Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

betar

  • Deux heures en compagnie de Yakov Rabkin

                 

                 Après Gilad Atzmon, Shlomo Sand, Ilan Pappe, et plus près de nous… en France… Jacob Cohen,  Yakov Rabkin de nationalité canadienne, originaire de Russie, vient en France présenter son ouvrage « Comprendre Israël » quelques mois après la parution de « Au nom de la Tora : une histoire de l’opposition juive au sionisme ».


                   "Beaucoup a été écrit sur la question sioniste, mais bien peu d'auteurs francophones ont exploré la question de l'antisionisme juif. Yakov Rabkin est à l'origine du livre intitulé "Au nom de la Torah : histoire de l'opposition juive au sionisme". Ce premier opus jette les bases de son ouvrage paru il y a maintenant quelques mois, "Comprendre l'Etat d'Israël", qui aborde la question israélienne à travers la "l'idéologie, la religion, et la société". Nous avons posé quelques questions à Yakov Rabkin lors de son passage à Paris en mai dernier, puis nous avons filmé sa conférence donnée avec Richard Wagman de l'UJFP." Agence Info Libre.

     

                   La sortie en France des deux ouvrages de Yakov Rabkin a été ignorée ; aucun journal, aucune télé ou radio n’auront répondu aux sollicitations de l’attaché de presse des éditions concernées. La police a protégé Yakov Rabkin de la LDJ et du Betar à chacune de ses venues à Paris alors qu’en Israël, l’auteur a été accueilli par toutes les télés, radios et journaux, par tous les Israéliens de l’intérieur des frontières reconnues par la communauté internationale et par les colons pareillement.

    En France, Yakov Rabkin n’aura trouvé qu’une seule oreille attentive : celle de la UJFP (L’Union Juive Française pour la Paix) qui organisera la présentation de son dernier ouvrage dans un local de fortune, un local mal insonorisé, toutes les autres portes s’étant refermées.       


    Un témoignage précieux de Yakov Rabkin

     

     

                  Avec une communauté juive contrainte au silence sur la question de la critique du sionisme, Yakov Rabkin… regrette « le tabou sioniste » en France ;  il mentionnera une guerre faite à ceux qui, juifs ou non juifs, s’opposent à la politique d’Israël… jusqu’à qualifier cette guerre de « terreur ».

     

    S’il reconnaît bien volontiers qu’Israël agit avec une logique qui lui est propre, en revanche, la nature du régime israélien - soit dit en passant, une des sociétés les plus inégalitaires : la peur et la guerre sont bonnes conseillères ultra-libérales -,  étant ce qu’elle est le plus fort fait du plus faible son esclave ; le plus faible devenant alors celui aux dépens duquel on organisera son existence et sa prospérité -, avec le sionisme et la haine dont il se nourrit chaque jour, Yakov Rabkin insiste sur le fait que la Diaspora serait bien avisée de prendre ses distances avec cette logique qui menace ses intérêts vitaux : son existence et sa qualité de vie dans des sociétés qui ne lui soient pas hostiles.

     

    Reconnaissant un lavage de cerveau et un bourrage de crane intrusifs et violents, à ceux pour lesquels « Israël est toute leur identité », il conseille vivement de faire leur Alyah afin de ne pas déstabiliser des sociétés occidentales laïques dans lesquelles les Juifs n’ont jamais été autant en sécurité et libres.

     

     

    _______________



              Sans doute n’aura-t-on jamais besoin  d’en dire plus sur le sionisme depuis 1967 ; ce projet qui laisse le plus faible sans secours et le plus fort d’une arrogance gonflée à bloc comme d’autres bouffis d’orgueil.

     

    Finalement, Dieudonné et Alain Soral n’ont jamais fait que dénoncer cet état de fait. Que seuls Dieudonné et Alain Soral s’y soient collés, sans soutien des médias, des intellectuels et des artistes… contre tous les harcèlements judiciaires possibles, cela en dit long sur l’état de notre société qui aurait bien besoin d’un Yakov Rabkin.

    Dommage que des Juifs de cette trempe n’aient plus le droit à la parole ; parole confisquée ici en France, par des associations-écran d’officines israéliennes plus près de « la raison crapuleuse » que de toute autre raison ; et ce qu’on leur pardonnera difficilement à toutes ces Associations, Conseils, Ligues et Unions … c’est d’avoir tué dans l’œuf notre belle et grande tradition française de la critique de la raison du plus fort, des siècles de débats, de polémiques et de controverses, qui ont fait notre rayonnement et qui nous ont donné nos meilleurs auteurs… au profit d’imbéciles, de pauvres bougres sous influence et autres " cloches", de médiocres, d'intellectuels propagandistes et fourvoyés et de cyniques pervers qui sévissent dans nos médias, nos Assemblées, nos partis politiques - le PS en tête -,  jusqu’au sommet de l’Etat français.

     

                  Et là, dans ce meurtre, on retrouve intacte une idéologie sans honneur qui laisse exsangue notre civilisation européenne humaniste ainsi que toute idée de liberté et de justice.   

     

                  Et c’est bien là que notre dénonciation prend tout son sens.

     

    _____________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Gaza : l'Union sacrée

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu