Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

aude lancelin et annie lacroix-riz - fascisme et antisémitisme

  • Aude Lancelin et Annie Lacroix-Riz - fascisme et antisémitisme : qu'un autre regard soit permis


                                 

      

     

                      Annie Lacroix-Riz que nous sommes nombreux à soutenir sur Internet depuis quelques années (1) est irremplaçable lorsqu'il s'agit de dénoncer dans son travail d'historienne le mensonge par omission de sa profession, en particulier en ce qui concerne le Grand Capital et ses représentants dans la période qui précède la seconde guerre mondiale, puis pendant l'occupation et la collaboration jusqu'aux procès dit de l'épuration et la prise en main de l'Europe par les USA... même si nous restons lucides quant à ses capacités à faire preuve de la même honnêteté et de la même intransigeance à propos de la Révolution russe et de ses acteurs, de Lénine à Staline et l'après... jusqu'à la chute du mur, toute historienne communiste qu'elle est. Sujet et période historique qu'elle se garde de bien de traiter et c'est heureux. Ce qui nous amène à penser que, décidément, nous avons besoin de tous les historiens pour que les mensonges des uns (mensonge par omission le plus souvent) soient dénoncés par tous les autres et vice versa.

    A propos de mensonge...

                     Que Aude Lancelin et Annie Lacroix-Riz nous laissent croire une bonne demi-heur durant aujourd'hui que l'antisémitisme est au cœur de la problématique européenne, c'est vraiment botter en touche et s'acheter à bon compte une bonne conscience. Certes, tous savent que c'est un passage obligé pour quiconque souhaite exister médiatiquement (la dénonciation de l'antisémitisme avéré ou non) ; n 'empêche, on aimerait pouvoir compter sur cette historienne pour résister à cette tentation mortifère sur un plan déontologique - la tentation médiatique - car, se faire rare aujourd'hui est devenue une nécessite absolue.

    Dans les faits, la problématique aujourd'hui, la seule, est la suivante : comment contrer un mondialisme dont les options et les exigences d'ordre principalement économique, menacent les fondements de notre civilisation européenne ? Avec quelles forces, quels femmes et hommes ?

                       Quant à la réédition des auteurs tels que Maurras, Rebatet et Céline... dont se lamentent nos deux intervenantes, un fait est établi : la droite depuis 10 ans triomphe sans conteste après 30 années de fausse gauche ; les penseurs de droite sont donc à l'honneur ; Maurras, ce n'est pas que l'antisémitisme, Céline non plus ; les réduire à cette mauvaise passion, là, pour le compte, c'est vraiment faire preuve d'incompétence et d'un aveuglement qui doit certainement cacher une mauvaise conscience, et aujourd'hui plus encore, lorsque l'on sait que la dénonciation de l'antisémitisme est devenu aussi et surtout le refuge de la "canaille" tout comme l'appel au patriotisme en 1914 et dans les années 30.

    Rappelons que Céline est irremplaçable dans sa compréhension de ce qui nous sera donné à tous de vivre : le grand mensonge et l'immense bluff humanitaro-affairiste. Bernanos l'a pressenti aussi. Pierre Drieu la Rochelle a vu le vide qui allait tout recouvrir, laissant des êtres humains, parfois les plus doués d'entre eux, sans recours sinon dans la dépression avec le suicide pour seule porte de sortie ; tous ont vu qu'à l'avenir, le monde serait plébiscité par des individus sans queue ni tête ; des caniches de la conscience humaine manipulables à souhait et contents de l'être.

    Il n'est pas acceptable que ces auteurs soient bannis et qu'ils ne puissent pas faire l'objet d'un débat honnête et serein ; et plus nécessaire encore : cette liberté-là doit être farouchement défendue même et surtout par la gauche, la vraie ; n'en déplaise à cette gauche qui dénonce la censure pour mieux la pratiquer.

                          La fausse gauche est à terre ; il ne faudrait pas la gauche, la vraie, le soit aussi faute d'être capable de ne jamais oublier cette vérité incontournable sinon dans le déni : l'interdépendance du mal et du bien, du vice et de la vertu ; un Sade sans compassion face au Diderot de la Religieuse ; et puis... Shakespeare qui a pratiquement tout dit au sujet de cette interpénétration ; même George Steiner l'a indentifiée et acceptée ; ce qui lui a permis de dialoguer avec un Heidegger du parti nazi, un Pierre Boutang pétainiste et d'écrire : "Le transport de A H".

     

     

    1 - Moi-même sur le Nouvelobs quand j'y sévissais avant la fermeture de la plateforme dédiée aux blogueurs car très vite la rédaction s'est trouvée comme "débordée" et submergée par la liberté de ton qui y régnait et la diversité des sujets traités.

     

    ______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Fascisme et la France : Berstein contre Sternhell

     

     

    Lien permanent Catégories : Histoire et révisionnisme, Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu