Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

béziers

  • Fichage de Béziers : Robert Ménard ne sera pas inquiété

     

    ménard à béziers.jpg..jpg

               

              Dans une ville sans joie, sans atouts ni attraits, et par conséquent sans perspective, Robert Ménard est manifestement condamné à devenir accessoirement un maire mais bien plus sûrement encore... un activiste politique : ré-élection oblige !

    La haine ordinaire de la banalité d’un mal qui l’est tout autant sera son seul programme auquel les bourgeois du centre ville, les commerçants, les professions libérales et les retraités n’hésiteront pas à se rallier : Ménard n’a donc pas fini de « régaler » de ses nouvelletés tantôt xénophobes, tantôt racistes, un électorat qui n’en demandait sans doute pas tant mais « quitte à tout prendre, pourquoi pas ! »… d'autant plus que la cible de Ménard est sans défense, et elle ne vote pas.

    Reste alors les chômeurs d'un chômage record et des SDF par centaines et une police municipale tout récemment ré-armée dans une ville-taudis dans laquelle personne n'ira investir un Euro.

     

                  Pour sûr, de ce Ménard et de ses prochaines « dégénérescences morales », les médias en feront des choux gras !

                  Alors, après ça, qui dira que le monde est mal fait ?

     

    _______________

     

     

                   "... Le tribunal administratif de Montpellier a rejeté lundi le référé liberté déposé par la CRI ( 1 - Coordination contre le racisme et l'islamophobie)pour enjoindre le maire de la commune de Béziers, élu avec le soutien du FN, de cesser tout acte de collecte, d'enregistrement, d'organisation, de consultation et d'utilisation de traitement des informations sur la religion des élèves.

     

    Dans son jugement, le tribunal administratif a estimé qu'il "ne résulte ni des pièces soumises au juge ni des informations recueillies lors de l'audience" que la ville de Béziers aurait constitué "un ou plusieurs fichiers spécifiques, dématérialisés ou non, fondés sur l'appartenance religieuse (...) des élèves".

     

    En revanche, des informations sur les élèves "ont été collectées à partir des fichiers recensant les élèves inscrits dans les établissements publics d'enseignement dans lesquels les enfants supposés appartenir à la religion musulmane ont été identifiés par leurs prénoms", note le tribunal. Le traitement de ces données "en dehors de toutes les procédures et garanties par la loi (...) constitue une atteinte manifestement illégale à une liberté fondamentale", souligne le tribunal. Il conclut cependant que "en dehors des déclarations publiques faites par son maire", Robert Ménard, "il n'apparaît pas que la commune de Béziers aurait utilisé ou manifesté l'intention d'utiliser les données", justifiant des mesures d'urgence.

    Pour sa part, la mairie de Béziers s'est "réjouie" du jugement qui donne, selon elle, "confirmation écrite que l'accès aux listes des élèves par le maire est légal."

     

    1 - Association qui, face à la persistance de la hiérarchisation entre les différentes formes de racisme, entend poursuivre le combat politique et judiciaire : mettre la justice française face à ses responsabilités.

     

                               Public Sénat (extrait)

     

    __________________

     

     

                       Après l'ouverture d'une enquête pour "incitation à la haine raciale" contre Philippe Tesson et sa charge contre les Musulmans (2) de France à propos de laquelle le juge des référés déboutera l’association CRI de ses demandes au motif que les propos de Philippe Tesson ne constituent pas une provocation à la haine à raison de l’appartenance religieuse…

    Après Tesson, c’est Robert Ménard qui ne sera pas inquiété.

    On pourra toutefois, et sans difficulté, imaginer quelles auraient été les réactions et les sanctions prises à l’encontre de ce vieillard haineux qu’est Tesson…  si sa cible avait été les homosexuels ou les femmes ou bien encore la communauté juive.

    A propos de Robert Ménard, on pourra là aussi, et sans hésitation, imaginer quelles auraient été les pressions exercées si la cible de ce « pauvre type » d’une pauvre France avait été des syndicalistes, ou bien des adversaires politiques ou bien encore la communauté juive.

    Il est vrai qu’en France, on peut à peu près tout se permettre contre les Musulmans et les populations considérées comme appartenant à cette culture. Tout. Ou bien alors, que l'on nous dise, ici et maintenant, quels propos il est déconseillé de tenir à leur sujet si l'on ne veut pas devoir rendre des comptes à la justice ?

     

                      Avec ces deux derniers jugements qui confirment une fois de plus un "deux poids deux mesures" scandaleux, on n'aura donc pas tout perdu ; une  jurisprudence est une nouvelle fois établie : notre mépris profond pour ce pouvoir régalien et notre détermination à continuer de dénoncer au mieux... un laxisme irresponsable, au pire… un parti pris tout simplement raciste.

     

     

    2 - Peu de temps avant, Tesson avait demandé une sentence de mort contre dieudonné ; là encore, la justice se gardera bien de sanctionner ses propos.

    ________________

     

    Pour prolonger, cliquez : L'homme par qui le scandale arriva

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu