Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

université populaire

  • Michel Onfray : plan média et bénévolat


    Le dernier cours de Michel Onfray dans son université populaire

     

                   La treizième saison de l'Université populaire de Caen (anciennement "Université du 3è âge" des années 70. Rien de nouveau sous le soleil !) vient de s'achever avec le dernier cours de l'essayiste fondateur Michel Onfray.

                  Onfray annonce la fin de cette "Université" faute de subventions.

                   Rappelons à toutes fins utiles que cette Université avait été soi-disant créée dans les années 90 pour contrer la montée du FN et éduquer son électorat : les classes populaires.

    Depuis, force est de constater que le FN ne s'est jamais aussi bien porté ; quand au public d'Onfray, composé principalement de ses lecteurs "groupies", il s'est toujours agi d'une classe moyenne très modérée de quinquas et de sexagénaires peu politisés qui votent, par voie de conséquence, PS et centriste, principalement.

     

    ***

     

                  Université populaire à but non lucratif ? Onfray, prince du bénévolat ?

    Mais alors, que fait Onfray de la retransmission de ses conférences sur France Culture, partenaire et sponsor avec le département du calvados et la Région Normandie, 10 années durant aux frais des contribuables ?

    L’équivalent d’un plan média de plusieurs millions d’euros cette retransmission ! Ce qui n'est pas rien quand on ne vit que de sa plume ! D'autant plus qu'aucun éditeur n’aurait pu lui payer une telle campagne de promotion, qui plus est, sur une si longue période !

                  Alors, bénévolat ou pas bénévolat ? Onfray, mère Teresa de la culture pour classe moyenne désoeuvrée ou pas ?

                  Qu'est-ce à dire ? Enfant gâté Onfray ? Ingrat Onfray ?

     

                        "Ah, Onfray... on ne peut pas cacher très longtemps d'où l'on vient ! N'est-ce pas ! C'est pas pour rien que les médias dominants t'ont fait, voilà une vingtaine d'années ! Tu en as épousé tous les vices et toutes les tares !

                        Tartuffe va !"

     

    ***

     

                  Onfray et son Université populaire jettent donc l'éponge faute de moyens après des années de service  : "Le bénévolat payant (en effet, pour continuer, il faudrait qu'Onfray mette la main à la poche - ndlr) et dans lequel on n'est pas payé, très peu pour moi !" s'est-il empressé de déclarer.

                  Sans doute Onfray a-t-il oublié que le bénévolat, ça coûte ! On paie de sa personne ; pour ne rien dire de l'idée de sacrifice. Un bénévolat qui ne coûte rien, et qui plus est, un bénévolat qui rapporte, ce n'est pas du bénévolat, c'est de la communication auto-promotionnelle.

                   A ce sujet, Onfray peut sans hésiter rejoindre la bande d'"enfoirés" des Restos du coeur.

    _____________

     

    Pour prolonger, cliquez : Onfray rentre à la maison en serrant les fesses

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu