Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

lgbt

  • Geoffroy de Lagasnerie, Edouard Louis : les Bouvard et Pécuchet d'une gauche introuvable

    louis-collage-tt-width-604-height-355-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000.jpg

     

                    Manifeste pour une contre-offensive intellectuelle et politique de Geoffroy de Lagasnerie et Edouard Louis publié dans Le Monde daté du 27-28 septembre 2015, appelle à une contre-offensive intellectuelle et politique : « Depuis quelques semaines, deux débats sont trop souvent posés séparément : celui de la proximité manifeste de plus en plus grande d’un certain nombres d’essayistes et d’écrivains avec les thèses de l’extrême droite d’une part, et, d’autre part, celui du silence des intellectuels sur les problèmes politiques. Mais comment ne pas voir que tout cela forme une seule et même configuration. »

    Les auteurs s’empressent alors de redéfinir la scène intellectuelle et politique en adoptant « quelques principes éthiques pour la pensée et l’action » auxquels nous répondrons succinctement :

     

    1. Principe de refus : fuir les débats imposés, refuser de constituer certains idéologues comme des interlocuteurs, certains thèmes comme discutables, certains problèmes comme pertinents.

     

                       Qu’il y ait des « problématiques incompatibles entre elles » ne saurait en aucun cas nous interdire de les exposer et d’en débattre.

     

    2. Principe de nomination : nommer les individus tels qu’ils sont, ne plus ratifier leurs tentatives de falsification 

     

                     D’accord ! Mais est-ce que ces auteurs réalisent que les ennuis, des ennuis sérieux, commencent dès que l'on nomme les individus et les choses ?

                    Qu'ils demandent à Dieudonné et à Alain Soral s’ils ont un doute à ce sujet ! Ou bien alors, ces deux comparses se proposent-ils d'enfoncer des portes ouvertes tout en privilégiant les encyclopédies et les archives nécrologiques ?

     

    3. Les risques de la théorie du genre, ne sont pas des sujets de discussions, ce sont des insultes et des mensonges.

     

                      « Bonjour caroline Fourest ! » ; une Caroline Fourest qui passait sans doute par là au moment de la rédaction de ce manifeste ; une commande puisqu'elle ne sait pas non plus écrire.

                     Précisons que la théorie du genre n’est qu’une affaire d’opinion intéressée qui plus est, puisque développée par le lobby LGBT. Cette théorie n’est le fruit d’aucun travail scientifique même à un niveau universitaire ; cette théorie n’est donc qu’une affaire d’opinion et toutes les opinions sont discutables.

     

    4. Principe de redistribution de la honte : Il y a des individus dont on préférerait qu’ils se taisent, non par la force, comme on ne manquera pas de nous en accuser, mais, au contraire, en leur faisant comprendre que leurs discours ne méritent rien d’autre que le mépris.

     

                  La liberté d’expression n’est pas divisible. Que ceux qui se taisent cessent de le faire. Mais si vous ne pouvez pas répondre à ceux qui tiennent le haut du pavé, alors c’est vous qui avez un problème ; pas eux !

                 Dans cette perspective d'une "redistribution de la honte", la gauche sera à nouveau confrontée à une classe populaire qu’il lui faudra, une fois encore, conspuer et condamner tout en lui demandant de se taire : c’est le retour des années Lang, SOS racisme et d'une bourgeoisie PS donneuse de leçon ; précisément ceux qui ont livré ces classes populaires à un mondialisme vorace et cruel : chômage, ressentiment, désespoir, colère ; abstention massive aux élections et le vote FN.

    Retour à la case départ donc.

     

    ***

     

                 Outre le fait que ce manifeste « occulte 15 années de contestation, d’échecs, de doutes dans le monde universitaire » comme nombre d’intellos d’Etat leur feront remarquer, la thèse sous-jacente de ce manifeste semble être "l'invasion subreptice du discours de "gauche" par un discours "de droite (honteuse ?)" qui chercherait tout de même à se faire passer pour "de gauche", ce qui permet la conjonction domination symbolique de la gauche + domination idéologique de la droite" - par Antoine P.

    D’autres n’ont pas manqué de faire remarquer ceci : « Qu'est- ce qui empêche de parler de "nation, de peuple, de souveraineté ou d'identité nationale, de désagrégation" et de" classes, d'exploitation, de violence, de répression, de domination "?

    En effet : rien, sinon un dogmatisme idéologique qui n'est plus de mise.

    Quant à parler d’"intellectuelle" à propos de Simone de Beauvoir comme ce manifeste tente de nous le rappeler : c’est une mauvaise plaisanterie ! Et pour Jean-Paul Sartre, encore faut-il savoir de quel Sartre il s'agit ? Le Sartre stalinien avec son « On en fait pas d’omelette sans casser des œufs !», aux dizaines de millions de morts ? Ou bien, le socialiste libertaire des boat-people ?

     

                    Décidément, force est de constater que ce manifeste passe à côté de l’essentiel  par nostalgie d’une époque que ses auteurs n’ont d’ailleurs pas connue : les années 70, la gauche, la droite, le programme commun, la constitution d’une majorité de gouvernement autour d’un programme de gauche… alors qu’aujourd’hui, il est difficile de "penser la gauche" sans tenir compte de ce qui suit :

     

    1. Après 30 années d’expérience, le constat de l'échec du PS en tant que parti capable d'assumer pleinement un gouvernement de gauche dans la durée et de tous les partis européens dits "de gauche" avec lui. 

    2. Le mondialisme, cette guerre contre les Etats nations, l’Etat providence, le contrat social européen, la démocratie, qui a remis sur le tapis, après l’idéal d’une construction européenne qui avait un peu endormi tout le monde, la question de la démocratie et l’idée qu’il n’y a pas de démocratie hors du cadre de la souveraineté des nations et des peuples. D’où, soit dit en passant,  le caractère fascisant de ce mondialisme et des institutions relais (la Commission européenne en ce concerne notre Continent) qui souhaitent passer par-dessus bord la souveraineté des peuples et par voie de conséquence : la démocratie.

    3. Dans ce contexte français, dans la relance du débat à gauche et dans l’occupation de l’espace médiatique, les années 70 ne nous seront d’aucune aide ; en revanche, il faut dès maintenant commencer à réfléchir à une alliance avec les souverainistes gaullistes ; une alliance qui partirait de Dupont-Aignan  - seul capable de "rapatrier" l’électorat populaire réfugié dans l’abstention et le FN ; une alliance qui couvrirait tout le spectre de gauche - PC, parti de gauche -, jusqu'à son extrême - pourquoi pas ! - sans oublier Asselineau, les dissidents des Verts qui souhaitent vraiment faire de l'écologie et du PS, cette SFIO des années 2000 avec ses "Guy Mollet" que sont Fabius, Valls, Hollande...  car c'est bel et bien d'une alliance patriotique et européenne qu'il s'agit.

                     On l'aura compris : une nouvelle alliance s'impose ; un travail de refondation du projet politique et des pratiques militantes aussi. En peu de mots : l'exigence d'un retour au Conseil National de la Résistance (1). Ce qui implique un décloisonnement du « champ intellectuel » : qui est l’ennemi, où est-il, qu’est-ce qui divise qui, sur quoi, qu’est-ce qui rassemble qui autour de quoi.

     

                       Ce manifeste d'inspiration passéiste de Geoffroy de Lagasnerie et Edouard Louis - les Bouvard et Pécuchet d'une gauche introuvable - passe totalement à côté de cette nouvelle donne que sont la mondialisation et l'échec du PS en tant que parti de gouvernement de gauche. Pour ces raisons, il semblerait que ce manifeste soit déjà mort-né, pire encore : mort avant même d’avoir vu le jour  : une fausse couche a eu raison de sa pertinence.     

                   Aujourd'hui, les médias travaillent à la fois à l'entretien de l’illusion de la souveraineté et à l'abolition des frontières avec la promotion de Marine le Pen (MLP) et de Valls ; MLP rendant possible Valls ; la menace MLP mobilisant tous « les républicains » contre le FN.

                    Aussi, contrairement à ce qu’affirme le manifeste, on trouvera aucune fascination pour le FN mais la complicité des médias mondialistes dans cette instrumentalisation, et ce depuis les années Mitterrand : d’où la priorité accordée à ceux qui sont susceptibles intentionnellement ou non de « faire monter » le FN et de légitimer quelque peu son programme et ses thèmes de campagne. Car cela ne vous a pas échappé : c’est le mondialisme qui toujours triomphe aux élections depuis 1983 et non le souverainisme et une démocratie renforcée ; un mondialisme sans joie qui traîne les pieds avec Jacques Chirac et son reste de gaullisme, certes !  mais mondialisme triomphant quand même !

    Et si beaucoup d’intellectuels se taisent aux grands regrets de Geoffroy de Lagasnerie et d'Edouard Louis, il se pourrait bien que ce silence soit le silence de l'auto-censure face à un terrorisme intellectuel qui frappe toutes les camps et toutes les familles politiques et dont ce manifeste semble s'inspirer sans retenue.

    Et ça, franchement, c'est pas très nouveau.

     

     

     

    1 - CNR  : Le Conseil National de la Résistance était l'organe qui dirigea et coordonna les différents mouvements de la Résistance intérieure française, de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy à partir de mi-1943 et qui conduira à un vaste programme de rénovation sociale à la Libération : retraite, sécurité sociale, nationalisation, indépendance de la presse...

    ______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Alternative politique - quel nouveau paradigme

     

     

    Lien permanent Catégories : Littérature et essais ad hominem, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Pédophilie : Ecole, Eglise, Réseaux divers et le PS... circulez ! Y a rien à voir !

     

                

                 Contexte, Histoire et environnement : certitudes et perfidies... courage et lâcheté... idéologie et candeur complaisante - apôtres et démons - enfer et paradis.

     

    ________________

     


                 "Tous à poil", "Théorie du genre"… ou bien... "Etudes sur le genre"… belle confusion... savamment entretenue à l'occasion du programme pilote ABCD de l'égalité !

     

    Qu'à cela ne tienne... honneur à la littérature !

     

     

                  Selon les auteurs de "Tous à poil", ce livre apporte un regard décomplexé sur la nudité ; on peut aussi en faire un "usage pédagogique" ; les enseignants sont libres de son utilité.

     

                 Libres les enseignants ? Libres comme... demander aux enfants de se déshabiller pour mieux faire connaissance, peut-être ?

    Oui ? Non ?


                 Des modifications effectuées sur le site de l'ABCD de l'égalité montrent que le ministère de l'Education nationale n'est pas très à l'aise avec la polémique autour de ce livre et de son projet : c'est ICI.

    Mais des modifications effectuées sur le site de l'ABCD de l'égalité montrent que le ministère de l'Education nationale n'est pas très à l'aise avec la polémique sur le livre Tous à poil
    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/tous-a-poil-toilettage-sur-le-site-des-abcd-de-l-egalite_1323974.html#Ke8lyQ0EW112JVtH.99
    Mais des modifications effectuées sur le site de l'ABCD de l'égalité montrent que le ministère de l'Education nationale n'est pas très à l'aise avec la polémique sur le livre Tous à poil
    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/tous-a-poil-toilettage-sur-le-site-des-abcd-de-l-egalite_1323974.html#Ke8lyQ0EW112JVtH.99


    Une autre extravagance ?

    La programmation en classe primaire d'un film de Céline Sciamma Tomboy : ce film pour grand public évoque Laure, une fillette de 11 ans qui, à l'occasion d'un changement de domicile, décide de se présenter sous le prénom de Mickaël auprès de ces camarades d'école.

    L'avis des pédopsychiatres au sujet de cette programmation : ICI

     

     

    ***

     


    Najat Vallaud-Belkacem chez BFM :
    Vidéo à la 12e minute

     

                A propos de l'ouvrage "Tous à poil" la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud Belkacem s'exprime en ces termes  :"Ce livre montre aux enfants comment il ne faut pas avoir honte de son corps et que... filles ou garçons...  nous sommes tous des êtres humains..."

     

    Sans blague ! Parce que des enfants de 4 ans en doutent déjà ?

     

             La ministre mettra plusieurs minutes à se décider à répondre à la question : "Vous mettriez ce livre sous le nez de vos propres enfants ?"

     

    ***

     


    Ludovine de la Rochère
    à propos du projet ABCD de l'égalité 

     

                    On remarquera au passage l'assurance, l'arrogance et l'hostilité de la "journaliste" qui accueille Ludovine de la Rochegrave. A aucun moment, cette salariée de France Info au look bobo, désinvolte, couchée sur son micro, semble penser que son invitée puisse avoir une quelconque raison d'être inquiète à propos du projet ABCD de l'égalité

    Attitude symptomatique d'une industrie de l'information verrouillée à double tour.

    Néanmoins... on notera qu'aucune conviction dans le ton ne vient appuyer ce déni de légitimité à l'endroit de son invitée... le travail de cette salariée consistant simplement à balayer d'un revers de main les objections de Ludovine de la Rochegrave, tel un réflexe Pavlovien, devoir accompli... car elle sait ce que sa rédaction attend d'elle face à une "Ludovine de la Rochegrave" ainsi qu'à tout autre adversaire du projet ABCD-égalité.

     

                  Mais alors, qu'est-ce qui peut bien motiver cette salariée sinon le désir de garder son job et de prendre son chèque en fin de moins, invité après invité, un sujet chassant l'autre, semaine après semaine, routinière et détachée... un rien jeanfoutre !

     

    ***

     

    L'éducation sexuelle et l'OMS :


                 Voici un extrait d'un rapport de l'OMS de 2010 : pensé et écrit en Allemagne, ce rapport, intitulé “standard pour l’éducation sexuelle”, n’avait pas fait de remous en France avant sa traduction en 2013. Il y est évoqué le fait que “l’éducation sexuelle (et relationnelle) devrait être obligatoire”, ainsi que "les différents stades d’apprentissage pour chaque tranche d’âge". De plus, ce rapport invite les enfants à pratiquer dès le plus jeune âge “le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce”.

     

                    Mais alors... les équipes éducatives seront-elles invitées à accompagner tous ces petits enfants sur la route de la "masturbation enfantine précoce" ?

    La question est posée.

     


    On trouvera les différents rapports - OMS, Education nationale et ceux commandés par les différents ministères de tutelle... -,  touchant à l'éducation sexuelle - instructions et recommandations : ICI

     

     ***

     

     

    Journal Libération : toute une époque !

     

     

                 Complaisance oblige... déjà en 1977 paraissait dans le journal "Libération" ceci  :

     

    apprenons-l-amour-a-nos-enfants-censored.jpg

     

     


    Et inénarrable Cohn Bendit de s'y vautrer dans cette époque...

    Jeune et insouciant Cohn Bendit ? Ou plus simplement jouisseur opportuniste et insatiable selon le principe suivante  : "Y a pas de mal à se faire du bien" ?

     

     


              Et aujourd'hui encore avec maître Lévy qui déplore le fait que les relations sexuelles entre les enfants et les adultes puissent relever uniquement du code pénal.

     

     

    ***

     

    Pédophilie et Eglise

     

           AVT_Pape-Benoit-XVI_521.jpeg     Niés, ignorés, occultés depuis toujours... bien des années plus tard, Benoît XVI dénonce ICI les innombrables crimes des prêtres pédophiles jusqu'alors protégés, exfiltrés des paroisses lorsque leur situation à tous devient insoutenable... après une  presse locale alertée par des parents dégoûtés et en colère.

    Qu'en est-il aujourd'hui de ce qui a pu être mis en place pour lutter contre ce fléau dans l'Eglise catholique - entre autres églises ?

     

    ***

     

    Pédophilie et Ecole

     


                Il faut savoir que la recherche suivante effectuée sur Google "Pédophilie à l'école la colère des parents" recueille plus de 3 millions de réponses.

     

    Pour complément d'information... on se reportera à cet état des lieux effectué par le journal Libération : Ecole : Le tableau noir de la pédophilie - Affaires étouffées, laxisme administratif... un rapport accablant.

     


    ***

     

     

                Quiconque n'a pas lu ce document intitulé "La pédophilie vue par l' Association Protestante Néerlandaise du planning familiale" ne saura sans doute jamais ce à quoi les apologistes de la pédophilie nous confrontent et le challenge que cela représente que de s'y opposer. Voici un extrait :

     

            "Beaucoup de parents ont du mal à accepter la pédophilie. Il n'y a aucune raison de panique concernant l'amitié d'un pédophile et d'un enfant, même si dans cette relation il est question de rapports sexuels. 

     

    Ayez confiance en votre enfant. Si votre fils, ou votre fille, ressent cette relation comme agréable, ne détruisez pas ce lien. Votre enfant est parfaitement capable de savoir par lui-même ce qu'il aime. Votre enfant ne comprendra pas la destruction d'un tel lien."

     

     

    ***

     

     

    Ici, le journal Le monde nous communique un extrait de l'ouvrage de Frédéric Mitterrand " La mauvaise vie" de la page 293 à la page 307. L'article titre  : "La Mauvaise Vie" de Frédéric Mitterrand : les passages qui dérangent."

     

             Adepte de la prostitution auprès des mineurs, le plus souvent des pays déshérités... hier ministre de la culture, Frédéric Mitterrand anime aujourd'hui sur France Inter sa propre émission JOUR DE FRED du lundi au jeudi à 18h20, décomplexé, enjoué et avenant. 

     

    D'aucuns auraient été tentés de penser que cet ancien ministre aurait pu choisir de se faire oublier... poursuivant alors sans tapage une oeuvre littéraire pour laquelle il semblait avoir quelque disposition... tel un

    Gabriel Matzneff

    Mais non...rien n'y a fait.

    Et puis, qui aurait fortement recommandé à Frédéric Mitterrand cette discrétion ? Une hyper-classe politique et médiatique qui interdit et s'autorise tout ? On peut sincèrement en douter.

     

     

    ***

     

     

              Autre information à propos de la recherche suivante effectuée sur Google "Réseaux pédophiles l'impuissance de la police et de la justice" ; cette recherche recueille près de 400 000 entrées...

     

    Les difficultés que rencontrent (police, juges et journalistes) tous ceux qui enquêtent sur... et tentent de se faire entendre à propos de la pédocriminalité de réseaux... sont innombrables. Les uns renoncent, d'autres, en revanche, ne lâchent rien :

    Jacques Thomet, Marie-Christine Gryson (Psychologue  - expert judiciaire) Serge Garde et son documentaire : Outreau, l'autre vérité

     

    575575-elise-lucet-a-paris-le-29-decembre-620x0-1.jpgElise Lucet, journaliste de France 3, sera la première à révéler l'existence d'un réseau pédophile actif sur  toute la France contrairement à tout ce qui nous est asséné par les médias dominants avec son documentaire « Viols d'enfants : la fin du silence » en 1999

     

    _________________

     

     

                      Dans ce contexte et dans ces conditions...

     

                     A l'heure où, faute de moyens et de déterminationnous ne disposons d’aucune visibilité quant à la pédophilie à l’Ecole, quant aux réseaux pédocriminels - enlèvement, vente, exploitation sexuelle et assassinat d’une cible privilégiée parmi toutes les autres : les petites filles de 4, 6 et 8 ans…

    A l’heure où des milliers de parents sont dans l’obligation de descendre dans la rue pour obtenir un semblant de justice pour leurs enfants massacrés…  

     

    Qui peut sérieusement commettre la folie de confier la santé mentale et l’intégrité physique des plus fragiles de nos enfants… à une Najat Vallaud-Belkacem qui porte tout juste son âge, ministre béate, accueillant avec un enthousiasme jamais pris en défaut toutes les propositions de réformes sociétales d’un PS sous influence – groupes de pression à forte composante LGBT ; une composante cheval de Troie, infiltrée très certainement par d'autres "minorités sexuelles" aux objectifs inavouables...

     

    Une ministre d’une bonhomie aussi désarmante qu’inquiétante qui cache très certainement une absence totale de conviction, et plus grave encore : l'absence de compréhension des véritables enjeux pour la société dans son ensemble et la protection de ses tout petits en particulier… à l’heure où toutes les complaisances vis-à-vis des déviances dont toutes les mafias du monde savent tirer un profit colossal…ne cessent de nous scandaliser...

     

    Quant à ce Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale - un de plus ! - pour le temps qu’il lui sera donné de le rester après y être passé après tant d’autres, tous oubliés aujourd’hui ; ministres qui ont surtout brillé par leurs capacités à pousser soit les enseignants, soit les lycéens, soit les parents, ou bien un moitié de la France dans la rue… ministres aux outils pédagogiques qui condamnent à l’échec année après année toujours les mêmes catégories : les enfants des classes populaires...

     

    Un Peillon idéologue pour lequel - on serait tentés de le penser -, les enfants sont des souris de laboratoires ! Mais... ceux des autres de préférence… appartenant, comme un fait exprès, aux classes populaires (le PS sait protéger son électorat et faire payer très cher ceux qui se sont détournés de lui) ; les leurs demeurant bien à l’abri dans des cours privés de récréation élitaire et élitiste au sein d'un foyer qui sait chaque matin hisser les couleurs d'un héritage et communautaire et de classe.

     

                    Peillon, Najat Vallaud-Belkacem donc et autres gourdes et cruches, têtes éventés et cerveaux blessés... tous sans exception ont les attributs de ceux qui, tout au long de l’histoire, ont pavé l’enfer d’intentions irresponsables.

     

                  Qu'il soit permis de rappeler ici que la pédophilie ne renonce jamais… elle est patiente et déterminée ; elle est une, elle est plurielle ; elle est capable d’innombrables stratégies de contournement ; ministères, administrations, associations, médias… elle ne s’interdit aucun territoire ; la pédophilie a autant de visages qu’il y a de lois, de freins, de barrières… mais au moindre renoncement, au moindre relâchement, sachez-le : elle s’engouffre dans la brèche, impitoyable et vorace ! Elle ne se fixe qu'une priorité : approcher les enfants et légitimer d’une manière ou d’une autre… une pulsion sexuelle irrépressible à leur endroit et un passage à l’acte qui jamais ne se reconnaîtra pour ce qu’il est : une inversion de toutes les valeurs humaines dans la jungle d'une perversion sans conscience et d’un égoïsme criminel.

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Peillon ou la République de la matraque

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu