Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

benjamin stora et jocelyne dakhlia

  • Régis Debray, Edgar Morin... les deux sages

     

    La République, l'islam et la laïcité

     

        

                         Dans le cadre de la soirée consacrée aux  tueries de Paris et de Vincennes de janvier 2015, Médiapart invite Jocelyne Dakhlia, Régis Debray, Edgar Morin et Benjamin Stora à échanger.

     

    ***

     

                        Pour gagner du temps, on conseillera aux internautes de faire l'économie des interventions de l'historien Benjamin Stora (1) au révisionnisme très très sélectif, notamment en ce qui concerne ce qu'il appelle "l'échec des pays arabes" face à la démocratie et à la laïcité, occultant délibérément le fait que c'est bel et bien l'Occident qui a fait la guerre au nationalisme arabe au nom du péril communiste,  et plus récemment, encore l'Occident, USA en tête,  qui a oeuvré à la destruction des deux derniers pays laïcs du Proche et Moyen-Orient : la Syrie et l'Irak ; et dans une certaine mesure, la Libye de Kadhafi... et ce pour le plus grand bonheur de deux alliés des USA :  Arabie Saoudite et Israël.

    Comme quoi, rien n'est jamais perdu pour tout le monde.

                Au cours de cette petite assemblée de sages, Plenel fera  le choix de la discrétion ; et personne ne s'en plaindra.

     

               Si Régis Debray met l'accent sur le fait  que " la modernité libère les archaïsmes" (2), et même si ce rappel ne nous aidera en rien à comprendre les événements de la semaine du 11 janvier 2015, le contenu de l'intervention de Régis Debray a les avantages et les inconvénients de son âge ; Régis Debray nous rappelle un certain nombre de fondamentaux mais leur synthèse aura malheureusement très peu de prise sur un réel qui semble échapper à toute une classe au ton professoral, même si la bonne foi et la bienveillance de cette classe envers les couches populaires ne sauraient être remises en cause.

    N’empêche…

    Qui Régis Debray a-t-il rencontré ces vingt dernières années ? Ses rencontres lui ont permis quel niveau de perception de la réalité des conditions de vie de millions de nos concitoyens ?

    Car Régis Debray semble oublier que " les valeurs", ça ne s'enseigne pas, ça se vit ! Soit ces valeurs déterminent  votre condition d’existence, soit le sort qui vous est fait vient contredire chacune d’entre elles… ces valeurs sont  alors perçues comme les marqueurs d'une domination à la fois ethnique et "de classe", tout en gardant à l’esprit qu’aujourd’hui, pour faire la leçon à qui que ce soit, il faut avoir les « fesses propres », très propres. Or, la République française remplit-elle cette condition ? Rien n’est moins sûr !

     

                      Edgar Morin, la tête dans les nuages mais les pieds sur terre,  prendra le parti de l'anthropologie, de l'Histoire de France et des religions qui l'habitent ; manifestement, l'âge d'Edgar Morin ne lui aura enseigné qu'une exigence : la lucidité et l'honnêteté ; et c'est alors qu'Edgar Morin proposera, appuyé par Jocelyne Dakhlia, l'enseignement d'un nouveau roman national ; le vrai roman national ; un roman à caractère multi-ethnique, et par voie de conséquence, multi-culturel : tous différents mais semblables à soi ! Car, il y a bien plusieurs France, et aucune ne doit s'opposer à ce que toutes ces France puissent cohabiter dans le respect mutuel.

     

                    Il est grand temps que l’Etat français se montre à la hauteur de cette nécessité-là.


     

    1 - Benjamin Stora, historien dit spécialisé dans l'histoire de l'Algérie et du Maghreb ; à ce sujet, il serait bon que l'histoire de l'Algérie nous soit aussi et surtout contée par ceux qui ont souhaité être Algériens plutôt que par ceux qui ont refusé une telle perspective qu'ils ont jugée peu enviable et souhaitable, voire... inacceptable.

     

    2 - Constat irréfutable, certes ! Encore faut-il contextualiser géographiquement et culturellement la nature et les raisons de cette résurgence car il n'est pas certain que seule la modernité en soit responsable : on pensera aussi aux inégalités sociales, la religion devenant alors le refuge des laissés pour compte.

    ___________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Dimanche 11  janvier - elle était une fois

    Lien permanent Catégories : Art et culture, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu