Aviv.

     

    )

    Dr. Norman Finkelstein : fils de survivants du ghetto de Varsovie, il s'est fait connaître par ses écrits sur la critique de ce qu'il a appelé « l'Industrie de l'Holocauste » ; terme par lequel il désigne les organisations et les personnalités juives qui instrumentalisent le génocide juif dans un but politique (soutenir la politique colonialiste israélienne) et mercantile (obtenir des réparations financières).

     

     

    _____________________________

     

     Récapitulation et Conclusion

     

     

    Edgar Morin / Tariq Ramadan "L'éthique aujourd'hui, entre théories et pratique" le 29/10/2013


    Le CILE est le "Center for Islamic Legislation & Ethics"

     

     

    __________________________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Sionisme ? Vous avez dit sionisme ?

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • "Dieu ne repasse pas à Bethléem" : nouvel opus de Jacob Cohen


    Jacob Cohen - conférence de Marseille par culture-libre

     

     

                  Après "Le printemps des Sayanim" Jacob Cohen poursuit son étude critique du sionisme avec un second roman...

    Dieu ne repassepas a bethleem.jpg

     


                        "Les puissances occidentales et la plupart des dirigeants arabes auraient souhaité régler le problème palestinien par l’effacement de ce Peuple. Mais celui-ci n’a pas eu la délicatesse de disparaître de l’Histoire. On a alors inventé les accords d’Oslo en 1993 pour accorder aux Palestiniens un semblant d’Etat, une espèce de Bantoustan, sous la stricte surveillance de l’occupant israélien.

     

    La zone industrielle de Bethléem, lancée conjointement en 2009 par la France et Israël, deux alliés indéfectibles, avait pour objectif d’alléger les souffrances des Palestiniens et ainsi renvoyer aux calendes grecques la création d’un véritable Etat du même nom.

    C’est l’objet de ce roman."


              Jacob Cohen est né à Meknès ( Maroc) en 1944. Diplômé en droit et en sciences politiques, il vit à Paris.

     

    ____________________

     

    * Les sayanim ("Informateurs" en hébreu) sont des Juifs de la diaspora qui acceptent de collaborer ponctuellement avec des institutions sionistes, leur  apportant l’aide nécessaire dans le domaine de leur compétence.

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu