Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

municipales

  • Nîmes, une ville que c'est pour rien !

     

     

                      En me rendant à Nîmes, je retouvre une ville que j'ai laissée, voilà quelques semaines ; une ville que je retrouve toujours en l'état, et ce quelle que soit la durée de mes absences.

     

                    Ah ! Nîmes ! Ville éternelle ! Rome, pour un peu ?

    Nîmes et ses trottoirs sur lesquels tout au long de l'année, été comme hiver, les personnes âgées se fracturent les jambes, et plus particulièrement, celles qui n'ont pas la chance de vivre dans le quartier qu'il faut , le bon, le beau, le seul quartier qui vaille, à savoir : le centre ville qu'un boulevard circulaire isole.

     Ilot de commerces, ce centre ville aux trottoirs irréprochables, aux appartements cossus, et par voie de conséquence, bourgeois ; précisément ceux qui renouvellent sans faillir, tel une fatalité tragique, le mandat de l’équipe municipale.

     

    ***

     

                      Soyons clairs ! Disons les choses !

    Dans cette ville, seules les femmes sont dignes de respect ! Et pas n'importe lesquelles : femmes et filles issues de la communauté Harki, et les beurettes jeunes et moins jeunes qui battent le pavé et les entreprises à la recherche d'un emploi, besogneuses, à servir en brasserie du matin au soir, ou dans les commerces (quand on les accepte car, il ne faut surtout pas froisser les préjugés des quinquagénaires de la bourgeoisie dans la filière du prêt-à-porter féminin).

    Les hommes, eux, assis aux terrasses des cafés, renouvellent leur consommation une fois toutes les quatre heures... tout fauchés qu'ils sont !

                       (Les créations d'emplois à Nîmes - m'a-t-on murmuré à l'oreille - seraient dignes de celles d'une ville moyenne appartenant à un pays tel que... le Bangladesh)

     

                         Une consolation tout de même : je n'aurai jamais plus à me rendre à Nîmes, notre mère quittant définitivement cette ville.

    Aussi, en guise d'adieu qu’il me soit permis d’adresser un vibrant... Olé ! Au passage du taureau, et sous la cape, le coude bien haut, entre trois renvois, deux vomis et un rendu...

                        A cette ville pour rien, à cette ville pour si peu, à cette ville pour personne.

     

     

    Lien permanent Catégories : politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu