Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

tours

  • Suicide d'un sénateur : la caste politique serre les rangs

     

                  Le sénateur socialiste et ancien maire de Tours Jean Germain s'est donné la mort.

    L'élu qui cumulait 3 mandats électifs et 9 présidences ou vice-présidences de SEM (société d'économie mixte) devait comparaitre ce mardi devant le tribunal correctionnel dans l'affaire dite des "mariages chinois". 700.000 euros auraient été détournés par l'une de ses collaboratrices. La justice soupçonne l'ancien maire d'en avoir été informé. Il devait comparaître pour "complicité de prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics", dans le cadre de l'organisation de simulacres de mariages pour touristes chinois que ce maire a célébrés entre 2007 et 2011.

     

    Pour plus d'infos sur la carrière de ce sénateur, c'est ICI

     

    ***

     

                  Force est de constater que la caste politique a toujours autant de mal à faire face, à répondre de ses actes, à rendre des comptes ! Ce qui est pourtant le lot de millions de nos concitoyens, semble être est au-dessus des forces d’un personnel politique d'une démocratie dont les élus peinent à se considérer comme justiciables face à des lois qu'ils ont pourtant débattues, amendées puis votées.

    Impunité, sentiment de toute puissance (même à une échelle très très locale et bucolique qui plus est, au ras des pâquerettes tourangelles), caste élue, caste au-dessus de tout, caste d'exception donc pour une justice que l'on voudrait du même nom - une justice qui absout, complaisante et compassionnelle a priori -, justice aveugle aussi, dans le sens de... "qui regarderait ailleurs"... ou plus simplement, caste choyée, pourrie gâtée, une caste hautaine qui a fini par prendre ses tares les plus criantes pour des qualités premières qui ne souffriront aucune remise en cause  ; et nul ne saura autorisé à soupçonner cette caste, et sûrement pas dans le cadre d'une instruction en procédure pénale ! Et dans ce contexte, même les innocents refuseront de se tenir droit devant des juges  :  " Vous êtes qui pour me soupçonner de quoi que ce soit ?"

    Avec le suicide de ce sénateur c'est la République que l'on bafoue, c'est un bras d'honneur adressé à la justice au terme d'une procédure censée faire jaillir la lumière ; celle de la vérité de faits avérés ou non. C'était là tout l'objet du procès qui devait se tenir ce mardi : manifestement, ce sénateur n’avait pas confiance dans la justice de son pays. Dont acte.

     

                  Toute la classe politique et médiatique (une presse dite gauche parle « d’élus bashing ») est en émoi ; comme les poulets d'un élevage intensif, cette caste serre les rangs à perte de vue et les fesses aussi ; de la gauche à la droite...  tous sont sous le choc, du Président de la République au Premier ministre, sans oublier le Président de l’Assemblée et du Sénat ; un hommage unanime est rendu à ce sénateur ; manifestement la caste politique possédait des informations quant à l'innocence de ce dernier ; informations que la justice n'avait pas. C’est à croire.

     

    Aussi, à la prochaine affaire qui impliquera un élu, on se passera des juges d’instruction, de la police et des tribunaux ; la caste politique mènera l’enquête elle-même ; des millions d'euros de deniers publics seront ainsi économisés, et la justice pourra tout à loisir continuer de condamner à la prison ferme, en comparution immédiate, en deux temps et trois effets de manche,  les voleurs de scooter et autres dealers à la petite semaine ; prison ferme et définitive car, comme chacun sait, prison un jour, prison toujours  ! Elle vous suit partout, elle ne vous quitte jamais telle une sangsue, cette prison !


                      Disons les choses : toute cette mobilisation indignée ressemble fort à une campagne sournoise d'intimidation à l'encontre de l'institution judiciaire auquelle on recommandera toutefois de ne pas se laisser malmenée par une caste puissante et imbue d'elle-même.

     

    ***

    chomage et suicide.jpg

             Qu'à cela ne tienne...  qu’il soit permis ici de proposer à l’attention des lecteurs un fait de société qu'aucun média ni qu'aucune caste politique n'ont souhaité commenter ou déplorer : suicides et maladies cardiaques… le chômage tue entre 10.000 et 20.000 personnes par an. C'est ce que révèle une étude de l'Inserm qui pointe les effets mortels du chômage sur la santé physique et… mentale : « En trois ans, de la fin 2008 à la fin 2011, la crise économique a accru le nombre de chômeurs de 648 500. Elle a eu un autre impact, plus dramatique mais largement passé sous silence. Un surcroît, durant cette même période, d'environ 750 suicides et 10 780 tentatives de suicide. » La suite ICI.

     

    Inutile de préciser : pour ces suicides-là, ce sera motus et bouche cousue.

     

    Eloges, oraisons funèbres, inhumation et pleurs... à chacun son deuil… loin des médias ou sous les feux de la rampe politique et médiatique ; ce cirque de clowns qui ne font rire que des chapiteaux aux gradins vides : abstention oblige ! Et seuls les enfoirés, les tartuffes et les imbéciles demanderont   étonnés : où est le rapport ?

     

                  Oui ! Ils se le demanderont avant de nous tourner le dos une fois de plus jusqu’au jour où l’on se décidera tous à leur faire face, déterminés et sans pitié ni remords car un électeur ne doit jamais avoir de regret. Au grand jamais !

    ____________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Continuer de porter la crise au coeur du PS

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, politique, quinquennat Hollande et PS 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu