Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

marwan muhammad

  • Burkini : le scandale d'une défaite

                    Les débats, commentaires et invectives autour du port du burkini font rage en France et à l'étranger depuis trois semaines car la France en est là manifestement : brukini ou pas burkini ?

    Le Conseil d'Etat a tranché ; et même si ce conseil ne jouit plus d'aucune crédibilité depuis l'affaire Dieudonné... son jugement fait loi : tous les arrêtés anti-burkini des municipalités concernées sont donc annulés. On pourra éventuellement s'en réjouir d'autant plus que là n'était pas la question ni le problème.

     

    __________________

     

     

     
                                       Marwan Muhammad par ci,
     
                                                                      Marwan Muhammad par là...
     
                   La vraie défaite à propos du burkini c'est que les femmes concernées par ce vêtement aient accepté que ce soit un homme, musulman de surcroît, qui soit manifestement le seul autorisé à "défendre" cette tenue... car, nombreux sont ceux qui, à juste titre, n'acceptent aucune parole d'homme à propos des femmes, a fortiori quand il s'agit de leur tenue vestimentaire.
     
    Aussi, dans le contexte de la société française, force est de s'interroger : comment un homme peut-il se" respecter" si peu au point de penser qu'il est moralement, culturellement et intellectuellement autorisé à s'exprimer à propos du burkini alors que ce dernier aurait dû savoir qu'une femme musulmane concernée par le burkini pour le porter sur les plages, était bien plus à même de s'expliquer à ce sujet (1) ? Autre interrogation : faut-il vraiment que la femme musulmane ait totalement rendu les armes, au mieux... baissé les bras face à ce qui fait d'elle un être autonome, capable de prise de décision qui ne doit rien à personne, et en dernier lieu à un homme, fût-il son mari, pour n'avoir pas, à notre connaissance, exigé d'être entendue à la place de Marwan Muhammad ?
     
    C'est là qu'est le véritable scandale d'une défaite consommée en ce qui concerne l'absence de parole de femme musulmane en France ; de plus, les médias sont certainement complices autant par paresse que par lâcheté en sur-exposant plus que de raison la figure de Marwan Muhammad sans faire l'effort d'aller chercher une parole féminine.
     
    De plus, privilégier une parole d'homme sur un sujet qui concerne les femmes, parole religieusement connotée, ce n'est sûrement pas la bonne voie à emprunter pour lutter contre l'islamophobie puisque telle est la mission du CCIF (Comité Contre l'Islamophobie) dont Marwan Muhammad est le représentant
     
    A propos de ce Comité (et le CFCM pareillement) que l'on peut soutenir sur le fond, celui de la lutte contre l'islamophobie, lorsque le porte-parole de ce comité sera une femme, nous serons sans doute plus nombreux, nous qui sommes des non-musulmans de bonne foi et de bonne volonté, à accorder à ce collectif toute l'attention qu'il pourrait mériter.
     
                     En attendant, on ne peut que conseiller vivement à tout un chacun de suspendre son soutien à ce collectif sans parole de femme.

     

     1 - La méfiance, pour peu qu'il en soit question ici contrairement à ce qui a pu être sous-entendu ailleurs sur Internet suite à la publication de ce billet, ne concerne pas l'homme musulman en tant que tel mais l'homme "tout court" ; l'homme au masculin. Cela fait des décennies qu'en France plus aucun homme ne s'autorise à commenter, à valider ou pas, une tenue de femme et pas simplement parce qu'aucune femme ne le supporterait mais bien plutôt parce que culturellement, intellectuellement et moralement, cet homme a intégré le fait qu'il ne serait en aucun cas habilité à le faire : tout en lui l’interdit et l'interdirait s'il devait être tenté de le faire. Il s'agit bien à la fois de culture, de morale et de disposition ou de compétence intellectuelle.

    Toujours dans le contexte de la société française, il semblerait que ce Marwan Muhammad soit donc totalement "largué" : lui et son comité (CCIF) ont 40 ans de retard.

    Cela précisé, mon billet a pour sujet le silence des femmes concernées par le port du Burkini et le fait qu’elles puissent accepter que ce soit un homme qui prenne en charge ce sujet ; que d'aucuns refusent de s'interroger sur le silence de ces femmes ne doit en aucun cas priver qui que ce soit de se poser les bonnes questions qui sont aussi des interrogations plus que légitimes.

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu