Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

kissinger

  • Hollande reçoit le prix de "l'homme d'Etat de l'année", à New York

     

    serge uleski hollande homme d'état de l'année

     

                         Ce prix remis par la Fondation " Appeal of Conscience" honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté, par la promotion de la tolérance, la dignité humaine et les droits de l'homme, en défendant ces causes dans leur pays et en travaillant avec d'autres dirigeants mondiaux pour bâtir un avenir meilleur pour tous», a précisé la fondation dans un communiqué.

    La Fondation fondée en 1965 par le rabbin Arthur Schneier et qui dit «travailler au nom de la liberté religieuse et des droits de l'homme partout dans le monde», présentera son «World Statesman Award» au président français le 19 septembre 2016, lors de son 51e dîner annuel au Waldorf Astoria à New York.

     

    ***

     

                       Pas étonnant que ce mal-président soit si impopulaire en France alors ! L'oligarchie mondiale lui voue un véritable culte... le culte de celui qui sait obéir et qui jamais ne déçoit ceux qu'il est important de contenter.

    Jamais un Président français n'a été autant couvé par la Commission européenne et ses lobbies, les USA, Israël et les Monarchies du golfe et jamais autant décrié dans son propre pays. Comme quoi, tout se tient : le mondialisme (ou la mondialisation), la Commission qui pilote la construction européenne, l'Atlantisme, le Sionisme et les manigances saoudiennes et qataries... pour notre malheur à tous !

                      Aussi, vivement la Présidentielle et les Législatives de 2017 ! On saura se souvenir d'un PS rentré la maison : la SFIO de Guy Mollet.

     

    Pour prolonger, cliquez : Le PS doit mourir pour que la gauche renaisse

     

    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Le Grand Faucheur

    220px-Henry_Kissinger.jpg

    3144fe51.jpget la Grande Faucheuse

     

    Seal_of_the_Central_Intelligence_Agency.svg

     
    Vous qui avez le malheur de croiser ma route, abandonnez là toute espérance !

    (...et faites votre dernière prière !)

     
     
     
    ***
     
     

               Sous le grand boucher de la Realpolitik.... tous tombèrent : hommes, femmes, enfants, vieillards... au Vietnam, au Cambodge, en Amérique du Sud, en Afrique... sous des tonnes de bombes, exécutions sommaires, pendaisons, tortures, corps jetés à la mer par avions ou hélicoptères... prétendument au nom d'un anti-totalitarisme curatifs et préventifs - c'était selon... l'humeur -, même si après le passage du Grand Faucheur,  la démocratie ne s'est jamais aussi mal portée (on n'en dira jamais autant, il est vrai, des multinationales et de leurs succursales dans les pays concernés).

     


    Henry Kissinger malmené par des manifestants au Congrès américain

    ____________________

     

    Devoir de mémoire

     

                   Diable ! Mais qui a dit que l'Histoire ne respecte et ne fait la part belle qu'aux  vainqueurs et aux salauds ? Car pour eux ce sera... honneurs et longévité.

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
  • François Hollande : le choriste de l'Elysée

     

     

     

                  Après son chant d'amour à Israël à la résidence privée de Nettanyahu... dans une alliance qui nous salit un peu plus chaque jour avec un Pays qui n'a plus rien à envier à l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid...

     

     

     

                    (Tapis rouge pour Hollande, réception en grandes pompes... Hollande devrait savoir que le flatteur vit toujours au dépens de celui qui l'écoute.)

     

     

                     Voici à nouveau le choriste Hollande, venu exercer ses talents auprès des Etat-Unis au cours d'un dîner privé avec Obama, autre chant d'amour à l'heure où des négociations à propos d'un traité transatlantique (un typhon qui menace les européens) demandent de la part de la France une vigilance et une fermeté de tous les instants afin que les normes environnementales, alimentaires, sanitaires et autres exceptions culturelles qui ont fait et font aujourd'hui encore notre maison commune l'Europe et son Art de vivre, ne soient pas laminées par les exigences d'une hyper-puissance pour laquelle les peuples ne sont que des ventres à remplir et du temps de cerveau disponible à occuper ; dans le cas contraire, ils n'ont qu'un droit : mourir.

     

    1982841324.jpg

     

                Il y a un an déjà, Hollande avait reçu Henri Kissinger, le boucher de la realpolitik aux millions de morts : Vietnam, Cambodge, Amérique du sud et Timor oriental.


    ***


             Après Sarkozy... président énergumène et voyou... c'est bel et bien un pauvre type, pauvre hère perdu dans un monde trop grand pour lui, qui occupe l'Elysée ; un président pour une France succursale, une France satellite, une France supplétive et humiliée... en violation de tout ce qui a fait son Histoire...


    Un François Hollande sans excuse et pour lequel il n'y aura aucun pardon.

     

                          A cet individu-là, on donnera rendez-vous aux prochaines élections... et à toutes les élections.

     

    _________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Culbuter le PS et les Verts

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Les médias et Salvador Allende : le courage des lâches

    chili-dernier-discours-de-salvador-allende-a-la_2.jpg


                     "Le drame de ma patrie est celui d'un Vietnam silencieux." S. Allende


    ***     

               

     

               Le 11 septembre 1973, un coup d'Etat mené par le général Augusto Pinochet avec le soutien de la CIA sous le patronage de Nixon et de Kissinger (le boucher de la realpolitik façon « grande halle de la Villette »), renversait le gouvernement minoritaire mais démocratiquement élu de Salvador Allende.

     

     

                       pinochet.jpg       

    (A. Pinochet)  

          

    Quarante ans plus tard… devinez quoi ?… toute la presse de droite et du centre ne tarit pas d'éloges pour ce chef d’Etat, tout en conspuant la politique qui aura provoqué sa chute et causé sa perte sans toutefois dénoncer, ici et maintenant, cette même politique et les nouvelles cibles d’une alliance qui n’a jamais cessé d’oeuvrer : Etat (dit profond), armement et multinationales.


    Alors qu'en son temps - celui d'une élection chilienne on ne peut plus démocratique -, et aujourd'hui plus particulièrement avec... devinez qui ?... un certain Hugo Chavez et un autre pays, le Venezuela, cette même presse n'avait pourtant qu'un seul souhait : qu'on en finisse avec ce régime socialiste démocratiquement élu ; un peu comme avec Chavez, pour lequel tous les médias dominants (de la droite au PS cette fois-ci ) n'ont jamais eu qu'une exigence : que ce opposant à l’Empire (USA, Israël, la Commission européenne et accessoirement le Qatar, la Turquie et l'Arabie Saoudite) sombre corps et biens, lui et son régime.

                victime.jpg
                Les proches de personnes victimes de la répression pendant la dictature portaient quelque 2.000 photographies de détenus et de disparus.


    Il est vrai.... qu'en ce qui concerne le Chili, bien des années ont passé, et maintenant que la dictature néolibérale dont ce pays aura été le laboratoire sous Pinochet et l'expertise des Chicago boys (en économie comme en politique, Al Capone n'est jamais vraiment loin) a triomphé partout sur la planète, on peut sans doute se permettre d'être magnanimes et encenser celui et ceux qu'on a brûlés hier ; et aujourd'hui encore... avec Chavez, en attendant probablement un même revirement dans quelques d'années (Libé et le Nouvelobs en tête ?) lorsque la chape de plomb qu'est la mondialisation aura tout recouvert et qu'il sera alors de bon ton de regretter les quelques dissidents qui peuplaient encore, ici et là, notre planète.

    des-employes-de-la-presidence-de-salvador_allende.jpg

                  Il faut dire que les journalistes et les médias qui les emploient n'ont pas leurs pareils lorsqu'il s'agit d'être courageux mais… des années plus tard, comme à rebours, bien à l'abri de toutes représailles professionnelles et autres ; et ce courage-là porte un nom : le courage des lâches.

    _________________________

    Pour prolonger, cliquez :

    Dossier - Monde Diplomatique : il y a quarante ans, le coup d'Etat contre Salvador Allende

    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu