Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

charonne 1962

  • COP 21 - Paris, novembre 2015 : pire que du flic... du flic de flic

     

                             Réponse de la société civile à l’interdiction de manifester

     

    Une marche devait avoir lieu à Paris le 29 novembre, la veille de l’ouverture de la COP21. A la suite des attentats qui ont frappé la capitale deux semaines plus tôt, l’état d’urgence a été décidé pour trois mois et le rassemblement pour le climat, interdit.

    Plusieurs ONG ont contourné cette interdiction à leur manière. En plaçant des milliers de chaussures place de la République ou en formant une chaîne humaine de plus de 3 kilomètres.

     

                                                      Jusqu'au moment où...

    actualité,société,politique,cop 21,interdiction de manifester,paris novembre 2015,état d'urgence,ps,hollande,valls,environnement

     

     

                      Violences policières - Manifestation pour le climat et les libertés fondamentales- Paris novembre 2015.

     

     


    Témoignage des militantes assignées à résidence

     

     

                On ne les changera pas ! Personne ! Jamais ! Ils y reviennent, ils y reviendront toujours pour y être allés de tout temps ! Ceux de la répression des ouvriers et des grévistes au 19e siècle et au tournant du 20e siècles, police et gendarmerie, ceux du Vel d'Hiv, ceux du massacre du 17 octobre 1961 à Paris, ceux de Charonne en février 62...

    Ceux d'aujourd'hui, ce sont les mêmes ! Aucun doute. Toujours là, répondant "Présent !", toujours au taquet, durs à la tâche, les fils reprenant la matraque des pères sans état d'âme entre deux bavures, sûrs de leur bon droit avec leurs mains bonnes à tout faire, à dresser des procès verbaux, à vous présenter des commissions rogatoires, à vous passer les menottes, à vous plonger la tête sous l'eau, le nez dans votre urine ou dans votre caca !

    Niveau d'instruction et de formation minimal, bien sûr : comment tenir la matraque et le flingue ; un ou deux articles de loi ; quant à leur niveau de conscience disons... citoyenne, ou politique ou bien humaniste (appelez-la comme vous voudrez !), on l'évaluera comme ceci : niveau directement proportionnel aux ordres reçus.

    Avec ces fonctionnaires-là, il est vrai qu'on serait naïvement tentés de croire que la République n'est jamais en danger puisqu'il y a toujours un juge, un préfet ou un ministre pour encadrer leur action... un juge ou bien un ordre venu d'en haut. Mais... quand on pense un instant au fait que l'avenir professionnel de tout ce beau petit monde armé et arrogant - arrogance propre à l'ignorance et à la bête de somme qu'est l'âne aux ordres d'un père fouettard -, repose uniquement sur leurs états de service qui se résument à un mot, sinon deux - obéissance, soumission totale à leur hiérarchie -, on se sent non pas rassurés mais franchement inquiets.

     

                        Paris - COP 21 - interdiction de manifester et de marcher : novembre 2015

     

     

              Champion toutes catégories de la dépersonnalisation et de la dé-responsabilisation car la tyrannie de la loi et/ou de l'ordre donné ou reçu confère un sentiment de toute puissance et d'impunité - on se sent alors "couvert" légalement et moralement -, et si partout ailleurs la dissimulation du pouvoir est une stratégie générale du pouvoir, dans ce corps de métier-là, le visage et la force du pouvoir sont demeurés intacts.

    Dans ces conditions, on peut légitimement affirmer qu'il n'y a rien à sauver chez ces gens-là, de leurs actions contre les ouvriers grévistes à l'affaire de Tarnac, contre les minorités (depuis près de deux siècles contre les Arabes et les Africains) et les dissidents ; c'est la même dévotion à une obéissance capable du pire sans sourciller ; aucune cour de justice n'y pourront rien : l'Etat d'urgence est là pour nous le rappeler : l'Etat a carte blanche. Le judiciaire est expulsé.

    Intimidations, dissuasion, coups répétés derrière la tête ou plus précisément, sur la nuque... pour vous la faire baisser... cette tête ! Coups qui ne laissent aucune trace visible il est vrai, en psychologues d'une oppression assermentée et mille fois éprouvée... car... dissident échaudé finit par craindre même les gardes à vue de 17 heures...

                 Mais alors, qu'il ne leur soit accorder à tous aucune excuse, et de nous, surtout, qu'ils sachent qu'ils ne doivent rien attendre : notre mépris y pourvoira amplement.

     

     

                     Paris - COP 21 - interdiction de manifester et de marcher : novembre 2015

    _________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Etat d'urgence ? Vous avez dit Etat d'Urgence ?

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu