Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

satire

  • George Carlin : l'oncle d'Amérique de Dieudonné

                       Election américaine oblige !

     

     

                Décédé en 2008, à l'âge de 71 ans, George Carlin aura fait rire et penser, 50 années durant, des millions d'Américains et d'anglophones.

     

     

    Cliquez sur " paramètres" (settings) puis sur "subtitles" pour activer la traduction française


    "Ca s'appelle "le rêve américain" car, pour y croire, il faut être endormi".

     

    ***

     

     

                        Dans un monde où la bêtise et le mensonge sont rois, rien n'est plus drôle et plus terrifiante que la vérité.

     

    ***

     

                     Satiriste et polémiste d'origine irlandaise, George Carlin n'épargnera personne : Présidents, gouvernements et leur politique, la société moderne américaine, les religions, les communautés, les lobbies... il ne connaîtra aucun tabou, il s'autorisera tout ; il abordera tous les sujets sans retenue ni auto-censure.

     

     

    ______________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Les vidéos de George Carlin

     

    Lien permanent Catégories : Art et culture, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Nouveau procès d'intention à l'encontre de l'humoriste Dieudonné

    dieudonné,james foley,terrorisme,humour,satire,voltaire,molière,alfred jarry,politique,artiste,actualité,syrie,irak

     

                    Nouvelle persécution contre le satiriste...

     

                   La vidéo de Dieudonné qui traite, - entre autres sujets -, de l'exécution par décapitation d'un journaliste nommé James Foley vaut au satiriste l'ouverture par le parquet de d'une préliminaire pour «apologie d'actes de terrorisme». Et là on a franchement envie de hurler de rire car, Dieudonné ironisera à propos de cette exécution en ces termes : "La décapitation symbolise le progrès, l'accès à la civilisation"...


    Faut croire ! Puisque la France, à la pointe de la civilisation comme chacun sait, l'a pratiquée jusqu'aux années 70 ; et d'autres pays encore, tout aussi civilisés, ailleurs en Afrique, du temps des colonies.

    Et c'est là le sens qu'il faut donner à la remarque ironique de Dieudonné.                    

     

                      Mais alors, combien de temps encore l'Etat et des associations communautaires discréditées vont-ils continuer cette vendetta contre le plus grand humoriste et satiriste contemporain de langue française, fils de Molière, de Voltaire et d'Alfred-Jarry ?

     

    ***

     

                En attendant, soutien indéfectible à Dieudonné et à une liberté d'expression que l'on tente encore une fois de restreindre.

     

    __________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Dieudonné : le phénomène

    Lien permanent Catégories : Dieudonné : le phénomène, Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • Plantu, ce héros tardif... mais héros quand même !

     

                     

                   Est-ce de l'inconscience ou bien une conviction inébranlable, une foi en la liberté d'expression accoucheuse d'une vérité aussi dérangeante que salutaire... car seule la liberté protège la vérité, jamais la loi !

    Les historiens en savent quelque chose.

    Dessinateur, satiriste, caricaturiste, polémiste, 19 000 dessins à son actif en 40 ans d'activité, mondialement célébré - on ne compte plus les Prix qui lui ont été remis -, à l'heure où tous se liguent (médias et classe politique) contre Dieudonné aux fins de l'empêcher de pratiquer son Art, contre toute attente et alors qu'il s'était mille fois fait le porte-parole d'une pensée unique étouffante et falsificatrice, Plantu, oui, Plantu aura été le seul à défendre, dans le fond comme dans la forme, sans condition, sans ambiguïté, ni réserve, la liberté d'expression d'un Dieudonné contre ceux qui pencheront toujours du côté de la censure et de la répression au nom même de la liberté et de la démocratie qu'ils croient soutenir à bon compte et sans frais oublieux du fait suivant : soutenir la liberté d'expression est un véritable engagement et un sacrifice (accepter ce qu'on n'aurait jamais oser ou bien désirer lire et entendre), car... il n'y a pas de liberté, il n'y a que des preuves de tolérance.

     

     

    Qui a dit : « Israël et la Shoah, ça rend bête, aveugle et sourd " ?


    Un des meilleurs sketchs d'Alain Finkielkraut ?

     

                 Un face à face Plantu-Finkielkraut... une illustration qui se passerait bien de commentaires... 

    Dans cette vidéo, Plantu à leur  tentera en vain de faire entendre raison à Alain Finkielkraut, auteur essayiste sourd et agité (faut-il y voir là un lien de causalité ?) au regard fuyant.

     

    Lien permanent Catégories : Dieudonné : le phénomène, Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
  • Dieudonné à nouveau menacé

    dieudonné,walls,moscovici,liberté,justice,humour,satire,molière,uleski,ayrault,hollande,actualité,spectacle

               De nouvelles tentatives d'interdictions des spectacles de Dieudonné se font de plus en plus pressantes - dernièrement Montbéliard. Et cette fois-ci ce sont deux ministres du gouvernement Ayrault qui menacent Dieudonné : deux ministres atlantistes :

     

    - Un Moscovici occupé principalement à nous vendre sur le marché international de la traite des salariés au plus fort et au moins offrant, qui s'avère donc n'être qu'un ministre des finances de plus dont on aura oublié très vite l'existence une fois qu'il aura quitté ses fonctions...

    - Et un Manuel Walls dont les discours n'ont plus rien à envier à ceux du Front National (voir Mélenchon à ce sujet).

     

     

    ***

     

             Plus gros vendeur de billets de spectacle en 2011, on ne manquera pas de préciser ce qui suit : jamais un spectacle de Dieudonné n’a été condamné par un tribunal pour quel que délit que ce soit, et tous les arrêtés destinés à interdire ses spectacles ont tous été annulés par le conseil d’Etat.

    Que l'on ait donc la présence d'esprit de se poser la question suivante : qui aujourd'hui en France fait vivre la démocratie et la liberté d'expression - si par démocratie et liberté d'expression on entend autre chose qu'un débat télévisée entre... Mélenchon et Copé, arbitré par un Pujadas -, Dieudonné ou ceux qui tentent de le faire taire ?

    Ce billet prend le parti une nouvelle fois de la liberté d’expression et des lois qui protègent ceux qui en font usage. Ce billet dénonce l’impunité avec laquelle des actions illégales sont menées à l’encontre d’un artiste dans l’indifférence la plus absolue ; indifférence feinte bien évidemment ! puisqu’il s’agit le plus souvent non pas d'indifférence mais... d’un silence imposé ; un silence qui a pour menace : le premier qui s'oppose  à la tentative de mise à mort professionnelle de Dieudonné perd son job - journalistes, artistes, producteurs, animateurs, presse, radios et télés.

     

                  Qu'il soit permis ici de rappeler ce qui suit : Dieudonné "vient" de l'anti-racisme et de l'anti-communautarisme. Aujourd'hui encore, à ses spectacles, on y rencontre toute la France et toutes les France.

    Avec ces nouvelles menaces contre Dieudonné, c'est bien le plus grand humoriste de la langue française et le plus grand satiriste depuis Molière que l'on tente de censurer et de bâillonner.

    Aussi, ne cessons jamais de dénoncer cette vendetta de dix ans et de soutenir cet artiste incomparable qu'est Dieudonné.

     

    _________________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Le phénomène Dieudonné

     

    Lien permanent Catégories : Art et culture, Dieudonné : le phénomène, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
  • L'Antisémite : premier long métrage de Dieudonné*

     

                   Le scénario de l'Antisémite tient en quelques mots : vivement encouragé par sa femme mourante d’un cancer, un antisémite maladif alcoolique et violent, déguisé en officier nazi pour un bal costumé (son épouse... en costume traditionnel breton, coiffe et robe) accepte de se faire psychanalyser par un thérapeute juif.  

    Filmé en quinze jours avec un budget plus que modeste, ce premier long métrage de Dieudonné, programmé en janvier 2012 sans perte ni fracas dans un seul lieu, celui du théâtre de La main d'or, tourne en dérision l’antisémitisme et égratigne au passage Auschwitz et une Shoah personnalisée en sainte.

    Filmé tantôt en noir&blanc, tantôt en couleur, l’originalité de ce film dans lequel l’historien Robert Faurisson fait une apparition à la guest star ainsi que Alain Soral… réside dans sa construction à la façon d’un making off ; en effet, le film a autant pour sujet le tournage et parfois l’impossibilité de mener à bien une telle entreprise (séquences en noir&blanc), que l’histoire de cet homme antisémite désireux de se soigner (séquences en couleur).

                  Excepté pour son épouse qui décèdera - et à ce sujet on nous laisse clairement entendre que ce n’est pas le cancer qui l’a tué mais son traitement administré par un professeur qui répond du nom de... Goldstein, l'homme au mille chimio et mille décès – tout finira bien, ou presque, pour le personnage principal enfin guéri de son antisémitisme mais maintenant homophobe, partant bras dessus et bras dessous avec son psychanalyste, le film bouclant sa boucle sur une énorme fête en public où Dieudonné et ses « acteurs », brandissant des ananas, reprennent en coeur le Chaud Cacao d’Annie Cordy rebaptisé pour l’occasion en « Shoah- nanas » devant une foule en délire sur le refrain "sho sho shoah-nanas/tu me tiens par la shoah/je te tiens par l'ananas/sho sho sho-ananas" drapeaux israéliens et palestiniens au vent.

     

    ***

     

                   La dérision et la transgression ? Dieudonné est coutumier du fait ; dans ses spectacles, notre humoriste a déjà pris pour cibles sur le même mode, le racisme ainsi que deux des trois religions monothéistes ; en ce qui concerne le Judaïsme, après une première tentative en 2008, il y renoncera très vite, dissuadé par une campagne d’intimidation.

    On pensera à Mel Brooks quand il ridiculise la révolution française ou le régime nazi, aux Monty Python avec La vie de Brian qui se moque de la figure du Prophète, le Christ, et plus près de nous,  le film Case départ réalisé en 2011 : premier film qui tourne en dérision la traite négrière (1).

                   A propos de ce premier film de Dieudonné d’aucuns ont parlé d’un « nanar de comique télé ». Sur le net, pas une seule critique favorable chez les Institutionnels et les aficionados du commentaire cinématographique. Dans ces critiques rédigées le plus souvent sans grande conviction, telle une condamnation purement formelle et routinière, attendue, on détecte sans difficulté des esprits en service commandé et bien rodés qui savent ce qu’on attend d’eux à la virgule près.

    Une confidence recueillie auprès de l'un d'entre eux : "Le premier qui dit que le film est drôle, perd son boulot".

    Du beau, du grand travail de mise au pas et de conditionnement et d’intériorisation de ce même conditionnement !

    Mais comment pouvait-il en être autrement ? Quel film de Dieudonné aurait trouvé satisfaction auprès de critiques terrorisés à l’idée de devoir commenter un film qui tourne en dérision le dernier rempart, la dernière forteresse du politiquement-et-historiquement-correct ?

    Nanar ou pas, le film de Dieudonné ne sera pas diffusé en salle, de la décision de son producteur iranien, même s’il est disponible un peu partout sur le net et sur le site de dieudonné.

                                                                             

    ***

     

     

     

                  La LICRA a saisi mardi 10 avril le tribunal de grande instance de Paris pour faire interdire le film. Le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris n'a pas interdit la diffusion du film, comme le demandait la LICRA. Mais celle-ci peut encore saisir la juridiction du fond.

    Dans son ordonnance, la juge reconnaît que « la plupart des images et propos peuvent être ressentis comme particulièrement choquants et provocateurs » mais, nuance-t-elle, « il n'est pas pour autant établi, avec l'évidence requise en référé, qu'elles constituent » un négationnisme ou une provocation à la haine contre les juifs.

    En outre, écrit-elle, « malgré son caractère insidieux et particulièrement outrancier, la séquence n'est nullement présentée comme une thèse scientifique ou sérieuse et nul ne peut se tromper sur son aspect parodique, étant rappelé que le juge n'a pas à se prononcer sur le bon ou le mauvais goût de ce qui est présenté comme humoristique ».

    Et les experts judiciaires, juges, avocats et autres de tergiverser à bon compte avec plus ou moins de bonheur et d’honnêteté sur les chances de succès de la LICRA après ce premier revers ; LICRA qui nul doute reviendra à la charge car, le contentieux entre Dieudonné et cette ligue ne date pas d’hier.

    Du côté de Dieudonné, on envisage de porter plainte pour harcèlement contre cette ligue.

     

               En attendant, on pourra toujours écouter Dieudonné en conversation avec un Robert Ménard aux petits pieds, courageux donc mais pas téméraire pour un sou. Mais ça, ce n’est pas vraiment une surprise : Dieudonné Invité de Robert Ménard.                               

                                                                              

    ***

     

                  Qui sème la censure, l'exclusion et le bannissement à l'encontre d'un artiste dans l'exercice de son Art, comme ce fut le cas contre Dieudonné, récolte Faurisson - là où ça fait mal -, et en prime… un film qui semble vouloir mettre un terme au contentieux qui oppose l’humoriste le plus talentueux de sa génération avec l’incontournable LICRA sous la tutelle du CRIF.

    Dieudonné est aujourd'hui banni des médias ; il fut pendant un temps interdit de salles de spectacle sur le territoire français ; phénomène de vendetta jamais rencontré en France contre un artiste dans l’exercice de son art ; sous de Gaulle et Giscard, même les artistes les plus engagés n’auront pas connu un tel bannissement !

    En effet, on n'a pas connu en France un tel climat de chantage et de terrorisme intellectuels exercés sur les institutions et les médias, leurs producteurs, animateurs et journalistes (télés, radios et journaux) depuis l’ère communiste et stalinienne - le PCF en particulier, avec ses intellectuels et ses sympathisants jusqu'aux années 70.

    A moins d'être aveugle ou partisan, difficile de ne pas admettre que leurs méthodes sont étrangement identiques : insultes, discrédit, intimidation physique (avec la LDJ entre autres groupuscules), calomnie, procès d'intention, amalgames, chantage affectif, chantage professionnel...

                                                            

                  Une dernière chose :  rien, presque rien… trois fois rien : l’Antisémite est un film drôle… très drôle. Aussi, ne laissez personne vous gâcher ce plaisir ! Un plaisir décuplé par une transgression piment d’une vie sociale qui crève lentement sous la chape de plomb d’un politiquement correct qui cache mal une débauche et une orgie de prise de pouvoir et d’intérêts sans nombre et sans précédent – et nous ne sommes qu’au tout début de ce disfonctionnement citoyen et démocratique.

    Oui, la transgression ! A l’heure où, comme jamais auparavant, ceux qui prétendent à la cohérence et à la vérité sont à l'intelligence ce que les feux d'artifices sont aux miracles : le secret de polichinelle d'un esprit infantile dans le meilleur des cas, manipulateur…  dans le pire.      

     

    _________________

     

     

     

             Pour info : une vidéo qui explique d'où est parti Dieudonné (ou d'où il vient...)

     

                        

    Pour prolonger, cliquez :

    Lien permanent Catégories : Art et culture, Dieudonné : le phénomène, Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu