Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

ferré

  • Une voix de la faim... de toutes les faims

      

                  Une voix du 13e siècle.. celle du poète Rutebeuf.

     

     ***

     

    Que sont mes amis devenus
    Que j'avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L'amour est mort-e

    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta

    .

    Avec le temps qu'arbre défeuille
    Quand il ne reste branche feuille
    Qui n'aille à terre


    Avec pauvreté qui m'atterre
    Qui de partout me fait la guerre
    L'amour est mort-e


    Ne convient pas que vous raconte
    Comment je me suis mis à honte
    En quelle manière



    Que sont mes amis devenus
    Que j'avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L'amour est mort-e

    .

    Le mal ne sait pas seul venir
    Tout ce qui m'était à venir
    M'est avenu

     

    Texte de Rutebeuf transcrit par léo Ferré

    Nana Mouskouri sur une musique de Léo Ferré

     


    Pauvre sens et pauvre mémoire
    M'a Dieu donné le roi de gloire
    Et pauvre rente

    Et droit sur moi quand bise vente
    Le vent me vient
    Le vent m'évente
    L'amour est mort-e

     

     .

    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta
    Les emporta...

     

    ________________________________________


     

    Rutebeuf : poète né à une date inconnue, dans les premières décennies du XIIIe siècle, avant 1230 - mort v. 1285...

     

                              cliquez :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Rutebeuf

     

                     Pour prolonger... cliquez Léo Ferré

     

    Lien permanent Catégories : Art et culture 0 commentaire
  • Mettre cette démocrassouille sur la paille !

     

     

     

    FUCK leur carrière politique à tous !

    Le vote blanc vaincra !

     


    Léo Ferré - Il n'y a Plus RIen par lizzybabe666

     

    "... Les révolutions? Parlons-en! Je veux parler des révolutions qu'on peut encore montrer
    Parce qu'elles vous servent, parce qu'elles vous ont toujours servis,
    Ces révolutions de "l'histoire",
    Parce que les "histoires" ça vous amuse, avant de vous intéresser,
    Et quand ça vous intéresse, il est trop tard, on vous dit qu'il s'en prépare une autre.


    Lorsque quelque chose d'inédit vous choque et vous gêne,
    Vous vous arrangez la veille, toujours la veille, pour retenir une place
    Dans un palace d'exilés, entouré du prestige des déracinés. Les racines profondes de ce pays, c'est Vous, paraît-il,
    Et quand on vous transbahute d'un "désordre de la rue", comme vous dites, à un "ordre nouveau" comme ils disent, vous vous faites greffer au retour et on vous salue.

    Depuis deux cent ans, vous prenez des billets pour les révolutions.
    Vous seriez même tentés d'y apporter votre petit panier,
    Pour n'en pas perdre une miette, n'est-ce-pas?
    Et les "vauriens" qui vous amusent, ces "vauriens" qui vous dérangent aussi, on les enveloppe dans un fait divers pendant que vous enveloppez les "vôtres" dans un drapeau.

    Vous vous croyez toujours, vous autres, dans un haras!
    La race ça vous tient debout dans ce monde que vous avez assis..."

    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu