Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

faisant au moins 80 morts

  • Attentats et représailles : un engrenage criminel dans les rouages d'une guerre qui n'est pas la nôtre

     

    648x415_policiers-nice-nuit-14-15-juillet-2016.jpg

                      Un camion a foncé sur la foule sur la Promenade des Anglais à Nice où les habitants étaient venus assister au feu d'artifice du 14-Juillet, faisant au moins 80 morts. Le conducteur a été abattu. Le véhicule aurait roulé à pleine vitesse sur une distance de 2 km.

    Le conducteur du camion est un franco-tunisien domicilié à Nice et connu des services de police pour des faits de délinquance. Il n'était pas fiché "S".

     

     

    _____________________

     


    Dominique de Villepin à propos de Daech - l... par ULESKI

     

                         En septembre 2014, Dominique de Villepin nous rappelle les responsabilités d'une politique américaine dans laquelle il n'y a rien à sauver depuis 25 ans, et dénonce un suivisme français contre nature car la guerre n'est pas la vocation de la France ; notre vocation c'est la paix et la diplomatie car nous n'avons aucunement besoin d'ennemis pour exister et nous imposer.

                     Passé ce mois de septembre 2014, Dominique de Villepin n'interviendra plus dans les médias : silence radio, et pourtant...

     

     

                    A propos des événements de Nice et de l'engagement militaire français en Irak et en Syrie (entre autres théâtres d'opérations) aux côtés des USA contre un mouvement qui répond au nom de "Etat islamique", François Hollande a promis que cet engagement se poursuivra ; engagement "fait du Prince" : en effet, aucune consultation préalable, ni des Français ni des deux chambres (Sénat et Assemblée).

    Cette décision prise sur le mode d'un "Moi Président, je fais c'que j'veux !" arrogante, méprisante, stupide et puérile -  décision d'enfant Roi, pourri-gâté d'un pathétisme rare étant donné la stature de celui qui occupe l'Elysée (Hollande n'a pas les épaules ni le talent d'un monarque éclairé) -, justifie à elle seule que l'on s'y oppose avec la plus grande fermeté ; de plus, nous n'avons pas à mener des guerres qui ne sont pas les nôtres, et moins encore lorsqu'elles ont pour cause le désastre de la "politique" américaine en Irak et ailleurs depuis 25 ans.

                     Inutile de se voiler la face plus longtemps : si la France est une cible prioritaire de l'Etat Islamique, dans un premier temps, c'est que la France est un pays qui compte encore, et dans un deuxième temps : la politique qui est la nôtre dans une région qui s'étend de la Libye à l'Irak, cette politique-là ne nous ressemble pas ; et ils le savent... comme nous tous ici même s'ils sont nombreux à se taire alors qu'ils devraient dénoncer d'une voix de stentor un engagement sans honneur car sans courage ni justice ; un engagement d'un cynisme ravageur, aux côtés des USA et de son bras armé qu'est l'Otan.

      

    ***

     

                     Qu'il soit permis ici de rappeler que la mort n'éteint rien ; bien au contraire : elle éclaire tout. Aussi... ne vous arrêtez jamais à la mort !

     

                    Du « jihadiste » en veux-tu en voilà ! Sortis d’on ne sait quel chapeau ! Faut dire que la casse des Etats-nations de la Libye à l’Afghanistan offre des conditions idéales à de grandes poussées de fièvre au choc thermique et tellurique, les Peuples étant livrés à eux-mêmes sans protection. 

    Régions dévastées, des millions d’êtres humains abandonnés, "laissés" sans frontières, sans Etat, sans droits, sans armée, sans police (en dehors des sociétés privées américaines de mise à disposition de mercenaires) sans recours, à la merci de prédateurs voraces depuis les premières interventions des USA, de la Grande Bretagne et de l'Otan dans les années 90 ; interventions aux centaines de milliers de morts (entre deux et trois millions !)…

    Chair, viande, corps sans bras, sans jambes, sans tête, par centaines de milliers, sous des tonnes de bombes, corps ouverts comme des sacs, hommes, femmes, enfants, sans âge et de tous les âges... ces peuples-là ne meurent pas : ils crèvent !

             "Raison d'Etat", "Intérêts supérieurs", "Etat profond", dans la corruption d'un véritable système de gestion économique et politique des peuples à une échelle mondiale qui n'est plus contestable, s’il n’y a pas de peuples maudits, en revanche, il y a bien des peuples marqués comme on marque du bétail car ils ont tout simplement le malheur, tous ces peuples, d’être au centre d’enjeux géopolitiques et stratégiques colossaux, indépassables qui concernent, dans la région du Moyen-Orient, les USA, Israël et les Monarchies du Golfe.


    Et comme ça ne suffisait pas, le locataire de l'Elysée n'a rien trouvé de mieux que d'embarquer la France dans un "conflit" qui n'en est pas un puisqu' il s’agit simplement de colmater les brèches d'un processus de destruction planifié, aujourd’hui hors de contrôle, d’Etats Nations considérés comme « caducs » car incapables de satisfaire aux exigences d’intérêts américano-sionistes et saoudiens.

    Hollande a donc tenu à squeezer un ou deux avions Rafale parmi l'aviation américaine qui n'en avait pas besoin, tout comme les USA qui n'ont pas besoin d'alliés mais de complices ! Est-ce sans doute parce que la France doit tenir son rang, celui de supplétif ? Une France sans volonté, sans stratégie propre, avec un quai d'Orsay qui prend ses ordres à Washington, à Riyard et à Tel-Aviv ?

    La pire des solutions et perspectives pour nous tous.

     

                    L'Etat français par la voix de l'Elysée et de Matignon mentionne une démocratie en danger : la nôtre… (pour ce qu’il en reste !) ; un pays assiégé (1) : là encore, la France ! Il nous demande de faire corps... sur le dos de centaines d'autres corps, inertes ceux-là !

    Mais alors, de qui se moque-t-on ? Qui meurt depuis 20 ans ? Nous, ici, ou bien eux, là-bas ? Qui sont les centaines de milliers d'êtres humains partis en cendre d’hommes, de femmes et d’enfants depuis nos interventions de l’Afghanistan à la Libye ? Nous ici, ou bien eux, là-bas ?

     

    ***

             

                     Face à toutes les victimes collatérales d'un choix de politique étrangère abjecte dont il n'y a plus rien à sauver depuis l'Afghanistan, les dernières en date celles de Nice un soir de 14 juillet 2016, victimes qu'aucun discours ni deuil national ne pourront jamais justifier, sur quel recours les familles endeuillées peuvent-elles bien compter ?

    Pourront-elles porter plainte toutes ces familles ? Contre qui ? Contre l'Etat français ? Auprès de quelle juridiction ? Le TPI ?

    Quels chefs d'inculpation pourront-elles faire valoir ? Mise en danger de la vie d'autrui ? Association de malfaiteurs ? Non assistance à personne en danger ? Complicité de meurtre ? Homicide involontaire ?

                     Autant de questions aujourd'hui encore sans réponse ! Du grain à moudre pour les juristes ! Mais alors, qu’ils se mettent au travail au plus vite car, il se pourrait bien dans les années à venir que nous nous trouvions tous dans l’obligation de demander des comptes - entre deux bombes dans le métro parisien ou ailleurs -, à un Etat français sans boussole et sans direction, sinon une seule : celle que des puissances étrangères voudront bien lui indiquer tout en continuant de la compromettre avec des logiques de chaos et de mort au nom d’intérêts aussi clairs chez nous qu'inavouables chez eux !

                     Alors non ! Nous n'accepterons pas de mourir pour l'Otan, Tel-Aviv,

    Riyard, et une oligarchie mondialiste sans foi ni loi !

     

     

    1 - Paul Rogers est l'auteur d'un rapport paru ce mois-ci ; haut expert sécuritaire britannique, dans ce rapport inédit (ICI), Rogers lance une alerte : "Le terrorisme n’est pas ce que l’on croit. Le vrai problème du monde ne sera en rien un prétendu choc des civilisations, mais un risque de plus en plus pressant, de révolte des marginaux. Le mondialisme économique engendre de la marginalisation de masse, de la perte d'identité, de l'humiliation, du ressentiment et de l'amertume. Ces souffrances sont le vrai cocktail explosif !"

    Cela n'aura échappé à personne... ces mêmes marginaux susceptibles d'enfiler n'importe quel dossard ou de brandir n'importe quel drapeau pour frapper la société... le profil de ceux qui ont ensanglanté Toulouse, Paris, Bruxelles et Nice correspond tout à fait à cette description.

     

    ________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Attentats et terrorisme

     

     

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie..., politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu