Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

pédophilie

  • La France, paradis des réseaux pédophiles ?

     

     

     

    Documentaire "Viols d'enfants: la fin du silence ?" diffusé en 2000 sur FR3 

     


                  Remémoration de Pierre Mazé des éditions "Nouvelle Terre" à propos de la diffusion du documentaire "Viols d'enfants: la fin du silence ?"

     

    ***

     

               Très vite refermé, le tombeau de la pédophilie fut ouvert un soir, sur la télévision publique en 2000 sur FR3 avec le reportage "Viols d'enfants: la fin du silence ?; reportage réalisé par les journalistes Pascale Justice, Stéphane Taponier et Cécile Toulec, diffusé dans l'émission "Paroles d'enfants" présentée par Élise Lucet qui ne reviendra jamais plus à la pédophilie et à l'exploration de l'impunité qui semble entourer les acteurs des réseaux pédophiles.

               Journaliste échaudé craint l'eau froide sans doute ?

               Le reportage ""Viols d'enfants: la fin du silence ? évoque l'existence d'un réseau pédophile qui bénéficierait de protections au sein des instances dirigeantes de la justice et de la politique française tout en révélant l'existence d'un réseau pédophile actif sur la France ; ce documentaire dévoile aussi l'enfer vécu par plusieurs enfants.

    Martine Bouillon, substitut du procureur de Bobigny au moment du tournage du documentaire, et administratrice de l'association La Voix de l'enfant, auteur de Viol d'anges chez Calmann-Lévy en 1997, affirma au cours de l'émission « avoir eu connaissance, en région parisienne, de charniers d'enfants » ; affaire pour laquelle une instruction était censée être en cours. Ce qui fut très vite infirmé par les autorités judiciaires.

     

                    Rituels et sacrifices d'enfants, vente sur Internet, ce que l'on nomme le "Dark net", de vidéos à plusieurs milliers d'euros - snuff movies (torture et meurtre filmés) mettant en scène des enfants  ; ici en France, il sera aussi question d'enfants venus de l'étranger - d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud -, et non recensés ; on mentionnera des plaintes de disparition d'enfants classées sans suite chaque année : aucune "Alerte enlèvement"...

    Omerta dans les médias. De l'affaire Dutroux, de ses mensonges - des enfants soi-disant morts de faim dont les autopsies révèlent des sévices corporels et des viols post-mortem -, aux  foyers d'accueil des enfants, directeurs de centre d'hébergement, travailleurs sociaux, justice, médecins, psychiatres... les difficultés que rencontrent (police, juges et journalistes) tous ceux qui enquêtent sur... et tentent de se faire entendre à propos de la pédocriminalité de réseaux... sont innombrables. Les uns renoncent, d'autres, en revanche, ne lâchent rien :

    Jacques Thomet, Marie-Christine Gryson (Psychologue  - expert judiciaire) ; Serge Garde et son documentaire : Outreau, l'autre vérité


                    Dans ce contexte... à l'heure où, faute de moyens et de déterminationnous ne disposons d’aucune visibilité quant aux réseaux pédocriminels - enlèvement, vente, exploitation sexuelle et assassinat : cible privilégiée parmi toutes les autres, les petites filles de 4, 6 et 8 ans…

    A l’heure où des milliers de parents sont dans l’obligation de descendre dans la rue pour obtenir un semblant de justice pour leurs enfants massacrés… 


    Rappelons que la pédophilie ne renonce jamais… elle est patiente et déterminée ; elle est une, elle est plurielle ; elle est capable d’innombrables stratégies de contournement ; ministères, administrations, associations, médias… elle ne s’interdit aucun territoire ; la pédophilie a autant de visages qu’il y a de lois, de freins, de barrières… mais au moindre renoncement, au moindre relâchement, sachez-le : elle s’engouffre dans la brèche, impitoyable et vorace ! Elle ne se fixe qu'une priorité : approcher les enfants et légitimer d’une manière ou d’une autre… une pulsion sexuelle irrépressible à leur endroit et un passage à l’acte qui jamais ne se reconnaîtra pour ce qu’il est : une perversion sans conscience et d’un égoïsme criminel.

    ________________

     

    Pour prolonger, cliquezPédophilie : l’ambiance est à la tolérance

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Musulmans de France : sommation et commandement

     

     

                      Les musulmans de France sont fortement invités à se rassembler aujourd'hui vendredi.

     

    A quel sujet ? Devinez !

     

    Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur qui est à l'Islam, à sa représentation et à sa défense ce que... disons, François Hollande et Sarkozy réunis sont à la "fonction présidentielle", a appelé "les Musulmans et leurs amis" à se rassembler aujourd'hui, vendredi devant la Mosquée de Paris et sans doute ailleurs aussi en France, en hommage à notre compatriote-otage exécuté en représailles de l'engagement français en Irak aux côtés des USA contre un mouvement qui répond du nom de "Etat islamique".

     

    Ouf ! Que Dieu soit loué, s'il existe ! Il y a donc des Musulmans qui, non seulement, savent obéir mais aussi, qui savent se soumettre à un appel irrésistible : non pas à la prière, mais à la raison d'une République qui ne plaisante pas avec ses membres les plus mal lotis,  membres ostracisés et discriminés car, bien se tenir... même tête baissée, ne suffit pas, encore faut-il être rasé de près, les miches à l’air pour les femmes, et string en vente libre pour les pré-ados.


    Faut dire que ça fait des mois, voire des années qu’on leur demande, qu'on les talonne, qu’on les presse,  et pour finir, qu’on exige d’eux qu’ils descendent dans la rue, non pas pour protester contre les discriminations et les vexations dont ils sont les victimes - relégation géographique, éducative, économique et culturelle et confraternelle -, parce que… faut pas rêver non plus ! mais bien plutôt pour rassurer tous ceux qui ont, manifestement, besoin de l’être, tout anxieux et dubitatifs qu’ils sont à leur endroit.

     

    Dernièrement, des voix s'étaient élevées (lesquelles ? Au service de qui et de quoi ? - la presse ne le dit pas) pour regretter qu'un grand soulèvem… oups ! Je veux dire… qu’ un grand rassemblement de protestation ne soit pas organisé par les leaders de la communauté musulmane ; c’était à l’occasion de l’affaire Merah, et plus proche dans le temps - parce que Mérah c’est déjà loin -, l’affaire Mehdi Nemmouche : une histoire franco-belge ; faut dire que… quand les deux Nations s’unissent, ça déménage sec ! Mais bon… on aime bien les Belges ; plus encore lorsqu’ils descendent dans la rue pour exiger, de la classe politique et de l’institution judiciaire, le plus souvent en vain et sans espoir d’être entendus, que toute la lumière soit faite au sujet de leurs enfants massacrés par des pédophiles décidément bien difficiles à mettre hors d’état de nuire.

     

    Mais, vous me direz : quel rapport, je vous le demande !

     

     

                   Des années donc que d'aucuns, toujours les mêmes (on y reviendra plus tard),  regrettent que les Musulmans de France ne fassent pas, à une fréquence régulière et si possible sur demande, et tous autant qu'ils sont – un million ? Cinq millions ?  -, acte de contrition,  le poing frappant leur poitrine frêle avec insistance, verges à portée de main pour une flagellation publique qui les mettrait définitivement à l'abri - même si rien n'est moins certain car on ne se lasse jamais de taper sur plus faible que soi -, d’éventuels procès d’intention aux arrières pensées inavouables mais claires pour nous tous.

     

    Il est vrai qu'en l’état actuel de la « condition musulmane », ici, en France, cette communauté, du moins ceux qui s'en réclament, n'a vraiment pas besoin d’une énième tentative de diabolisation ! D’où la difficulté sans doute à s’opposer à ce qui ressemble fort à une injonction, même au nom de la présomption d’innocence qui, comme chacun sait, bénéficie toujours, non pas à l’accusé innocent,  isolé et pauvre mais à l’accusé coupable, entouré et puissant : "Quoi, innocent, un Musulman ? Non mais... vous voulez plaisanter, j'espère !.................. Jamais !"

     

     

    ***

     

     

                     C'est maintenant confirmé ; à cette heure-ci, c’est donc chose faite : ils sont venus en nombre ! Ils ont juré à haute voix sur le Grand Livre de la République qu’en aucun cas ils ne sauraient soutenir, même par inadvertance, tête en l’air qu'ils sont, la barbarie de ceux qui pensent que le Coran, l’Islam, la religion (ou les religions en générale car on en trouve aussi chez les Chrétiens et les Juifs)…  sont, non pas un puits de sagesse qui mène au partage et à l’amour de son prochain mais bien plutôt, tout droit à une armurerie où l’on peut faire son marché sans être inquiétés avant de faire un carton sur tout ce qui bouge.


    Nous voilà donc rassurer car aucune voix ne semble s’être élevée contre cette invitation, voire cette assignation à comparaître.

     

     

                   Mais au fait, qui de bonne fois ou plus simplement, qui, informé, pense sérieusement  qu'il soit nécessaire que "nos Musulmans" dénoncent des égorgeurs, des pilleurs, des violeurs et autres calamités calamiteuses comme si un doute pouvait subsister à leur sujet : "Peut-être que... après tout, dans leur for intérieur... caché là profond ou bien, à la surface d’un subconscient pas si inconscient... enfin, vous voyez quoi !"

     

    En d’autres termes, disons les choses : qui sait si l'Arabe musulman égorgeur n’est pas de retour, ici, en terre non pas chrétienne – la bonne blague ! – mais … européiste (européniste aussi, soit dit en passant ), tendance mondialiste sans foi ni loi ? Et oui, après tout ! Et si c’est le cas, on souhaiterait juste être certains qu'ils sont bien une infime minorité : un ou deux sur... disons.... mais combien sont-ils déjà… à pratiquer, et à fréquenter régulièrement les Mosquées ?

     

                         « T’occupe !  Tous devront témoigner et se présenter à la barre du tribunal de la République ! »

     

     

    Car, le Musulman c’est l’Arabe, aussi peu importe que le Coran soit son livre de chevet. Le Musulman c’est aussi le français issu de la culture arabo-musulmane ; quand aux Européens qui se sont convertis… à moins d’avoir épousé tous les aspects physiques et vestimentaires de cette religion…. on s’en contre-fout.

     

                       Et pourtant… qui sait si c’est pas lui qui, vêtu d’un costume Armani, rasé de près, n’ira pas… enfin bref !

     

     

                   Le soupçon, encore et toujours le soupçon,  et le complot aussi, autorisé celui-là, car il prend pour cible le faible et le relégué. Quant aux puissants et leurs chiens de garde, et autres larbins, imbéciles et dominés et heureux de l’être, tout soupçon à leur endroit est qualifié, on l'aura tous noté, de paranoïa. Et quand on sait comme on ne peut pas ne pas le savoir, même si on peut toujours être tentés de feindre de l’ignorer, que les victimes de ses bandes armées et de ses groupes dits « jihadistes » équipés et financés par l’argent du pétrole, et puis aussi sans doute par quelques pays alliés des USA ainsi que quelques officines et agences occidentales, sont massivement les Musulmans eux-mêmes - près d’un demi million en Irak depuis la première guerre (bombardements américains, embargo, guerres civiles…), et combien de la Libye à l’Afghanistan en passant par la Syrie, depuis 15 ans, après le passage des troupes de choc de l’Otan ou de ses mercenaires sous-traitants…

    C’est à se demander de qui on se moque, vraiment ! A moins d’en conclure que la mort d’un seul européen vaut largement plusieurs centaines de milliers de morts musulmans ?

     

    C’est pas impossible ! Mais alors, qu'on le dise une bonne fois pour toutes !

     

     

                   A propos de cette injonction, de cette mise en demeure lancée par des huissiers du recouvrement en "fréquentabilité", on pourra regretter que d’autres en tant que classe, caste ou bien minorités ethniques et/ou religieuses, ne fassent pas l’objet de la même attention quant à ce que l’on serait en droit d’exiger d’eux, tout en déplorant qu’ils ne soient  jamais appelés à dénoncer, eux tous, collectivement… ce qui suit :

     

                    - La classe politique à propos du comportement et de la condamnation de dizaines d’entre eux au fil des ans - députés, maires, sénateurs, conseillers municipaux - pour corruption, prise illégale d’intérêts, détournement de fonds publics, évasion fiscale… que sais-je encore ! Libre à chacun de compléter cette liste délictueuse au possible...

     

                    - Les Catholiques et leurs évêques pour dénoncer collectivement les actions illégales d'intégristes contre les centres d’avortement, le mariage pour tous et autres réformes dites sociétales…

     

                     - Que le CRIF, (Patience ! Je comptais y venir, vous pensez bien ! ), la LICRA, l’UEJF et les patrons de médias dominants (Oups ! Allez, tant pis pour moi ! Oui, eux aussi !) n’appellent jamais leur communauté à se désolidariser d’un Etat que ces associations-écrans et les médias soutiennent bec et ongle, sans réserves, ici, en France et toute la classe politique avec eux, un régime qui n’a plus rien à envier à l’Afrique du Sud du temps de l’Apartheid entre deux massacres de populations civiles sans défense… contrairement aux Musulmans qui, soit dit en passant, n’ont jamais soutenu auprès de leurs Ambassades respectives les pays hors la loi qui se rendaient coupables d’exactions...

     

                    Et puis aussi ...

     

     

                   - Que les journalistes se désolidarisent tous collectivement  de médias dont l'information n'est plus que l'exploitation d'un vaste champ d'omissions à propos d'un réel tronqué et mensonger pour le plus grand profit de leurs propriétaires et au détriment de ce qui devrait faire de nous des êtres informés, avisés et responsables

     

                        Et puis enfin...

     

     

                    - Que  le Medef soit sommé de se désolidariser et de condamner avec la plus grande fermeté, tous collectivement et sans exceptions, les délocalisations honteuses d’entreprises françaises et européennes qui distribuent des salaires d’esclavagistes ; délocalisations qui ruinent ici en France  - et en Europe en ce qui concerne les délocalisations extra-européennes -, des familles entières, condamnées au  chômage, à la dislocation, divorce, pauvreté, avec la rue pour seul avenir.

     

                    La classe politique, deux religions monothéistes qui pèsent leur pesant d’or et d’influence,  des médias de masse dont les propriétaires sont à  la tête d'industrie de l’armement, de la Banque et du Luxe,et le Medef... eux tous faisant face à une communauté musulmane et des Français issus de l'immigration...

     

                     Tout est dit !

     

                    On n’aura toutefois un regret : que la communauté musulmane de France ne soit pas en position de pouvoir adresser à tous ces tartuffes et autres prévaricateurs, un gigantesque bras et doigt d’honneur, une quenelle aussi car, aucune des sommations à se désolidariser publiquement de crimes et autres exactions auxquels les Musulmans de France ne prennent aucune part et contre lesquels ils n'ont aucun pouvoir, n’a la légitimité d’un projet de société, voire de civilisation, et des hommes pour le porter, le conduire et le mener à bien, qui placerait au centre de ses préoccupations le bien-être de tous et des plus fragiles, ici en France et en Europe, à continuer d'oeuvrer sans relâche à la défense d'un modèle en péril : paix, justice et progrès, alors qu'il s'agit bien plutôt de protagonistes occupés seulement à détruire tout ce qui a été accompli depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

     

                    La classe politique, deux religions monothéistes, des médias de masse, armement et banques,  multinationales...  rien de surprenant alors qu’un Dalil Boubakeur ait fini par obtempérer...  sur le dos d’une communauté musulmane de France une nouvelle fois insultée et humiliée.

     

    ______________________

     

     Pour prolonger, cliquez : Une mort pour rien... et un mort pour nous tous

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • La France, paradis des réseaux pédophiles ?

     

     


    Documentaire "Viols d'enfants: la fin du silence ?" diffusé en 2000 sur FR3 - remémoration de Pierre Mazé des éditions "Nouvelle Terre".



               Très vite refermé, le tombeau de la pédophilie fut ouvert un soir, sur la télévision publique, avec un reportage télévisé diffusé en 2000 sur France 3 dans l'émission Paroles d'enfants ; reportage réalisé par les journalistes Pascale Justice, Stéphane Taponier et Cécile Toulec, et présenté par Élise Lucet qui ne reviendra jamais plus à la pédophilie et à l'exploration de l'impunité qui semble entourer les acteurs des réseaux pédophiles.

               Journaliste échaudé craint l'eau froide sans doute !


               Le reportage ""Viols d'enfants: la fin du silence ? évoque l'existence d'un réseau pédophile qui bénéficierait de protections au sein des instances dirigeantes de la justice et de la politique française tout en révélant l'existence d'un réseau pédophile actif sur la France ; ce documentaire dévoile aussi l'enfer vécu par plusieurs enfants.

    Martine Bouillon, substitut du procureur de Bobigny au moment du tournage du documentaire, et administratrice de l'association La Voix de l'enfant, auteur de Viol d'anges chez Calmann-Lévy en 1997, affirma au cours de l'émission « avoir eu connaissance, en région parisienne, de charniers d'enfants » ; affaire pour laquelle une instruction était censée être en cours. Ce qui fut très vite infirmé par les autorités judiciaires.



              Rituels et sacrifices d'enfants, vente de vidéos à plusieurs milliers d'euros, snuff movies mettant en scène des enfants sur ce que l'on nomme le "Dark net" ; ici en France, il sera aussi question d'enfants venus de l'étranger - d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud -, et non recensés ; on mentionnera des plaintes de disparition d'enfants classées sans suite chaque année : aucune "Alerte enlèvement"...

    Omerta dans les médias. De l'affaire Dutroux, de ses mensonges - des enfants soi-disant morts de faim dont les autopsies révèlent des sévices corporels et des viols post-mortem -, aux  foyers d'accueil des enfants, directeurs de centre d'hébergement, travailleurs sociaux, justice, médecins, psychiatres... les difficultés que rencontrent (police, juges et journalistes) tous ceux qui enquêtent sur... et tentent de se faire entendre à propos de la pédocriminalité de réseaux... sont innombrables. Les uns renoncent, d'autres, en revanche, ne lâchent rien :

    Jacques Thomet, Marie-Christine Gryson (Psychologue  - expert judiciaire) ; Serge Garde et son documentaire : Outreau, l'autre vérité


    Dans ce contexte... à l'heure où, faute de moyens et de déterminationnous ne disposons d’aucune visibilité quant aux réseaux pédocriminels - enlèvement, vente, exploitation sexuelle et assassinat : cible privilégiée parmi toutes les autres, les petites filles de 4, 6 et 8 ans…

    A l’heure où des milliers de parents sont dans l’obligation de descendre dans la rue pour obtenir un semblant de justice pour leurs enfants massacrés… 


    Qu'il soit permis de rappeler que la pédophilie ne renonce jamais… elle est patiente et déterminée ; elle est une, elle est plurielle ; elle est capable d’innombrables stratégies de contournement ; ministères, administrations, associations, médias… elle ne s’interdit aucun territoire ; la pédophilie a autant de visages qu’il y a de lois, de freins, de barrières… mais au moindre renoncement, au moindre relâchement, sachez-le : elle s’engouffre dans la brèche, impitoyable et vorace ! Elle ne se fixe qu'une priorité : approcher les enfants et légitimer d’une manière ou d’une autre… une pulsion sexuelle irrépressible à leur endroit et un passage à l’acte qui jamais ne se reconnaîtra pour ce qu’il est : une inversion de toutes les valeurs humaines dans la jungle d'une perversion sans conscience et d’un égoïsme criminel.

    ________________


    Pour prolonger, cliquezPédophilie : l’ambiance est à la tolérance

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Pas de fleurs pour Kémi Seba

     

     

                  A l'heure où des députés peuvent des années durant, et sans être inquiétés, être exonérés de l'impôt sur le revenu faute de déclaration, si d'autres peuvent en toute impunité financer leur campagne électorale avec de l'argent des puissances étrangères ou bien avec des rétro-commissions de vente d'armes, là encore, sans être inquiétés... pour ne rien dire du blanchiment de ceux qui oeuvrent au sein des réseaux pédo-criminels et autres - notables, élus, magistrats, policiers, industriels -, sans oublier toutefois une complaisance de tous les jours vis à vis de la LDJ (ligne de défense juive) et ses coups de force...

                 En revanche, à l'endroit de Kemi Seba, auteur et activiste panafricaniste né en France, la justice sera  d'une rigueur sans faille et d'une exactitude à toute épreuve, avec ou sans Christiane Taubira garde des sceaux !

    Indépendance de la justice à la solde du pouvoir économique et politique oblige, sans doute !

     

                   En effet, Kemi Seba a été incarcéré samedi soir ; il a été placé en détention selon des sources judiciaire et policière. Kémi Séba était en France (Kemi Seba réside depuis 3 ans au Sénégal) pour présenter son dernier livre : Black nihilism. En octobre 2009, cet auteur avait été condamné à deux mois de prison avec sursis, avec mise à l’épreuve, par la cour d’Appel de Paris, pour violences en réunion. Le sursis avait été révoqué en octobre 2011, car Kémi Séba n’avait pas respecté les obligations de sa mise à l’épreuve. Il doit donc exécuter cette peine.

     

    ***

     

                  Jour après jour, les agissements de la présidence Hollande et du gouvernement Valls nous confirment un ralliement sans esprit de justice à la raison du plus fort... raison qui ne souffrira aucune contestation !

    L'étau se resserre donc autour de ce qu'on pourra appeler la dissidence :

     

                  Pour rappel : une dissidence qui a pris pour cible une pensée unique qui se déploie autour d’un projet mondial qui ne souffrira aucune contestation : ici… la menace du chômage (d'où l'unanimité de médias et de leurs salariés précaires ou richissimes contre cette quenelle), ailleurs… celle des bombes contre quiconque s’y oppose : individus, peuples et Etats :

     

    - Dévastation des nations, des cultures, des coutumes, des usages et du contrat social et autres compromis au nom d'une mondialisation pour laquelle les êtres humains ne sont que des ventres à remplir (ou des Peuples à affamer, c’est selon... leur niveau de soumission ou de résistance !), et du temps de cerveau disponible à distraire jusqu'à l'abrutissement...

     

    -  Diabolisation de tout individu qui refuse d'adhérer à l’univers conceptuel de cette mondialisation ; individu dissident qui se verra alors qualifier, au choix, de... fasciste, raciste, antisémite, complotiste paranoïaque, nationaliste, populiste, homophobe, démagogue anti-européen et anti-américain...  

     

    - Instrumentalisation de la culture arabo-musulmane en générale et de l'Islam en particulier (foulard et pratiques religieuses) aux fins de condamner des quartiers entiers à une marginalisation irréversible, ici en France et en Europe.

     

    - Hégémonie d’une alliance américano-israélo-saoudienne (La Grande Bretagne et la France comme supplétifs) qui a pour seul programme :  la captation et le pillage des ressources ainsi que le vol de la terre, sans oublier "la casse" des pays récalcitrants et les bombes contre les gouvernements et les Peuples qui s'y opposent...

     

    - Tentative de marginalisation de la Russie ; politique qui consiste à faire le choix de soutenir le dissident milliardaire Khodorkovski aujourd'hui résident en Suisse contre le lanceur d'alerte (héros ?)  Edward Snowden résident provisoirement sur le sol russe, aujourd'hui "apatride" et sans un sou, auquel toute l'Europe a refusé l'asile politique...

     

    - Chantage à l’antisémitisme et bannissement contre quiconque critique publiquement la politique d’Israël ; un Etat qui n'a aujourd'hui plus rien à envier à l'Afrique du Sud du temps de l'Apartheid  et dont la politique jouit ici en France du soutien et de la complicité de l’Etat français au plus haut niveau - une alliance qui nous salit davantage chaque jour -, avec en prime l’exploitation du génocide juif à des fins économique, politique et géostratégique...

     

    - Conditionnement des esprits à une nouvelle guerre froide  dans un face à face USA-Chine pour le plus grand profit du complexe militaro-industriel occidental...

     

    - Construction d’une Europe-instrument d’une mondialisation sans honneur ni justice qui n’est dans les faits qu’une guerre contre les salaires et les acquis sociaux...

     

    - Mise en concurrence de tous les salariés à une échelle tant locale qu’européenne et mondiale...

     

    - Mise à mort subreptice, ici en Europe, de la liberté d’expression et de la démocratie, à grand renfort d’instances tutélaires sans légitimité démocratique (fonds, banques, commissions, organisations) ainsi que de technologies de la surveillance et du contrôle de millions de citoyens.

     

    - Neutralisation de tout esprit critique en faisant peser sur ceux qui n'ont pas renoncé, le discrédit du ressentiment, de la jalousie, et pire encore : de l'envie.


    - Passivité de tous les médias dominants, et ce sans exception : de France Culture à RTL, de Charlie Hebdo au Figaro... de TF1 à Arte au sein desquels s’exerce sans vergogne un chantage au chômage contre quiconque s’opposerait à une telle soumission ; médias qui ne se font plus que l’écho d’une idéologie au service d'un monde unique, un monde sans altérité aucune.

    __________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Supra-négritude

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Pédophilie : Ecole, Eglise, Réseaux divers et le PS... circulez ! Y a rien à voir !

     

                

                 Contexte, Histoire et environnement : certitudes et perfidies... courage et lâcheté... idéologie et candeur complaisante - apôtres et démons - enfer et paradis.

     

    ________________

     


                 "Tous à poil", "Théorie du genre"… ou bien... "Etudes sur le genre"… belle confusion... savamment entretenue à l'occasion du programme pilote ABCD de l'égalité !

     

    Qu'à cela ne tienne... honneur à la littérature !

     

     

                  Selon les auteurs de "Tous à poil", ce livre apporte un regard décomplexé sur la nudité ; on peut aussi en faire un "usage pédagogique" ; les enseignants sont libres de son utilité.

     

                 Libres les enseignants ? Libres comme... demander aux enfants de se déshabiller pour mieux faire connaissance, peut-être ?

    Oui ? Non ?


                 Des modifications effectuées sur le site de l'ABCD de l'égalité montrent que le ministère de l'Education nationale n'est pas très à l'aise avec la polémique autour de ce livre et de son projet : c'est ICI.

    Mais des modifications effectuées sur le site de l'ABCD de l'égalité montrent que le ministère de l'Education nationale n'est pas très à l'aise avec la polémique sur le livre Tous à poil
    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/tous-a-poil-toilettage-sur-le-site-des-abcd-de-l-egalite_1323974.html#Ke8lyQ0EW112JVtH.99
    Mais des modifications effectuées sur le site de l'ABCD de l'égalité montrent que le ministère de l'Education nationale n'est pas très à l'aise avec la polémique sur le livre Tous à poil
    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/tous-a-poil-toilettage-sur-le-site-des-abcd-de-l-egalite_1323974.html#Ke8lyQ0EW112JVtH.99


    Une autre extravagance ?

    La programmation en classe primaire d'un film de Céline Sciamma Tomboy : ce film pour grand public évoque Laure, une fillette de 11 ans qui, à l'occasion d'un changement de domicile, décide de se présenter sous le prénom de Mickaël auprès de ces camarades d'école.

    L'avis des pédopsychiatres au sujet de cette programmation : ICI

     

     

    ***

     


    Najat Vallaud-Belkacem chez BFM :
    Vidéo à la 12e minute

     

                A propos de l'ouvrage "Tous à poil" la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud Belkacem s'exprime en ces termes  :"Ce livre montre aux enfants comment il ne faut pas avoir honte de son corps et que... filles ou garçons...  nous sommes tous des êtres humains..."

     

    Sans blague ! Parce que des enfants de 4 ans en doutent déjà ?

     

             La ministre mettra plusieurs minutes à se décider à répondre à la question : "Vous mettriez ce livre sous le nez de vos propres enfants ?"

     

    ***

     


    Ludovine de la Rochère
    à propos du projet ABCD de l'égalité 

     

                    On remarquera au passage l'assurance, l'arrogance et l'hostilité de la "journaliste" qui accueille Ludovine de la Rochegrave. A aucun moment, cette salariée de France Info au look bobo, désinvolte, couchée sur son micro, semble penser que son invitée puisse avoir une quelconque raison d'être inquiète à propos du projet ABCD de l'égalité

    Attitude symptomatique d'une industrie de l'information verrouillée à double tour.

    Néanmoins... on notera qu'aucune conviction dans le ton ne vient appuyer ce déni de légitimité à l'endroit de son invitée... le travail de cette salariée consistant simplement à balayer d'un revers de main les objections de Ludovine de la Rochegrave, tel un réflexe Pavlovien, devoir accompli... car elle sait ce que sa rédaction attend d'elle face à une "Ludovine de la Rochegrave" ainsi qu'à tout autre adversaire du projet ABCD-égalité.

     

                  Mais alors, qu'est-ce qui peut bien motiver cette salariée sinon le désir de garder son job et de prendre son chèque en fin de moins, invité après invité, un sujet chassant l'autre, semaine après semaine, routinière et détachée... un rien jeanfoutre !

     

    ***

     

    L'éducation sexuelle et l'OMS :


                 Voici un extrait d'un rapport de l'OMS de 2010 : pensé et écrit en Allemagne, ce rapport, intitulé “standard pour l’éducation sexuelle”, n’avait pas fait de remous en France avant sa traduction en 2013. Il y est évoqué le fait que “l’éducation sexuelle (et relationnelle) devrait être obligatoire”, ainsi que "les différents stades d’apprentissage pour chaque tranche d’âge". De plus, ce rapport invite les enfants à pratiquer dès le plus jeune âge “le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce”.

     

                    Mais alors... les équipes éducatives seront-elles invitées à accompagner tous ces petits enfants sur la route de la "masturbation enfantine précoce" ?

    La question est posée.

     


    On trouvera les différents rapports - OMS, Education nationale et ceux commandés par les différents ministères de tutelle... -,  touchant à l'éducation sexuelle - instructions et recommandations : ICI

     

     ***

     

     

    Journal Libération : toute une époque !

     

     

                 Complaisance oblige... déjà en 1977 paraissait dans le journal "Libération" ceci  :

     

    apprenons-l-amour-a-nos-enfants-censored.jpg

     

     


    Et inénarrable Cohn Bendit de s'y vautrer dans cette époque...

    Jeune et insouciant Cohn Bendit ? Ou plus simplement jouisseur opportuniste et insatiable selon le principe suivante  : "Y a pas de mal à se faire du bien" ?

     

     


              Et aujourd'hui encore avec maître Lévy qui déplore le fait que les relations sexuelles entre les enfants et les adultes puissent relever uniquement du code pénal.

     

     

    ***

     

    Pédophilie et Eglise

     

           AVT_Pape-Benoit-XVI_521.jpeg     Niés, ignorés, occultés depuis toujours... bien des années plus tard, Benoît XVI dénonce ICI les innombrables crimes des prêtres pédophiles jusqu'alors protégés, exfiltrés des paroisses lorsque leur situation à tous devient insoutenable... après une  presse locale alertée par des parents dégoûtés et en colère.

    Qu'en est-il aujourd'hui de ce qui a pu être mis en place pour lutter contre ce fléau dans l'Eglise catholique - entre autres églises ?

     

    ***

     

    Pédophilie et Ecole

     


                Il faut savoir que la recherche suivante effectuée sur Google "Pédophilie à l'école la colère des parents" recueille plus de 3 millions de réponses.

     

    Pour complément d'information... on se reportera à cet état des lieux effectué par le journal Libération : Ecole : Le tableau noir de la pédophilie - Affaires étouffées, laxisme administratif... un rapport accablant.

     


    ***

     

     

                Quiconque n'a pas lu ce document intitulé "La pédophilie vue par l' Association Protestante Néerlandaise du planning familiale" ne saura sans doute jamais ce à quoi les apologistes de la pédophilie nous confrontent et le challenge que cela représente que de s'y opposer. Voici un extrait :

     

            "Beaucoup de parents ont du mal à accepter la pédophilie. Il n'y a aucune raison de panique concernant l'amitié d'un pédophile et d'un enfant, même si dans cette relation il est question de rapports sexuels. 

     

    Ayez confiance en votre enfant. Si votre fils, ou votre fille, ressent cette relation comme agréable, ne détruisez pas ce lien. Votre enfant est parfaitement capable de savoir par lui-même ce qu'il aime. Votre enfant ne comprendra pas la destruction d'un tel lien."

     

     

    ***

     

     

    Ici, le journal Le monde nous communique un extrait de l'ouvrage de Frédéric Mitterrand " La mauvaise vie" de la page 293 à la page 307. L'article titre  : "La Mauvaise Vie" de Frédéric Mitterrand : les passages qui dérangent."

     

             Adepte de la prostitution auprès des mineurs, le plus souvent des pays déshérités... hier ministre de la culture, Frédéric Mitterrand anime aujourd'hui sur France Inter sa propre émission JOUR DE FRED du lundi au jeudi à 18h20, décomplexé, enjoué et avenant. 

     

    D'aucuns auraient été tentés de penser que cet ancien ministre aurait pu choisir de se faire oublier... poursuivant alors sans tapage une oeuvre littéraire pour laquelle il semblait avoir quelque disposition... tel un

    Gabriel Matzneff

    Mais non...rien n'y a fait.

    Et puis, qui aurait fortement recommandé à Frédéric Mitterrand cette discrétion ? Une hyper-classe politique et médiatique qui interdit et s'autorise tout ? On peut sincèrement en douter.

     

     

    ***

     

     

              Autre information à propos de la recherche suivante effectuée sur Google "Réseaux pédophiles l'impuissance de la police et de la justice" ; cette recherche recueille près de 400 000 entrées...

     

    Les difficultés que rencontrent (police, juges et journalistes) tous ceux qui enquêtent sur... et tentent de se faire entendre à propos de la pédocriminalité de réseaux... sont innombrables. Les uns renoncent, d'autres, en revanche, ne lâchent rien :

    Jacques Thomet, Marie-Christine Gryson (Psychologue  - expert judiciaire) Serge Garde et son documentaire : Outreau, l'autre vérité

     

    575575-elise-lucet-a-paris-le-29-decembre-620x0-1.jpgElise Lucet, journaliste de France 3, sera la première à révéler l'existence d'un réseau pédophile actif sur  toute la France contrairement à tout ce qui nous est asséné par les médias dominants avec son documentaire « Viols d'enfants : la fin du silence » en 1999

     

    _________________

     

     

                      Dans ce contexte et dans ces conditions...

     

                     A l'heure où, faute de moyens et de déterminationnous ne disposons d’aucune visibilité quant à la pédophilie à l’Ecole, quant aux réseaux pédocriminels - enlèvement, vente, exploitation sexuelle et assassinat d’une cible privilégiée parmi toutes les autres : les petites filles de 4, 6 et 8 ans…

    A l’heure où des milliers de parents sont dans l’obligation de descendre dans la rue pour obtenir un semblant de justice pour leurs enfants massacrés…  

     

    Qui peut sérieusement commettre la folie de confier la santé mentale et l’intégrité physique des plus fragiles de nos enfants… à une Najat Vallaud-Belkacem qui porte tout juste son âge, ministre béate, accueillant avec un enthousiasme jamais pris en défaut toutes les propositions de réformes sociétales d’un PS sous influence – groupes de pression à forte composante LGBT ; une composante cheval de Troie, infiltrée très certainement par d'autres "minorités sexuelles" aux objectifs inavouables...

     

    Une ministre d’une bonhomie aussi désarmante qu’inquiétante qui cache très certainement une absence totale de conviction, et plus grave encore : l'absence de compréhension des véritables enjeux pour la société dans son ensemble et la protection de ses tout petits en particulier… à l’heure où toutes les complaisances vis-à-vis des déviances dont toutes les mafias du monde savent tirer un profit colossal…ne cessent de nous scandaliser...

     

    Quant à ce Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale - un de plus ! - pour le temps qu’il lui sera donné de le rester après y être passé après tant d’autres, tous oubliés aujourd’hui ; ministres qui ont surtout brillé par leurs capacités à pousser soit les enseignants, soit les lycéens, soit les parents, ou bien un moitié de la France dans la rue… ministres aux outils pédagogiques qui condamnent à l’échec année après année toujours les mêmes catégories : les enfants des classes populaires...

     

    Un Peillon idéologue pour lequel - on serait tentés de le penser -, les enfants sont des souris de laboratoires ! Mais... ceux des autres de préférence… appartenant, comme un fait exprès, aux classes populaires (le PS sait protéger son électorat et faire payer très cher ceux qui se sont détournés de lui) ; les leurs demeurant bien à l’abri dans des cours privés de récréation élitaire et élitiste au sein d'un foyer qui sait chaque matin hisser les couleurs d'un héritage et communautaire et de classe.

     

                    Peillon, Najat Vallaud-Belkacem donc et autres gourdes et cruches, têtes éventés et cerveaux blessés... tous sans exception ont les attributs de ceux qui, tout au long de l’histoire, ont pavé l’enfer d’intentions irresponsables.

     

                  Qu'il soit permis de rappeler ici que la pédophilie ne renonce jamais… elle est patiente et déterminée ; elle est une, elle est plurielle ; elle est capable d’innombrables stratégies de contournement ; ministères, administrations, associations, médias… elle ne s’interdit aucun territoire ; la pédophilie a autant de visages qu’il y a de lois, de freins, de barrières… mais au moindre renoncement, au moindre relâchement, sachez-le : elle s’engouffre dans la brèche, impitoyable et vorace ! Elle ne se fixe qu'une priorité : approcher les enfants et légitimer d’une manière ou d’une autre… une pulsion sexuelle irrépressible à leur endroit et un passage à l’acte qui jamais ne se reconnaîtra pour ce qu’il est : une inversion de toutes les valeurs humaines dans la jungle d'une perversion sans conscience et d’un égoïsme criminel.

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Peillon ou la République de la matraque

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu