Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

rtl

  • Zemmour : chroniqueur du café du commerce

     

                        RTL soutient « le second degré » de Zemmour, qui veut « bombarder Molenbeek » : ICI
     
     

    "Ta mère fit un pet foireux
    Et tu naquis de sa colique" - G. Apollinaire.

     

     
     

                    Cette chronique de Zemmour confirme, une fois de plus, qu'après  Finkielkraut et Elisabeth Lévy, à propos de la communauté musulmane d'Europe, on peut tout se permettre, tout insinuer, tout proposer... même son éradication !

     

                   Sinon, un autre chroniqueur, tellement plus courageux celui-là,  pourra-t-il suggérer ce qui suit ?

                  Que l'on bombarde Washington pour avoir détruit l'Irak et permis à Daech, sur les ruines de ce pays et de ses centaines de milliers de cadavres, de voir le jour ?

                  Ce même chroniqueur pourra-t-il, par la même occasion, recommander que l'on bombarde Ryad pour son financement (entre autres pays) de Daech et pour répandre sans entraves le bacille de Koch du salafisme dans nos quartiers dits "sensibles", cause de centaines de départ pour le Djihad ?

                 Et puis enfin, notre chroniqueur, maintenant tout à fait affranchi, pourra-t-il exiger que l'on bombarde Tel-Aviv pour avoir pris le quai d'Orsay d'assaut et inspirer à la France une politique extérieure qui nous coûte plusieurs dizaines de morts civils depuis le début de l'année ?

                 La réponse, nous la connaissons tous : Non ! Bien évidemment, ce chroniqueur ne le pourra pas, en aucun cas... car il ne s'agirait alors non pas d'un "trait d'humour" tel que RTL a pu qualifier l'incitation au meurtre de son chroniqueur favori ( et celui de ses auditeurs) mais bien plutôt de l'énonciation d'une vérité factuelle inaudible ; la vérité d'un monde d'une barbarie hautement civilisée : la barbarie des armes, du fric et de la domination.

     

                 Mais alors, qu'est-ce qui est permis, quoi et à qui ?

                 La réponse, on la trouvera sur RTL et chez son chroniqueur du café du commerce, Eric Zemmour, qui est, semble-t-il, la mesure de toute chose en matière de mépris, de racisme et de veulerie.

     

    ***

     

    Mentez ! Et vous jouirez d'une liberté d'expression sans limite !

     

                 Zemmour est libre de tout dire parce qu'il ment et parce que son mensonge prend pour cible une communauté méprisée sans pouvoir.

                 Zemmour ne dit pas la vérité ; c'est la raison pour laquelle il peut, en toute liberté, s'exprimer. La vérité ? Oui, Zemmour ne pointe pas là où il faut ; il rate sa cible et les maîtres censeurs de la vérité des faits le savent mieux que lui qui est aveuglé par une islamophobie aussi récurrente que pathologique ; d'autant plus que tous ont compris à propos des attentats du 13 novembre ceci : ce qui est en cause, ce n'est pas le Djihad et Daech mais notre politique étrangère ; c'est la raison pour laquelle Zemmour, qui ne met personne en danger, peut continuer de s'exprimer.

                 La vérité, vous dites ? 

                 Oui, la vérité !

                 Demandez donc à tous ceux qui se sont attirés les foudres de la classe politique, des médias et d'un certain nombre de "représentants" communautaires auto-proclamés parce qu'ils ont fait, et font encore, rire le monde entier en dénonçant tout simplement le mensonge qui recouvre tout. Et ça, c'est bel et bien impardonnable !

     

    _______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Michel Collon répond à Zemmour

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Amenuisement et ressassement : quand pour les médias, le "Je" d'un Zemmour est "un autre"

     

                Les commentaires autour de Zemmour font rage dans les médias et dans les journaux en ligne...


                         Oh non ! Pas au sujet des propos qui sont les siens sur les minorités arabes, musulmanes et noires - faut pas rêver non plus !-, mais à propos de Pétain, de Vichy de la collaboration et du sort des Juifs à cette période : ICI

     

    ... depuis la publication de son tout dernier livre qui se vend comme des petits pains, et des propos de son auteur à l'occasion des promos télés et radios.Dans cet ouvrage, il est question du suicide de la France : c'est pas rien en effet ! « France de Zemmour », bien évidemment ! Et de l’autopsie de son cadavre par un Zemmour médecin-légiste un rien charognard.

     

                Toutefois, à la lecture de son ouvrage, il y a un reproche qu'on ne pourra pas adresser à Eric Zemmour, c'est celui d''ingratitude.

     

    Au moins Zemmour sait-il ce qu'il doit à la France. C'est déjà ça.

     

    ***

              Zemmour par-ci, Zemmour par-là… au fil des ans et de ses interventions, dans le choix de ses cibles, difficile de ne pas faire le constat suivant en toute lucidité et en toute bonne foi, loin de tout procès d’intention : tout comme Finkielkraut et Elisabeth Levy, Zemmour n’acceptera qu’une France, celle qui lui a permis (et lui permet) d’occuper dans les médias dominants un statut et une place de choix, sans partage et sans considération aucune pour qui et quoi que ce soit d’autre : une France taillée sur mesure pour Zemmour seul sur le dos de tous les autres qui n’auront jamais assez d’une vie pour gravir les marches d’une réussite fantomatique : on pensera aux minorités visibles et invisibles ; minorités ethniques et/ou cultuelles.

    Même une Christiane Taubira insultée n’aura pas droit à un mot de compassion de Zemmour qui fera le choix délibéré de reléguer les insultes racistes à son égard au rang de ce qui se dit dans les cours d’écoles ; interprétation triviale à dessein : celle du mépris ; et comme une calamité n’arrive jamais seule… on mentionnera aussi, à l’aune de ce qu’un Zemmour est encore capable d’énoncer, une Christiane Taubira Ministre de la justice frappée du soupçon d’une nomination dans le cadre d’une discrimination qui se voudrait positive ; ce qui, aux yeux de Zemmour, mérite déjà en soi une condamnation sans rémission.

    En effet, n’est-ce pas Eric Zemmour qui a lancé à la cantonade une fois, sinon deux : «Ce n’est pas moi qui ai été nommé ministre parce que j’étais noir et femme !»

    Mais alors, à partir de quand et sous quelles conditions, aux yeux de Zemmour, est-ce que l’on cesse d’occuper un poste parce qu’on est noir, musulman ou homosexuel ou bien encore une femme ? Quand on est un homme, qui plus est... blanc ? Et certainement pas parce que le candidat serait tout simplement compétent ou du moins, pas moins apte qu'un autre ?

    Zemmour  serait très certainement bien incapable de nous répondre, piégé par sa propre bêtise car Zemmour ne sait pas que l’on est son pire ennemi dans ce domaine, et que l’on pense toujours mieux avec l’intelligence des autres.

     

     ***

     

              Sur l'antenne de RTL, la radio, sa maison mère, à quelques exceptions près, chaque intervention de Zemmour n’élève personne et rabaisse tout le monde,    toujours ! Jusqu’à conforter les préjugés les plus éculés et les moins constructifs.

    Certes, chez RTL, Zemmour est roi, et les auditeurs aussi dont on flatte les préjugés et les jugements à l'emporte-pièce du matin au soir ! Mais quand même !

    Chez BFM-TV, Ruth Elkrief reçoit Zemmour comme on reçoit le Pape du PAF qu'il est ; elle le reçoit sans sourciller : sourires, bavardage, ton enjoué.. tout va bien... tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes

    France Inter lui déroule un tapis rouge, dès le matin, à la première heure ; Zemmour n'y rencontrera, là encore, auprès d'un dénommé Patrick Cohen, aucune résistance.

    Manque plus que France Culture, chez Finkielkraut qui doit bien partager le plus gros de l'arsenal lexical de Zemmour, ses obsessions, ses verdicts sans appel et autres tirs croisés à balles réelles.

    Le site d'info, concurrent du Figaro, Atlantico, lui fait aussi risette, sans doute pour ne pas être en reste.

     

              Faut dire que Zemmour est un bon, un excellent "client" : audience assurée ! Et ce n'est sûrement pas un hasard s'il se trouve que le cheval de bataille de Zemmour n'est pas l'égalité et la fraternité et la France mais... les Musulmans... encore et toujours ! Et derrière le Musulman : l'Arabe. Derrière l'Arabe, le Maghrébin ainsi que les Français originaires d'Afrique noire. Et derrière le Maghrébin... un soutien indéfectible à la cause palestinienne. Et si Zemmour ne s'intéresse qu'au Musulman et au Maghrébin, les médias eux, en revanche, sont particulièrement intéressés car singulièrement énervés, par tout soutien aux Palestiniens. D'où cette entente très cordiale et la complaisance avec laquelle les médias reçoivent Zemmour ; chacun y trouve son compte : les Musulmans à Zemmour, les Arabes (comprenez : les antisionistes) aux médias.

    Faut-il y voir là une des raisons pour lesquelles Zemmour est partout chez lui dans les médias proches d'Israël car le Musulman fait un parfait bouc-émissaire auquel on se garde bien, le plus souvent, d'offrir une tribune équivalente  ?

    Précisons tout de même ceci : 80% des propos de Zemmour sur les minorités arabes, musulmanes et noires transposés à la communauté juive seraient considérés sans l'ombre d'une hésitation comme antisémites, et de fait , passibles de poursuites.

    Aussi, cherchez l'erreur... pour peu qu'il y en ait une !

     

              Il faut reconnaître que Zemmour brasse large, un Zemmour sans doute champion de natation dans une autre vie, et pour cette raison, nombreux sont ceux qui, avec lui, y trouvent leur compte : les xénophobes, les patriotes, les nationalistes, les racistes, les sionistes contre les Musulmans, les anti-sionistes contre BHL, les FA, le FN, les "réac", les homophobes, les ringards, les Cathos traditionalistes de la messe en latin et de la contraception dans les toilettes la chasse tirée,  les anti-bobos du PS et d'ailleurs, les ploucs à l’ancienne, les anti-mondialistes de droite et de la gauche du PS ( à ne confondre avec les alter-mondialistes), les machos pathétiques contre la femme qui porte le pantalon et qui élève la voix, et d'autres encore, parfois innommables.

    Plus espagnol que Zemmour (rapport à l'auberge du même nom) vous ne trouverez pas !

             Sur ce chapitre « Médias », quant à leurs propriétaires et leurs employés journalistes qui ont en commun un souci, un grand souci d'Israël, de son système colonial d'apartheid, de sa capacité de nuisance et de son influence ici en France - médias aux journalistes et éditorialistes atlantistes et sionistes – pour ces gens-là, Zemmour c'est tout ce que le Front national aurait pu être, et devrait être, à leurs yeux à tous mais auquel ils ne peuvent décidément pas se rallier ouvertement, même discrètement, dans la connivence et le soutien tacite, bien que chez BFM-TV Marine le Pen soit manifestement la bienvenue tous les jours, 24H/24 ; en effet, le boulet antisémite de ce parti et sa détestation d'une oligarchie qui ne reconnaît aucune frontière ni aucune nation, les en empêchent  ; or, Zemmour est bel et bien leur face cachée à tous, le côté pile de tout ce qui les motive, au fond et au tréfonds. Car, l'articulation par Zemmour d'un hypothétique "péril musulman" et d'un fantasmatique "remplacement de la population française de souche par ces mêmes Musulmans" cher à Renaud Camus, sert à merveille leur propre angoisse et leur désir de garder le contrôle et de continuer de dominer la scène médiatique.

    Aussi... pour peu que ce soit envisageable un instant, on pourrait dire que Zemmour, c'est le FN sans l'histoire du FN (sans la tache raciste, antisémite, anti-républicaine, colonialiste et vichyste indélébile), et sans son fondateur Jean-Marie le Pen. Car, pour les médias qui courtisent Zemmour, qui le couvent comme on couve un allié précieux (RTL, I-télé, Paris-Première et autres interventions radios et télés) Zemmour c'est le FN de Marine seule ! enfant d'une génération spontanée : pensez donc ! Avant elle, il n'y avait rien. Devant elle et après elle...

    Allez savoir !

     

    ***

     

     

             Mais enfin, diable ! Pourquoi Zemmour a-t-il besoin de penser ce qu’il pense ?

            Rares sont ceux qui maîtrisent comme Zemmour le non-dit et la dissimulation des véritables motivations qui se cachent derrière chaque intervention dans le débat public. S'il lui arrive d'avoir raison contre plus bête que lui - comme un fait exprès, ses détracteurs appartiennent souvent à cette catégorie ; c’est la raison pour laquelle Zemmour coule des jours paisibles : pensez un instant à Aymeric Caron, Nicolas Domenach ou Léa Salamé -, et trop souvent tort face à l'intelligence d'un intervenant - il est vrai qu'au royaume des aveugles les borgnes sont rois -, manifestement, Sciences-Po ne lui aura été d’aucun secours car, on ne peut jamais cacher très longtemps d’où l’on vient, et plus encore quand on n’en est jamais vraiment sorti. Et à ce propos, force est de constater que Zemmour n'est autre que le fils de ses parents et le fruit d’une seule histoire, la leur : colonialisme, Algérie française, guerre, OAS, expatriation et ressentiment ; jusqu’à cultiver une haine à peine contenue, vengeance et revanche ; une haine fonds de commerce du FN dans tout le bassin méditerranéen de Nice à Perpignan.

    Histoire que Zemmour a faite sienne manifestement, l’intériorisant sans doute bien au-delà de ce que pouvaient attendre de lui ses ascendants car enfin, est-ce que les parents tiennent à ce que leurs enfants leur ressemblent à ce point ? Rien n’est moins sûr !

    Fier de cet héritage, garant de sa transmission - ressentiment, isolement et fermeture à l’autre.-, Zemmour contre Rama Yade, contre Taubira, contre Thuram, contre les groupes de Rap, contre ce qui de près ou de loin touche à l'Islam,, à l'Arabe, au Maghreb, inutile d'aller chercher plus loin... c'est Zemmour qui n'a de cesse de régler les comptes de ses ascendants sans jamais les solder, contre les Peuples colonisés et leurs descendants nés et/ou résidant sur le sol français. Et c'est sans doute là son drame le plus intime : Zemmour n'aura finalement rien choisi pour lui-même et de lui-même ; il n’aura fait que subir ses origines et un destin balayé par les vents d'une Histoire dont son creuset familial et communautaire n'avait rien anticipé faute d'une conscience appropriée ; l'ignorance, l'insouciance et l'arrogance n'étant d'aucun secours face à la puissance d'une volonté de justice et d'autodétermination.

     

    ***

     

                 Mais alors, qu'est-ce qui est arrivé à la France ?

    Le dernier ouvrage de l'essayiste de RTL à la prétention d'y répondre. Soit.


                 Toujours à propos de Zemmour, on poursuivra avec la question de « la femme » et l’attention toute particulière qu'il accorde à la question de la place de cette femme dans notre société et son aversion envers celles qui ont déserté leur foyer (enfants et mari) pour la carrière, et plus encore, celles qui ont décidé de se priver de et de mari et d'enfants...   pour ne rien dire de celles qui ont choisi pour "mari" une épouse.

    Suprême paradoxe et contradiction ultime : alors que Zemmour croit se tenir en pleine lumière, voilà qu'il côtoie les ténèbres !

    Mais alors, à quand un Zemmour en faveur de la femme voilée de la tête au pied, femme invisible et cloîtrée, grossesse après grossesse  ?

     

                   Pourquoi chercher plus loin ? Tenez ! Et si Zemmour n’était in fine qu’un petit machiste méditerranéen mal dégrossi - bien que malingre -, qui n'a jamais vraiment quitté son bled (une sorte de plouc à l'ancienne, disons) ni les jupes de sa mère dont il n’a de cesse de louer le dévouement, une mère dans sa cuisine dès 6h le matin, toute sa vie durant, devant ses fourneaux jusque tard le soir, pour le grand bonheur d'Eric Zemmour enfant, et le plus grand malheur de tout ce dont on est en droit d'attendre d'un être humain : intelligence, générosité, compassion et courage.

               Pour sûr ! Un coup majeur porté à la croyance à la perfectibilité de l’être humain, fondement de notre civilisation française et européenne celle-là... que ce Zemmour !

     

               Et enfin... et pour en finir... provisoirement  : en ce qui concerne la dénonciation de la fausse gauche, du PS, des bobos et de la femme-objet-promotionnelle, rappelons ici que Zemmour a tout pris chez Philippe Muray et Alain Soral ; et Zemmour a tout rendu... d'aucuns diront "il a tout vomi"... tout recraché mais sans intelligence, sans talent, sans nuances, sans art car Zemmour est sans écriture ni langage. Pire encore, il n'a aucune manière d'être ce qu'il est : aucun style donc.

    Là encore, « Je » chez Zemmour est "un autre" car Zemmour c’est Soral… un Soral enfin audible et assimilable ; faut dire qu'il manquait à l'original un biais franchement anti-Musulman - véritable sésame pour quiconque souhaite faire son entrée dans les médias -, et plus important encore : un enthousiasme à toute épreuve pour la cause sioniste. Qu’on ne s'inquiète de rien ! Zemmour pourvoira en s'en donnant à coeur joie contre les Musulmans (Afrique noire et Maghreb aussi) tout en prenant soin de ne fâcher aucun patron de médias en n’abordant jamais, pour le dénoncer, la question d’un sionisme corrupteur de la politique intérieure et extérieure de la France. Courageux Zemmour mais pas téméraire !

    Pour être clair : l’antisionisme de Soral le condamne ; la xénophobie et le racisme qui prennent pour cible « les Musulmans » sanctifient Zemmour dans les médias atlantistes et proches d’Israël : la quasi-totalité des médias dominants.

                     Après un Zemmour-FN sans le FN, voici maintenant un Zemmour-Soral sans Alain Soral !

    Décidément, Zemmour est bel et bien un homme de son temps : un ersatz, sorte de succédané, instrument d’une société médiatique composée de tartuffes aussi déterminés que vindicatifs ;  et rien ni personne ne leur résistent très longtemps.  

                   Qu’à cela ne tienne : Internet est là pour pallier, et votre serviteur aussi. C'est déjà une consolation, non ?

    _______________

    Pour prolonger, cliquez : Qui sauvera Eric Zemmour ?

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu