Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

dopage

  • La vérité sur la coupe du monde du Brésil

     

                 Chaque coupe du monde semble être l'occasion pour toutes les mafias, tant locales qu'internationales, de nous rappeler qu'aujourd'hui, rien ne peut se faire sans eux ; et au prix fort qui plus est.

                Initialement évalué autour de 3.5 milliards de dollars, le coût de la coupe du monde du Brésil s'élèvera entre 10 et 15 milliards. Combien de logements décents, combien d'hôpitaux et d'écoles qui ne seront jamais construits... dans un pays qui en manque cruellement ?

     

     

    ***

     

     

     

     

                ... des budgets qui ruinent les pays organisateurs donc... et comme un malheur n'arrive jamais seul : corruption des comités exécutifs des fédérations nationale, européenne et mondiale, aux dirigeants bedonnants, mégalomanes et tyranniques ; matchs truqués ; aucun esprit sportif ; arbitrage corrompu, complaisant ou incompétent ; sponsors dictatoriaux ; tricheurs que l'on nomme "joueurs", souvent plus doués pour les simagrées que ce pour quoi ils sont payés ; des supporters au mieux injurieux, au pire... racistes et haineux...

     

     

     

            ... victoire et jubilation éphémères, chauvinisme onirique "On se prend à rêver : reconnaissance et puissance", c'est à celui qui hurlera le plus fort, le visage défiguré d'une frénésie paroxystique, à la fois transfert brutal et dé-charge compensatoire violente, à la racine desquels on trouvera très certainement nombre de frustrations et d'humiliations.

    Opium des Peuples désoeuvrés (auxquels il n'est proposé aucun projet), souvent bafoués... et si, finalement, en ce qui concerne le football, seul le ballon était respectable, et deux fois plus respectable encore, à l'occasion d'une coupe du monde ?

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : La FIFA accusée de corruption

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Le Tour de France et son petit Peuple

     

              Ouvert à cent quatre-vingts pays répartis sur deux continents, avec en prime, un ou deux Australiens venus tenter leur chance...


    Né du sol, de la terre et de l’histoire d’un pays, la France... le Tour c’est une boucle, la Grande Boucle qui ne finit jamais là où elle a commencé : mer, montagne, plaine, vallées, cols, montées, descentes... des Pyrénéens aux Alpes, de Nantes à Montpellier… en grappe indissociable, ou bien solitaire après une échappée loin d’un peloton décidément trop attentiste, les petites jambes, comme ailleurs les petites mains, celles d'une ruche travailleuse aux couleurs des maillots des sponsors - et pas toujours pour un salaire en or -, veillent au grain, protègent et couvent leurs leaders pour lesquels tous pédalent…

     

    Et cinq heures de selle plus tard, écarlates, les jambes aussi lourdes qu’une responsabilité quand elle est collective, le visage tuméfié et écarlate, c’est le témoignage d’un Tour de France véritable tour de force qui nous est apporté là, dans des interviews données à bout de souffle, parfois grimaçant de douleur, car le Tour n’épargne personne, même les plus talentueux.

     

    ***

     

    Entre deux crises et scandales autour du dopage, le Tour demeure infatigable ; depuis sa première épreuve en 1903, ce sont 2000 étapes et prologues qui ont été courus, 350 000 km, soit approximativement la distance terre-lune.

    Le Tour c’est aussi le carnaval avec sa Caravane aux milles gadgets et autres produits dérivés de sponsors qui n'oublient jamais le prix de l'investissement consenti ; une caravane privée de chameaux et de dromadaires avec pour seul désert le sable d’un bord de mer, le long d’un littoral hilare à cor et à cri, dans le bruit et la fureur de vivre le passage toujours trop court (et trop rapide en plaine) de 180 cyclistes casqués partis à l’assaut du granite, du marbre, du goudron, sous la pluie, le soleil, le vent…

    la chute Tour de france ULESKI.jpg

     

    Une seconde d’inattention, une mauvaise trajectoire, et c’est la chute !

    Coppi, Bobet, Anquetil, Eddy Merckx, Poulidor, Indurain... pédalez, pédalez, il en restera toujours quelque chose !

    Trois semaines plus tard : les Champs Elysées et une légende.

     

    ***

     

     

    Bien que mondial, avec le Tour, le local reprend tous ses droits, du continent au village, du champion australien à l’enfant du pays, de la région, du département, du canton, de la ville, du village que le Tour ne manquera pas de traverser… mieux encore… une étape peut-être ! Fabrique médiatique par excellence - 200 journalistes, hélicoptères, motos et caméras, retransmis dans plus de 180 pays (la communauté onusienne)…

    Le Tour de France c’est 100 millions d’Euros de chiffre d’affaires. Commercial - mais pas plus que les autres épreuves sportives -, on oublie trop souvent que cette entreprise privée qu'est le Tour est sans doute la plus nationale qui soit. Troisième manifestation sportive la plus regardée au monde, c'est dans les années 60 que la Télévision viendra prêter main forte au Tour pour une mise en image de tout un territoire et de tout un public alors encore invisible : tables, chaises, tentes, camping-car, sous un parasol ou sous un parapluie, c’est tout un Peuple que la Télévision nous proposera comme spectacle ; celui d'un enthousiasme frénétique.

    Tour de France... vin et encouragement.jpg

     

    Paysages à vous couper le souffle, territoires oubliés, perdus puis retrouvés, de découverte en découverte, le Tour est sans aucun doute la meilleure des vitrines et la plus exhaustive brochure touristique jamais conçue ! Et le moment venu, on pourra même courir aux côtés des cyclistes, faire un bout de route avec eux, les encourager, hurler qu’ils ne doivent pas relâcher leur effort.

     

    Et si sept à quinze millions de Français mobilisés autour de cet événement ne font pas une nation, pour un peu, on en viendrait presque à penser que c'est tout un Peuple qui s’est réunie là, toutes nationalités confondues, au bord des routes ou devant son écran de télévision ; tout un Peuple aux côtés d’un Tour de France réconciliateur et consolateur.


    Irremplaçables ils sont ! Car... qui peut nier le fait que sans eux, sans ce petit Peuple du Tour de France, Peuple sans violence, le Tour ne serait plus vraiment Le Tour…

     

    A-t-on déjà vu des armées battre le fer, vaincre, envahir et occuper et dominer de populations entières à bicyclette ?


    tour malet 2010 suporters uleski.jpg

     

    Certes non !

     

    Pacifique cet adulte qui court et hurle un « Allez ! Allez ! » altruiste et compassionnel aux côtés d’un cycliste qui rêve d’une victoire et sans doute aussi de repos ! Car, le vélo et sa plus grande fête et son plus grand hommage qu’est le Tour de France, semble adoucir mœurs et les tempéraments, et place un large sourire sur le visage d’un public qui nous réconcilie avec tous les publics et tous les enthousiasmes et tous les sports ; sourire et joie pour une célébration du courage, de l'effort et de l'intelligence tactique avec laquelle aucune autre manifestation sportive de masse ne peut rivaliser.

     

    Lien permanent 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu