Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

Présidentielle 2017 et après - Page 7

  • L'élection présidentielle 2017 : cette élection à un tour

     

    fillon père fils fille et épouse emplois fictifs fillion, macron,lepen,présidentielle 2017

     

                  Tous l'ont compris : celui qui passe le premier tour de la Présidentielle, face au FN, est assuré de rafler la mise : la Présidence de la République.

    Occuper l'Elysée 5 années durant, 10 peut-être... c'est pas rien ! Tout en continuant non pas à donner mais bien plutôt à obéir aux ordres (la Banque, le Medef, la Commission européenne, l'Allemagne, les USA, Israël et les Monarchies du Golfe) ... tout en affichant des allures de patron, fanfaronnant du haut du perron de l'Elysée... pour n'avoir finalement, privé de courage, qu'un seul talent : celui des manigances politiciennes destinées à se maintenir cinq années de plus !

                 Si Macron en fait beaucoup et si Fillon s'accroche désespérément, cherchant à gagner du temps - il sait les humeurs changeantes, les opinions instables ; il sait qu'un événement peut en cacher et en chasser un autre, très vite, et que le corps électoral a plus ou moins intégré le fait que les motivations de la classe politique sont aussi d'ordre vénal -, c'est que tous deux savent la victoire tout près...

    Faut tenir bon pour Fillon...

    Continuer d'en faire des tonnes pour Macron... meeting après meeting...

    Car si les hyènes, les chacals, les vautours et autres charognards sont capables de sentir l'odeur du sang et des carcasses putrescentes à des kilomètres, les Macron et Fillon ont senti la victoire là, à portée de main - une victoire qui hurle, assourdissante et qui ne demande qu'à se donner sans réserve et sans état d'âme - face à une Marine le Pen qui ne peut espérer jouer qu'un rôle de sparring Partner au second tour de cette non-élection présidentielle.

    Tous deux ont donc reniflé cette victoire quasi acquise et puis une autre donnée aussi : parmi les 45 millions d'électeurs, du moins.... parmi ceux qui se déplacent encore et qui bravent l'abstention comme d'autres le mauvais temps, on y trouve toujours autant de pauvres bougres amnésiques, complaisants, d'une sottise d'une invention toujours renouvelée, année après année, génération après génération ; et ça aussi, le politique sait l'identifier très tôt et très vite ; le corps électoral est une fille facile qui se laissera toujours faire pourvu qu'on sache lui parler car les beaux parleurs et la promesse de lendemains qui chantent un bouquet de fleurs à la main ont toujours eu sa préférence.

     

                    Macron, Fillon... pour tous les deux... une aubaine cette élection ! Une affaire de premier ordre !

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité, Présidentielle 2017 et après 0 commentaire
  • Fillon, Paul, Vincent, François et les autres : ils se gavent... tous se gavent... ils ne cessent de se gaver.... des oies en politique ils sont !

    fillon sa femme son fils sa fille emplois fictifs

     

                  Oui ! Ils se gavent, se gavent, se gavent... ils n'en finissent pas de se gaver... d'argent public et privé... à la hauteur de dizaines de milliers d'euros par mois, des centaines par an...

                  Mais qu'est-ce qu'ils ont tous avec le fric ? Diable ! Qu'en font-ils tous de tout ce fric ?

                  Le fric, le fric... encore le fric...  toujours le fric ! A tous les âges, même finissant, même au terme d'une carrière politique... après s'être gavés toute leur vie durant...

                  Quelle est donc la nature de ce rapport qu'ils entretiennent tous avec l'argent ? Toujours plus d'argent sans contribution, sans contrepartie, sans retour ! Encore et encore l'argent ! Pour un peu, on jurerait que cet argent leur appartient, qu'il leur revient de droit cet argent !

    Qu'ils soient nés avec ou sans, chez eux tous on retrouve cette course à l'argent : prendre, posséder, s'accaparer... médias et sa clientèle qu'est la classe politique, inextricablement liés par cette soif pour le fric... médias de masse aux journalistes rémunérés à la hauteur de dizaines de milliers d'euros mensuels ; des journalistes qui, dans les faits, sont payés, achetés pour verrouiller l'information...

    En effet, aucun média de masse n'a révélé une affaire importante de corruption dans la classe politique...

    Mais alors, à leur sujet, doit-on parler de pathologie ?

     

                      

     

                                                                        ***

     

     

    fillon père fils fille et épouse emplois fictifs

                        N'oublions jamais que Fillon fera partie de ceux qui voteront contre la loi relative aux déclarations de patrimoine des députés et des sénateurs. Et pour cause...

    Le couple Fillon, la classe auquelle il appartient, ces membres ont toujours considéré que le droit était pour eux et les devoirs pour tous les autres. Et quand ils tombent, c'est de haut, de très haut car, à aucun moment, ces gens-là peuvent imaginer devoir rendre des comptes ; d'où leur mépris et leur obstination ; leur silence aussi qui en dit long : "Qui êtes-vous pour oser nous demander de nous expliquer à propos de quoi que ce soit ?"

     

                                                                           ****

     

                           

     

                                        (Quand les Pink-Floyd crachaient dans la soupe de l'argent des droits d'auteurs et des concerts - les Pink-Floyd auraient dû faire de la politique !)

     

                      Vertu, éthique, renoncement ! Rien n'y fera. Jamais. C'est sans espoir. Aussi, une seule solution s'impose : faire en sorte que la politique cesse d'attirer en priorité ceux qui ne veulent pas travailler tout en exerçant une activité rémunératrice dans des tranches de salaires réservées à 2% de la population active.

     

    rémunération d'un député.JPG

                       Il faut "sortir l'argent de l'activité politique" et des mandats qui y sont liés : imposer des députés rémunérer à... par exemple... 3500 euros mensuels (1), sans renouvellement de mandat possible (un député vote les lois ; il n'est pas nécessaire qu'il les vote des années durant) ; quant au contrôle du volet financier de leur mandat.... sur la base d'un tirage au sort, chaque année, 10% d'entre eux devront se soumettre à l'examen de leur utilisation des enveloppes "frais de mandat" et "rémunération des collaborateurs"... ce qui implique aussi une réduction drastique du montant de ces enveloppes avec interdiction d'exercer une activité rémunérée autre, en particulier dans le secteur privée.

     

                   

     

                       Députés, sénateurs, maires, ministres, conseillers généraux, Présidents de département, de région... seules de telles mesures nous débarrasseront de ceux qui sont en politique avec pour seul projet : échapper au salariat et capter, voraces et sans gêne, autant que faire se peut, l'argent public, la sueur et le sang des contribuables. 

     

     

    1 - Si vous changer les chances de gains, et le montant des gains, vous changez de joueurs et de motivations.

    Les 45 millions d’électeurs ne courent pas tous après l’argent qui n’est pas le seul moteur de l’engagement ; d’ailleurs, là où il y a de l’argent il n’y a pas d’engagement mais des opportunistes...
     
    Pasteur n’est pas devenu « Pasteur » pour l’argent ni Léonard de Vinci ni Jaurès. Il est ridicule de placer l’argent au centre de tout et de laisser entendre que nous courons tous après l’argent. C’est "psychologiquement" et historiquement faux.
     
    Aussi, ne soyons pas plus pessimistes ou cyniques qu’il est nécessaire ; d'autant plus que ce pessimisme et ce cynisme, ce "On n'y peut rien !" ressemblent fort à de la résignation voire à un conservatisme qui validerait une société de la rapine et de la corruption.  

      

     

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité, Présidentielle 2017 et après 0 commentaire
  • Election présidentielle 2017 : le spectre d'un François Mitterrand vampire

     

     

    le spectre de mitterrand, élection présidentielle 2017

                   Avec un FN aujourd'hui donné en tête au premier tour, et par voie de conséquence... présent demain au second tour de l'élection présidentielle 2017, et ce pour la seconde fois… c'est bel et bien une élection à un seul tour qui se dessine.

                  Toute la classe politique en avait rêvé de cette élection présidentielle à un tour, Mitterrand l’a fait !

                   Merci à ce François Mitterrand tout occupé à boire le sang de notre vie démocratique jusqu'à son assèchement ! Merci à François Mitterrand-vampire pour ce rapt, pour cette captation d'un processus démocratique propre à une 5è République maintenant moribonde ; un Mitterrand qui n'aura pas d'autre souci que d'aider le Front National de Jean-Marie le Pen à mettre un pied à l’étrier médiatique avec pour conséquence : un FN passant de 2% à 26% en 30 ans ; un succès politique qui ne s'est pas démenti. S'ensuivra alors  l’instrumentalisation éhontée par un homme et  par un parti (le PS) de ce Front National  avec pour seul objectif : diviser la droite et assurer la ré-élection d'un président qui aura placé, très tôt, dès les années 30, sa carrière politique seule - longévité et ascension - au centre de son existence.

    Il est vrai que l'on ne peut cacher très longtemps d'où l'on vient.

     

                   Car force est de constater ceci : dorénavant, sera Président celle ou celui, qui, dès le premier tour, occupera la deuxième ou la première place derrière ou devant le candidat FN : hier, le Pen père, aujourd'hui sa fille, demain sa petite-fille car tout se passe en famille comme pour Fillon.

    23% des voix suffiront pour rafler la mise : l’Elysée, cinq années durant, 10 peut-être... tout en continuant non pas à donner mais bien plutôt à obéir aux ordres... tout en affichant des allures de patron, fanfaronnant du haut du perron... pour n'avoir finalement, privé de courage, le plus souvent qu'un seul talent : celui des manigances politiciennes destinées à se maintenir cinq années de plus !

     

                  Et c'est alors que le voyage à Jarnac prend aujourd'hui encore tout son sens : aller cracher sur la tombe d'un président ruminant des années durant sa victoire ; un président auto-centré qui n'avait finalement, et malgré ses digressions littéraires à caractère rural - étable et bouse de vache -, aucune idée de la France et de son peuple : et aucune ambition pour eux deux non plus.

     

    Pour prolonger, cliquez : Jarnac, 5 minutes d'arrêt

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité, Présidentielle 2017 et après 0 commentaire
  • Présidentielle 2017 : François Hollande renonce à endosser la responsabilité de l'échec du PS à la présidentielle de 2017

     

                  François Hollande, "président" sortant annonce  qu'il ne sera pas candidat à sa succession lors de l'élection de mai prochain.

     
     
     
     
    François Hollande le 28 novembre 2016 dans son bureau à l'Élysée
     
                     François Hollande, ce mal-président, va donc se retirer sur la pointe des pieds dans un "Après moi le déluge !" à la fois lâche et ironique adressé à quiconque sortira "vainqueur" de la primaire du PS ; "vainqueur" et déjà battu dans quelques mois, pour ne rien dire des Législatives à venir.
     
    _____________________________
     
     

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité, Présidentielle 2017 et après 0 commentaire
  • François Fillon et les Catholiques de la Schlag

     

     

    françois fillon,alain juppé,primaire de droite fillon-juppé,élection présidentielle,les catholiques derrière françois fillon

     

                    Sécurité sociale et indemnisation du chômage a minima ; travailler 39 heures payées 37 ; suppression de 500 000 emplois de fonctionnaires en 5 ans… tel se déploie le programme de François Fillon ! Véritable programme de désolidarisation (sociale) à la mode thatchérienne d'un candidat à l'élection présidentielle sorti en tête du premier tour de la primaire de droite avec 20 points d'avance.

                    A propos de ces 500 000 suppressions, François Fillon tel un spectre catho-thatchériste, aurait-il arpenté les couloirs  de nos administrations pour y découvrir que des dizaines de milliers de fonctionnaires étaient payés à ne rien faire ? Ou bien alors, est-il question du non-renouvellement des emplois libérés par les départs à la retraite de ces mêmes fonctionnaires ? Dans ce cas, qui effectuera les tâches remplies jusqu'à présent par tous ces candidats à la retraite ?

    Toujours à propos de ces suppressions : Bercy sera-t-il concerné ?

    Pensez seulement aux réductions drastiques imposées à ce ministère du temps de Sarkozy, plus spécialement à l'encontre du service chargé de démasquer et de poursuivre les fraudes et autres évasions fiscales, qui ont dramatiquement réduit l'action et l’efficacité des hommes et des femmes chargés de cette mission, pour ne rien dire d'un « pôle anti-corruption » au Ministère de la Justice sans moyens dignes de ce nom…

     

                                

     

     

                      Avec ce programme de réduction d'emplois (Bercy, la justice, l'enseignement) n'ayons aucune illusion : c'est bien la classe politique qui continue de prendre soin des intérêts de ses « commanditaires » et autres "bailleurs de fonds, donneurs d’ordres", oligarques tous directement ou indirectement concernés par le danger que peut représenter une administration efficace, dotée de moyens ; une bourgeoisie qui n'oublie pas non plus d'assurer l'avenir de ses enfants dans les Grandes Ecoles et autres établissements privés à 20 000 euros par an, au détriment d'un financement adéquate de l'Education nationale.

     

    ***

    qui-sont-ces-catholiques-qui-votent-francois-fillon.jpg?itok=LqjzMyxC

                       Vous savez quoi ? Avec les anti-sarkozystes, on dit les Catholiques proches, voire très proche, de Fillon : tous derrière lui ils sont !

    Aussi, force est de conclure ceci : après des Musulmans adeptes du "Pousse-toi de là que ma religion s’y mette » et des Juifs tout occupés à hurler - CRIF en tête - « Israël vaincra ! Assure-toi France que ta politique étrangère y contribue ! Sinon gare ! »... voici venir les Cathos de la Schlague ! Marche ou crève !

                       Difficile maintenant de ne pas penser à Malraux et à son « le 21e siècle sera religieux ou ne sera pas ! » que l’on actualisera comme suit : « Le 21e siècle sera… pourri… assurément ! »

     

     

    *Schlag (orthographe allemand) est un châtiment corporel disciplinaire autrefois en usage dans les armées allemandes et autrichiennes.

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité, Présidentielle 2017 et après 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu