Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

ldj

  • Des nouvelles d'Israël et de la Palestine... à Paris

     

                     ... dans le cadre de l'importation par la LDJ (ligue de défense juive*) de la question du maintien de l'ordre colonial israélien en Palestine...

                      ... ou quand aux uns tout est permis, aux autres... rien.

     

    ***

     

    actualité, politique, israël, judéo-fascisme, palestine,palestinien, colonialisme israélien, justice,ldj, ligue de défense juive, afp, agence france presse

    Devant le siège de l’AFP, la LDJ s’en prend aux journalistes

     

     

    actualité, politique, israël, judéo-fascisme, palestine,palestinien, colonialisme israélien, justice,ldj, ligue de défense juive, afp, agence france presse

                La Ligue de Défense Juive (LDJ) a organisé un rassemblement devant les locaux de l’Agence France Presse,  jeudi  dernier, le 23 octobre 2015, pour protester contre "la désinformation des médias sur Israël". Un journaliste de "Buzzfeed" a été pris pour cible.

     

     

    1 - Protégée par le CRIF, la Ligue de Défense Juive est considérée comme le bras armé de ce même CRIF ; et c'est sans doute la raison pour laquelle aucun ministre de l'intérieur n'est parvenu à l'interdire alors qu'il en a été souvent question ces vingt dernières années.

     

    Pour prolonger, cliquez : LDJ : comment s'en défendre

     

     

    ______________________

     

     

     

                « Sachez qu'à chaque fois que la France et l'Europe vous ont abandonnés, sachez que nous avons eu honte !»

                                                           Serge ULESKI.

     

    ***

     

     Toujours les mêmes images : des soldats israéliens qui tentent de contraindre, de soumettre !

    Jusqu'où vont-ils descendre ? Il paraît qu'ils ont tous déjà fait le voyage.

    Témoignages ICI

     

                                 Des soldats israéliens brisent l'omerta

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Le droit de se défendre et de résister

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Deux heures en compagnie de Yakov Rabkin

                 

                 Après Gilad Atzmon, Shlomo Sand, Ilan Pappe, et plus près de nous… en France… Jacob Cohen,  Yakov Rabkin de nationalité canadienne, originaire de Russie, vient en France présenter son ouvrage « Comprendre Israël » quelques mois après la parution de « Au nom de la Tora : une histoire de l’opposition juive au sionisme ».


                   "Beaucoup a été écrit sur la question sioniste, mais bien peu d'auteurs francophones ont exploré la question de l'antisionisme juif. Yakov Rabkin est à l'origine du livre intitulé "Au nom de la Torah : histoire de l'opposition juive au sionisme". Ce premier opus jette les bases de son ouvrage paru il y a maintenant quelques mois, "Comprendre l'Etat d'Israël", qui aborde la question israélienne à travers la "l'idéologie, la religion, et la société". Nous avons posé quelques questions à Yakov Rabkin lors de son passage à Paris en mai dernier, puis nous avons filmé sa conférence donnée avec Richard Wagman de l'UJFP." Agence Info Libre.

     

                   La sortie en France des deux ouvrages de Yakov Rabkin a été ignorée ; aucun journal, aucune télé ou radio n’auront répondu aux sollicitations de l’attaché de presse des éditions concernées. La police a protégé Yakov Rabkin de la LDJ et du Betar à chacune de ses venues à Paris alors qu’en Israël, l’auteur a été accueilli par toutes les télés, radios et journaux, par tous les Israéliens de l’intérieur des frontières reconnues par la communauté internationale et par les colons pareillement.

    En France, Yakov Rabkin n’aura trouvé qu’une seule oreille attentive : celle de la UJFP (L’Union Juive Française pour la Paix) qui organisera la présentation de son dernier ouvrage dans un local de fortune, un local mal insonorisé, toutes les autres portes s’étant refermées.       


    Un témoignage précieux de Yakov Rabkin

     

     

                  Avec une communauté juive contrainte au silence sur la question de la critique du sionisme, Yakov Rabkin… regrette « le tabou sioniste » en France ;  il mentionnera une guerre faite à ceux qui, juifs ou non juifs, s’opposent à la politique d’Israël… jusqu’à qualifier cette guerre de « terreur ».

     

    S’il reconnaît bien volontiers qu’Israël agit avec une logique qui lui est propre, en revanche, la nature du régime israélien - soit dit en passant, une des sociétés les plus inégalitaires : la peur et la guerre sont bonnes conseillères ultra-libérales -,  étant ce qu’elle est le plus fort fait du plus faible son esclave ; le plus faible devenant alors celui aux dépens duquel on organisera son existence et sa prospérité -, avec le sionisme et la haine dont il se nourrit chaque jour, Yakov Rabkin insiste sur le fait que la Diaspora serait bien avisée de prendre ses distances avec cette logique qui menace ses intérêts vitaux : son existence et sa qualité de vie dans des sociétés qui ne lui soient pas hostiles.

     

    Reconnaissant un lavage de cerveau et un bourrage de crane intrusifs et violents, à ceux pour lesquels « Israël est toute leur identité », il conseille vivement de faire leur Alyah afin de ne pas déstabiliser des sociétés occidentales laïques dans lesquelles les Juifs n’ont jamais été autant en sécurité et libres.

     

     

    _______________



              Sans doute n’aura-t-on jamais besoin  d’en dire plus sur le sionisme depuis 1967 ; ce projet qui laisse le plus faible sans secours et le plus fort d’une arrogance gonflée à bloc comme d’autres bouffis d’orgueil.

     

    Finalement, Dieudonné et Alain Soral n’ont jamais fait que dénoncer cet état de fait. Que seuls Dieudonné et Alain Soral s’y soient collés, sans soutien des médias, des intellectuels et des artistes… contre tous les harcèlements judiciaires possibles, cela en dit long sur l’état de notre société qui aurait bien besoin d’un Yakov Rabkin.

    Dommage que des Juifs de cette trempe n’aient plus le droit à la parole ; parole confisquée ici en France, par des associations-écran d’officines israéliennes plus près de « la raison crapuleuse » que de toute autre raison ; et ce qu’on leur pardonnera difficilement à toutes ces Associations, Conseils, Ligues et Unions … c’est d’avoir tué dans l’œuf notre belle et grande tradition française de la critique de la raison du plus fort, des siècles de débats, de polémiques et de controverses, qui ont fait notre rayonnement et qui nous ont donné nos meilleurs auteurs… au profit d’imbéciles, de pauvres bougres sous influence et autres " cloches", de médiocres, d'intellectuels propagandistes et fourvoyés et de cyniques pervers qui sévissent dans nos médias, nos Assemblées, nos partis politiques - le PS en tête -,  jusqu’au sommet de l’Etat français.

     

                  Et là, dans ce meurtre, on retrouve intacte une idéologie sans honneur qui laisse exsangue notre civilisation européenne humaniste ainsi que toute idée de liberté et de justice.   

     

                  Et c’est bien là que notre dénonciation prend tout son sens.

     

    _____________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Gaza : l'Union sacrée

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Pas de fleurs pour Kémi Seba

     

     

                  A l'heure où des députés peuvent des années durant, et sans être inquiétés, être exonérés de l'impôt sur le revenu faute de déclaration, si d'autres peuvent en toute impunité financer leur campagne électorale avec de l'argent des puissances étrangères ou bien avec des rétro-commissions de vente d'armes, là encore, sans être inquiétés... pour ne rien dire du blanchiment de ceux qui oeuvrent au sein des réseaux pédo-criminels et autres - notables, élus, magistrats, policiers, industriels -, sans oublier toutefois une complaisance de tous les jours vis à vis de la LDJ (ligne de défense juive) et ses coups de force...

                 En revanche, à l'endroit de Kemi Seba, auteur et activiste panafricaniste né en France, la justice sera  d'une rigueur sans faille et d'une exactitude à toute épreuve, avec ou sans Christiane Taubira garde des sceaux !

    Indépendance de la justice à la solde du pouvoir économique et politique oblige, sans doute !

     

                   En effet, Kemi Seba a été incarcéré samedi soir ; il a été placé en détention selon des sources judiciaire et policière. Kémi Séba était en France (Kemi Seba réside depuis 3 ans au Sénégal) pour présenter son dernier livre : Black nihilism. En octobre 2009, cet auteur avait été condamné à deux mois de prison avec sursis, avec mise à l’épreuve, par la cour d’Appel de Paris, pour violences en réunion. Le sursis avait été révoqué en octobre 2011, car Kémi Séba n’avait pas respecté les obligations de sa mise à l’épreuve. Il doit donc exécuter cette peine.

     

    ***

     

                  Jour après jour, les agissements de la présidence Hollande et du gouvernement Valls nous confirment un ralliement sans esprit de justice à la raison du plus fort... raison qui ne souffrira aucune contestation !

    L'étau se resserre donc autour de ce qu'on pourra appeler la dissidence :

     

                  Pour rappel : une dissidence qui a pris pour cible une pensée unique qui se déploie autour d’un projet mondial qui ne souffrira aucune contestation : ici… la menace du chômage (d'où l'unanimité de médias et de leurs salariés précaires ou richissimes contre cette quenelle), ailleurs… celle des bombes contre quiconque s’y oppose : individus, peuples et Etats :

     

    - Dévastation des nations, des cultures, des coutumes, des usages et du contrat social et autres compromis au nom d'une mondialisation pour laquelle les êtres humains ne sont que des ventres à remplir (ou des Peuples à affamer, c’est selon... leur niveau de soumission ou de résistance !), et du temps de cerveau disponible à distraire jusqu'à l'abrutissement...

     

    -  Diabolisation de tout individu qui refuse d'adhérer à l’univers conceptuel de cette mondialisation ; individu dissident qui se verra alors qualifier, au choix, de... fasciste, raciste, antisémite, complotiste paranoïaque, nationaliste, populiste, homophobe, démagogue anti-européen et anti-américain...  

     

    - Instrumentalisation de la culture arabo-musulmane en générale et de l'Islam en particulier (foulard et pratiques religieuses) aux fins de condamner des quartiers entiers à une marginalisation irréversible, ici en France et en Europe.

     

    - Hégémonie d’une alliance américano-israélo-saoudienne (La Grande Bretagne et la France comme supplétifs) qui a pour seul programme :  la captation et le pillage des ressources ainsi que le vol de la terre, sans oublier "la casse" des pays récalcitrants et les bombes contre les gouvernements et les Peuples qui s'y opposent...

     

    - Tentative de marginalisation de la Russie ; politique qui consiste à faire le choix de soutenir le dissident milliardaire Khodorkovski aujourd'hui résident en Suisse contre le lanceur d'alerte (héros ?)  Edward Snowden résident provisoirement sur le sol russe, aujourd'hui "apatride" et sans un sou, auquel toute l'Europe a refusé l'asile politique...

     

    - Chantage à l’antisémitisme et bannissement contre quiconque critique publiquement la politique d’Israël ; un Etat qui n'a aujourd'hui plus rien à envier à l'Afrique du Sud du temps de l'Apartheid  et dont la politique jouit ici en France du soutien et de la complicité de l’Etat français au plus haut niveau - une alliance qui nous salit davantage chaque jour -, avec en prime l’exploitation du génocide juif à des fins économique, politique et géostratégique...

     

    - Conditionnement des esprits à une nouvelle guerre froide  dans un face à face USA-Chine pour le plus grand profit du complexe militaro-industriel occidental...

     

    - Construction d’une Europe-instrument d’une mondialisation sans honneur ni justice qui n’est dans les faits qu’une guerre contre les salaires et les acquis sociaux...

     

    - Mise en concurrence de tous les salariés à une échelle tant locale qu’européenne et mondiale...

     

    - Mise à mort subreptice, ici en Europe, de la liberté d’expression et de la démocratie, à grand renfort d’instances tutélaires sans légitimité démocratique (fonds, banques, commissions, organisations) ainsi que de technologies de la surveillance et du contrôle de millions de citoyens.

     

    - Neutralisation de tout esprit critique en faisant peser sur ceux qui n'ont pas renoncé, le discrédit du ressentiment, de la jalousie, et pire encore : de l'envie.


    - Passivité de tous les médias dominants, et ce sans exception : de France Culture à RTL, de Charlie Hebdo au Figaro... de TF1 à Arte au sein desquels s’exerce sans vergogne un chantage au chômage contre quiconque s’opposerait à une telle soumission ; médias qui ne se font plus que l’écho d’une idéologie au service d'un monde unique, un monde sans altérité aucune.

    __________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Supra-négritude

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Comment ne pas se défendre des accusations d’antisémitisme

     

    ... une mise au point de Jean Bricmont* :

     

              "Récemment, le Parti du Travail de Belgique (PTB) a pris des positions courageuses, en tout cas pour un parti représenté au parlement, sur la question palestinienne, appelant par exemple à suspendre certaines relations commerciales entre la Belgique et Israël (ICI). Cette position, qui devrait être généralisée, est assez rare et doit être applaudie. Le PTB a aussi été, surprise, surprise, accusé d’antisémitisme, ce dont il s’est défendu dans un communiqué : (ICI)

    Il y a malheureusement beaucoup de choses critiquables dans cette « défense » du PTB face à l’accusation d’antisémitisme : bien sûr, ils ne sont pas antisémites et le soutien aux Palestiniens ne l’est pas non plus. Mais leur défense sous-estime les effets que l’accusation d’antisémitisme a dans nos sociétés, bien au-delà de la question palestinienne.

    En effet, ils écrivent qu’il vont continuer « à réagir contre toutes les expressions d’antisémitisme », sans définir ce qu’est l’antisémitisme. Or tout le problème est de savoir de quoi il s’agit. L’antisémitisme, est-ce la défense de la liberté d’expression? Le fait de rire aux spectacles de Dieudonné? De lire des ouvrages interdits à propos de l’holocauste? De considérer comme déterminante l’action du lobby pro-israélien dans la politique américaine au Moyen-Orient? Tout cela est stigmatisé au nom de la « lutte contre l’antisémitisme ». Tant que le mot « antisémitisme » n’est pas défini, dire qu’on va réagir contre son expression mène à l’arbitraire.

    Si l’antisémitisme c’est « détester les juifs pour ce qu’ils sont et pas pour ce qu’ils font » (ou que certains d’entre eux font), il faudrait donner des exemples de gens rentrant dans cette catégorie, c’est-à-dire de gens qui auraient les opinions qu’ils ont sur les juifs indépendamment des actions d’Israël, de celles des organisations communautaires, des campagnes de haine menée au nom de l’antiracisme etc. Et comment démontrer une telle accusation?

    Ensuite le PTB « rappelle qu’il a été fondé en 1979 par la résistante juive Juliette Broder, pour qui l’engagement pendant la Deuxième Guerre Mondiale dans la résistance contre le régime meurtrier d’Hitler faisait intégralement partie de son engagement marxiste. » J’ai connu Juliette Broder mais je ne peux pas m’en réclamer, vu que j’étais en désaccord avec elle sur beaucoup de points, en particulier l’URSS et Staline.

    Je n’ai pas non plus combattu « le régime meurtrier d’Hitler », vu qu’il était mort quand je suis né et que j’ai peu de goût pour les combats aussi faciles qu’imaginaires.

    Mais, cela étant, ai-je néanmoins des droits, en particulier ceux qui me sont conférés en principe par la constitution de mon pays, à commencer par le droit à la liberté d’expression? C’est toute la question qui est occultée par la défense adoptée par le PTB.

    Les gens qui ne sont ni juifs, ni marxistes, qui n’ont pas combattu le fascisme, et qui ne croient pas à une société-bisounours (une « perspective socialiste d’une société solidaire, chaleureuse et tolérante ») devraient néanmoins avoir des droits. Je note au passage qu’en 1979 le socialisme du PTB (et de Juliette Broder) était fondé sur l’idée de dictature du prolétariat, ce qui n’est pas tout-à-fait la même chose que la « solidarité et la tolérance »; on peut d’ailleurs se demander si, dans la société-bisounours envisagée, les mal pensants (ceux qui n’aiment pas la tolérance par exemple) auraient les droits que la dictature du prolétariat leur refusait.

    Avant de parler de bons sentiments (chaleur et tolérance), il faudrait parler d’égalité des droits, pas en Palestine, mais dans nos propres sociétés, pour ceux qui aiment les spectacles de Dieudonné et ceux qui ne les aiment pas, pour ceux qui pensent qu’il y a un lien entre judaïsme et sionisme et pour ceux qui ne le pensent pas, et pour tous ceux qui ont des vues hétérodoxes en histoire, sur Hitler, Staline, Mao, Pol Pot, Pétain, De Gaulle ou Napoléon. On pourrait allonger la liste, mais il est évident qu’une telle égalité aujourd’hui n’existe pas.

    Le remplacement du droit par les bons sentiments est sans doute la plus grande menace pour ce qu’il y a de relativement civilisé dans nos sociétés, à savoir le respect de règles légales qui sont les mêmes pour tous. Cela menace même à terme le « vivre ensemble » que les bonnes âmes prétendent défendre.

    La réponse correcte aux accusations d’antisémitisme n’est pas de s’en défendre pour soi-même (« c’est pas moi, Monsieur, c’est l’autre »), mais de défendre la liberté d’expression pour tous. Si quelqu’un crie au loup, on n’est pas obligé de démontrer qu’on ne marche pas à quatre pattes, qu’on ne hurle pas à la pleine lune et qu’on ne dévore pas les brebis. La croyance à la nécessité de se défendre de l’accusation d’antisémitisme comme le fait le PTB n’est d’ailleurs pas propre à ce parti, mais contamine presque toute la gauche et est une des sources de sa faiblesse.

    On ne peut rendre de pire service aux Palestiniens que de refuser à nos propres concitoyens, au nom d’une lutte mal définie contre l’antisémitisme, leur droit à leurs libertés les plus fondamentales. Il ne faut d’ailleurs pas s’étonner si, une fois ce droit détruit, les journalistes et politiques ici sont si biaisés sur la question palestinienne (alors que beaucoup d’entre eux n’en pensent pas moins en privé).

    Tant que nous n’assumerons pas collectivement nos droits, nous continuerons à être soumis au chantage des organisations et des individus qui défendent Israël (et les Etats-Unis). Le jour où nous les assumerons, cette accusation d’antisémitisme rejoindra celle de mécréant ou d’ennemi du peuple qui aussi a été une arme de terrorisme intellectuel en d’autres temps et d’autres lieux."

     

              Jean Bricmont – 10 août 2014

     

     

    * Jean Bricmont est Professeur de physique théorique et mathématique à l'Université de Louvain, Belgique. Auteur de plusieurs articles sur Chomsky, co-directeur du Cahier de L’Herne n° 88 consacré à Noam Chomsky. Il a publié notamment avec Alan Sokal Impostures intellectuelles (1997), À l’ombre des Lumières avec Régis Debray (2003) et Impérialisme humanitaire (2005). Son dernier ouvrage : La République des censeurs. Editions de l’Herne, 2014

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez :

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
  • Gaza mon amour !

     

     

    gaza,palestine,hamas,judaïsme,colonialisme,palestinien,israël,ratonnade,justice,guerre,hollande,valls,fabius,ldj,licra,crif,sos racisme,ps,sionisme              

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition humaniste et diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

                       Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

                       Les salauds seuls ?

     

    ***

     

                  On approche les 1000 morts palestiniens : 74% de civils dont 120 enfants. 100 000 palestiniens déplacés ; des quartiers annihilés.

    Partout dans les médias, du Figaro au Nouvelobs, dans la classe politique, du FN au PS,  c'est tantôt le silence, un silence complice et sans doute honteux, tantôt un soutien éhonté, à ciel ouvert, à la soumission de la présidence et du gouvernement Hollande-Valls-Fabius à la politique d'Israël et à ses représentants ici en france : Le Crif, la Licra et la LDJ.

    Et comme un malheur n'arrive jamais seul : toute l'intelligentsia dite de gauche - acteurs, chanteurs, rappeurs, écrivains, artistes, intellectuels... -, garde toujours  le silence et regarde ailleurs... pendant que ça saigne, que ça hurle et que ça crève à Gaza !

    Il est vrai qu'il s'agirait là d'un tout autre engagement que celui des restos du cœur si par chance ils devaient tous se mobiliser. On peut y laisser des plumes. C’est vrai. Et quelles plumes ! Celle d'une carrière. Alors, vous pensez bien…

    Au moins nous apportent-ils tous la preuve de ce(ux) qu'il faut craindre aujourd'hui en France.

             

    gaza,palestine,hamas,judaïsme,colonialisme,palestinien,israël,ratonnade,justice,guerre,hollande,valls,fabius,ldj,licra,crif,sos racisme,ps,sionisme

     

     Relève la tête et serre les poings, enfants de Gaza !

     

    Ils sont tombés

     

    gaza,palestine,hamas,judaïsme,colonialisme,palestinien,israël,ratonnade,justice,guerre,hollande,valls,fabius,ldj,licra,crif,sos racisme,ps,sionisme

    Gaza : prison à ciel ouvert

     

     

     

    Politologue et historien américain Norman G. Finkelstein

     

     

     

    Les enfants de la guerre

     


    Dr Norman Finkelstein

     

     

                  Les données de l'analyse de ce qu'il faut bien appeler "le problème sioniste en France" sont maintenant claires : chacun devra choisir son camp.


    C'est la France de François Hollande et de Manuel Valls : la criminalisation du soutien à la cause palestinienne, orchestrée de longue date par les officines israéliennes que sont le Crif et la Licra, avec la complicité du PS, jour  après jour, année après année, culminant avec l'élection de François Hollande et la nomination de Manuel Valls à Matignon.

    A compter d’aujourd’hui, plus aucun parti politique, en campagne électorale ou pas, ne pourra faire l’économie de devoir clairement faire savoir ( aux électeurs d'y contraindre tous les partis) s’il soutient ou non, ici en France, et dans le cadre de la définition d’une politique étrangère, une idéologie de domination, d’humiliation, de spoliation, de ratonnade, de guerre et de chaos concomitante d'une mondialisation qui n'est qu'une guerre - encore et toujours la guerre ! -, contre les salaires, les droits sociaux, les Etats "providence", et la démocratie, notre démocratie : qui décide de quoi, où, comment et pour le compte de qui !

                Alors viens, Gaza mon amour ! Viens dans nos bras pour y trouver un peu de repos cette nuit, et pourquoi pas, le sommeil... à l'heure où, la France t'a abandonnée à la raison barbare du plus fort.

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Interdiction de manifester

     

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie..., Israël : judaïsme, sionisme et colonisation 0 commentaire
  • LDJ,LICRA, CRIF, SOS racisme, PS et UMP : l'union sacrée

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

    Les salauds seuls ?

    ___________________

     

                   L'interdiction de la manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza qui devait se tenir aujourd'hui samedi 19 juillet, interdiction confirmée par le tribunal administratif, consacre le triomphe de la LDJ ( 1 - largement responsable des violences de la manifestation de dimanche dernier), du CRIF, de la LICRA, de SOS racisme (eh oui ! on ne peut pas longtemps cacher pour qui on roule !) qui étaient derrière cette demande d'interdiction, ainsi que du gouvernement Valls.

    Mettez-y la main et c'est le bras, puis le corps tout entier que vous y laisserez !

    Cette interdiction en rappelle une autre - l'interdiction du spectacle de Dieudonné, à Nantes. Souvenez-vous ! -, et vient confirmer ce que l'on pouvait craindre : l'instauration d'un Etat liberticide à la tête duquel on trouvera un trio qui devra bien un jour rendre des comptes, et les élections à venir, comme les précédentes, s'y prêteront admirablement : qu'ils n'aient aucun doute à ce sujet.

    Aujourd'hui, et comme à regret, force est de constater que la liste tant décriée, portée par Dieudonné et Alain Soral, liste "anti-sioniste", aux élections européennes de 2009, aura eu le mérite d'une prémonition qui explique bien des années plus tard, la détermination, voire la haine, avec laquelle toute la classe politique et médiatique combattra cette liste qui avait tout compris cinq ans avant cet arrêté préfectoral d’interdiction de manifestation ; une manifestation de soutien à un Peuple martyr : prémonition de la mainmise d'une idéologie qui n'a fait qu'organiser - et qui s'est seulement montrée capable d'organiser - le malheur pour les Juifs d'Israël dans ses frontières reconnues par la communauté internationale et pour ses voisins ; mainmise sur l'Elysée, Matignon, l'Assemblée nationale et les médias ; et ce sans que l'on puisse se consoler d'une seule exception.

     

                 Les données de l'analyse de ce qu'il faut bien appeler "le problème sioniste" sont maintenant claires : chacun devra choisir son camp.

    A partir d'aujourd'hui, on pourra compter et nommer ceux qui auront décidé de soutenir la liberté d'expression et de manifestation contre un Etat aux ordres d'une idéologie dont il n'y a plus rien à sauver.

    A compter d’aujourd’hui, plus aucun parti politique, en campagne électorale ou pas, ne pourra faire l’économie de devoir clairement faire savoir ( aux électeurs d'y contraindre tous les partis) s’il soutient ou non, ici en France, et dans le cadre de la définition d’une politique étrangère, une idéologie de domination, d’humiliation, de spoliation, de ratonnade, de guerre et de chaos concomitante d'une mondialisation qui n'est qu'une guerre - encore et toujours la guerre ! -, contre les salaires, les droits sociaux, les Etats "providence", et la démocratie, notre démocratie : qui décide de quoi, où, comment et pour le compte de qui !

     

     

    1 - ICI, un texte qui a pour titre "Ca suffit !" publié sur le site de la LDJ. Ce texte qui est un véritable appel au meurtre ne fait l'objet d'aucun commentaire.

     

    _____________________  

     

     

    Pour prolonger, cliquez : Porter la crise au coeur du PS et des Verts

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Manifestation de soutien à Gaza interdite à Paris : le triomphe de la LDJ, du CRIF, de la LICRA et du gouvernement Valls

     

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

     

    ___________________

     

         

           L'interdiction de la manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza qui devait se tenir aujourd'hui samedi 19 juillet, interdiction confirmée par le tribunal administratif, consacre le triomphe de la LDJ (largement responsable des violences de la manifestation de dimanche dernier), du CRIF, de la LICRA, SOS racisme (eh oui ! on ne peut pas longtemps cacher pour qui on roule !) qui étaient derrière cette demande d'interdiction, et du gouvernement Valls.


                  
    Mettez-y la main et c'est le bras, puis le corps tout entier que vous y laisserez !

    Cette interdiction en rappelle une autre - l'interdiction du spectacle de Dieudonné, à Nantes. Souvenez-vous ! -, et vient confirmer ce que l'on pouvait craindre : l'instauration d'un Etat liberticide à la tête duquel on trouvera un trio qui devra bien un jour rendre des comptes, et les élections à venir, comme les précédentes, s'y prêteront admirablement : qu'ils n'aient aucun doute à ce sujet.

     

                Aujourd'hui, et comme à regret, force est de constater que la liste tant décriée, portée par Dieudonné et Alain Soral, liste "anti-sioniste", aux élections européennes de 2009, aura eu le mérite d'une prémonition qui aujourd'hui, explique la détermination, voire la haine, avec laquelle toute la classe politique et médiatique combattra cette liste qui avait tout compris cinq ans avant ce dernier arrêté préfectoral d’interdiction de manifestation, une manifestation de soutien à un Peuple martyr : prémonition de la main mise d'une idéologie qui n'a fait qu'organiser - et qui s'est seulement montrée capable d'organiser - le malheur pour les Juifs d'Israël dans ses frontières reconnues par la communauté internationale, ses voisins, ainsi que les Juifs de la diaspora, et nous tous ici, en France ; main mise sur l'Elysée, Matignon, l'Assemblée nationale et les médias ; et ce sans que l'on puisse se consoler d'une seule exception.

     

                Les données de l'analyse de ce qu'il faut bien appeler "le problème sioniste" sont maintenant claires : chacun devra choisir son camp.

    A partir d'aujourd'hui, on pourra compter et nommer ceux qui auront décidé de soutenir la liberté d'expression et de manifestation contre un Etat aux ordres d'une idéologie dont il n'y a plus rien à sauver.

    A compter d’aujourd’hui, plus aucun parti, plus aucune élection ne pourront faire l’économie de devoir clairement se prononcer et faire savoir s’ils soutiennent ou non, ici en France, et dans le cadre de la définition d’une politique étrangère, une idéologie de domination, d’humiliation, de spoliation, de ratonnade, de guerre et de chaos concomitante avec une mondialisation qui n'est qu'une guerre - encore et toujours la guerre ! -, contre les salaires, les droits sociaux, les Etats dans leur version providentielle, et la démocratie - notre démocratie ! Qui décide de quoi, où, comment et pour le compte de qui.


               

     ____________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Porter la crise au coeur du PS et des Verts

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Israël contre Gaza : une information biaisée... télés, presse papier et internet, radios,

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice


    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?


    __________________

     

                       Offensive israélienne contre Gaza : les partis pris du traitement médiatique

    par Julien Salingue, le 18 juillet 2014 - ACRIMED


     

                 "Depuis le 8 juillet 2014, une offensive militaire israélienne est en cours contre la bande de Gaza. Au moment où nous écrivons, plus de 240 Palestiniens sont morts sous les bombes israéliennes, tandis qu’un Israélien a été tué par un tir de roquette. Ces événements donnent lieu à une large couverture médiatique, et nous ne prétendons pas fournir ici un article traitant de manière exhaustive de cette couverture. Dans la presse écrite comme à la radio et à la télévision, certains journalistes font au mieux leur travail et produisent, comme nous le rappellerons parfois, exemples à l’appui, une information de qualité.


    Force est toutefois de constater que le traitement médiatique dominant de cette nouvelle séquence du conflit opposant Israël aux Palestiniens demeure prisonnier de bien des travers que nous avons déjà eu l’occasion d’identifier. Il existe ainsi un « bruit médiatique » largement critiquable, qui ne résume pas l’ensemble du travail journalistique mais qui malheureusement l’étouffe ou le fait quasiment disparaître. C’est à ce bruit médiatique et à la tonalité générale qu’il donne à la couverture des événements que nous nous intéresserons ici, en nous concentrant notamment sur les titres de presse écrite et leurs sites internet, tout en allant également parfois chercher des exemples du côté des télévisions.


    Nous l’avions déjà souligné dans un précédent article traitant de l’information concernant le Proche-Orient : l’un des principaux biais du traitement médiatique du conflit opposant Israël aux Palestiniens est l’injonction permanente à un traitement « équilibré ». Or cette recherche d’un improbable « équilibre » entre Israël et les Palestiniens, quels que soient les intentions des uns ou des autres, conduit nécessairement à la production d’une information biaisée, incomplète, dépolitisée et, volontairement ou non, orientée."

     

                                La suite ICI

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • LDJ : combien d'insultes, combien de menaces, combien d'agressions... encore ?

     

     

     

               A l'heure où l'acharnement contre Anelka ne faiblit pas... la Fédération anglaise de football a demandé à la Fifa que la suspension pour cinq matches de Nicolas Anelka dans l'affaire de la quenelle soit étendue au monde entier ICI

    Quelques semaines après un autre acharnement... contre Dieudonné... et d'autres encore... la LDJ (ligue de défense juive) a encore frappé...


               Jonathan Moadab de l'agence Info Libre, après tant d'autres, a été agressé par la Ligue de Défense Juive alors qu'il couvrait la manifestation contre l'antisémitisme organisée au Trocadero ; ce reporter a été violemment pris à partie. Voici son témoignage.

     

     

     

    ***

     

     


    La LDJ dans le Marais à Paris

     

             Ligue classée "terroriste" aux USA, interdite en Israël (faut dire qu'ils n'en ont pas besoin non plus... l'armée israélienne et les services de renseignement se débrouillant très bien sans eux !)... cette ligue s'affiche dans nos rues,  saccage des commerces (dernièrement une librairie), des lieux publics ; ce groupe insulte, menace et agresse en toute impunité...

                   Plaintes déposées sans suite, refus de reconnaître les victimes, pas de jugements, pas de réparation ni d' indemnisation...

     

                  Cette  ligue n'a ici en France, pas plus de raisons d'exister qu'aux USA et partout ailleurs... aussi, à quand sa dissolution et le jugement de tous ceux qui se sont rendus coupables de délits demeurés aujourd'hui encore    impunis ?

     

    _____________________

     

                Pour prolonger cliquez : Les agressions de la LDJ - une bonne centaine de vidéos reportage...

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu