Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

syrie - Page 3

  • Le Rapport Anti-Empire de William Blum ou tout ce qu'il faudrait ne pas comprendre

     

     

    L’État Islamiste (1)

     

     

                  Vous ne pouvez pas croire un mot de ce que les États-Unis ou ses médias grand public disent du conflit actuel impliquant l’État Islamique (EIIL).

    Vous ne pouvez pas croire un mot de ce que la France ou le Royaume-Uni disent de l’EI.

    Vous ne pouvez pas croire un mot de ce que la Turquie, l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït, la Jordanie, ou les Émirats Arabes Unis disent de l’EIIL. Pouvez-vous dire avec certitude quel côté du conflit est en réalité financé, armé et entraîné par l’un de ces pays du Moyen-Orient, si en fait ils ne soutiennent qu’un seul côté ? Pourquoi laissent-ils leurs jeunes enragés rejoindre les extrémistes islamiques ? Pourquoi la Turquie, membre de l’OTAN, laisse-t-elle autant d’extrémistes islamiques traverser ses frontières pour rejoindre la Syrie ? La Turquie est-elle plus intéressée par l’élimination de l’État Islamique ou des Kurdes assiégés par l’EIIL ? Ces pays, ou ces puissances occidentales, sont-ils plus préoccupés par le renversement de l’EIIL ou par le renversement du gouvernement syrien de Bachar el-Assad ?

    Vous ne pouvez pas croire les soi-disant rebelles syriens « modérés ». Vous ne pouvez même pas croire qu’ils sont modérés. Ils ont la main sur tout, et tout le monde a la main sur eux.

     

                   L’Iran, le Hezbollah et la Syrie combattent l’EIIL ou ses précurseurs depuis des années, mais les États-Unis ont refusé de s’allier pour la bataille avec l’une de ces entités. Washington n’a pas imposé non plus de sanction à un quelconque pays soutenant l’EIIL, comme il l’a fait promptement pour la Russie en raison de son rôle supposé en Ukraine.

    Les fondations de cet abominable embrouillamini d’horreurs politiques et religieuses qui balaient le Moyen-Orient ont été creusées – profondément creusées – par les États-Unis durant les 35 ans (de 1979 à 2014) passés à renverser les gouvernements séculiers d’Afghanistan, d’Iraq, de Libye et de Syrie (comme supplément à la pagaille ambiante durant la même période il ne faut pas oublier les bombardements américains incessants du Pakistan, de la Somalie et du Yémen). On ne peut pas détruire des sociétés modernes, relativement développées et éduquées, en déchirer le tissu social, politique, économique et juridique, torturer des milliers de personnes, en tuer des millions, et s’attendre à la survie de la civilisation et de la décence humaine.

     


                            Vite, la suite ICI !

     

     

    1 - Courtesy of www.les-crises.fr d'Olivier Berruyer

                 

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Dominique de Villepin : six minutes d'intelligence et de lucidité précieuses

     

                A propos de la "coalition Obama" et de ce qu'il faut bien se résoudre à appeler la "3e guerre d'Irak", Dominique de Villepin nous rappelle en septembre 2015 les responsabilités d'une politique américaine dans laquelle il n'y a rien à sauver depuis 15 ans, et dénonce un suivisme français contre nature. Car enfin, depuis quand est-ce dans l'intérêt de la France de jouer Israël contre les Palestiniens, l'Ukraine contre la Russie, les USA contre Poutine, l'Arabie Saoudite contre l'Iran, Boko Haram contre Khadafi, Daech né de la destruction de l'Irak, financé par l'Arabie Saoudite contre Bachar al-Assad...

    Il y a bien quelque chose de pourri au royaume de la diplomatie française ! Nul doute !
    La guerre n'est pas notre vocation ; notre vocation c'est la paix et la diplomatie car nous n'avons aucunement besoin d'ennemis pour exister et nous imposer.

    Pour notre malheur, l'Elysée, Matignon et le quai d'Orsay sont occupés par des hommes incapables de penser un monde affranchi des exigences chaotiques d'une Pax Americana décadente et la nécessité aujourd'hui de nous en éloigner pour retrouver au plus vite notre indépendance et notre tradition diplomatique de recherche d'équilibre. 

                Pour notre malheur, le quai d'Orsay est occupé par un homme - Laurent Fabius -, incapable de penser la France et le monde en dehors de la "Pax Americana" et la nécessité aujourd'hui de nous en éloigner. Un homme, soit dit en passant, aux quarante années d'activité "politique"... au service de qui, de quoi... ? La réponse à cette question, quelle que soit sa gravité, nous invite dans l'urgence à ne formuler qu'un seul voeu : son départ ; ce qui devrait être fait d'ici deux ans car l'histoire ne nous repassera alors plus le "plat Fabius" dans un gouvernement quel qu'il soit, pour notre bien à tous.

    D'autant plus que Védrine a "retourné" sa veste voilà quelques années ; Jaguar, conférences de par le monde grassement rémunérées, costume Armani, toujours entre deux avions, lui aussi n'est plus guère capable d'anticiper sur l'échec à venir et sur les dangers d'une France incapable de faire entendre une voix indépendante, et ce afin d'oeuvrer pour un monde multipolaire où chacun se respecte.

     

                        Fabius, Védrine... et combien d'autres au PS ?

                        Si seulement ces hommes-là pouvaient nous rendre ne serait-ce qu’un-pour-cent de ce qu’ils "se sont servis" - d’autres diront : "de ce qu’ils ont pris" tout au long de leur carrière... carrière qu’ils nous doivent, nous les électeurs de gauche depuis 1981 ; il serait bon qu’ils ne l’oublient pas ! -, c’est... milliardaires que nous serions tous !

                       Oui ! milliardaires en perspectives d’avenir pour un pays fort parce que... respecté et dont le monde n’aurait à craindre qu’une chose : qu’il soit faible et  méprisé !

    D'où le caractère précieux de la lucidité, de l' intelligence et du désir évident de servir la France et ce qui a fait son rayonnement dans le monde d'un Dominique de Villepin scandaleusement mis sur la touche au moment où nous avons tant besoin d'hommes de cette trempe.

    Mais, là encore, est-ce vraiment un accident, une coïncidence ?

     

    Pour prolonger, cliquez : Hubert Védrine – orgueil, prestige et conseil : par ici la monnaie !


    Serge Serge ULESKI sur Dailymotion
    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Musulmans de France : sommation et commandement

     

     

                      Les musulmans de France sont fortement invités à se rassembler aujourd'hui vendredi.

     

    A quel sujet ? Devinez !

     

    Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur qui est à l'Islam, à sa représentation et à sa défense ce que... disons, François Hollande et Sarkozy réunis sont à la "fonction présidentielle", a appelé "les Musulmans et leurs amis" à se rassembler aujourd'hui, vendredi devant la Mosquée de Paris et sans doute ailleurs aussi en France, en hommage à notre compatriote-otage exécuté en représailles de l'engagement français en Irak aux côtés des USA contre un mouvement qui répond du nom de "Etat islamique".

     

    Ouf ! Que Dieu soit loué, s'il existe ! Il y a donc des Musulmans qui, non seulement, savent obéir mais aussi, qui savent se soumettre à un appel irrésistible : non pas à la prière, mais à la raison d'une République qui ne plaisante pas avec ses membres les plus mal lotis,  membres ostracisés et discriminés car, bien se tenir... même tête baissée, ne suffit pas, encore faut-il être rasé de près, les miches à l’air pour les femmes, et string en vente libre pour les pré-ados.


    Faut dire que ça fait des mois, voire des années qu’on leur demande, qu'on les talonne, qu’on les presse,  et pour finir, qu’on exige d’eux qu’ils descendent dans la rue, non pas pour protester contre les discriminations et les vexations dont ils sont les victimes - relégation géographique, éducative, économique et culturelle et confraternelle -, parce que… faut pas rêver non plus ! mais bien plutôt pour rassurer tous ceux qui ont, manifestement, besoin de l’être, tout anxieux et dubitatifs qu’ils sont à leur endroit.

     

    Dernièrement, des voix s'étaient élevées (lesquelles ? Au service de qui et de quoi ? - la presse ne le dit pas) pour regretter qu'un grand soulèvem… oups ! Je veux dire… qu’ un grand rassemblement de protestation ne soit pas organisé par les leaders de la communauté musulmane ; c’était à l’occasion de l’affaire Merah, et plus proche dans le temps - parce que Mérah c’est déjà loin -, l’affaire Mehdi Nemmouche : une histoire franco-belge ; faut dire que… quand les deux Nations s’unissent, ça déménage sec ! Mais bon… on aime bien les Belges ; plus encore lorsqu’ils descendent dans la rue pour exiger, de la classe politique et de l’institution judiciaire, le plus souvent en vain et sans espoir d’être entendus, que toute la lumière soit faite au sujet de leurs enfants massacrés par des pédophiles décidément bien difficiles à mettre hors d’état de nuire.

     

    Mais, vous me direz : quel rapport, je vous le demande !

     

     

                   Des années donc que d'aucuns, toujours les mêmes (on y reviendra plus tard),  regrettent que les Musulmans de France ne fassent pas, à une fréquence régulière et si possible sur demande, et tous autant qu'ils sont – un million ? Cinq millions ?  -, acte de contrition,  le poing frappant leur poitrine frêle avec insistance, verges à portée de main pour une flagellation publique qui les mettrait définitivement à l'abri - même si rien n'est moins certain car on ne se lasse jamais de taper sur plus faible que soi -, d’éventuels procès d’intention aux arrières pensées inavouables mais claires pour nous tous.

     

    Il est vrai qu'en l’état actuel de la « condition musulmane », ici, en France, cette communauté, du moins ceux qui s'en réclament, n'a vraiment pas besoin d’une énième tentative de diabolisation ! D’où la difficulté sans doute à s’opposer à ce qui ressemble fort à une injonction, même au nom de la présomption d’innocence qui, comme chacun sait, bénéficie toujours, non pas à l’accusé innocent,  isolé et pauvre mais à l’accusé coupable, entouré et puissant : "Quoi, innocent, un Musulman ? Non mais... vous voulez plaisanter, j'espère !.................. Jamais !"

     

     

    ***

     

     

                     C'est maintenant confirmé ; à cette heure-ci, c’est donc chose faite : ils sont venus en nombre ! Ils ont juré à haute voix sur le Grand Livre de la République qu’en aucun cas ils ne sauraient soutenir, même par inadvertance, tête en l’air qu'ils sont, la barbarie de ceux qui pensent que le Coran, l’Islam, la religion (ou les religions en générale car on en trouve aussi chez les Chrétiens et les Juifs)…  sont, non pas un puits de sagesse qui mène au partage et à l’amour de son prochain mais bien plutôt, tout droit à une armurerie où l’on peut faire son marché sans être inquiétés avant de faire un carton sur tout ce qui bouge.


    Nous voilà donc rassurer car aucune voix ne semble s’être élevée contre cette invitation, voire cette assignation à comparaître.

     

     

                   Mais au fait, qui de bonne fois ou plus simplement, qui, informé, pense sérieusement  qu'il soit nécessaire que "nos Musulmans" dénoncent des égorgeurs, des pilleurs, des violeurs et autres calamités calamiteuses comme si un doute pouvait subsister à leur sujet : "Peut-être que... après tout, dans leur for intérieur... caché là profond ou bien, à la surface d’un subconscient pas si inconscient... enfin, vous voyez quoi !"

     

    En d’autres termes, disons les choses : qui sait si l'Arabe musulman égorgeur n’est pas de retour, ici, en terre non pas chrétienne – la bonne blague ! – mais … européiste (européniste aussi, soit dit en passant ), tendance mondialiste sans foi ni loi ? Et oui, après tout ! Et si c’est le cas, on souhaiterait juste être certains qu'ils sont bien une infime minorité : un ou deux sur... disons.... mais combien sont-ils déjà… à pratiquer, et à fréquenter régulièrement les Mosquées ?

     

                         « T’occupe !  Tous devront témoigner et se présenter à la barre du tribunal de la République ! »

     

     

    Car, le Musulman c’est l’Arabe, aussi peu importe que le Coran soit son livre de chevet. Le Musulman c’est aussi le français issu de la culture arabo-musulmane ; quand aux Européens qui se sont convertis… à moins d’avoir épousé tous les aspects physiques et vestimentaires de cette religion…. on s’en contre-fout.

     

                       Et pourtant… qui sait si c’est pas lui qui, vêtu d’un costume Armani, rasé de près, n’ira pas… enfin bref !

     

     

                   Le soupçon, encore et toujours le soupçon,  et le complot aussi, autorisé celui-là, car il prend pour cible le faible et le relégué. Quant aux puissants et leurs chiens de garde, et autres larbins, imbéciles et dominés et heureux de l’être, tout soupçon à leur endroit est qualifié, on l'aura tous noté, de paranoïa. Et quand on sait comme on ne peut pas ne pas le savoir, même si on peut toujours être tentés de feindre de l’ignorer, que les victimes de ses bandes armées et de ses groupes dits « jihadistes » équipés et financés par l’argent du pétrole, et puis aussi sans doute par quelques pays alliés des USA ainsi que quelques officines et agences occidentales, sont massivement les Musulmans eux-mêmes - près d’un demi million en Irak depuis la première guerre (bombardements américains, embargo, guerres civiles…), et combien de la Libye à l’Afghanistan en passant par la Syrie, depuis 15 ans, après le passage des troupes de choc de l’Otan ou de ses mercenaires sous-traitants…

    C’est à se demander de qui on se moque, vraiment ! A moins d’en conclure que la mort d’un seul européen vaut largement plusieurs centaines de milliers de morts musulmans ?

     

    C’est pas impossible ! Mais alors, qu'on le dise une bonne fois pour toutes !

     

     

                   A propos de cette injonction, de cette mise en demeure lancée par des huissiers du recouvrement en "fréquentabilité", on pourra regretter que d’autres en tant que classe, caste ou bien minorités ethniques et/ou religieuses, ne fassent pas l’objet de la même attention quant à ce que l’on serait en droit d’exiger d’eux, tout en déplorant qu’ils ne soient  jamais appelés à dénoncer, eux tous, collectivement… ce qui suit :

     

                    - La classe politique à propos du comportement et de la condamnation de dizaines d’entre eux au fil des ans - députés, maires, sénateurs, conseillers municipaux - pour corruption, prise illégale d’intérêts, détournement de fonds publics, évasion fiscale… que sais-je encore ! Libre à chacun de compléter cette liste délictueuse au possible...

     

                    - Les Catholiques et leurs évêques pour dénoncer collectivement les actions illégales d'intégristes contre les centres d’avortement, le mariage pour tous et autres réformes dites sociétales…

     

                     - Que le CRIF, (Patience ! Je comptais y venir, vous pensez bien ! ), la LICRA, l’UEJF et les patrons de médias dominants (Oups ! Allez, tant pis pour moi ! Oui, eux aussi !) n’appellent jamais leur communauté à se désolidariser d’un Etat que ces associations-écrans et les médias soutiennent bec et ongle, sans réserves, ici, en France et toute la classe politique avec eux, un régime qui n’a plus rien à envier à l’Afrique du Sud du temps de l’Apartheid entre deux massacres de populations civiles sans défense… contrairement aux Musulmans qui, soit dit en passant, n’ont jamais soutenu auprès de leurs Ambassades respectives les pays hors la loi qui se rendaient coupables d’exactions...

     

                    Et puis aussi ...

     

     

                   - Que les journalistes se désolidarisent tous collectivement  de médias dont l'information n'est plus que l'exploitation d'un vaste champ d'omissions à propos d'un réel tronqué et mensonger pour le plus grand profit de leurs propriétaires et au détriment de ce qui devrait faire de nous des êtres informés, avisés et responsables

     

                        Et puis enfin...

     

     

                    - Que  le Medef soit sommé de se désolidariser et de condamner avec la plus grande fermeté, tous collectivement et sans exceptions, les délocalisations honteuses d’entreprises françaises et européennes qui distribuent des salaires d’esclavagistes ; délocalisations qui ruinent ici en France  - et en Europe en ce qui concerne les délocalisations extra-européennes -, des familles entières, condamnées au  chômage, à la dislocation, divorce, pauvreté, avec la rue pour seul avenir.

     

                    La classe politique, deux religions monothéistes qui pèsent leur pesant d’or et d’influence,  des médias de masse dont les propriétaires sont à  la tête d'industrie de l’armement, de la Banque et du Luxe,et le Medef... eux tous faisant face à une communauté musulmane et des Français issus de l'immigration...

     

                     Tout est dit !

     

                    On n’aura toutefois un regret : que la communauté musulmane de France ne soit pas en position de pouvoir adresser à tous ces tartuffes et autres prévaricateurs, un gigantesque bras et doigt d’honneur, une quenelle aussi car, aucune des sommations à se désolidariser publiquement de crimes et autres exactions auxquels les Musulmans de France ne prennent aucune part et contre lesquels ils n'ont aucun pouvoir, n’a la légitimité d’un projet de société, voire de civilisation, et des hommes pour le porter, le conduire et le mener à bien, qui placerait au centre de ses préoccupations le bien-être de tous et des plus fragiles, ici en France et en Europe, à continuer d'oeuvrer sans relâche à la défense d'un modèle en péril : paix, justice et progrès, alors qu'il s'agit bien plutôt de protagonistes occupés seulement à détruire tout ce qui a été accompli depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

     

                    La classe politique, deux religions monothéistes, des médias de masse, armement et banques,  multinationales...  rien de surprenant alors qu’un Dalil Boubakeur ait fini par obtempérer...  sur le dos d’une communauté musulmane de France une nouvelle fois insultée et humiliée.

     

    ______________________

     

     Pour prolonger, cliquez : Une mort pour rien... et un mort pour nous tous

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Coalition Obama pour l'Irak : coalition de pompiers-pyromanes

    coalition obama.jpg

                  Le grand leader mondial Obama... tellement efficace lorsqu'il est question non pas de résoudre les problèmes mais de s'en débarrasser...  sous un tapis de bombes.

     

    Sommet de Paris sur l'Irak.jpg

            

                      Lundi 15 Septembre à Paris, s’est tenue une conférence réunissant une trentaine de pays sous l'oeil vigilent des USA. La conférence avait pour but de répartir les rôles de chacun dans la coalition internationale contre l’« Etat islamique » : coalition dite "Obama".

           

                    Avec l'exclusion de la Syrie et de l’Iran, force est de conclure que l’objectif de cette conférence et de "la coalition Obama" se résume à la protection des intérêts de ce qu'on appelle l'Empire : axe géopolitique américano-israélo-saoudien qui sévit depuis près de 15 ans maintenant, avec l'appui d'une Europe supplétive ; Empire qui peut être raisonnablement tenu responsable de la casse de pays situés dans une région qui s'étend de la Libye à l'Afghanistan (à cet égard, on parlera de crimes de guerre), laissant ainsi des millions d'Arabes musulmans sans secours, sans protection, sans frontières, sans Etat, sans droits, sans armée, sans police (en dehors des sociétés privées américaines de mise à disposition de mercenaires sans foi ni loi) sans recours, à la merci de prédateurs sortis d’on ne sait de quel chapeau ; groupes « jihadistes » qui croissent comme des champignons après la pluie  :  Al-Qaïda, Al-Nosra, Aqmi, Boko Haram, l’Etat islamique... et d'autres encore.

    Et cela n'aura échappé à personne : tous ont la fâcheuse politique de servir, entre deux massacres, les intérêts de ce même Empire : chaos savamment organisé, gestion à distance de toute une région - sur le modèle de Gaza, à terme ? -,  une ratonnade après l'autre ; droit de vie et de mort sur des millions d'êtres humains, et enfin : contrôle des ressources : eau, gaz et pétrole.


                      Dommage, vraiment, qu'il n'y ait pas de journalistes pour nous rappeler tous ces faits.

     

    obama,otan,usa,israêl,arabie saoudite,état islamique,politique,géopolitique,irak,syrie,libye,actualité,empire

     

                   Hollande, le supplétif, promet de squeezer un ou deux avions Rafale parmi l'aviation américaine, histoire de ne pas être en reste sans doute ! Et puis la France doit tenir son rang, celui de larbin, sans négliger le fait qu'en tant que chef guerre, qui sait si Hollande ne gagnera pas quelques points dans les sondages ! Après tout, nos concitoyens n'aiment-ils pas les bombes (1), et plus encore quand elles tombent sur ceux pour lesquels la majorité d'entre eux, ici même, dans notre beau pays,  n'a aucune considération quelle qu'elle soit ?



    1 - Il suffit de se reporter à quelques blogs ; véritables auges de boue et de fange, souvent communautaires ; précisément là où l'on nourrit les porcs ; et même si tous n'en mangent pas... n'empêche !

    ________________


    Pour prolonger, cliquez : Comme des champignons après la pluie

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Nouveau procès d'intention à l'encontre de l'humoriste Dieudonné

    dieudonné,james foley,terrorisme,humour,satire,voltaire,molière,alfred jarry,politique,artiste,actualité,syrie,irak

     

                    Nouvelle persécution contre le satiriste...

     

                   La vidéo de Dieudonné qui traite, - entre autres sujets -, de l'exécution par décapitation d'un journaliste nommé James Foley vaut au satiriste l'ouverture par le parquet de d'une préliminaire pour «apologie d'actes de terrorisme». Et là on a franchement envie de hurler de rire car, Dieudonné ironisera à propos de cette exécution en ces termes : "La décapitation symbolise le progrès, l'accès à la civilisation"...


    Faut croire ! Puisque la France, à la pointe de la civilisation comme chacun sait, l'a pratiquée jusqu'aux années 70 ; et d'autres pays encore, tout aussi civilisés, ailleurs en Afrique, du temps des colonies.

    Et c'est là le sens qu'il faut donner à la remarque ironique de Dieudonné.                    

     

                      Mais alors, combien de temps encore l'Etat et des associations communautaires discréditées vont-ils continuer cette vendetta contre le plus grand humoriste et satiriste contemporain de langue française, fils de Molière, de Voltaire et d'Alfred-Jarry ?

     

    ***

     

                En attendant, soutien indéfectible à Dieudonné et à une liberté d'expression que l'on tente encore une fois de restreindre.

     

    __________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Dieudonné : le phénomène

    Lien permanent Catégories : Dieudonné : le phénomène, Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Affaire Mehdi Nemmouche : discours stériles et opportunisme politique

      

             "Le principal suspect de la tuerie du Musée juif de Bruxelles a été arrêté vendredi à Marseille : Mehdi Nemmouche, 29 ans, est l’auteur présumé de la tuerie du Musée juif de Bruxelles."


    Il s'agirait d'un homme qui aurait basculé dans le Djihad lors de ses multiples séjours en prison : séjour en Syrie avant un retour-maison vengeur et létale.

     

    _____________

                 

     

                 Les débats vont bon train. Les experts sont convoqués : télés, radios, journaux. La classe politique y va de son refrain : "Y'qu'à, faut qu'on !"On parle d'améliorer l'échange d'informations entre les pays de l'espace Schengen ; d'autres évoquent des lieux de détention "dédiés" pour les "Mehdi Nemmouche" passés et à venir  : le camp de Guantánamo en violation du droit américain et du droit international - torture et humiliation -, est sans aucun doute dans leurs esprits...

     

               Qu'à cela ne tienne... à l'aune de ce qu'il nous est donné à lire et à entendre, on n'aura tous aujourd'hui de bonnes raisons d'être inquiets pour celles et ceux qui seront les prochaines cibles de ce qu'il est convenu d'appeler le Djihad car, on l'aura   compris : rien de tout cela n'y fera car seul ce qui est proche nous sauve !

    Reste alors... en ce qui concerne la France, à recouvrer sa liberté d'analyse et d'action - puisqu'à une échelle européenne rien ne sera possible -, et ce afin de couper, en grande partie, l'herbe sous le pied des recruteurs djihadistes avec les suites que l'on connaît au retour des recrues dans leur pays respectif, car enfin, il est vraiment grand temps que chaque pays européen assume la responsabilité et les conséquences de ses alliances et autres allégeances, tout en gardant à l'esprit que ces dernières devront à terme faire l’objet d’une consultation du corps électoral (1) via un référendum ou des élections qui, clairement, présenteront les vrais enjeux de notre politique étrangère, débat contradictoire à l’appui. A charge pour le corps électoral de valider ou de rejeter les options proposées.

     

                Au plus vite, on attendra donc de la France ceci :

    - Forcer Israël à rendre justice au Peuple palestinien : sanctions économiques, boycott diplomatique total.

    - Se désolidariser officiellement  de politiques à la suite desquelles seuls les USA et Israël ressortent gagnants contre tous les autres.

    - Couper tous les liens avec l'Arabie Saoudite - propagateur en chef du bacille de la peste djihadiste dans nos banlieues et nos prisons -, et partout ailleurs.

    - Changer de ministre des affaires étrangères dans les meilleurs délais ; ministre qui semble ne connaître que deux destinations quant aux analyses, aux consignes et aux ordres : Washington et Tel-Aviv.

    - Encourager au sein de la communauté juive de France, la recherche de nouvelles figures indépendantes de la LICRA du CRIF et de l'UEJF (associations-écran d'officines israéliennes), susceptibles de réunir autour d'elles une majorité décidée à appuyer publiquement  la condamnation sans réserve de la politique d'Israël et des Etats-Unis au Moyen-Orient avec le soutien des médias en ce qui concerne la promotion de ces hommes et de ces femmes regroupés au sein de nouvelles entités associatives (l'Union juive française pour la paix - UJFP pourrait être l'une d'entre elles) au détriment des associations précédemment citées qui ne font le plus souvent qu'envenimer une situation déjà très tendue : amalgames sans nombre, chantage à l'antisémitisme et pressions sur la classe politique et les médias en violation de notre pacte républicain... ces associations nous ayant apporté la preuve, à maintes reprises, qu'elles ne seront jamais des promoteurs de la justice, de la paix et de la réconciliation au sein de la société française.

     

     

    1 - A noter que l'Assemblée nationale ne peut plus parler au nom de ce corps électoral depuis sa trahison de 2007 : validation du traité de Lisbonne dans le dos d'un non franc et massif des Français deux ans plus tôt par référendum. 

     

    ***

     

                   Pour l'heure, en attendant le Grand Soir et le triomphe de la raison du plus intelligent et du plus honnête contre la bêtise et un cynisme politique anti-humaniste comme il n'est pas permis, on n'aura qu'une préoccupation :

     

    - S'assurer que les services en charge de la sécurité de notre territoire (la DGSI entre autres) disposent, sous l'oeil vigilent de l'institution judiciaire et d'associations indépendantes, de tous les moyens légaux (hommes et matériel) pour assurer une veille préventive efficace.

    - Que tous les droits de Mehdi Nemmouche en tant que suspect et plus tard, si c'est avéré, en tant que prévenu... soient respectés à la lettre, et qu'il puisse bénéficier d'un avocat compétent en France comme en Belgique, s'il est extradé.

     

                   La procédure, toute la procédure... rien que la procédure donc.

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Montauban, Toulouse ainsi que Attentat à Bruxelles

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • "Le Monde Diplomatique" en dépôt de bilan... moral

                 Guillaume de Rouville, auteur de La Démocratie ambiguë, nous "explique" avec une acuité et une profondeur inédites Le monde diplomatique ; journal à la réputation surfaite quant à ses capacités de pénétration du réel tant à une échelle locale que mondiale : qui fait quoi, à qui, où, comment, pour(-)quoi et pour le compte de qui.

     

                On pourra sans difficulté appliquer cette analyse de Guillaume de Rouville notamment à Politis, au Canard Enchaîné, à Charlie Hebdo et plus encore... à Médiapart : le parangon de la "contestation contrôlée qui, dans les faits, n'aspire qu'à la tranquillité intellectuelle et marchande de fondateurs à la recherche d’une rente financière sans risques physiques et économiques pour leur personne".

    Avec cet article, Guillaume de Rouville nous rappelle que les médias (presse papier et Internet, radios,télés) ne sont pas un 4e pouvoir... les médias sont Le Pouvoir... (voyez qui les financent !) chacun contribuant à des degrés divers - chacun selon son coeur de cible... (le bourgeois contestataire en ce qui concerne  le Monde Diplo) -, à la perpétuation d'un système qui, jamais, n'acceptera la remise en cause de la puissance de ceux qui déjà détiennent autorité et richesse.

     

                 Guillaume de Rouville nous explique :

     

            "Le mensuel Le Monde Diplomatique est au bourgeois contestataire ce que le quotidien Le Monde est au bourgeois cultivé : la référence et la nourriture intellectuelle de ses conversations mondaines et de ses espérances sociales.

    Le bourgeois contestataire croit trouver dans Le Monde Diplomatique une vision alternative des grands événements contemporains qui se démarquerait de celle véhiculée par la grande presse et les grands médias. Un rapide tour d’horizon du traitement journalistique par Le Monde Diplomatique de quelques uns de ces grands événements (11 Septembre 2001, instrumentalisation du terrorisme islamique, guerre de l’OTAN contre la Libye, déstabilisation de la Syrie, etc.), nous permettra de comprendre la vraie nature de ce mensuel de référence pour la bourgeoisie sociale et contestataire française.

    Nous verrons que la vocation du Monde Diplomatique est d’être, lui aussi, un chien de garde du système, tout en se positionnant hors du système pour attirer vers lui le flot des âmes en peine d’alternatives et pour donner des bornes raisonnables à la contestation. Son rôle, au sein du système oligarchique occidental français, est, avec d’autres, de contrôler le torrent de la contestation et de tirer à vue sur ceux qui dépassent les bornes qu’il a fixées. En échange de quoi il reçoit (i) l’estime de l’intelligentsia contestataire, prêtresse de l’inaction et grande agitée du bocal sans ambition politique concrète, (ii) l’appui financier du système (notamment à travers son actionnaire principal, Le Monde, qui détient 51% de son capital) et (iii) la garantie d’un quasi-monopole sur la pensée alternative et son marché captif (ce qui permet d’offrir aux animateurs de la contestation les privilèges d’une rente intellectuelle et financière sans risques physiques et économiques pour leur honorable personne)."                        

     

              Il poursuit : 

     

                  "L’objet de la contestation contrôlée est simple : il s’agit de permettre de contester le système sans l’ébranler, de le critiquer sans lui faire peur, d’aboyer contre l’oligarchie qui le dirige et de faire rentrer les chiens trop enragés dans leur niche à la moindre sommation du maître. Ses principaux moyens sont les suivants : (i) user de la rhétorique de disqualification pour mettre médiatiquement hors jeux les mauvais esprits (sous les épithètes de « théoriciens du complot » ou « d’antisémites » notamment), (ii) refuser de livrer les principales clés de compréhension du système oligarchique contemporain pour entretenir une colère impuissante dont la traduction concrète se résume à l’acte d’achat du médias contestataire, (iii) se contenter de dénoncer les méfaits d’un système (capitaliste, consumériste, financier, etc.) de façon générale et (iv) ne jamais attribuer ces méfaits à des individus ou groupes d’individus bien identifiés qui assumeraient leurs desseins criminels et qui, s’ils se sentaient visés, pourraient venir troubler la tranquillité intellectuelle et marchande du médias en question."

     

                       L'article dans son intégralité : ICI

     

    Le site de l'auteur : L'idiot du village

     

    ____________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Pour une presse de toutes les intelligences et de tous les courages

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
  • Des nouvelles de la Syrie...

     

    Du gaz sarin dans l'arsenal djihadiste mais Obama s'est tu

     Courtesy of Marianne

     
     
     Les dernières révélations du journaliste américain Seymour Hersh
     
     
    ***

     

              Pour mieux accuser Bachar al-Assad de l’attaque chimique du 21 août dernier dans la banlieue de Damas, l’administration américaine aurait caché que le Front al Nosra disposait de gaz sarin...

     


    Charles Dharapak/AP/SIPA
     
     
              Le camp du bien contre le camp du mal dans la tragédie syrienne ? Cela fait longtemps que la réalité a balayé cette thèse lénifiante. S’il reste encore des Candide, les dernières révélations du journaliste américain Seymour Hersh vont mettre leur angélisme à rude épreuve. Des infos si sensibles qu’aucun journal de son pays n’a eu le cran de les publier !

    C’est la London Review of Books, le magazine littéraire britannique, qui a accueilli l’enquête de Seymour Hersh, célébrissime aux Etats-Unis pour avoir dénoncé naguère le massacre de My Lai pendant la guerre du Vietnam et, plus près de nous, le scandale des sévices infligés aux prisonniers irakiens dans la prison d’Abou Ghraib.
     
               Selon Seymour Hersh, ce scoopeur sans peur, l’administration Obama aurait délibérément caché les conclusions d’un rapport secret sur les capacités du Front Al Nosra, la milice des rebelles syriens djihadistes, à produire du gaz sarin. C’est un haut responsable de l’Agence chargée du renseignement militaire qui aurait réceptionné le document.

    Un document très étayé qui citait les noms des petits chimistes préférés d’Al Nosra, dont un certain Ziyad Tarik Ahmed, ancien militaire irakien spécialiste des armes chimiques. Ces informations capitales précédaient de deux mois la fameuse attaque du 21 août dans la banlieue de Damas, imputée par (presque) la totalité des médias au régime de Bachar. Cette tragédie a failli entrainer une intervention internationale en Syrie, dont François Hollande s’est révélé l’un des plus chauds partisans tandis que Barack Obama opérait assez rapidement une volte-face spectaculaire.


             Obama a « sélectionné » les renseignements qui lui avaient été transmis. Pas question de jeter l’opprobre sur le camp du bien, alias les révolutionnaires opposés au tyran. Pas question d’évoquer à l’époque la guerre qui opposait déjà les rebelles à d’autres rebelles, pas plus que les crimes de guerre commis par ces anges déjà très sanglants. Pourtant, des rapports alarmants sur les massacres de civils commis par les preux révoltés étaient déjà sortis dans les ONG et la première mention du gaz sarin aux mains d’Al Nosra remonte à la fin 2012 !

    Les conclusions du document auquel se réfère le journaliste américain sont donc, non seulement plausibles, mais presque tardives. Le fait qu’elles aient été dissimulées par l’administration américaine, comme le soutient Hersh, constituerait donc un scandale d’Etat, aussi énorme qu’a pu l’être en son temps – février 2003- le mensonge de Bush et Colin Powell sur l’arsenal biologique de Saddam Hussein.
        
                 Tous les médias américains (et français ? ndlr), tétanisés par ces accusations, se bouchent le nez. Rappelons qu’ils s’étaient tous alignés sur les mensonges bushistes à la veille de l’intervention en Irak. Seymour Hersh était seul alors. Comme aujourd’hui.
     
     
    ______________
     
     
    Pour prolonger, cliquez Syrie mon amour !

     

    Lien permanent Catégories : A l'international 0 commentaire
  • Des nouvelles d'Israël, station balnéaire, avec Jeff Halper

     

                 Co-fondateur du Comité israélien contre les démolitions de maisons palestiniennes dans les territoires occupés, Jeff Halper est l'une des figures de la lutte pour la paix. Vingt ans après, que reste-t-il du processus né des accords d'Oslo ? Halper répond.


    OLSO 20.01.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.


    Les accords d'Oslo, une tromperie ?


     

    Oslo 20.02.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.

     

    L'occupation israélienne s'est intensifiée, les colonies en Cisjordanie se multiplient

     

    Oslo 20_03.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.

     

    Jeff Halper présente un scénario dit du « collapse », c'est-à-dire d'un effondrement de l'ensemble du système mis en place par Israël sous la pression d'événements imprévus dans la région

     

    Oslo 20.04.vFR* from Thomas HALEY on Vimeo.

     

    Une solution à deux États étant devenue impossible, reste... par le biais de la colonisation, un système d'apartheid qui ne dit pas son nom.


    ______________________


    Pour prolonger, cliquez : Israël et le sionisme


    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Viet-Nam, Irak oui ! Syrie non !

     

     

                 Pourquoi doit-on s’opposer à toute ingérence en Syrie et accueillir avec la plus grande des réserves les événements et toute information venant de Syrie ?

     

    1 – Ceux qui se penchent sur le berceau syrien  n’ont aucun projet de justice, de démocratie et de liberté pour le Peuple syrien.


    2 – La chute d’Assad ne conduira pas à la démocratie, à la justice et à la liberté pour le Peuple syrien.


    3 – Les grands bénéficiaires de la chute du régime syrien seront entre autres : les USA, Israël, le Qatar et l’Arabie Saoudite  qui n’ont jamais soutenu la démocratie, la liberté et la justice dans cette région et nulle part ailleurs.


                     A – Les USA : empire orphelin privé de civilisation (dans le sens de... entente spirituelle unanime entre les hommes : Elie Faure), gigantesque outil de destruction seulement capable aujourd'hui d'exporter le chaos : chaos financier en Europe ; chaos guerrier partout ailleurs...


                     B – Israël : Etat qui ne respecte aucune loi internationale, vit et prospère sur le dos de centaines de milliers de Palestiniens placés sous un régime de quasi Apartheid.


    Là-bas : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation...


    Ici : bannissement, chantage professionnel, chantage à l'anti-sémitisme, racket sous la forme de procès sans nombre contre quiconque ose dénoncer la connivence au plus haut sommet de l'Etat français avec cette politique : journalistes, artistes, producteurs radio et télé, universitaires et blogueurs...


                    C – l’Arabie Saoudite – Qatar : 1er agent de propagation du bacille de la peste religieuse intégriste dans nos banlieues... et partout ailleurs en Afrique.

     

     

    Car enfin…


    Qui peut bien souhaiter une Syrie démocratique, forte, libre et indépendante (mais musulmane quand même !) dans cette région ?


                Personne, excepté le Peuple syrien pour peu qu'il existe et qu'il en soit capable.


    La Syrie d'Assad dérangeait quels intérêts ?


                 USA, Israël et les monarchies sunnites alliées des USA...


    Une Syrie détruite et à genoux rend service à qui ?


                 Aux mêmes.


                  Et bien que les États-Unis aient utilisé du gaz orange au Viet-Nam et aidé Saddam Hussein à utiliser du gaz contre l’Iran, il semble bien qu'ils ne soient pas disposés à ce que Bachar al-Assad ou quiconque en Syrie puissent en faire autant.


    Doit-on alors saluer au passage une remise en cause salutaire des USA par les USA ?

    La question est posée.




    _____________________

     

    Pour prolonger, cliquez Syrie: la lettre d'un ancien ambassadeur de France à François Hollande


    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu