Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

géopolitique - Page 2

  • Coalition Obama pour l'Irak : coalition de pompiers-pyromanes

    coalition obama.jpg

                  Le grand leader mondial Obama... tellement efficace lorsqu'il est question non pas de résoudre les problèmes mais de s'en débarrasser...  sous un tapis de bombes.

     

    Sommet de Paris sur l'Irak.jpg

            

                      Lundi 15 Septembre à Paris, s’est tenue une conférence réunissant une trentaine de pays sous l'oeil vigilent des USA. La conférence avait pour but de répartir les rôles de chacun dans la coalition internationale contre l’« Etat islamique » : coalition dite "Obama".

           

                    Avec l'exclusion de la Syrie et de l’Iran, force est de conclure que l’objectif de cette conférence et de "la coalition Obama" se résume à la protection des intérêts de ce qu'on appelle l'Empire : axe géopolitique américano-israélo-saoudien qui sévit depuis près de 15 ans maintenant, avec l'appui d'une Europe supplétive ; Empire qui peut être raisonnablement tenu responsable de la casse de pays situés dans une région qui s'étend de la Libye à l'Afghanistan (à cet égard, on parlera de crimes de guerre), laissant ainsi des millions d'Arabes musulmans sans secours, sans protection, sans frontières, sans Etat, sans droits, sans armée, sans police (en dehors des sociétés privées américaines de mise à disposition de mercenaires sans foi ni loi) sans recours, à la merci de prédateurs sortis d’on ne sait de quel chapeau ; groupes « jihadistes » qui croissent comme des champignons après la pluie  :  Al-Qaïda, Al-Nosra, Aqmi, Boko Haram, l’Etat islamique... et d'autres encore.

    Et cela n'aura échappé à personne : tous ont la fâcheuse politique de servir, entre deux massacres, les intérêts de ce même Empire : chaos savamment organisé, gestion à distance de toute une région - sur le modèle de Gaza, à terme ? -,  une ratonnade après l'autre ; droit de vie et de mort sur des millions d'êtres humains, et enfin : contrôle des ressources : eau, gaz et pétrole.


                      Dommage, vraiment, qu'il n'y ait pas de journalistes pour nous rappeler tous ces faits.

     

    obama,otan,usa,israêl,arabie saoudite,état islamique,politique,géopolitique,irak,syrie,libye,actualité,empire

     

                   Hollande, le supplétif, promet de squeezer un ou deux avions Rafale parmi l'aviation américaine, histoire de ne pas être en reste sans doute ! Et puis la France doit tenir son rang, celui de larbin, sans négliger le fait qu'en tant que chef guerre, qui sait si Hollande ne gagnera pas quelques points dans les sondages ! Après tout, nos concitoyens n'aiment-ils pas les bombes (1), et plus encore quand elles tombent sur ceux pour lesquels la majorité d'entre eux, ici même, dans notre beau pays,  n'a aucune considération quelle qu'elle soit ?



    1 - Il suffit de se reporter à quelques blogs ; véritables auges de boue et de fange, souvent communautaires ; précisément là où l'on nourrit les porcs ; et même si tous n'en mangent pas... n'empêche !

    ________________


    Pour prolonger, cliquez : Comme des champignons après la pluie

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Russie mon amour !

    otan, ukraine,russie,uleski,poutine,

     

                Le sommet de l'Otan s'est ouvert ce jeudi 4 septembre à Newport (Royaume-Uni) dans un contexte dominé par la crise ukrainienne. Les analystes proches de l’Otan (la quasi-totalité des intervenants dans les médias dominants) nous donnent à comprendre qu'il s'agirait là de la plus importante réunion depuis la chute du mur de Berlin.

    C’est un Otan désoeuvré qui se réunit à Newport depuis son retrait d'Afghanistan et des Balkans ; un Otan qui n'a finalement trouvé rien de mieux que d'aller menacer, voilà quelques mois,  les intérêts de la fédération de Russie : les USA, avec le soutien de l'UE, ont tout bonnement déstabilisé l'Ukraine et sa minorité russophone, en affichant ouvertement leur ambition d'intégrer à terme l'Ukraine à l'UE et à l'Otan.

     

    carte-crimee1.jpg

    Une carte vaut mille analyses : perdez la Crimée et vous perdez la Mer noire ; perdez la Mer noire et vous perdez l'accès par voie maritime à une région hautement stratégique en ce qui concerne les approvisionnements énergétiques.

     

     

                 Affaiblir et isoler la Russie, remettre en cause l’accès à la mer Noire de sa flotte basée en Crimée... élu Président de la fédération de Russie, qui peut dénier à Poutine le droit  - et le devoir -, de défendre les intérêts de cette fédération ? Poutine a donc riposté sans attendre. Et à ce sujet, on aurait aimé, ici, en France et en Europe, des hommes tout aussi capables de défendre nos intérêts depuis une bonne quarantaine d’années... en opposant à une mondialisation sans morale une résistance farouche.

    Certes, aujourd’hui, l'Europe et les USA ne font plus qu'un à l'heure où Hollande vient de décider de “suspendre” la livraison à la Russie du 1er navire Mistral, qui devait avoir lieu en novembre 2014 ; une Europe dévorée par une logique d'affrontement ; logique américano-israélo-saoudienne : Proche et Moyen-orient , Ukraine, Russie, Afrique noire, Maghreb... demain l'Asie, n'en doutons pas un instant.

     

     

          Un fait est maintenant établi : Les USA ne veulent partager le monde avec... Personne !

    Absorber l'Europe, c'est fait ! Continuer d'isoler et d'affaiblir la Russie ; installer le chaos au Moyen et Proche Orient pour mieux contrôler la ressource pétrolière ; continuer de financer le porte-avion américain qu'est aussi Israël et ses ambitions coloniales au détriment de tout un Peuple palestinien martyr ; pérenniser le khalifat saoudien (ce qui explique, en Egypte, l’expulsion des Frères musulmans… concurrents directs des Saoudiens et principale force spirituelle de résistance à l’occupation et à la colonisation israélienne) ; l'Afrique noire hors jeu, un Maghreb atone ; l'Inde absente : ni ambition ni projet géopolitiques.

    Nul doute ! Les USA prépare la grande confrontation avec la Chine... sur le modèle de la guerre froide, et ce pour le plus grand profit du complexe militaro-industriel occidental ; des USA qui n’accepteront alors aucune interférence de qui que ce soit dans ce face à face.

     

                 Et l’Europe dans tout cela ? L'Europe dans sa relation avec la Russie ! Car enfin, qui peut sérieusement souhaiter que l’Europe accepte d'échanger Pouchkine, Dostoïevski, Tchekov, Tolstoï, Gogol, Soljenitsyne, Chostakovitch, Stravinski, Eisenstein, Tarkowski, Chagall contre Jeff Koons, Andy Waroll, Bret Easton Ellis et les productions d’Hollywood qui inondent les écrans de nos cinémas chaque mercredi ?

     

    Comment l’Europe pense-t-elle gagner au change ? Et quoi ?

     

    L’avenir de l’Europe est avec la Russie et une partie de la Méditerranée ; sûrement pas avec les USA à propos desquels Einstein qui ne disait pas que des bêtises avait posé le diagnostique suivant : "Les Etats-Unis d'Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie ( génocide indien, traite négrière, esclave, ségrégation, violence sociétale endémique - ndlr) à la décadence, sans jamais avoir connu la civilisation".

    A bon entendeur...

     

    _________________

     

    Pour prolonger, cliquez : De la Russie avec Jacques Sapir

     

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Leïla Shahid, Norman Finkelstein et Michèle Sibony... ou la vérité des faits... vrais

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

                       

                       Trio de la honte, trio infernal dans le scandale d'une soumission totale et sans précédent aux desiderata des USA et d'Israël en violation directe de notre tradition diplomatique d'indépendance et d'équilibre qui nous a longtemps permis de gagner le respect de nombre de nations.

    Mais alors, qui, demain, nous respectera ?

                    

    _________________

     

     

     

                   Leïla Shahid, ambassadrice palestinienne auprès de l’Union européenne sur France 24 à propos du lancement par l'armée israélienne de l'opération «bordure protectrice» ; à ce jour, 210 morts dont 70% de civils (hommes, femmes et enfants) sont à déplorer côté palestinien.

                A noter l'acharnement de l'animatrice ventriloque - dite "journaliste" -, de France 24 qui défend, mordicus, son salaire et son emploi en occultant sciemment la vérité des faits... vrais, depuis 1967, soit 47 ans d'occupation, comme le rappellera Leïla Shahid.

     

    ***

     

     

                Pour prolonger ce rappel de faits aussi têtus qu'accablants pour Israël, un texte de Chris Hedges traduit en français (l'original en langue anglaise : ICI

    "Israel Is Captive to Its ‘Destructive Process’". Article paru dans Truthdig, le 14 juillet 2014.

     

                   En Français sur Médiapart :

     

               "Dans son ouvrage « La destruction des Juifs d’Europe », Raul Hilberg (un examen critique de cet ouvrage est disponible ICI) a dressé la chronique d’un processus de répression qui était au départ « relativement modéré » mais qui a conduit, pas à pas, à l’Holocauste. Commençant par une discrimination légale, il s’est terminé dans le massacre. « Ce processus de destruction était un développement qui débuta prudemment et se termina sans aucune retenue », écrivait Hilberg.

     

    leïla shahid,palestine,palestinien,israël,colonisation,guerre,gaza,hamas,justice,actualité,politique,géopolitique,bordure protectrice

    Au cours des dernières décennies, les Palestiniens ont enduré un « processus de destruction » similaire. Ils ont été progressivement dépouillés des libertés civiles fondamentales, se sont fait voler leurs biens, dont une grande partie de leur terre et souvent leurs maisons, ont souffert des restrictions croissantes sur leurs mouvements physiques, ont été empêchés de faire du commerce et des affaires, en particulier la vente de leur production, et se sont retrouvés de plus en plus appauvris et finalement piégés derrière des murs et des clôtures de sécurité érigés autour de Gaza et de la Cisjordanie.

    « Le processus de destruction [des Juifs européens] s’est déployé selon un modèle précis », écrivait Hilberg. « Cependant, il ne s’est pas déroulé en suivant un plan de base. Aucun bureaucrate n’aurait pu prédire, en 1933, le type de mesures qui seraient prises en 1938, et il n’était pas non plus possible en 1938 de prédire la configuration de l’entreprise de 1942. La destruction fut une opération poursuivie pas à pas ; rare furent les cas où le fonctionnaire pouvait voir plus loin que le but de la phase en cours."

     

                   La suite sur Médiapart : ICI

     

     

     

                             Entretien avec Norman Finkelstein sur la stratégie israélienne à Gaza

     

    _____________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Opération bordure protectrice

     

                       ainsi que : Israël contre Gaza : une information biaisée du Nouvelobs au Figaro

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • "L’Atlantisme est un totalitarisme" par Guillaume de Rouville

     

               Un exposé quasi exhaustif sur l'Atlantisme que l'on définira comme suit ici en France et en Europe : un soutien indéfectible de la quasi totalité de la classe politique ainsi que des intervenants des médias dominants -  intellectuels, universitaires, journalistes, animateurs et producteurs -, à l'hégémonie économique, militaire et culturelle des Etats-Unis dans et sur une grande partie du monde.

     


    La soumission des médias à l'idéologie atlantiste 

     

     

    Un devoir d’introspection

     

                   "L’Atlantisme est l’idéologie dominante des sociétés européennes actuelles, celle qui aura sans doute le plus d’influence sur le devenir de nos destinées communes et pourtant elle est de ces idéologies presque cachées dont on ne parle ouvertement que dans le cercle restreint du monde alternatif.

    Sont Atlantistes tous les collaborateurs européens de la vision hégémonique des États-Unis et de son idéologie propre qui répond au doux nom d’impérialisme. Autrement dit, l’Atlantisme est l’idéologie des exécutants serviles de l’idéologie impériale américaine ; elle lui est subordonnée et ne tire de sa soumission que les miettes de l’empire tombées à terre après le festin des empereurs.

    C’est une idéologie mineure dans l’idéologie majeure. Elle est à la fois honteuse et conquérante : honteuse parce qu’elle ne joue jamais que les seconds rôles ; conquérante, parce qu’elle emprunte à son maître d’outre-atlantique ses visions hégémoniques délirantes et toutes ses caractéristiques totalitaires. C’est un totalitarisme dans le totalitarisme, une domination de dominés, un impérialisme de serfs et d’esclaves passés maîtres dans l’art de se soumettre.

    Parler de l’Atlantisme européen c’est parler du projet impérial américain et réciproquement. La seule chose qui les distingue est leur place dans la hiérarchie totalitaire : le premier n’est que l’émanation du second, ne se définit que par lui, se contente de l’imiter et lui obéit en tout ; il n’est, en revanche, son égal en rien."

     

            L'article dans son intégralité : ICI

     

    Le site de l'auteur : L'idiot du village

     

    ______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Une histoire de la construction européenne

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
  • Géopolitique avec Aymeric Chauprade...

     

                         A l'occasion de la ré-édition de son best-seller " Chronique du choc des civilisations"...chronique du choc des civilisations.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                

                   Docteur en sciences politiques en 2001, diplômé de Sciences Po Paris en 1993, Aymeric Chauprade est conférencier en géopolitique, directeur de la Revue française de géopolitique et directeur de plusieurs collections aux éditions Ellipses à Paris. Il fut de 2003 à 2009 chargé de cours à l'université de Neuchâtel en Suisse (histoire des idées politiques). Il enseignait au Collège interarmées de défense (CID) depuis 1999 et il y fut directeur du cours de géopolitique de 2002 à 2009

     

     

     Anti-Védrine par excellence, lucide et courageux, loin des conférenciers millionnaires au service d'une Oligarchie mondiale qui ne reconnaît qu'un seul monde, celui qui sert ses intérêts seuls, Aymeric Chauprade nous propose, sans langue de bois, un monde multipolaire et une France puissance de médiation et d'équilibre.

     

     

     

    _______________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Pensez la géopolitique aujourd'hui avec Aymeric Chauprade

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Viet-Nam, Irak oui ! Syrie non !

     

     

                 Pourquoi doit-on s’opposer à toute ingérence en Syrie et accueillir avec la plus grande des réserves les événements et toute information venant de Syrie ?

     

    1 – Ceux qui se penchent sur le berceau syrien  n’ont aucun projet de justice, de démocratie et de liberté pour le Peuple syrien.


    2 – La chute d’Assad ne conduira pas à la démocratie, à la justice et à la liberté pour le Peuple syrien.


    3 – Les grands bénéficiaires de la chute du régime syrien seront entre autres : les USA, Israël, le Qatar et l’Arabie Saoudite  qui n’ont jamais soutenu la démocratie, la liberté et la justice dans cette région et nulle part ailleurs.


                     A – Les USA : empire orphelin privé de civilisation (dans le sens de... entente spirituelle unanime entre les hommes : Elie Faure), gigantesque outil de destruction seulement capable aujourd'hui d'exporter le chaos : chaos financier en Europe ; chaos guerrier partout ailleurs...


                     B – Israël : Etat qui ne respecte aucune loi internationale, vit et prospère sur le dos de centaines de milliers de Palestiniens placés sous un régime de quasi Apartheid.


    Là-bas : vol de la terre, assassinats, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation...


    Ici : bannissement, chantage professionnel, chantage à l'anti-sémitisme, racket sous la forme de procès sans nombre contre quiconque ose dénoncer la connivence au plus haut sommet de l'Etat français avec cette politique : journalistes, artistes, producteurs radio et télé, universitaires et blogueurs...


                    C – l’Arabie Saoudite – Qatar : 1er agent de propagation du bacille de la peste religieuse intégriste dans nos banlieues... et partout ailleurs en Afrique.

     

     

    Car enfin…


    Qui peut bien souhaiter une Syrie démocratique, forte, libre et indépendante (mais musulmane quand même !) dans cette région ?


                Personne, excepté le Peuple syrien pour peu qu'il existe et qu'il en soit capable.


    La Syrie d'Assad dérangeait quels intérêts ?


                 USA, Israël et les monarchies sunnites alliées des USA...


    Une Syrie détruite et à genoux rend service à qui ?


                 Aux mêmes.


                  Et bien que les États-Unis aient utilisé du gaz orange au Viet-Nam et aidé Saddam Hussein à utiliser du gaz contre l’Iran, il semble bien qu'ils ne soient pas disposés à ce que Bachar al-Assad ou quiconque en Syrie puissent en faire autant.


    Doit-on alors saluer au passage une remise en cause salutaire des USA par les USA ?

    La question est posée.




    _____________________

     

    Pour prolonger, cliquez Syrie: la lettre d'un ancien ambassadeur de France à François Hollande


    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
  • Benjamin Stora et Médiapart : entre censure et calomnie

     

     

                Suite au billet de Benjamin Stora qui a pour titre « Messali Hadj raconté par sa fille » 

    Et le commentaire suivant du 21/05/2013, 19:10 Par polig : « Le travail de Stora dans la sale affaire Algérienne est capital. C'est le meilleur sur le sujet. Tant mieux si le pouvoir le dédaigne (il a des soucis et c'est très bien). Il n'en fera que mieux son travail. Il y a des gens qui comptent sur des types comme lui. Qu'il ne l'oublie pas. »

    En réponse à ce commentaire que j’ai jugé complaisant, je me suis permis de poster le commentaire suivant - analyse à propos de la démarche de Monsieur Stora déjà publiée sur Médiapart à plusieurs reprises (le livre qui se rapporte au billet « Messali Hadj raconté par sa fille » n’est bien évidemment pas en cause) ; commentaire très vite censuré par Médiapart :

                    "Soit. Les crimes de la colonisation en général et ceux de colonisation algérienne en particulier avec Benjamin Stora,  chef de file... pour nous rappeler jour après jours, tous ces crimes, colloque après colloque, conférence après conférence, entre deux voyages en Algérie et une risette aux dirigeants de ce pays totalement discrédités auprès d’un Peuple autant humilié par la colonisation que par l’échec de son indépendance...

    Un Benjamin Stora qui se propose de célébrer un Albert Camus pourtant  incapable d'envisager une Algérie qui ne soit pas française, mettant un point d'honneur à criminaliser le rôle de la France en Algérie dans une lecture univoque de l'Histoire, tout en s'affichant avec les dirigeants algériens ; un Benjamin Stora qui appartient - et ça aussi c'est de l'Histoire ! -, à une communauté qui a fait le choix du refus d'une Algérie pour les Algériens...

    Mais alors, à ce jeu, qui perd, qui gagne ?

    Les grands perdants sont la justice et la liberté pour le Peuple algérien, et la place de la diplomatie française dans le monde car, la culpabilité vous rend muet et inopérant. La France doit-elle alors partager le sort de l'Allemagne (géant économique et nain politique et diplomatique) ? Ou bien se résoudre à faire les guerres qu'on lui demande de mener ? Certainement pas.

    Les grands gagnants sont l'Etat algérien et cette coalition américano-israélo-sunnite qui prétend décider dans une région qui s'étend de Casablanca à Bagdad ( et bientôt à Téhéran ?) qui vivra, où, sous quel régime et dans quelles conditions."

     

                     Réaction de Monsieur Stora : 

    21/05/2013, 21:55 Par Benjamin Stora

    "Monsieur, quand vous m'insulter article après article,  billet après billet, vous ajoutez aussi l'antisémitisme (ndlr) en écrivant, "qui appartient à une communauté....". Avec mon profond mépris, et mon étonnement à vous trouver dans un site comme Mediapart.... B.S."

     

                    Ma réponse au commentaire de Benjamin Stora le 21/05/2013 à 21:55

     

    "Antisémitisme ?...

    Comme c'est intéressant cette accusation sans fondement. Vous non plus... faut pas vous pousser bien fort ; votre recours au chantage à l'antisémitisme confirme mon analyse à votre sujet (accusation et chantage qui sont devenus aujourd'hui, tout comme hier le patriotisme et le nationalisme, le refuge des crapules) : vos intentions ne sont pas "pures", loin s'en faut. Dans le cas contraire, vous auriez su gérer ce commentaire qui est le mien ; propos déjà formulés sur Médiapart à de nombreuses reprises.

    Jamais semble-t-il vous ne rencontrez d'opposition. A la première alerte, vous vous réfugiez dans les jupons de la calomnie de l'antisémitisme. Or, c’est bien dans l’adversité et la confrontation avec l’altérité et la contradiction que l’on juge le caractère d’un homme.

    Les Internautes jugeront donc.

    Et puis, dites-nous comment vous pouvez demander qu'un commentaire soit censuré ou accepter qu’il le soit ?

    Aucun homme d’honneur, honnête et de bonne foi accepterait une telle entrave à la liberté d’expression.

    Je compte donc sur vous pour que mon commentaire à votre sujet soit à nouveau republié."

     

    ***

     

              Mon commentaire ne sera jamais re-publié. Mais… fallait-il le préciser ?

             En conclusion, qu’il soit ici permis de dire avec la plus grande clarté ce qui suit : on reprochera à Monsieur Stora d’outrepasser ses droits et ses compétences en tant qu’historien et de travailler non pas à la réconciliation des Peuples français et algérien  - réconciliation sans objet parce que… sans fondement : en effet,  Français de France, rendez-vous en Algérie, vous y serez très bien reçus par la population, dans les grandes villes comme dans les campagnes...

    On reprochera à Monsieur Stora d’apporter sa pierre à l’édifice d’une réconciliation d’intérêts géopolitiques inter-étatiques qui n’ont que peu à voir avec le bien commun, la justice et la liberté des Peuples de la Méditerranée, et en premier, le bien-être du Peuple algérien.

     ______________

     

    Pour prolonger : cliquez Benjamin Stora, l'Algérie, la France et nous...

     

    Lien permanent Catégories : Politique et actualité 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu