Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

france 3

  • La France, paradis des réseaux pédophiles ?

     

     


    Documentaire "Viols d'enfants: la fin du silence ?" diffusé en 2000 sur FR3 - remémoration de Pierre Mazé des éditions "Nouvelle Terre".



               Très vite refermé, le tombeau de la pédophilie fut ouvert un soir, sur la télévision publique, avec un reportage télévisé diffusé en 2000 sur France 3 dans l'émission Paroles d'enfants ; reportage réalisé par les journalistes Pascale Justice, Stéphane Taponier et Cécile Toulec, et présenté par Élise Lucet qui ne reviendra jamais plus à la pédophilie et à l'exploration de l'impunité qui semble entourer les acteurs des réseaux pédophiles.

               Journaliste échaudé craint l'eau froide sans doute !


               Le reportage ""Viols d'enfants: la fin du silence ? évoque l'existence d'un réseau pédophile qui bénéficierait de protections au sein des instances dirigeantes de la justice et de la politique française tout en révélant l'existence d'un réseau pédophile actif sur la France ; ce documentaire dévoile aussi l'enfer vécu par plusieurs enfants.

    Martine Bouillon, substitut du procureur de Bobigny au moment du tournage du documentaire, et administratrice de l'association La Voix de l'enfant, auteur de Viol d'anges chez Calmann-Lévy en 1997, affirma au cours de l'émission « avoir eu connaissance, en région parisienne, de charniers d'enfants » ; affaire pour laquelle une instruction était censée être en cours. Ce qui fut très vite infirmé par les autorités judiciaires.



              Rituels et sacrifices d'enfants, vente de vidéos à plusieurs milliers d'euros, snuff movies mettant en scène des enfants sur ce que l'on nomme le "Dark net" ; ici en France, il sera aussi question d'enfants venus de l'étranger - d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud -, et non recensés ; on mentionnera des plaintes de disparition d'enfants classées sans suite chaque année : aucune "Alerte enlèvement"...

    Omerta dans les médias. De l'affaire Dutroux, de ses mensonges - des enfants soi-disant morts de faim dont les autopsies révèlent des sévices corporels et des viols post-mortem -, aux  foyers d'accueil des enfants, directeurs de centre d'hébergement, travailleurs sociaux, justice, médecins, psychiatres... les difficultés que rencontrent (police, juges et journalistes) tous ceux qui enquêtent sur... et tentent de se faire entendre à propos de la pédocriminalité de réseaux... sont innombrables. Les uns renoncent, d'autres, en revanche, ne lâchent rien :

    Jacques Thomet, Marie-Christine Gryson (Psychologue  - expert judiciaire) ; Serge Garde et son documentaire : Outreau, l'autre vérité


    Dans ce contexte... à l'heure où, faute de moyens et de déterminationnous ne disposons d’aucune visibilité quant aux réseaux pédocriminels - enlèvement, vente, exploitation sexuelle et assassinat : cible privilégiée parmi toutes les autres, les petites filles de 4, 6 et 8 ans…

    A l’heure où des milliers de parents sont dans l’obligation de descendre dans la rue pour obtenir un semblant de justice pour leurs enfants massacrés… 


    Qu'il soit permis de rappeler que la pédophilie ne renonce jamais… elle est patiente et déterminée ; elle est une, elle est plurielle ; elle est capable d’innombrables stratégies de contournement ; ministères, administrations, associations, médias… elle ne s’interdit aucun territoire ; la pédophilie a autant de visages qu’il y a de lois, de freins, de barrières… mais au moindre renoncement, au moindre relâchement, sachez-le : elle s’engouffre dans la brèche, impitoyable et vorace ! Elle ne se fixe qu'une priorité : approcher les enfants et légitimer d’une manière ou d’une autre… une pulsion sexuelle irrépressible à leur endroit et un passage à l’acte qui jamais ne se reconnaîtra pour ce qu’il est : une inversion de toutes les valeurs humaines dans la jungle d'une perversion sans conscience et d’un égoïsme criminel.

    ________________


    Pour prolonger, cliquezPédophilie : l’ambiance est à la tolérance

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Le Tour de France et son petit Peuple

     

              Ouvert à cent quatre-vingts pays répartis sur deux continents, avec en prime, un ou deux Australiens venus tenter leur chance...


    Né du sol, de la terre et de l’histoire d’un pays, la France... le Tour c’est une boucle, la Grande Boucle qui ne finit jamais là où elle a commencé : mer, montagne, plaine, vallées, cols, montées, descentes... des Pyrénéens aux Alpes, de Nantes à Montpellier… en grappe indissociable, ou bien solitaire après une échappée loin d’un peloton décidément trop attentiste, les petites jambes, comme ailleurs les petites mains, celles d'une ruche travailleuse aux couleurs des maillots des sponsors - et pas toujours pour un salaire en or -, veillent au grain, protègent et couvent leurs leaders pour lesquels tous pédalent…

     

    Et cinq heures de selle plus tard, écarlates, les jambes aussi lourdes qu’une responsabilité quand elle est collective, le visage tuméfié et écarlate, c’est le témoignage d’un Tour de France véritable tour de force qui nous est apporté là, dans des interviews données à bout de souffle, parfois grimaçant de douleur, car le Tour n’épargne personne, même les plus talentueux.

     

    ***

     

    Entre deux crises et scandales autour du dopage, le Tour demeure infatigable ; depuis sa première épreuve en 1903, ce sont 2000 étapes et prologues qui ont été courus, 350 000 km, soit approximativement la distance terre-lune.

    Le Tour c’est aussi le carnaval avec sa Caravane aux milles gadgets et autres produits dérivés de sponsors qui n'oublient jamais le prix de l'investissement consenti ; une caravane privée de chameaux et de dromadaires avec pour seul désert le sable d’un bord de mer, le long d’un littoral hilare à cor et à cri, dans le bruit et la fureur de vivre le passage toujours trop court (et trop rapide en plaine) de 180 cyclistes casqués partis à l’assaut du granite, du marbre, du goudron, sous la pluie, le soleil, le vent…

    la chute Tour de france ULESKI.jpg

     

    Une seconde d’inattention, une mauvaise trajectoire, et c’est la chute !

    Coppi, Bobet, Anquetil, Eddy Merckx, Poulidor, Indurain... pédalez, pédalez, il en restera toujours quelque chose !

    Trois semaines plus tard : les Champs Elysées et une légende.

     

    ***

     

     

    Bien que mondial, avec le Tour, le local reprend tous ses droits, du continent au village, du champion australien à l’enfant du pays, de la région, du département, du canton, de la ville, du village que le Tour ne manquera pas de traverser… mieux encore… une étape peut-être ! Fabrique médiatique par excellence - 200 journalistes, hélicoptères, motos et caméras, retransmis dans plus de 180 pays (la communauté onusienne)…

    Le Tour de France c’est 100 millions d’Euros de chiffre d’affaires. Commercial - mais pas plus que les autres épreuves sportives -, on oublie trop souvent que cette entreprise privée qu'est le Tour est sans doute la plus nationale qui soit. Troisième manifestation sportive la plus regardée au monde, c'est dans les années 60 que la Télévision viendra prêter main forte au Tour pour une mise en image de tout un territoire et de tout un public alors encore invisible : tables, chaises, tentes, camping-car, sous un parasol ou sous un parapluie, c’est tout un Peuple que la Télévision nous proposera comme spectacle ; celui d'un enthousiasme frénétique.

    Tour de France... vin et encouragement.jpg

     

    Paysages à vous couper le souffle, territoires oubliés, perdus puis retrouvés, de découverte en découverte, le Tour est sans aucun doute la meilleure des vitrines et la plus exhaustive brochure touristique jamais conçue ! Et le moment venu, on pourra même courir aux côtés des cyclistes, faire un bout de route avec eux, les encourager, hurler qu’ils ne doivent pas relâcher leur effort.

     

    Et si sept à quinze millions de Français mobilisés autour de cet événement ne font pas une nation, pour un peu, on en viendrait presque à penser que c'est tout un Peuple qui s’est réunie là, toutes nationalités confondues, au bord des routes ou devant son écran de télévision ; tout un Peuple aux côtés d’un Tour de France réconciliateur et consolateur.


    Irremplaçables ils sont ! Car... qui peut nier le fait que sans eux, sans ce petit Peuple du Tour de France, Peuple sans violence, le Tour ne serait plus vraiment Le Tour…

     

    A-t-on déjà vu des armées battre le fer, vaincre, envahir et occuper et dominer de populations entières à bicyclette ?


    tour malet 2010 suporters uleski.jpg

     

    Certes non !

     

    Pacifique cet adulte qui court et hurle un « Allez ! Allez ! » altruiste et compassionnel aux côtés d’un cycliste qui rêve d’une victoire et sans doute aussi de repos ! Car, le vélo et sa plus grande fête et son plus grand hommage qu’est le Tour de France, semble adoucir mœurs et les tempéraments, et place un large sourire sur le visage d’un public qui nous réconcilie avec tous les publics et tous les enthousiasmes et tous les sports ; sourire et joie pour une célébration du courage, de l'effort et de l'intelligence tactique avec laquelle aucune autre manifestation sportive de masse ne peut rivaliser.

     

    Lien permanent 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu