Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

guerre éclair

  • 8 mai 45 face au 22 juin 40: la victoire sur une étrange défaite

     

                    8 mai 1945 : date de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et de la fin de la Seconde guerre mondiale.

                     Mille façons sans doute de considérer cette fameuse date du 8 mai 1945. En voici une :

                   "Fin de la défaite française ; victoire des alliés ; de l'URSS en particulier - et loin devant"

     

    *** 

     

                   A guerre-éclair défaite-éclair... le 8 mai 45 pour mieux faire oublier le 22 juin 40, date de l'armistice signé entre Pétain et le 3è Reich allemand ?

                   A propos de cette défaite de la France, un historien résistant a eu son mot à dire, Marc Bloch : 

    L-etrange-defaite.jpg

     

     

    "Jusqu’au bout, notre guerre aura été une guerre de vieilles gens ou de forts en thèmes, engoncés dans les erreurs d’une histoire comprise à rebours ; une guerre toute pénétrée par l’odeur de moisi qu’exhalent l’Ecole, le bureau d’état-major en temps de paix ou la caserne. Le monde appartient à ceux qui aiment le neuf. C’est pourquoi, l’ayant rencontré (la guerre éclaire menée par Hitler : chars légers très mobiles et aviation pour des bombardements arme psychologique de terreur sur les soldats, les populations civiles et leur moral à tous) devant lui, ce neuf, incapable d’y parer, notre commandement n’a pas seulement subi la défaite ; il l’a acceptée… alors qu’il n’y a pas pire catastrophe que de se laisser vaincre par une nation de proie.

    Tout pouvait bien là-bas périr dans l’incendie, pourvu que fût conservé loin des braises, de quoi l’éteindre.

    Historien, je sais mieux que quiconque les difficultés d’une analyse qui, pour ne pas demeurer trop imparfaite , devrait remonter  jusqu’aux ramifications causales les plus lointaines , les plus complexes et, dans l’état actuel des sciences humaines, les plus cachées...

    Ils disaient que le capitalisme français était dur à ses serviteurs et ils n’avaient, certes, pas tort. Mais ils oubliaient que la victoire des régimes totalitaires ne pouvait manquer d’aboutir à l’asservissement presque total de nos ouvriers. Ne percevaient-ils pas autour d’eux, tout prêts à s’en saisir et presque à la souhaiter, les futurs profiteurs de notre défaite ? Ils enseignaient non sans raison que la guerre accumule les ravages inutiles. Mais ils omettaient de distinguer entre la guerre qu’on décide volontairement de faire et celle qui vous est imposée, entre le meurtre et la légitime défense." - Marc Bloch 1940

     

        
                             

     

                    Annie Lacroix-Riz, historienne, aura elle aussi son mot à dire à propos de cette défaite ; notre historienne ira jusqu'à soutenir que la défaite française fut un choix mûri de longue date - au début des années trente -  par la bourgeoisie d'affaires, l'industrie et les banques.

     

     

     

    * L'armistice du 22 juin 1940 est une convention signée en forêt de Compiègne entre le représentant du Troisième Reich allemand et celui du gouvernement français de Philippe Pétain afin de mettre fin aux hostilités ouvertes par la déclaration de guerre de la France envers l'Allemagne le 3 septembre 1939.

    Lien permanent Catégories : Histoire et révisionnisme 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu