Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par litterature"WebAnalytics"

Avertir le modérateur

islam - Page 2

  • Burkini : le scandale d'une défaite

                    Les débats, commentaires et invectives autour du port du burkini font rage en France et à l'étranger depuis trois semaines car la France en est là manifestement : brukini ou pas burkini ?

    Le Conseil d'Etat a tranché ; et même si ce conseil ne jouit plus d'aucune crédibilité depuis l'affaire Dieudonné... son jugement fait loi : tous les arrêtés anti-burkini des municipalités concernées sont donc annulés. On pourra éventuellement s'en réjouir d'autant plus que là n'était pas la question ni le problème.

     

    __________________

     

     

     
                                       Marwan Muhammad par ci,
     
                                                                      Marwan Muhammad par là...
     
                   La vraie défaite à propos du burkini c'est que les femmes concernées par ce vêtement aient accepté que ce soit un homme, musulman de surcroît, qui soit manifestement le seul autorisé à "défendre" cette tenue... car, nombreux sont ceux qui, à juste titre, n'acceptent aucune parole d'homme à propos des femmes, a fortiori quand il s'agit de leur tenue vestimentaire.
     
    Aussi, dans le contexte de la société française, force est de s'interroger : comment un homme peut-il se" respecter" si peu au point de penser qu'il est moralement, culturellement et intellectuellement autorisé à s'exprimer à propos du burkini alors que ce dernier aurait dû savoir qu'une femme musulmane concernée par le burkini pour le porter sur les plages, était bien plus à même de s'expliquer à ce sujet (1) ? Autre interrogation : faut-il vraiment que la femme musulmane ait totalement rendu les armes, au mieux... baissé les bras face à ce qui fait d'elle un être autonome, capable de prise de décision qui ne doit rien à personne, et en dernier lieu à un homme, fût-il son mari, pour n'avoir pas, à notre connaissance, exigé d'être entendue à la place de Marwan Muhammad ?
     
    C'est là qu'est le véritable scandale d'une défaite consommée en ce qui concerne l'absence de parole de femme musulmane en France ; de plus, les médias sont certainement complices autant par paresse que par lâcheté en sur-exposant plus que de raison la figure de Marwan Muhammad sans faire l'effort d'aller chercher une parole féminine.
     
    De plus, privilégier une parole d'homme sur un sujet qui concerne les femmes, parole religieusement connotée, ce n'est sûrement pas la bonne voie à emprunter pour lutter contre l'islamophobie puisque telle est la mission du CCIF (Comité Contre l'Islamophobie) dont Marwan Muhammad est le représentant
     
    A propos de ce Comité (et le CFCM pareillement) que l'on peut soutenir sur le fond, celui de la lutte contre l'islamophobie, lorsque le porte-parole de ce comité sera une femme, nous serons sans doute plus nombreux, nous qui sommes des non-musulmans de bonne foi et de bonne volonté, à accorder à ce collectif toute l'attention qu'il pourrait mériter.
     
                     En attendant, on ne peut que conseiller vivement à tout un chacun de suspendre son soutien à ce collectif sans parole de femme.

     

     1 - La méfiance, pour peu qu'il en soit question ici contrairement à ce qui a pu être sous-entendu ailleurs sur Internet suite à la publication de ce billet, ne concerne pas l'homme musulman en tant que tel mais l'homme "tout court" ; l'homme au masculin. Cela fait des décennies qu'en France plus aucun homme ne s'autorise à commenter, à valider ou pas, une tenue de femme et pas simplement parce qu'aucune femme ne le supporterait mais bien plutôt parce que culturellement, intellectuellement et moralement, cet homme a intégré le fait qu'il ne serait en aucun cas habilité à le faire : tout en lui l’interdit et l'interdirait s'il devait être tenté de le faire. Il s'agit bien à la fois de culture, de morale et de disposition ou de compétence intellectuelle.

    Toujours dans le contexte de la société française, il semblerait que ce Marwan Muhammad soit donc totalement "largué" : lui et son comité (CCIF) ont 40 ans de retard.

    Cela précisé, mon billet a pour sujet le silence des femmes concernées par le port du Burkini et le fait qu’elles puissent accepter que ce soit un homme qui prenne en charge ce sujet ; que d'aucuns refusent de s'interroger sur le silence de ces femmes ne doit en aucun cas priver qui que ce soit de se poser les bonnes questions qui sont aussi des interrogations plus que légitimes.

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans 0 commentaire
  • Patrick Chamoiseau : Closerie des lilas, prix Goncourt, attentats et terrorisme

     

                    Auteur né à Fort-de-France en1953, théoricien de la créolité après la négritude de Césaire mais loin d'une négritude à la Kémi Seba, (qui peut le moins peut le plus ! Même si ce "plus" tarde à venir... sans doute parce qu'à chaque jour suffit sa peine !) prix Goncourt en 1992 pour son roman Texaco, Patrick Chamoiseau prend la parole au lendemain des attentats de Nice :

     

                   "Le vieux Guerrier me dit : la diabolisation de l’Islam par la totalité du monde occidental en fait un champ de projection hyper-attractif pour toutes sortes de sociopathes, de désaxés et de malades mentaux en pleine souffrance existentielle.

    Dès lors, nous assistons à une « islamisation » des naufrages individuels, des précarités sans horizon et des fragilités psychiques. On n’est pas en échec, on est islamisé. On n’est plus insignifiant, on est islamisé. On n’est plus malade, on est islamisé...

    Autour du phénomène, Daech (ses spectres, son brouillard magnétique, ses ombres labiles et ses reflets) n’a plus qu’à jouer la mouche du coche, nourrissant ainsi (en une boucle infernale) les curées médiatiques, les émotions obsidionales, les régressions sécuritaires et... l’islamisation de toutes les rancœurs.

    Et comme plus personne ne sait rien de l’Islam, les démesures se font absurdes, la diabolisation gagne... Quant à l’islamophobie, elle s’érige désormais en étendard intellectuel et en signe d’un courage flamboyant."

                                                               - Patrick Chamoiseau, 15 juillet 2016

     

     ____________________

     

     

                 Qu’il soit ici permis de répondre succinctement à Monsieur "L'élection d'Obama est un miracle" comme l’auteur a pu le déclarer en 2009 à propos de l’élection de Barack Obama à la Maison blanche alors que cette élection n’était qu’un leurre, qu’un gigantesque écran de fumée car plus blanc que ce Président des Etats-Unis, tu meurs ! Et comme un fait exprès, nombreux sont ceux qui, noirs de peau, moururent.

    De plus, qui a dit que l’on ne doit jamais juger un individu sur la couleur de sa peau ? Ceux-là mêmes qui luttent à juste titre contre les discriminations et le racisme négrophobe. Chamoiseau en faisait partie en 2009. Aussi, faut croire que ce jour-là, notre auteur façon « Closerie des Lilas » s’était montré plutôt distrait.

                    Qu’à cela ne tienne ! Chamoiseau récidive en ce sens que son intervention à propos des attentats de Nice passe à côté de la question, la seule qui vaille et qui rapporte, il est vrai, des ennuis : les causes du terrorisme qui frappe la France en particulier ; les causes et les responsabilités car compréhension ou pas de l'Islam et pour peu qu'il en soit question, en ce qui concerne l’actualité terroriste, il serait bien plus utile et urgent d’en dénoncer les causes tout en cherchant à établir les responsabilités ! même si c'est précisément là où les ennuis commencent Monsieur Chamoiseau, vous qui n'en avez jamais eus car, sans doute ne les aimez-vous pas tous ces ennuis !

    Aujourd’hui on ne court aucun risque à dénoncer une diabolisation de l’Islam toute relative qui plus est ! En revanche, on court un grand danger à s’attaquer aux causes de ce terrorisme qui nous frappe d’autant plus que la perversité des responsables de la situation dans laquelle nous sommes est totale : voyez comment les gouvernements occidentaux détruisent des pays musulmans avec la complicité d’Israël et des Monarchies du Golfe, financent et instrumentalisent des sectes telles que Daesch, tout en mettant en garde contre une éventuelle réaction violence anti-musulmane. Il est vrai que les soldats de Daesch composés ici en Europe de truands dont les cas relèvent le plus souvent de la psychiatrie plus que de la religion, musulmane ou autres, se chargent d’entretenir un tel risque : un backlash anti-Islam.


    Dans ces circonstances on pourra sans difficulté et sans hésiter adresser le reproche suivant à notre auteur : c’est de ne jamais courir quelque danger que ce soit. Or, aujourd’hui, c’est une exigence absolue que de se mettre en danger. Ou bien alors se taire.


                    Renvoyer tout le monde dos à dos comme Chamoiseau semble le faire, n’est certainement pas la marque d'une force intellectuelle susceptible de faire avancer notre compréhension de quelque phénomène que ce soit ; de même, dénoncer une diabolisation de l'Islam - diabolisation toute relative qui n'est dans les faits absolument pas à l'ordre du jour en Europe - à l'heure d'une auto-victimisation généralisée à outrance, choisir d'évoquer l'actualité qui nous occupe par le biais de cette "diabolisation" c'est réellement faire le choix de botter en touche... car, une fois encore, rappelons que la vraie question n'est pas la diabolisation de l'Islam alors que les auteurs des attentats ne sont pas reconnus comme Musulmans par les Musulmans eux-mêmes, …mais la question est bien plutôt celle-ci : pourquoi ces attentats.

    Merci Monsieur Chamoiseau de vous y atteler ou de garder le silence car, pour ce qui est de la diabolisation de l’Islam, les Musulmans savent en France, défendre une pratique religieuse respectueuse de la liberté d'autrui pour y adhérer massivement depuis des lustres ; et si une hirondelle ne fait pas le printemps, de même, quelques fanatiques et crapules ne seraient en aucun cas, condamner l’Islam d’Europe.

     __________________

     

    Pour prolonger, cliquez  : Pour(-)quoi je meurs

    Lien permanent Catégories : Afrique : convoitise exploitation déstabilisation, Attentats, terrorisme, Charlie... 0 commentaire
  • Religions et monothéismes : a love story ?

                   

               "Nous assistons à une « islamisation » des naufrages individuels, des précarités sans horizon et des fragilités psychiques. On n’est pas en échec, on est islamisé. On n’est plus insignifiant, on est islamisé. On n’est plus malade, on est islamisé... "

                                     Patrick Chamoiseau, 15 juillet 2016

     

     

    000_dc9uv_0.jpg

            (Suite aux événements du 14Juillet, une "prière du mort" a été prononcée mardi dernier à la mosquée ar-Rahma, dans le nord de Nice)

     

     

    _________________________

     

     

                   Attentats, tueries, Daesch, Islam, France, Europe…

                   Soyez assurés et rassurés : dans les mosquées, on ne compte plus les prêches qui recommandent vivement de prier pour les victimes des attentats qui ont pris pour cibles des dizaines de civils, au hasard : Nice pour le plus récent d’entre eux ; Nice aux 84 morts avec ou sans mesures adéquates pour prévenir un carnage un soir de 14 Juillet, caméras grand-angle en action.

    Oui ! Les Imams de France n’ont donc pas assez de mots pour condamner Daesh et ceux qui commettent ces crimes au nom de l’Islam… tout en rappelant ceci à ceux qui seraient tentés non pas par le Jihade qui, comme la charité bien ordonnée, commence par soi-même, mais bien plutôt, et plus prosaïquement, par l’envie d’aller tirer dans le tas, ici ou ailleurs - avertissement sans ambiguïté :

                     « N’en croyez rien ! Ce n’est sûrement pas le paradis qui vous attend… mais l’enfer si vous commettez l’irréparable ».

    Et d’aucuns peut-être aussi… de marmonner : « L’enfer ? T’as dit Enfer Momo… bah… ça nous changera pas d’ici alors ! »

    Mais… chut.

    Vraiment ! Un seul souci pour le Conseil des Institutions musulmanes de France (CIMF – nouveau sigle créé par votre serviteur ) et leurs acteurs au quotidien, surtout le vendredi : dissocier l’Islam et les Musulmans de France de tous les crimes commis en leur nom en Europe en général et en France en particulier ; dénonciation et condamnation sur le conseil, sur la vive recommandation, voire la pression irrésistible, le commandement et puis finalement, l’ordre indiscutable (1) - disons les choses !-, de la droite concurrencée par le FN, puis l’extrême droite ainsi que les milieux atlantistes et sionistes (excusez ce pléonasme !) ; CRIF en tête, presse et les médias audiovisuels qui lui sont affiliés : Marianne, Causeur et BFMTV principalement ; Libération aussi, les jours de grand vent, quand il s’oublie et qu’il se fait dessus (chassez le naturel etc…) avant de faire sur les autres, les éclaboussant, adepte d’un journalisme incontinent.

     

                   Et nous autres alors dans cette affaire ? Oui, nous autres qui sommes désintéressés, avisés, informés, honnêtes et de bonne foi, privés d’arrière-pensées… eh bien, nous autres avons beau rassurer nos connaissances musulmanes pratiquantes à divers degrés et occasions (Musulmans on and off)… rien n’y fait :

    « Non, non ! C’est important pour nous de faire savoir publiquement que nous ne soutenons pas ces actes immondes qui n’ont rien à voir avec l’Islam !

    • Mais personne n’a dit que vous souteniez ces actes ! 
    • Si, si !
    • Je regrette : les gens de bonne foi savent que vous n’avez rien à voir avec ces actes immondes.
    • Si ! Si ! On voit bien. Tous tous ! Tous nous montrent du doigt. Tous nous soupçonnent de duplicité, de soutenir secrètement ces actes ! Tous, vous dis-je !
    • Mais non, arrêtez enfin quoi ! C'est ridicule. Avec les gens informés et honnêtes, il n’y a pas d’amalgame possible !
    • Mais si… 
    • Mais non !
    • Mais si !
    • Messi, la star de football ?
    • Mais non !
    • Ah ! Vous voyez bien !»

     

     N'insistons pas.

     

     

                   A l’heure de l'auto-victimisation généralisée à outrance - Homosexuels, Juifs, Musulmans, Réfugiés (et Hollandistes... sic ) -, à l’heure où il semblerait que tout ce beau petit monde juge que, décidément, on ne les détestera jamais assez… l’énergie dépensée par les Imams de France auprès de ceux qu’ils estiment devoir rassurer quant à leur condamnation d’une fermeté à toute épreuve du terrorisme religieux ou pas - mais surtout religieux, quand même ! -, sonne un peu comme une prière… une prière d’un genre particulier cependant ; une prière subliminale : « Détestez-nous ! Tenez-nous donc tous collectivement responsables que l’on puisse vous expliquer à quel point c’est injuste, à quel point c’est pas bien de nous faire ce procès-là, à quel point vous ne nous aimez pas, à quel point… à quel point…

                … à quel point l’Islam, pareille à toutes les religions monothéistes, est une religion d'amour et de paix ! »

    Là soudain, une envie irrépressible de pouffer de rire nous submerge… et puis très vite aussi, le désir de prier notre interlocuteur (la prière encore et toujours la prière !) sur un ton courtois, cela va sans dire, de cesser de nous prendre pour des imbéciles incultes et amnésiques…

    Car la contrainte, le contrôle, l’intolérance, la violence psychologique, le meurtre et le génocide - conversion sabre au clair, canons chargés, bûchers flambant neufs, braises ardentes, excommunication, cris, larmes et sang -, sont consubstantielles aux trois religions monothéistes ; tout ce qui vit, marche et crève - hommes, femmes, enfants, vieillards et les bêtes, les bêtes aussi -, est une cible : croyants car on ne l’est jamais assez, athées, agnostiques, infidèles, mécréants : l’histoire du Christianisme remplit à merveille ce cahier des charges ; l’Islam aussi ; quant au Judaïsme indissociable du sionisme religieux, bras armé et instrument du sionisme tout court - plus de terre, toujours plus : s’étendre et dominer …

    Demandez donc à tous ceux qui ont vu leur carrière brisée (artistes, journalistes, politiciens) et parfois aussi leur vie sociale, ici en France, toutes les portes se refermant sur eux comme dans un tombeau, pour avoir osé un jour dénoncer l’emprise de l’idéologie sioniste sur toutes nos institutions : de l’Eysée au Sénat, en passant par le quai d’Orsay, le Parlement ; sans oublier les médias…

    Et en dernier ressort, dans le cas où vous auriez un doute, rendez-vous dans une région aujourd’hui à feu et à sang, en vous arrêtant dans un territoire en particulier… territoire occupé, la Cisjordanie, par une religion, le Judaïsme… religion et idéologie – deux en un pour le prix de milliers de vie palestiniennes…

    Après le Christianisme et l’Islam… là aussi, tout amour le Judaïsme ?

    Peut-être, mais alors il ne peut s’agir que d’un amour, là encore, d’un genre particulier : une haine subliminale dans le style :

                  « Comment ça mon petit Palestinien chéri et adoré, qu’est-ce que t’as ? Ben, t'es pas heureux ? T’as pas un bout de terrain pour tes oliviers, rien pour nourrir ta famille, c'est ça ? Qu’à cela ne tienne. Viens, je vais te céder un peu de terre… (comment ça ? C’est ta terre ? Oui mais c’est la mienne maintenant !)… genre bac à sable pour que ta marmaille puisse s’y amuser un peu. Après tout, on est pas des monstres ! (Même s’il ne faut pas nous tenter, jamais !) »

    Et ça aussi, plus explicite cette fois-ci :

                  « Ta maison, c’est ma maison ! Ta terre, c’est la mienne maintenant !

    • Ah bon ? Pourquoi ?
    • Parce que c’est écrit ?
    • Où ça ?
    • Dans le Livre, le grand Livre… l’unique, le seul…
    • Et les autres Livres alors ?
    • C’est de la m**** !
    • Comme vous y allez !
    • De quoi 
    • Quand même : vous y allez un peu fort là non ?……………….
    • Je vais te dire une bonne chose : si ta maison c’est ma maison, si ta terre c’est ma terre… c’est aussi, et c’est surtout parce que t’es isolé, sans défense, et par conséquent, trop faible donc pour résister, espèrer et prétendre à autre chose, espèce de trou de balle… de la prochaine balle qui va te trouer le cul si tu insistes !
    • Mais…
    • Y’a pas de mais… t’as compris ? Tu veux pas finir dans un fossé, une balle dans la nuque ? 
    • Ben non, si je peux l’éviter.
    • Alors, prends tes cliques et tes claques, toi et ta marmaille ! Casse-toi ! »

     

                          Yahvé-ou akbar ! Dieu est Dieu au nom de Dieu, nom de dieu !

     

    ***

     

                   Qui a dit que l'athéisme et l'agnosticisme sont le meilleur antidote contre la fièvre religieuse et poisseuse ?

     

     

     

    1 - A ce propos, merci de vous reporter à mon billet de blog : Musulmans de France : sommation et commandement

     

     _________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Attentats et terrorisme

     

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie... 0 commentaire
  • Islam, Musulmans et réformes sociales

     

                   On ne compte plus les leaders d'opinions qui toute la journée durant demandent à ce qu'ils croient être "la communauté musulmane de France" de se désolidariser publiquement de tous les actes meurtriers commis au nom de l'Islam. D'autres encore mettent l'accent sur l'urgence de reconstruire l'organisation du culte musulman en France alors que les auteurs des derniers attentats n'avaient jamais lu le Coran ni fréquenté une mosquée... 

    Aussi, à ceux qui se préoccupent du fait que « peu de musulmans manifestent contre les violences perpétrées en leur nom » - ou bien, au sujet de cette autre interrogation : « A quand de grandes manifestations du monde musulman pour se lever contre la vision dévoyée de l'Islam que nous proposent les Islamistes » -, on pourra toujours suggérer la question et la remarque suivante en guise de réponse :

                  Quand est-ce que les catholiques, pratiquants ou non, ont-ils manifesté pour la dernière fois contre les agissements et les débordements des catholiques intégristes ? Et combien étaient-ils ?  Quand est-ce que des Juifs français pratiquants à propos de la politique d'un Etat qui leur est très proche, Israël - colonisation de la Palestine et guerre contre une population sans moyens qui est pourtant dans le droit de l'auto-défense -, se sont-ils désolidarisés avec cette politique ?

     

    ***

     

                  On peut très certainement affirmer, sans trop risquer de se tromper, qu'il n’y aura pas plus de manifestants dans les rues pour défendre la liberté de conscience du côté des Catholiques et des Juifs religieux que du côté des Musulmans.

    En effet : qui a défendu depuis plus de trois siècles cette liberté ? Qui la défend encore aujourd’hui, et qui la défendra demain ? Une petite partie des classes moyennes athées ou bien agnostiques - parfois croyantes, au clergé éclairé -, et une partie tout aussi minoritaire des classes supérieures qui ont accès aux moyens d’information et de communication.

    Or, les populations pouvant se réclamer de ces deux classes ne sont pas suffisamment nombreuses chez les Français issus de la culture arabo-musulmane (et l'on pourra le regretter, bien évidemment) pour que... toute mobilisation d’une petite partie d'entre elles, puisse avoir un réel impact. Quant à sa majorité silencieuse... celle-ci demeure... silencieuse, comme toutes les majorités silencieuses d'où qu'elles viennent, et plus encore lorsque cette majorité appartient à une... minorité.

                  Aussi, il semblerait que l'absence de mobilisation des Français issue de la culture arabo-musulmane contre l'intégrisme musulman ne soit pas qu'une question simplement culturelle et religieuse mais... économique et sociale.

                  A vos réformes donc !!!!

     ________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Musulmans de France, injonction et sommation

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Assassinat d'un couple de policiers : l'ubérisation du terrorisme est en marche

    7659a57c68cc69badcae4ddaadabf1d05cbbf55f.jpg

                    Armé d'un couteau, Larossi Abballa a tué lundi soir un couple de policiers de Magnanville à leur domicile. L'État islamique a revendiqué ces deux assassinats.

     

    ***

     

                   Grand est le risque pour chacun d'entre nous de se laisser aveugler par le « spectacle du monde », un tout petit monde en l’occurrence... un monde franco-français... car les médias y sont très certainement pour quelque chose si aujourd’hui  aucune attention n'est accordée aux causes ; seuls les effets nous aveuglent et neutralisent notre capacité d'analyse et de mise en perspective des événements qui nous sont quotidiennement rapportés et comme contés comme on conte une fable.

    ___________________

     

     

                     Avec l'assassinat à l'arme blanche d'un couple de policiers, il semblerait que l'ubérisation du terrorisme (1), après celle de pans entiers de l'économie, soit en marche selon le mode "Do it yourself" : au diable les réseaux, la procédure, les chefs, les ordres, les comptes à rendre !

    Quid des intermédiaires, des référents, d'une formation quelle qu'elle soit, de la logistique, d'un équipement, d'un matériel de pointe et reconnu comme tel, d'un investissement temps et argent ? On casse la méthode et les prix : un couteau suffira. Après tout, l'important n'est-il pas d'en être... et d'en avoir été ne serait-ce qu'une journée, qu'une heure, seul mais déterminé et puissant ! 

                   Ne plus subir enfin ! Retrouver une indépendance et une responsabilité totales dans l'action, l'ultime action, la première sans doute et la dernière ; une action qui vous engage totalement, une action irréversible. Pas de retour possible ni pour l'auteur ni pour ses victimes.

                   Mais alors, quelle excitation, quelle effervescence, quelle exaltation !... Vraiment ?

     

                   Délinquance, en rupture, sans solution pour eux-mêmes et la société non plus, les voilà qu’ils se souviennent qu’ils auraient pu être musulmans - musulmans qu’ils ne seront jamais ! Et c’est dans un premier et dernier « Allahou akbar ! » qu’ils font le grand saut ; eux et de pauvres bougres qui n’avaient rien demandé... n’importe lequel d’entre nous en l’occurrence.

                  Finiront-ils tous par nous faire regretter les activistes d’Action directe des années 70 ! Car, cela avait quand même une tout autre allure ! Etait-ce parce qu’ils avaient lu Marx, Hegel, Lénine et Althusser ?


    On ne devrait jamais quitter la lecture.

     

     

    ***

                     Qu'il soit permis ici de faire le constat suivant : jamais une religion - à l'exception du Judaïsme avec la colonisation de la Cisjordanie par des colons nés en Europe et aux Etats-Unis (2) -, n'aura inspiré autant de sectes capables d'offrir une porte de sortie à de jeunes êtres en rupture depuis leur adolescence et qui n’ont, semble-t-il, aucune solution pour eux-mêmes, et nos sociétés occidentales non plus en ce qui les concerne, même si le tour de force de ces sectes dites islamiques aux combattants "mercenaires" payés comme tels, c’est d'être capable de transformer un délinquant, voire un truand, en un fanatique religieux musulman ulcéré par l'humiliation quotidienne de ses frères du Moyen-Orient (3) en lien direct avec sa propre expérience, ici, dans le seul pays - il n'en a pas d'autre -, qui ne soit pas le sien ; et c'est alors qu'il se voit offert, d'une courte vie sans objet, une sortie sans doute plus honorable et plus glorieuse qu’une condamnation à 20 ans de réclusion criminelle lors de son prochain jugement, tout multi-récidiviste qu'il est.

                     Cependant, ils n'ont pas tout perdu. Au moins, ont-ils tous l'illusion d'avoir choisi leur mort, eux qui n'ont certainement pas choisi leur vie, pas entièrement  ; et combien sont-ils à pouvoir se vanter d'un tel choix ?

     

     

     

    1 - L’économie dicte les comportements, les rapports de force et d’influence...
    Internet aussi. Avec l'ubérisation des modes d'organisation de l'existence, on est là au coeur d’une problématique de « casse » de tout ce qui nous a permis bon an mal an de trouver  collectivement un équilibre capable de nous tenir éloigné du pire.


    Aujourd'hui, socialement, plus rien n’est stable. 
    Quelle est la discipline qui rend des diagnostics d’instabilité à propos d’êtres humains dont nous sommes plus capables de prédire à terme les comportements ? La psychiatrie.

    Si tout être humain a droit à une défense lorsqu’il est accusé, de même, tout être humain a le droit qu’on s’interroge à son sujet ; ne nous leurrons pas : Larossi Abballa est bien de notre monde, de notre société, de notre pays qui l’a fait aussi. Quant à ceci... "Cachez ce monstre que je ne saurais voir !" : ce n’est vraiment pas la bonne méthode. De plus, les monstres n’existent pas.

    Ne jamais renoncer à savoir et à comprendre... il y a une tradition pour ça et une civilisation, européenne de surcroît. En refusant de connaître et de comprendre, on se rapproche inexorablement du fanatisme... là où précisément on refuse le questionnement ; de plus :" l’émotion est le pire des mensonges quand il s’agit d’éclairer la vérité" (copyright Serge ULESKI). L’obscurité racine de l’obscurantisme... très peu pour moi !

     

    2 - Vol de la terre, expropriation, destruction des habitations et des cultures palestiniennes, assassinats des opposants-résistants, meurtres, bombardements civils, occupation, humiliation.

     

     3 - Les effets ont des causes. D'où la nécessité de réintégrer le sujet qui nous occupe au sein d’une problématique qui touche à la géopolitique ; problématique qui n’aurait jamais dû concerner une France qui se salit davantage chaque jour aux côtés des USA et des acteurs locaux de la destruction du Moyen-Orient : Israël et les Monarchies du Golfe.Les seuls bénéficiaires de cette destruction.

     

     

    Pour prolonger, cliquez : Najim Laachraoui, un kamikaze sans histoire

     

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie... 0 commentaire
  • Revue d'actualité Mai 2016

     

    France 2 : clap de fin pour "Ce soir (ou jamais !)"

    taddei_0001_taddei011.jpgL'émission de Frédéric Taddeï sera remplacée dès la rentrée par un autre programme hebdomadaire. L'animateur sera aux manettes d'un magazine mensuel.

     

    ***

     

            L'élection présidentielle n'est pas loin... elle approche, c'est sûr ! Le ménage a donc commencé ; et seuls Ruquier et Fogiel seront maintenus. People-isation des esprits oblige !

                Mais... qui a dit que ce sont les moins politisés qui votent encore ?

     

    Cela fait des années que Taddéï accepte de se faire "balader" par France-télévisons. Il ne s'en plaint pas du reste ; ses émissions vont et viennent... tantôt il le déprogramme, tantôt il le change de créneau horaire... Taddéï se laisse guider... promener... l'important pour lui, semble-t-il, c'est de continuer à passer à la télé et à la radio... France Culture puis Europe 1... alors qu'à l'heure d'internet, il existe des solutions pour ceux qui souhaitent vraiment nous donner des nouvelles de la société et du monde autour d'acteurs majeurs quant à la compréhension de qui fait quoi, à qui , où, comment,pour-quoi et pour le compte de qui.

     

    « Nous ne nous tairons plus » : l’appel de 17 anciennes ministres face au harcèlement sexuel

     

                   Quelques jours après les accusations de harcèlement visant le député écologiste Denis Baupin, ces anciennes ministres, dont Roselyne Bachelot, Cécile Duflot, Aurélie Filippetti et Nathalie Kosciusko-Morizet déclarent : " Nous ne nous tairons plus !"

     

    ***

     

                  On jugera leur détermination à toutes et leur sincérité à l'aune de ceci : Denis Maupin devra avoir quitté la politique d'ici trois mois. Dans le cas contraire, il nous faudra bien, à regret, faire le constat suivant : en politique, et chez les Verts en particulier, trop de femmes sont encore disposées à coucher pour une place au soleil ; ces dernières encourageant leurs congénères et autres consoeurs à se taire et à continuer de subir. Alors que... si toutes se mobilisent contre le harcèlement, elles pourront tout obtenir car le harcèlement est indéfendable, et rares sont les comportements qui, aujourd'hui, le sont.

                 Aussi, avec "l'affaire Denis Maupin", il y a là une opportunité de premier ordre à saisir !

     

    Houria Bouteldja: "J'appartiens à ma famille, à l'islam, à l'Algérie"

     

                     houria_bouteldja.jpegPorte-parole du Parti des Indigènes de la République,  auteure du livre  "Les Blancs, les Juifs et nous. Vers une politique de l'amour révolutionnaire " (ed. La Fabrique), Houria Bouteldja est l'invitée de l'Esprit d'actu.

    Voir la vidéo sur OummaTV

    ***

     

                       Les Musulmans et les Arabes... français ou non, d'ici ou d'ailleurs, ne peuvent compter que sur eux-mêmes car personne ne fera rien pour eux. Houria Bouteldja a compris ça et nous tous aussi qui ne sommes ni arabes ni musulmans. Pour cette raison, à propos du fond comme de la forme de ce qui nous est donné à comprendre, cela ne regarde que l'auteur ainsi que celles et ceux qui la suivent et la soutiennent, tout en gardant à l'esprit ceci : s'il peut arriver à cette jeune femme de se tromper, elle et son mouvement, dans ses analyses et sa stratégie, il y a néanmoins une chose que l'on ne pourra jamais lui reprocher : c'est de mentir, sciemment et cyniquement, contrairement à tant d'autres issus d'autres communautés ethniques ou d'intérêts. Et ça, par les temps qui courent, c'est déjà énorme !

     

    Loi El Khomri : Hollande refuse de capituler

     

                     Jeudi après-midi, François Hollande a profité de son passage dans une PME pour répondre aux manifestants de la veille.Il a écarté l'éventualité d'un retrait de la loi El Khomri.

     

    ***

     

                   Manifestations après manifestations, violences, grèves...  l'Elysée et Matignon jouent le pourrissement, sans l'ombre d'un doute, d'autant plus que... Hollande a très certainement fait une croix sur la gauche quant à sa ré-élection ; reste alors l'électorat du centre gauche et de la droite ; les classes moyennes qui s'accommodent mal, à la longue, de la chienlit - bruit, casse et grèves ; le temps joue donc en faveur du gouvernement et de l'Elysée ; d'où le refus de Hollande de retirer la loi El Khomri.

                  Reste à espérer que l'amertume accumulée par ceux qui se sont "investis" dans cette lutte ne conduise pas à des actes d'une gravité irréversible : la jeunesse est fragile ; elle peut très mal vivre un échec, oublieuse du fait qu'une défaite n'est pas une capitulation.

     

                     Thomas Piketti sur loi EL Khomri : ICI

     ________________

     

    Pour prolonger, cliquez : Médias, désinformation et ré-information

     

    Lien permanent Catégories : Medias, désinformation et ré-information 1 commentaire
  • Alain Finkielkraut en prime time, encore et encore !

                   Portrait linguistique d'Alain Finkielkraut par Thomas Guénolé

     

                Thomas Guénolé, politologue, dresse le portrait d'Alain Finkielkraut chez Ruquier le 3.10.2015. Un portrait linguistique sur mesure à propos d'un grand petit bourgeois qui a peur de tout sauf de sa propre image dans le miroir car Finkielkraut a décidément beaucoup de mal avec tout ce qui n'est pas "Alain Finkielkraut". 

                 Ne s'attaquant jamais aux causes, se cachant derrière Péguy sans doute pour ne pas avoir à citer Maurras et Barrès (1), que l'on se rassure à propos de cet anti-intellectuel forcené: Finkielkraut n'a aucune espèce d'importance. Seule son omniprésence dans les médias nous oblige à intervenir et à le remettre à sa place à chaque fois que l'opportunité nous est donnée de le faire.

     

    1 - Heureusement que ces derniers étaient antisémites, ou bien encore : heureusement que Finkielkraut est juif car, dans le cas contraire, on pouvait craindre le pire : le ralliement de Finkielkraut à la pensée de ces deux auteurs aujourd'hui jugés infréquentables.

    Pour prolonger, cliquez : Finkielkraut, contre toute raison

     

    ________________

     

     

                   Echange entre  Finkielkraut et une jeune femme nommée Wiam Berhouma le jeudi 21 janvier sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes"(2).

    On peut dire que cette jeune enseignante en anglais de Noisy-le-Sec a offert un "moment de vérité" aux téléspectateurs de France 2 en s'adressant à Finkielkraut comme suit : "Là où votre rôle d'intellectuel était d'éclairer les débats, vous avez, au contraire, obscurci nos pensées, nos esprits, avec tout un tas de théories vaseuses et très approximatives."

    En effet, la faillite de cet essayiste anti-intellectuel est totale.

     

                 L'intervention de cette jeune femme a chauffé les esprits ; sur twitter on ne compte plus les procès d'intention à son encontre. D'aucuns évoquent même (ICI) "une créature venue de nos craintes, de nos impuissances, de nos cauchemars. Une bouche inapte à la parole..." faisant ainsi l'aveu d'un trouble qui relève, sans l'ombre d'un doute maintenant, de la psychiatrie : paranoïa délirante et raciste, névrose communautaire et perversion narcissique communautariste : voir ICI une analyse à ce sujet.

                Quant à la presse, l'hebdo Marianne qui ne souhaite manifestement pas être en reste, y est allé de son commentaire ; faut dire que cela fait des années que cet hebdo qui avance masqué, a pris l'habitude de faire dire par les autres, généralement par le camp dit "d'en face", au nom d'un pluralisme de tartuffe (dans les faits on peut scander : "Marianne et Causeur, même combat !" dans leur procès d'intention contre l'Islam et leur soutien aux USA et à Israël), ce que ce magazine subventionné par les contribuables à hauteur de plusieurs millions d'euros chaque année - et il n'est pas le seul -, pense tout haut derrière les portes closes de ses comités de rédaction.

                  Même si Finkielkraut se moque bien de l'intervention de cette jeune femme, car il sait qu'il a pour lui l'opinion publique, les médias et une grande partie de la classe politique de droite, PS compris... qu'il soit permis ici de constater une nouvelle fois ceci : en France, après les Noirs, et dernièrement encore avec un dessin de Riss, salarié de Charlie Hebdo, depuis les "Arabes" des années 60 et 70, jamais une communauté n'a été autant insultée que la communauté musulmane.

     

                    Aussi, au fil des ans, on est en droit aujourd'hui d'en tirer la conclusion suivante : l'Etat français et les médias n'ont que faire d'un Musulman citoyen, lettré, éduqué, entreprenant et sans complexe car ce Musulman en particulier est difficilement manipulable et ne permet pas l'instrumentalisation de sa religion et des religions ainsi que des extrêmes à des fins politiciennes les plus abjectes  - une des spécialités du PS depuis les années 80 : diviser la communauté nationale et continuer d'occuper l'Elysée et Matignon au service de l'Otan, d'Israël et de l'Arabie Saoudite.

                   C'est sans relâche qu'il nous faut continuer de nous en alarmer à haute voix ici et partout ailleurs.

     

     

    2 - Ce soir-là, c'est un peu comme si Pujadas nous avait demandé de choisir entre Libé et le Figaro avec le choix de ces deux invités censés représenter deux France alors qu'il s'agit de la même France, et pour peu que ces deux énergumènes puissent représenter qui que ce soit : en effet, tous deux sont atlantistes, sionistes (leadership de la voix de l'Occident des USA et d'Israël avec pour seul projet la domination et le chaos pour les réfractaires) et europhiles, telle que l'Europe a été pensée depuis Maastricht :seule la question de l'immigration les sépare (multiculturalisme, intégration, assimilation) ainsi que l'islamophobie et le racisme anti-arabe propres à Finkielkraut qui sombre sous de multiples contradictions ; entre autres : il veut bien des bombes américaines mais pas de sa culture hégémonique et destructrice des identités ; il veut l'assimilation mais son principal souci est identitaire : sa part juive et le bien-être d' Israël au détriment des Palestiniens et des populations de toute une région... 

     

    Pour prolonger, cliquez : Tariq Ramadan et l'état de la France

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Israël en France : E. Lévy, BHL, Val, Valls, Zemmo, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • Tariq Ramadan et l'état de la France : quand l'Etat est tout nu !

     

     

     

     

     
                   Intervention de Tariq Ramadan suite à l'annulation par le ministère de l'intérieur et la direction de la cité universitaire, de la conférence "Émergence d'une élite musulmane française : enjeux et défis" prévue à Paris.
     
     
     
    ***

                        

                  La persécution de Tariq Ramadan, après tant d'autres depuis 20 ans, c'est la continuation de la politique des années 50 vis-à-vis des pays arabes : abattre le nationaliste arabe athée au profit de dirigeants affairistes entièrement dévouées aux intérêts de l'Occident et à leurs propres intérêts en récompense...

    Ou bien, un soutien inconditionnel aux monarchies pétrolières du Golfe... en apparence respectables :  Arabie Saoudite, Qatar.

                  L'Occident a détruit les derniers pays arabes laïcs...

                  Ici, en France, le masque est tombé : l'Etat est tout nu car seuls intéressent l'Etat français, le "Musulman" terroriste qui n'a, soit dit en passant, de "musulman" que la revendication de ses actes ainsi que le Musulman qui baisse la tête et qui s'excuse d'être... musulman.

     

                  L'Etat français et les médias n'ont que faire d'un Musulman citoyen, lettré, éduqué, entreprenant et sans complexe car, ce Musulman-là ne fait pas recette médiatiquement et électoralement ; de plus, ce Musulman en particulier est difficilement manipulable et ne permet pas l'instrumentalisation de sa religion et des religions ainsi que des extrêmes à des fins politiciennes les plus abjectes  - une des spécialités du PS depuis les années 80 : diviser la communauté nationale et continuer d'occuper l'Elysée et Matignon.

    ____________

     

    Pour prolonger, cliquez : Tariq Ramadan, audition en 2009

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans, Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
  • "Qui est Charlie ?" un ouvrage d'Emmanuel Todd

     

                   Le 5 Janvier 2015, un hommage a été rendu aux victimes de la rédaction de Charlie Hebdo en Janvier 2014 ; les commémorations se poursuivent cette semaine encore. Faut dire que... " Quand on ne fait plus l'Histoire, on la commémore" - Régis Debray

    _____________

     

     

    Billet de blog publié en mai  2015

     

     

              Que la stupeur et l’effroi des tueries de Janvier dernier nous aient privés d’analyses susceptibles de nous aider à sortir d’une confusion à la fois politique, sociale et intellectuelle, cela était plus que prévisible.

    Les médias, les premiers, ainsi que la classe politique, n’auront pas résisté longtemps à la tentation de faire taire ceux qui, héroïques, auront pris sur eux, au risque du mépris, de la relégation, voire de l’excommunication, de garder leurs capacités de discernement intactes, tripe sensible mais tête froide, face à des événements dramatiques et face à ce qui restera comme le plus important rassemblement de l’histoire moderne du pays : plusieurs millions de "Je suis Charlie" dans les rues des principales villes de France.

    Après les questionnements passés quasiment inaperçus dans les médias de masse de  Frédéric Lordon et d’Alain Badiou à propos de ces événements et du slogan "Je suis Charlie", c'est au tour d'Emmanuel Todd de "sortir du bois" avec son dernier ouvrage : « Qui est Charlie ? ».

     

    ***

     

             CQFD : "Ce livre, c’est aussi la révélation du rôle du PS dans la destruction de la République.”

     

              En ce qui concerne les causes qui ont conduit à la mobilisation massive du 11 Janvier 2015, Todd évoque une crise religieuse car, pour Todd, c’est lorsqu’une religion disparaît qu’il faut la prendre au sérieux : l’effondrement du catholicisme dans les années 60.

    Le spirituel, tout comme le temporel, a le vide en horreur. Chassez le spirituel et il revient au galop ! Mais sous quelle forme ? Todd évoque alors une France laïque, voire laïcarde, une France d'une classe moyenne privée de religion et de transcendance qui vote sans doute majoritairement PS unie autour d’un bouc émissaire : les classes populaires en général et les Musulmans en particulier sur-représentés au sein de ces classes ; et c'est l'assaut meurtrier des locaux de Charlie Hebdo qui servira d’exutoire contre l’Islam, une religion qui, en France, n'est pas que symboliquement la religion des dominés et des plus faibles économiquement ; une religion qui est sans doute la seule fierté d’une grande partie de ses pratiquants et des non-pratiquants issus de cette culture.

              "l'Islam, cette religion qui ne veut pas mourir !"  ; 'L'Islam cette religion qui menace notre identité !"

    Tout le monde s'y retrouvera donc ce jour-là : les athées, laïcs et laïcards qui n'ont plus de religion ; mais pas seulement car, comme on pourra le voir plus loin, il manque à ce bouquet garni quelques arômes, et pas des moindres.

     

     

     

              Todd oppose un contenu latent qui force une approche à la fois sociologique et psychologique à un contenu manifeste : ce qui est explicité par les intéressés eux-mêmes - les "Je suis Charlie" rassemblés dans les rues le 11 janvier dernier -, avec l’appui de tous les médias dominants et le grand cirque et barnum de la politique et du showbusiness.

    Dans sa traduction et sa transposition politiques, Todd nous donne à penser à une sorte d’union sacrée contre le Musulman et les classes populaires rurales et péri-urbaines - "les banlieues" en priorité -, absentes des défilés de ce 11 Janvier 2015. Ce qui s’avère être juste dans les faits puisque ce sont ces classes et ce Musulman en particulier qui souffrent le plus du mépris des médias et plus récemment du PS sous l'influence d'un Manuel Valls (1).

    Tous se retrouvent alors autour d’un projet anti-égalitaire ; la présence du PS dans ce projet est tout à fait cohérente : que l’on pense un instant que les inégalités ne se sont jamais aussi bien portées sous un gouvernement et une présidence PS depuis 1983) ; un PS composé de "catholiques zombies" ; comprenez : des "catholiques" privés de leur religion depuis deux générations.

     

    ***

     

             Si l’exposé de Todd se défend et se tient, reste que notre démographe-historien-sociologue oublie d’être un peu plus explicite. Courageux mais pas téméraire  Todd ? Car, cette union sacrée a pour point nodal un soutien électoral inconditionnel par le "vote PS" principalement, à toutes les politiques à la fois économiques et militaires développées par les USA et une Europe supplétive depuis les événements du 11 septembre 2001 ; ce qui se fait appeler "La guerre mondiale contre le terrorisme", de l’Afghanistan à la Libye, en passant par l’Irak, se soldera par près de 3 millions de morts Musulmans, embargo irakien non inclus. Bilan provisoire puisque cette "guerre" qui est loin d'être gagnée - et ce n'est pas le but non plus -, ne connaîtra sans doute aucune fin.

    Faut dire que le chaos a des vertus qu'une morale humaniste ignore.

    D'autre part, avec l'introduction du concept de "catholique zombie", là encore, Todd botte en touche pour ne pas avoir à nommer les choses et les gens ; Todd passe à côté des véritables enjeux car... en ce qui concerne l'islamophobie, sa mise en scène, son déploiement, son entretien et son écho dans les médias de masse, difficile de ne pas constater que cette campagne a pour principales têtes d'affiche un grand nombre, sinon la totalité, des "leaders" médiatiques juifs et/ou sionistes : E. Lévy, E. Badinter, E. Zemmour, Finkielkraut, BHL, Goldnadel, Prasquier, Cukierman, Klasfled-fils, Glucksman père et fils et Taguieff (2); tout en précisant qu'à ce sujet, il semblerait qu'un rapprochement se confirme entre ces leaders communautaires et le Front national ; rapprochement contre les Musulmans et l'Islam au service d'une islamophobie qui n'est dans les faits que le nouveau visage de la "vieille" haine raciste anti-arabe ; et c'est plus récent (une trentaine d'années) : haine envers les activistes pro-palestiniens issus de l'immigration arabo-musulmane ainsi que contre nous tous, d'origine européenne, occupés à soutenir cette cause.

     

     

     

     

    1 - Quand le PS vote les pleins pouvoirs à Manuel Walls, c'est l'histoire qui bégaie : celle d'un certain 10 juillet 1940.

    Après la tragédie, la farce... parce... bon, le niveau n'est pas le même non plus : Charles Maurras et le Front populaire... ensemble pour tenter de "modérer" et d'amadouer l'Allemand aux portes de Paris en leur offrant Pétain comme interlocuteur-sauveur, c'est quand même autre chose que le Maire d'une commune sans importance, aujourd'hui premier ministre... grenouille qui n'en finit pas de vouloir se faire aussi grosse que le boeuf.

     

    2 - Mais alors, qu'est-ce à dire ? L'islamophobie délirante et obsessionnelle chez ces "Juifs médiatiques" serait donc l'équivalent d'un antisémitisme tout aussi forcenée ? Sorte de haine-miroir ?

    _________________________

     

    "Je suis Charlie" : phénomène religieux ?

     

              Une conférence de Michel Drac à propos de l'ouvrage de Emmanuel Todd.

     

     

    Pour prolonger, cliquez : le PS doit mourir pour que la gauche renaisse

    Lien permanent Catégories : Attentats, terrorisme, Charlie..., Israël : judaïsme, sionisme et colonisation, Politique et actualité 0 commentaire
  • Audition de Tariq Ramadan à l'Assemblée Nationale

                   Plus des médias aux ordres d'une classe politique et économique dominante, censurent , ostracisent, bannissent, plus nous devons les contrer en donnant la parole, sans relâche, à ceux qui sont les victimes d'une politique scélérate au service des intérêts d'une hyper-classe internationale qui se moque et de la démocratie, et de la justice des conditions et de la liberté de conscience et d'expression.

                    Qu'il soit ici rappelé ce qui suit en ce qui concerne l'acharnement contre Tariq Ramadan : dans les faits, ce qui dérange chez celui-ci, c'est son opposition inconditionnelle à la politique israélienne (encore Israël !) et en particulier, sa gestion de l'occupation coloniale des territoires palestiniens en violation de toutes les lois internationales et de la tradition humaniste européenne.

    Personne n'est dupe ; et certainement pas tous ceux qui se soumettent à ce procès d'intention contre l'islamologue Tariq Ramadan, sous la pression des officines israéliennes françaises : PS, CRIF, LICRA, UEJF et leurs valets.

     

    ***

     

                 Une audition de Tariq Ramadan à propos du projet de loi contre le port du voile intégral en décembre 2009 ; audition qui divisera la mission parlementaire.

                  A noter le fait que cette audition tournera très vite au procès ; un procès contre Tariq Ramadan. Jean Glavany, membre du PS (encore le PS !), en bon petit soldat bien formé - il sait ce qu'on attend de lui -, sera le premier à ouvrir les hostilités.

     


     

                      "Le respect de la loi commune est la meilleure compréhension et la meilleure prescription de l'Islam. Il est absolument possible, fondamentalement, d'être totalement musulman, clairement et sincèrement musulman et de respecter clairement et sans exigence d'aucune transformation, la loi commune."

                                        Tariq Ramadan

     

                     Rares sont les islamologues d'expression française (ou de langue maternelle française) issus de la culture arabo-musulmane autorisés à prendre la parole dans les médias ; pareillement en ce qui concerne les imams. Seuls les intervenants articulés, issus de cette même culture, mais... virulents contre l'Islam, athées le plus souvent (les derniers en date : Malek Boutih du PS (!) et un auteur algérien du quartier saint-Germain-Paris : Boualem Sansal) , sont autorisés à s'exprimer dans les médias ainsi que les imams au Français plus qu'approximatif.

    Dans le cadre du soutien à l'Islam, le "système médiatique" n'aime pas ceux qui savent se faire comprendre, manifestement !

                 Qu'est-ce à dire ?

                 On chercherait à humilier l'Islam et les Musulmans français que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

     

    ______________

     

    Pour prolonger, cliquez : Des femmes musulmanes féministes

    Lien permanent Catégories : Islam, Coran et Musulmans, Medias, désinformation et ré-information, Politique et actualité 0 commentaire
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu